Rapport de stage a l’etranger







télécharger 215.44 Kb.
titreRapport de stage a l’etranger
page1/4
date de publication17.12.2016
taille215.44 Kb.
typeRapport
a.21-bal.com > documents > Rapport
  1   2   3   4


RAPPORT DE STAGE A L’ETRANGER
Chargée de Mission Culture

à la Délégation Générale de l’Alliance Française de Paris en Chine

PEKIN – Octobre 2004 à Juin 2005

Cellule de la Délégation Générale de l’Alliance Française de Paris en Chine,

lors de l’inauguration du Centre Culturel Français à Pékin, le 10 octobre 2004

Kennibol Kim-Anne

3ème année, section RI

Institut d’Etudes Politiques d’Aix en Provence

SOMMAIRE


Introduction…………………………………………………………………..p 2



I/ PRESENTATION DES MISSIONS DE L’ALLIANCE FRANCAISE DE PARIS EN CHINE
A/ Petite présentation de l’Alliance Française……………………………………………p 4
B/ La Délégation Générale et le réseau des Alliances Françaises : « Tête de pont » de la présence française en Chine………………………………………………………………..p 5

  1. La Délégation Générale de l’Alliance Française de Paris en Chine…………………p 5

  2. Le réseau……………………………………………………………………………..p 6

  3. Le fonctionnement et le rôle des AF en Chine……………………………………….p 6

    • Des « écoles de coopération sino-étrangères »

    • Le rôle des AF en Chine :

+ Les cours de langue française, principale activité des Alliances

+ Les activités culturelles permettent de créer un environnement francophone

+ Les Alliances, nouvel outil de coopération ?

C/ L’Alliance Française de Pékin, partie intégrante du Centre Culturel Français……p 9


  1. L’Alliance Française de Pékin……………………………………………………… p 9

  2. L’Alliance Française de Pékin et son installation au premier étage du Centre Culturel de Pékin………………………………………………………………………………p 9



II/ CHARGEE DE MISSION CULTURE A LA DELEGATION GENERALE

A/ Mes missions pour la Délégation Générale…………………………………………...p 11


  1. Suivi des tournées artistiques et culturelles………………………………………...p 11

  2. Réflexion sur la mise en place d’une programmation culturelle…………………...p 14



B/ Mes Missions au sein de l’Alliance Française de Pékin……………………………...p 15


  1. organisation d’un concert type……………………………………………………...p 15

  2. coordination avec le Centre Culturel Français ……………………………………..p 16

    • un statut « d’opérateur culturel »

    • La nuit de la Publicité Francophone, le 12 mars 2005

    • « Faites de la musique », le 21 juin 2005

    • les concerts de Bazar de Nuit, les 12 et 14 juin 2005


C/ L’Alliance Française au cœur de l’Année de la France en Chine : le projet Chœurs Croisés……………………………………………………………………………………...p 18

  1. Etapes du projet……………………………………………………………………..p 19

  2. Démarches et réalisation……………………………………………………………p 21

    • Un projet labellisé « Années Croisées »

    • les partenaires et les budgets

+ sponsoring

+ vente de billets

  1. Bilan : apports et limites……………………………………………………………p 24

    • résultat

    • difficultés

    • points positifs


Conclusion…………………………………………………………………………………p 25

Liste des abréviations utilisées……………………………………………………………p 27

Liste des annexes…………………………………………………………………………..p 27
« L’Alliance Française m’apparaît comme une sorte d’ambassadrice permanente de ce qu’il y a au dessus de la politique, au dessus du « au jour le jour », au dessus des difficultés, des divisions et des critiques, ce qu’il y a d’éternel dans une grande pensée, dans une grande action, et ce qu’il a toujours de moderne dans cette action et dans cette pensée-là, de plus moderne que jamais ».

