Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises)







télécharger 398.79 Kb.
titreLittérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises)
page1/7
date de publication22.02.2017
taille398.79 Kb.
typeLittérature
a.21-bal.com > documents > Littérature
  1   2   3   4   5   6   7
LA RHÉTORIQUE DE CICÉRON



Statue de Cicéron devant le palais de justice de Rome

LA RHÉTORIQUE DE CICÉRON
Arma togae cedant !





Travailler sur le pouvoir de la parole et la figure de l’orateur idéal.




1



Evaluation

Travailler le récit de la mort de Cicéron par Tite-Live

(en latin et français, une phrase en latin à traduire).



9

Se procurer et lire le discours d’Obama « Yes, we can », chez Point (édition bilingue).



2



Lecture

Corriger l’évaluation : percevoir le pouvoir de la parole sous la République.

Comparer le récit de Tite-Live à la version de Plutarque et commenter.



4

Faire des recherches sur les lieux de l’éloquence : visite virtuelle du Forum républicain (évaluation B2i).



3




Traduction

Travailler une biographie de Cicéron construite à partir d’extraits de Plutarque traduits et, en parallèle, d’extraits de l’Abbé Lhomond (à traduire).



4

Apprendre la biographie de Cicéron et le vocabulaire de la fiche.



4



Littérature

D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises).

Ecouter un exposé sur les lieux de l’éloquence à Rome.

Construire un bilan sur l’éloquence et la rhétorique.



8

Apprendre la fiche sur l’éloquence (notions et vocabulaire).



5



Langue

Travailler sur tous les temps du perfectum et de l’infectum actif et passif de l’indicatif (fiche 4).

S’exercer pour préparer la traduction de l’exorde de la première catilinaire.



6

Apprendre la fiche de langue, revoir les exercices + revoir la déclinaison des pronoms personnels (de la première et deuxième personne).



6



Traduction

Ecouter l’exorde de La première Catilinaire de Cicéron en prononciation restituée.

http://www.rhapsodes.fll.vt.edu/cicero.htm

http://www.fas.harvard.edu/~classics/poetry_and_prose/Cicero_vs_Catiline.html (avec un léger accent anglais)

Traduire le texte.

(texte en latin seul pour le premier paragraphe et décomposé en unités de sens pour le deuxième).



10

Apprendre par cœur le texte.




Travailler comment donner de la puissance à la parole.


7


Lecture

Etudier quelques figures de style et procédés rhétoriques du texte.

Retrouver dans l’Orateur les définitions de ces procédés en latin.



8

Revoir le travail des scéances précédantes.



8


Evaluation

Rédiger un commentaire de l’exorde de Cicéron.



11

Version sur feuille :

le portrait de Catilina.



9


Contrôle de lecture sur le discours Yes we can d’Obama.

Mettre en perspective le discours d’Obama et celui de Cicéron.





10


Lecture

Mettre en voix le texte de Cicéron

- étudier quelques pistes de réflexion sur la lecture orale du texte : l’accentuation, la prononciation, le rythme du texte, les silences.

- travailler sur le vocabulaire de l’actio.

- s’entraîner à dire le texte de façon expressive.



12

Travailler l’actio du texte en associant le texte de Cicéron à trois gestes définis dans la planche de

Bulwer.



11



Lecture

Regarder et commenter le discours d’Obama.

http://www.youtube.com/watch?v=Fe751kMBwms

Percevoir la résonnance entre orateurs antiques et orateurs contemporains.

Echanger sur le pouvoir de la parole : de la rhétorique à la communication.






12


Oral

Evaluation sommative

Dire de façon expressive l’exorde de la première Catilinaire de Cicéron.
Lecture de l’image / histoire des arts (pendant la récitation)

Etudier un tableau de Cesare Maccari, Cicero Catilinam denuntiat.

Mettre en relation le tableau de Maccari et le discours de Cicéron.






13



Ecriture

Inventer le discours d’un orateur latin sous la crise de la république calqué sur celui d’Obama : retracer l’histoire de la virtus romaine sous la République et ponctuer le discours de « Nos possumus. »





LA MORT DE CICÉRON

1 « Moriar, inquit, in patria (1) saepe servata ». Satis constat servos (2) fortiter fideliterque
2 paratos (3) fuisse ad dimi­candum, ipsum deponi lecticam (4) et quietos pati quod sors (5)
3 iniqua cogeret jussisse. Prominenti ex lectica (6) praebentique immotam cervicem caput (7)
4 praecisum est. Nec satis id stolidae crudelitati mili­tum (8) fuit; manus quoque, scripsisse
5 in Antonium exprobrantes, praeciderunt. Ita relatum caput ad Antonium (9) jussuque ejus inter
6 duas manus in rostris positum, ubi ille consul, ubi saepe consularis, ubi eo ipso anno adversus
7 Antonium quanta nulla umquam humana vox cum admiratione (10) eloquentiae auditus fuerat.

“____________, dit-il, ______________________________________________________ !”