Discours de De Gaulle, lors du 75ème anniversaire de l’association (1958)
Etudiante en troisième année à l’IEP d’Aix-en-Provence, j’ai choisi d’effectuer mon stage à Pékin, en administration culturelle, à la Délégation Générale de l’ Alliance Française de Paris en Chine. Si l’Alliance Française est en priorité une école qui diffuse la langue française, l’organisation de manifestations culturelles en parallèle permet de recréer un environnement francophone et est donc au service de l’enseignement du français.
Les missions qui m’ont été confiées étaient les suivantes : j’étais chargée de la mise en œuvre du projet animation culturelle de l’Alliance Française de Pékin (musique, expo..), du suivi des Actions Années Croisées du réseau des AF de Chine, pour la Délégation Générale et de la liaison entre le culturel et le pédagogique à l’AF Pékin avec le directeur, le directeur adjoint et les universités chinoises.

Ses missions correspondaient tout à fait à mon souhait d’observer la manière dont s’exporte la culture française à l’étranger, ainsi que mon désir de m’orienter plus tard vers des métiers en administration culturelle. L’Année de la France en Chine qui a débuté en octobre 2004, m’offrait ainsi, un contexte idéal pour découvrir la réalisation de projet culturel.

De plus, la structure dans laquelle j’étais accueillie, était franco chinoise, ce qui m’a permis de pratiquer au quotidien le mandarin.
Mon Directeur de stage, Monsieur Rechner, cumule la fonction de Directeur de l’Alliance Française de Pékin avec celle de Délégué général de l’Alliance Française de Paris en Chine. En tant que Délégué général, il joue le rôle d’interface entre l’Alliance Française de Paris et l’ensemble du réseau des AF en Chine. Sa mission est à la fois d’être le représentant local de l’Alliance Française de Paris auprès des autorités pour la création de nouvelles AF, de permettre la collecte d’informations pour le réseau qu’il supervise et de coordonner des actions telles que l’organisation de tournées culturelles en Chine, mais il sert aussi de lien avec les services consulaires et culturels de l’Ambassade. Les AfF permettent donc de renforcer la présence française en Chine dans la mesure où leurs actions se coordonnent avec les grandes lignes de la politique de l’Ambassadeur et des instruments de la politique du MAE (Ministère des Affaires Etrangères).

Ainsi, quelle est le rôle de la culture pour les AF ?
Si faire du culturel au sein d’une AF, lui permet de se démarquer de ses concurrents en utilisant la culture française comme atout marketing, le culturel peut également avoir une dimension politique plus importante.

Jusqu’à présent, les AF renforçaient la présence française à l’étranger car ayant des liens privilégiés avec les services de l’Ambassade de France, les Entreprises françaises implantées en Chine et avec les universités chinoises, les AF aidaient au développement de la coopération dans de nombreux domaines (économique, universitaire…)

Avec les Années Croisées, la culture est aussi utilisée pour promouvoir la politique du Ministère des Affaires Etrangères. Les AF permettent en effet de « décentraliser » les événements culturels en jouant le rôle de relais dans des villes autres que Pékin, Shanghai ou Canton, villes dans lesquelles les AF sont parfois les seules présences françaises, en absence de Consulat. Cette importance que l’Ambassade donne aux Alliances sert ainsi à asseoir leur légitimité auprès des autorités chinoises.

Ainsi, nous pouvons nous interroger sur la mission délicate du culturel : faire valoir marketing ou instrument de promotion de la culture française à l’étranger ?

I/ PRESENTATION DES MISSIONS DE L’ALLIANCE FRANCAISE DE PARIS EN CHINE

A/ Petite présentation de l’Alliance Française (AF)


L'Alliance Française de Paris est une association à but non lucratif, fondée en 1883 par Paul Cambon (Résident Général de France en Tunisie et futur Ambassadeur à Londres) pour assurer la diffusion de la langue et de la culture françaises.

Les statuts du 10 mars 1883, lui donnent pour objectif de « propager la langue française dans les colonies et à l’étranger », en s’appuyant sur tous les Amis de la France dans le monde. Mission humaniste donc.

L’AF repose sur l’initiative civile et l’esprit de partenariat : autonome et de droit local, chaque AF a ainsi la nationalité du pays d’accueil mais toutes relèvent d’une procédure d’approbation de leurs statuts par l’AF de Paris.
La plupart des associations assurent elles-mêmes, grâce aux recettes des cours, la majeure partie du financement nécessaire à leurs activités (en Chine, elles s’ autofinancent à 98%)

Les AF sont ainsi indépendantes des administrations même si elles reconnaissent l’aide des pouvoirs publics français. D’ailleurs, dans la mesure où elles contribuent de fait à la coopération internationale de la France, leurs actions et leur développement s’inscrivent dans les orientations générales en matières linguistiques et culturelles définies par le Ministère des Affaires Etrangères.

Le niveau des cours est garanti par le label donné par l’Alliance Française - Ecole de Paris, représentée en Chine par sa Délégation Générale. Les Alliances Françaises de Chine sont soutenues par le Ministère des Affaires Etrangères (l’Ambassadeur de France en Chine ou le Consul Général sont Présidents d’Honneur du Comité, comme le Président de la République est Président d’Honneur de l’Alliance Française de Paris).


L’AF est vite devenue la plus importante « multinationale culturelle », organisatrice d’événements culturels impliquant la France et le pays d’accueil.

En 2004, elle représente un réseau de 1.075 comités répartis dans 131 pays et accueille près de 400 000 étudiants. Cette action repose avant tout sur les personnalités étrangères capables de promouvoir une francophonie active et sur la générosité de certains mécènes étrangers. Ainsi, sans l’aide d’un mécène chinois, l’AF n’aurait jamais vu le jour à Canton et à Shanghai.

B/ La Délégation Générale et le réseau des AF : « Tête de pont » de la présence française en Chine


La Chine compte aujourd’hui 10 Alliances Françaises, dont 8 en Chine continentale (à Pékin, Shanghai, Canton, Wuhan, Nankin, Chengdu, Xian et Dalian) et 2 en Chine "extra-continentale" (Hong Kong et Macao). L’Alliance Française du Shangdong ouvrira prochainement. Ce réseau, 5ème au monde, est en pleine expansion malgré les conséquences négatives du SRAS. Il pourrait approcher les 11 000 étudiants en 2005, avec Hong Kong et Macao 17 000.

Les plus grosses AF sont celles de Shanghai, de Pékin, de Wuhan, et de Hong Kong.


  1. La Délégation Générale (DG)



La Délégation Générale de l’Alliance Française de Paris en Chine a pris de l’ampleur à partir de sa création en 1999. Actuellement, elle est composée du Délégué Général, qui représente en Chine l’Alliance Française de Paris, et d’une cellule franco-chinoise de 3 personnes. Elle est installée depuis le mois d'octobre 2004 dans le nouveau Centre Culturel Français de Pékin.

La Délégation Générale assure la coordination du réseau afin de favoriser l’émergence de projets fédérateurs dans les domaines suivants :


  • politique des cours et formation des professeurs

  • certifications et tests de langues (TEF)

  • action culturelle, Années Croisées

  • information sur les études en France et coopération universitaire

  • développement des nouvelles technologies d’enseignement et de gestion

  • communication (sites internet, documents d’information)



L’action de la Délégation Générale pour les Années Croisées :
Le réseau des Alliances Françaises de Chine s’est fort mobilisé à l’occasion de l’Année de la France en Chine.

Deux événements majeurs pour les Alliances ont marqué à ce titre le lancement de l’Année de la France en Chine : l’ouverture d’une nouvelle Alliance Française à Dalian, et l’inauguration des nouveaux locaux de l’Alliance Française de Pékin au sein du Centre Culturel Français.
Sur le plan de la diffusion culturelle, l’Alliance et la Délégation Générale assurent une programmation régulière, axée notamment sur la musique. Cette programmation est renforcée par l’organisation des « Années Croisées ». C’est ainsi qu’au cours de l'été 2004, dans le cadre des « Années Croisées », le Chœur du Conservatoire de Musique de Chine s'est produit en France. En échange, il a accueilli le « Chœur National des Jeunes » en avril 2005.