Il est prouvé que ses esclaves, courageux et fidèles, étaient prêts à se battre pour le défendre, mais lui, fit déposer sa litière et leur dit de supporter calmement ce qu'un sort injuste lui infligeait. Il se pencha hors de sa litière et offrit sans trembler sa nuque. Sa tête fut tranchée. Mais cela ne suffit pas à la stupide cruauté des soldats : ils coupèrent aussi ses mains, leur reprochant d'avoir écrit quelque chose contre Antoine. Alors sa tête fut apportée à Antoine et, sur son ordre, placée entre ses deux mains aux Rostres où, consul, et souvent comme ancien consul, et cette année même il avait, avec une éloquence admirable comme il y en eut jamais, tonné contre Antoine.

Tite-Live, Histoire romaine

I- Langue et traduction
1- Dans le texte latin, dites à quel cas sont déclinés les mots en gras et justifiez votre réponse. Aidez-vous du vocabulaire et de la traduction du texte. (/10)
patria, ae, f. : la patrie caput, itis, n. : la tête

servus, i, m. : l’esclave miles, itis, m. : le soldat

paratus, a, um : prêt Antonius, ii, m. : Antoine

lectica, ae, f. : la litière admiratio, onis, f. : l’admiration

sors, sortis, f. : le sort
2- Traduisez la phrase du texte qui manque. (/2)
Notes : « moriar » est le verbe mourir conjugué à la première personne du singulier du futur ; « saepe » est un adverbe signifiant souvent.
II- Commentaire du texte (/8)


  1. Retrouvez, dans le texte latin, les mots qui signifient « calmement » et « sans trembler ». (/1) Que nous apprennent ces mots sur Cicéron ? Expliquez. (/1)

  2. Retrouvez le mot du texte latin qui indique quelle magistrature occupait Cicéron. (/0,5)

  3. Que symbolisent la tête de Cicéron ? Et ses mains ? (/1)

  4. Pourquoi, à votre avis, Antoine fait-il exécuter Cicéron ? (/1)

  5. Relevez dans le texte latin une répétition qui montre que l’auteur est choqué que la tête et les mains de Cicéron soient exposées sur les Rostres. (/0,5)

  6. Rédigez quelques phrases de commentaire du texte en vous aidant de vos réponses aux questions précédentes. (/3)

LA MORT DE CICÉRON – CORRIGÉ

I- Langue et traduction

  1. patria : ablatif singulier, in + ablatif

  2. servos : accusatif pluriel, sujet de la proposition infinitive

  3. paratos : accusatif pluriel, attribut du sujet à l’accusatif dans la proposition infinitive

  4. lecticam : accusatif singulier, COD de deponi

  5. sors ; nominatif singulier, sujet de cogeret

  6. lectica : ablatif singulier, ex + ablatif

  7. caput : nominatif singulier, sujet de praecisum est

  8. militum, génitif pluriel, complément du nom crudelitati

  9. Antonium, accusatif singulier, ad + accusatif

  10. admiratione, ablatif singulier, cum + ablatif

« Je mourrai, dit-il, dans une patrie que j’ai si souvent défendue. »

II- Commentaire

  1. quietos, ligne 2 et immotam, ligne 3.
    Ces deux mots disent la sérénité de Cicéron devant la mort. L’orateur est présenté comme un héros.
    2- consul, ligne 6.
    3- La tête symbolise l’intelligence de Cicéron, et ses mains son génie à rédiger des discours percutants.
    4- Cicéron constitue un danger pour Antoine.
    5- ubi est répété trois fois, ligne 6. Les mains et la tête de Cicéron sont symboliquement exposées à l’endroit où il a prononcé des discours contre Antoine.

6- Commentaire du texte de Tite-Live

Dans ce texte, Tite-Live raconte la mort de Cicéron. (/0,5)

Antoine l’a fait assassiner car il représente un danger pour lui : Cicéron a prononcé une série de 4 discours violents appelés les Philippiques pour défendre la République contre les assauts d’Antoine. Le titre de ces discours leur a été donné en souvenir des Philippiques de l’orateur grec Démosthène qui, à Athènes, s’était dressé contre les ambitions de Philippe de Macédoine. Suite à ces discours, Antoine a été déclaré par le Sénat ennemi public de la cité. (/0,5)
Antoine fait exposer la tête et les mains de Cicéron sur les Rostres comme un trophée et surtout comme un symbole : la tête représente l’intelligence du grand orateur et les mains sont celles qui avaient écrit les Philippiques; tête et mains étaient les armes les plus efficaces de Cicéron contre celui qui voulait prendre le pouvoir. (/1)

Dans le texte, Cicéron apparaît héroïque et sans peur face à la mort. Ce portrait emphatique est renforcé par le portrait peu reluisant des soldats envoyés par Antoine.
L’auteur prend nettement parti pour Cicéron contre Antoine. Le sort de l’orateur est présenté comme injuste : il a passé sa vie à défendre la République et ne mérite pas une fin pareille. Il fut d’ailleurs qualifié de Pater patriae, « Père de la patrie », par Caton d'Utique. (/1)