De telles activités favorisent les échanges entre jeunes Chinois et Français, et montrent la politique de coopération dans le domaine artistique mise en œuvre par les Alliances Françaises de Chine.
De même, en octobre 2004, deux concerts ont été organisés par l’Alliance Française de Pékin et la Délégation Générale, pour l’ouverture des « Années Croisées » : les « Percussions-Claviers de Lyon » le 14 octobre et le « Quatuor des Saxophonistes de Paris » le 29 Octobre.
La programmation du réseau des Alliances Françaises de Chine pour l’Année de la France en Chine ne s’est pas limité au domaine musical.
Un cycle d'exposition a été organisé avec le peintre JP Potier et deux tournées de conférences ont été prévues en 2005 : conférence sur l’astronomie avec le Professeur J.C. Pecker, membre de l’Académie des Sciences, et une conférence sur les nouvelles technologies dans l'enseignement, avec M. Yves Nazé, Inspecteur d'Académie.
Le 17 juin 2005 a été inaugurée officiellement l'Alliance Française de Xian avec un grand concert d'Opéra français.


  1. Le réseau



La première des Alliances a été créée à Hong Kong en 1953, suivie par celle de Macao.

En 1989, l’ouverture de la Chine sur le monde se traduit par la création de l’AF de Canton. Viennent ensuite celles de Shanghai en 1993, Pékin en 1997, Wuhan en 2000, Nankin en 2002, Chengdu en 2003, Xian et Dalian en 2004.
Viendront ensuite d'autres villes, en fonction des décisions de l'Ambassade de France et du Ministère des Affaires Etrangères français, et le réseau couvrira ainsi progressivement le territoire chinois (dans le Shandong en 2005 et le Zhejiang probablement en 2006).
A noter que les Alliances de Nankin, Chengdu, Xian et Dalian ont été créées dans des villes où la France n’a pas de représentation sur place de ses services (Consulat, Mission Economique). Les directeurs et directrices des nouvelles alliances de Chine sont donc également investis de missions de coopération et de représentation de la France dans leur province.


  1. le mode de fonctionnement et le rôle des AF en Chine



- Des « écoles de coopération sino-étrangères »
En Chine continentale, les Alliances Françaises, conformément à la réglementation locale, sont considérées comme des « écoles de coopération sino-étrangères » de droit local. Leurs statuts ont été approuvés par l’Alliance Française de Paris et par les autorités chinoises (Bureau de l'Education de la Province).


Les comités sont composés de membres chinois et français. Comme partout dans le monde, sont respectés les principes fondateurs de l’Alliance Française, notamment le bénévolat du Comité et l'obligation pour l'association de rester étrangère à toute préoccupation politique, religieuse et raciale.
Les présidents des universités chinoises qui sont leurs partenaires assurent de fait la présidence de leur comité. Chaque Alliance a un directeur chinois représentant la partie chinoise et un directeur français, nommé par le Ministère des Affaires Etrangères. Ils sont entourés de responsables des cours, de la médiathèque, de spécialistes en action culturelle ou en communication.
Les membres français des comités des Alliances françaises de Chine représentent des sociétés prestigieuses : Air France, Accor, Carrefour, Saint Gobain, Auchan, Thalès etc. qui assurent la liaison avec le monde économique français


  • le rôle des AF en Chine



Les cours de langue française, principale activité des Alliances
Ainsi que l’a déclaré Georges Duhamel, président de l’AF de 1937 à 1949 : « l’AF a été créée pour une meilleure et une plus large diffusion de la langue. C’est pourquoi l’enseignement de celle-ci reste et restera la priorité des priorités. C’est pour lui et par lui (notamment grâce aux ressources financières qu’il procure) que l’Alliance Française existe d’abord. »
Les Alliances Françaises sont donc d’abord des centres d’enseignement de la langue française ouverts à tous les publics : étudiants, chercheurs des universités, employés d’entreprises francophones, et plus largement, à toute personne souhaitant apprendre la langue française ou découvrir la culture de la France.

Elles créent des bibliothèques ou médiathèques, organisent des activités visant à favoriser l’apprentissage de la langue par le contact avec des artistes–concertistes et peintres notamment, ou avec des conférenciers renommés.
Les centres n’utilisent que des supports (papier, audio ou vidéo) édités en France, identifient les meilleurs professeurs de français de Chine, et recrutent de nombreux enseignants de France. Tous sont formés en Français Langue Etrangère (FLE).
Les Alliances développent également une politique de cours pour les salariés des Ambassades et en direction des entreprises (30% de leur clientèle est constituée de salariés). Enfin, elles sont de plus en plus sollicitées pour aider à la formation linguistique de jeunes Chinois ayant décidé d’émigrer au Canada et au Québec notamment.
Les Alliances de Chine continentale assurent enfin la préparation au TEF, Test d’Evaluation de Français de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris. L'inscription à ces tests de langue se fait via une nouvelle structure créée par l’Ambassade de France en 2003, le Centre d’Evaluation Linguistique et Académique (CELA), qui met progressivement en place un test électronique.


La mission essentielle de l’AF reste certes l’enseignement de la langue française, mais du fait de sa structure associative et de son insertion dans les pays d’accueil, elle est particulièrement bien placée pour encourager le dialogue des cultures et développer les valeurs d’échange, de partage et d’amitié. Ainsi, la mission pédagogique est prolongée par une politique culturelle ambitieuse.

Les activités culturelles permettent de créer un environnement francophone 
Les Alliances Françaises ont une forte activité culturelle et permettent la diffusion de la culture française en Chine dans divers domaines, notamment dans le domaine musical, mais sans exclure expositions de photo et de peinture, danse et chanson. Les Alliances travaillent avec divers partenaires : du côté français, les Services Culturels de l’Ambassade de France, l’Association Française d’Action Artistique (AFAA), des collectivités locales françaises. Du côté chinois, selon les cas, organisateurs de spectacles, Conservatoires, grands hôtels etc.
Le public de ces manifestations est composé de Chinois dans l’ensemble jeunes, mais aussi de francophones divers, sans oublier les communautés françaises de Chine, qui apprécient d’avoir des occasions de rencontres et de dialogues.
Afin d’approfondir leurs activités, les Alliances Françaises se sont impliquées activement dans l’organisation de « L’Année de la France en Chine » en 2004-2005.

Les Alliances, nouvel outil de coopération ?
De plus en plus, là où elles se trouvent, les Alliances Françaises de Chine sont sollicitées pour développer la coopération :

- Dans le domaine des informations sur les études et le système universitaire français, elles ont ouvert dans leurs murs des « Points d’Informations sur les Etudes en France » (PIEF), en liaison avec l’Agence Edufrance et l'Ambassade et participent à des salons.

- En ce qui concerne la coopération entre universités chinoises et françaises, dans les domaines linguistiques et de la recherche en sciences humaines certes, mais de plus en plus aussi dans les domaines scientifiques et techniques. L’accent est mis, en particulier, sur la formation des élites (chercheurs, juristes), et certains programmes de coopération avec les Grandes Ecoles (programme « n+i » qui a débuté en 2004).

- Pour le développement de véritables filières francophones (notamment à Shanghai et Canton) qui contribuent activement au développement de la langue française

- Pour aider les entreprises françaises à nouer des contacts avec des partenaires chinois, notamment en province (Nankin, Chengdu, Xian, Dalian), là où il n’y a pas de Mission Economique Française.

Les Alliances Françaises de Chine sont donc de plus en plus de véritables « postes avancés » de la présence de la France en Chine.