LA MORT DE CICÉRON

Le 17 décembre 43 av. J.-C, Cicéron est en fuite. Frappé par les proscriptions, l'ancien consul tente de rejoindre la Macédoine. Mais l'armée d'Antoine, qui cherche à prendre la succession de César, parvient à l'arrêter.
« Sur ces entrefaites, les assassins arrivèrent : c'étaient le centurion Herennius et le tribun militaire Popillius que Cicéron avait autrefois défendu dans un procès de parricide et, avec eux, une troupe de satellites. Ayant trouvé les portes closes, ils les enfoncèrent et comme Cicéron ne paraissait pas et que les gens de la maison affirmaient ne rien savoir, un jeune homme, dit-on, instruit par Cicéron dans les belles lettres et les sciences [...] apprit au tribun qu'on portait la litière vers la mer par les allées boisées et couvertes. Le tribun prit avec lui une poignée d'hommes et courut par un détour à l'endroit où débouchaient les allées. Cicéron, ayant entendu le bruit de la course d'Herennius par les ailées, ordonna à ses serviteurs de déposer là sa litière et, portant, d'un geste qui lui était familier, la main gauche à son menton, fixa droit les meurtriers, plein de poussière, les cheveux en désordre et le visage contracté par l'angoisse, si bien que la plupart se voilèrent le visage pendant qu'Herennius l'égorgeait. II se laissa égorger en tendant le cou hors de la litière. II avait soixante-quatre ans. Ils lui coupèrent la tête et les mains, ainsi que l'avait ordonné Antoine, les mains avec lesquelles il avait écrit les Philippiques. Antoine ordonna de placer sa tête et ses mains au-dessus des Rostres, à la tribune, spectacle qui fit frissonner les Romains convaincus de voir, non le visage de Cicéron, mais l'image de l'âme d'Antoine. »
Plutarque, Vies Parallèles, « Vie de Cicéron »


Matthaus Merian, L’Assassinat de Cicéron, 1630


Comparaison avec le texte de Plutarque

Plutarque propose une autre version de la mort de Cicéron. Il est lui aussi favorable à l’orateur, mais en dresse un portrait moins héroïque : dans sa version, Cicéron a peur, il essaie de s’enfuir, et, quand il est attrapé, il est bouleversé : « Ses cheveux hérissés et poudreux, son visage pâle et défait par une suite de ses chagrins ».

Par ailleurs, les soldats d’Antoine sont davantage évoqués : ils sont appelés « les assassins » et « les meurtriers », ce qui laisse entendre qu’ils sont des hommes sans âme et qu’ils tuent par cruauté. Parmi eux se trouvent des traîtres : un homme que Cicéron a autrefois défendu dans un procès et un autre qu’il avait instruit. Enfin, la plupart sont des lâches, qui se voilent le visage pour ne pas voir Cicéron mourir.

Plutarque met tout en œuvre pour éveiller à la fois l’admiration et la pitié du lecteur.


Commentaire de la gravure

La gravure nous montre le moment où Cicéron a été tiré de sa litière, juste avant d’avoir la tête et les mains coupées. Les deux centurions, Hérennius et Popilius sont envoyés par Antoine, contre lequel Cicéron a écrit ses accusations. Cette image est une représentation de la mort de Cicéron comme l’a décrite Plutarque. Matthaus Merian, l’artiste, a choisi cette scène parce qu’elle représente les derniers moments de la vie de Cicéron, un des plus grands orateurs qu’a connu l’histoire.
  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconParizeau c. Barreau du Québec
«possède les mœurs, la conduite, la compétence, les connaissances et les qualités requises pour exercer la profession d'avocat»2...

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconParcours 4 Action culturelle et jeunes publics

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) icon«C’est en plein cœur de la charmante ville d’Ath que ce restaurant...

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconParcours de Formation des travailleurs indépendants
Mieux utiliser les réseaux sociaux virtuels et réels pour améliorer sa prospection commerciale

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconLe questionnaire IL doit comporter
«zéro» élaborés pour l’épreuve ponctuelle doivent donc être des références pour construire les deux situations de contrôle en cours...

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconAvis aux fanas de l’eau, accros de la grimpe et petits yétis
«Maman, je m’ennuie !» IL arrive à tous les enfants du monde de se barber, même pendant les vacances. Mais à Vienne, vos rejetons...

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconLittérature et art
«d’éclaircissement mutuel des arts.» C’est un acte fondateur de ces recherches, ce domaine a longtemps été considéré avec méfiance,...

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconRapport de stage a l’etranger
«au jour le jour», au dessus des difficultés, des divisions et des critiques, ce qu’il y a d’éternel dans une grande pensée, dans...

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconParcours pédagogique
«critique» une personne dont la profession est d’émettre des critiques pour un journal, un magazine ou une émission

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconDe qualités ou de valeurs qui transcendent l’égoïsme et entretient...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com