C/ L’Alliance Française de Pékin, partie intégrante du Centre Culturel Français à Pékin



  1. l’Alliance Française de Pékin


L’Alliance Française de Pékin est la cinquième Alliance créée en Chine, après Hong Kong, Macao, Canton et Shanghai. Cette création a été rendue possible en 1996 grâce aux dons de mécènes Hongkongais.

L’Alliance s’est tout d’abord installée dans une rue traditionnelle pékinoise, dans le quartier de Donghuamen, à deux pas de la Cité interdite. Elle dispense également des cours à l’Université des langues et des cultures de Pékin, son université partenaire.

En 2001, une annexe a été ouverte à Yangqiao, dans le quartier sud de Pékin en raison de l’augmentation de la demande. Les effectifs ont ainsi pu triplé entre 1997 et 2001.
Pour faire face à la demande et pour l’intégrer dans un environnement francophone privilégié, l’AF Pékin s’est installée en octobre 2004 au premier étage du nouveau Centre Culturel Français de Pékin. Elle dispose donc désormais d’un grand centre moderne en plein cœur du quartier des ambassades.



  1. L’Alliance Française et son installation au premier étage du Centre Culturel


Les nouveaux locaux du Centre Culturel (CCF) ont été inaugurés par le Ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres et Mme Chirac lors de la visite en Chine du Président Chirac et de l’ouverture officielle de l’Année de la France en Chine le 10 octobre 2004.
Il est issu d’un concept original et autofinancé. Le concept qui a présidé à sa réalisation est d’abord lié aux droits ouverts par la signature à l’automne 2002 de l’accord intergouvernemental franco-chinois autorisant conjointement la création à Pékin du Centre Culturel Français, premier Centre Culturel étranger en Chine, et à Paris, du premier Centre Culturel Chinois dans le monde occidental.
Par cet accord, il devenait possible d’avoir une structure libre d’accès pour tous, pouvant à la fois dispenser des cours de langue, avoir une programmation culturelle dans ses murs, libre de toute censure, ouvrir une salle de cinéma, une médiathèque, vendre ses publications et livres, diffuser de l’information sur le système éducatif français et la vie culturelle, organiser des tests et surtout être opérateur culturel hors de ses murs.
Ce Centre regroupe en un seul lieu :

  • une médiathèque

  • une salle de cinéma

  • une cafétéria

  • une librairie

  • le Centre pour les Etudes en France avec un espace Edufrance

  • et les services propres de l’Alliance (salles de cours, centre d’auto-apprentissage, espace pédagogique) et de la Délégation Générale de l’Alliance Française de Paris en Chine.


Installée au premier étage (2ème à la chinoise), l’AF dispose actuellement de bureaux, de 10 salles de cours, de 2 salles multimédia, d’un espace d'exposition, d’une salle polyvalente. Les locaux situés dans le Centre Culturel ont une capacité d’accueil de l’ordre de 200 étudiants par créneau horaire et d’environ 1000 étudiants par session.

Ainsi, l’ouverture de ce Centre Culturel permet de réunir en un seul lieu une grande partie des cours de l’Alliance Française de Pékin, également présente dans les locaux de Donghuamen (près de la Cité Interdite) et à l'Université des Langues, certains cours étant également assurés au Lycée français et dans les entreprises.

Il est dit que « dans le cadre du Comité de programmation du Centre Culturel, l’Alliance Française contribuera à l’animation culturelle du lieu et à l’organisation de manifestations hors les murs ». L’AF et le Centre culturel, deux structures voisines, seront donc amenées à collaborer ensemble. La programmation culturelle de l’AF se fera désormais en concertation avec le Centre Culturel.

II/ CHARGEE DE MISSION CULTURE A LA DELEGATION GENERALE

J’occupais le poste de Chargée de mission culture dans la cellule de la Délégation Générale avec une assistante chinoise et une autre stagiaire qui s’occupait de réaliser une étude sur l’extension du réseau et qui me secondait dans l’organisation d’événements culturels.
Mon stage s’est effectué entre la structure de l’Alliance Française de Pékin (AF) et celle de la Délégation Générale (DG). La signature de la convention de stage s’est faite au nom de la DG pour faciliter les démarches auprès de l’université partenaire. Mon unique supérieur hiérarchique était ainsi Monsieur Rechner.

Cependant, la distinction entre l’AF Pékin et la DG était en fait surtout formelle car je travaillais aussi pour l’AF de Pékin avec Jean-Pierre Dumont, le directeur adjoint pour l’assister dans l’organisation d’expositions photo et avec Laurence caillé, responsable pédagogique pour faire le lien entre le culturel et le pédagogique.
J’avais ainsi affaire dans mon travail quotidien à différents interlocuteurs : les directeurs des AF en Chine, le personnel de l’AF puis du Centre culturel mais aussi à les personnes du SCAC, de l’Ambassade, du monde de l’entreprise et des administrations chinoises.

Les langues de travail étaient le français, le chinois et l’anglais.

  1   2   3   4

similaire:

Rapport de stage a l’etranger iconDécouvrir l’envers du décor d’un tournage et son processus de fabrication...
«spécial coupe du monde», Roller, Techniques artistiques, Tennis, Vélo-Evolution, Vélo-Mômes, Stage x-trem, Stage "Aventure" pour...

Rapport de stage a l’etranger iconDécouvrir l’envers du décor d’un tournage et son processus de fabrication...
«spécial coupe du monde», Roller, Techniques artistiques, Tennis, Vélo-Evolution, Vélo-Mômes, Stage x-trem, Stage "Aventure" pour...

Rapport de stage a l’etranger iconDécouvrir l’envers du décor d’un tournage et son processus de fabrication...
«spécial coupe du monde», Roller, Techniques artistiques, Tennis, Vélo-Evolution, Vélo-Mômes, Stage x-trem, Stage "Aventure" pour...

Rapport de stage a l’etranger iconDécouvrir l’envers du décor d’un tournage et son processus de fabrication...
«spécial coupe du monde», Roller, Techniques artistiques, Tennis, Vélo-Evolution, Vélo-Mômes, Stage x-trem, Stage "Aventure" pour...

Rapport de stage a l’etranger iconDécouvrir l’envers du décor d’un tournage et son processus de fabrication...
«spécial coupe du monde», Roller, Techniques artistiques, Tennis, Vélo-Evolution, Vélo-Mômes, Stage x-trem, Stage "Aventure" pour...

Rapport de stage a l’etranger iconDécouvrir l’envers du décor d’un tournage et son processus de fabrication...
«spécial coupe du monde», Roller, Techniques artistiques, Tennis, Vélo-Evolution, Vélo-Mômes, Stage x-trem, Stage "Aventure" pour...

Rapport de stage a l’etranger iconDécouvrir l’envers du décor d’un tournage et son processus de fabrication...
«spécial coupe du monde», Roller, Techniques artistiques, Tennis, Vélo-Evolution, Vélo-Mômes, Stage x-trem, Stage "Aventure" pour...

Rapport de stage a l’etranger iconDécouvrir l’envers du décor d’un tournage et son processus de fabrication...
«spécial coupe du monde», Roller, Techniques artistiques, Tennis, Vélo-Evolution, Vélo-Mômes, Stage x-trem, Stage "Aventure" pour...

Rapport de stage a l’etranger iconPour les jeunes qui veulent bouger, pour les parents souhaitant trouver...
«spécial coupe du monde», Roller, Techniques artistiques, Tennis, Vélo-Evolution, Vélo-Mômes, Stage x-trem, Stage "Aventure" pour...

Rapport de stage a l’etranger iconStage carnet de voyage aquarelle du 14 au 21 avril 2012
«excursions – peinture» sont prévues dans la semaine, une dans l'Atlas, l'autre à Essaouira ( prix des excursions non inclus dans...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com