Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises)







télécharger 398.79 Kb.
titreLittérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises)
page6/7
date de publication22.02.2017
taille398.79 Kb.
typeLittérature
a.21-bal.com > documents > Littérature
1   2   3   4   5   6   7

En latin, les voyelles peuvent être longues ou brèves ; certains dictionnaires l’indiquent.

ā = a long et ă = a court

On appelle cette différence la quantité des voyelles, et la quantité des voyelles détermine la quantité de la syllabe où elle se trouve.

Tous les mots latins sont accentués, excepté quelques mots outils dits enclitiques, tels que les prépositions ou des conjonctions comme -que. La place de l'accent est indiquée dans les livres par un accent aigu.

L’accent n’est jamais mis sur la dernière syllabe : tous les mots de deux syllabes sont accentués sur la première syllabe.
Dans les mots de plus de deux syllabes, l'accent se trouve soit sur l'avant dernière syllabe, soit sur la précédente. Pour déterminer avec certitude la place de l’accent, il faut voir dans un dictionnaire la longueur des syllabes.

- Si l'avant-dernière syllabe (appelée pénultième) est longue, elle est accentuée (une voyelle double, comme ae, au, eu, oe, est longue, de même qu'une voyelle devant deux consonnes) ;

- Si l'avant-dernière syllabe est courte, l'accent est sur la précédente (antépénultième).

3- Essayons, en disant le texte, de souligner les recherches de la prose oratoire qui permettent d’agir sur l’auditoire :
Notons par exemple :
- le retour des mêmes sonorités qui portent la tension dramatique du réquisitoire (proximité des deux verbes arbitaris et machinaris, et leur place en fin de phrase) ;
- l’importance de marquer des silences :

- en faisant entendre un silence entre la fin du premier paragraphe et le début du second par exemple, on rend sensible que l’orateur se détourne de Catilina pour s’adresser au sénat.

- en marquant des silences au sein du deuxième paragraphe pour rendre sensible son mouvement d’ensemble : on peut ainsi isoler la mise en scène énonciative par laquelle l’orateur anéantit Catilina par l’emploi de la troisième personne («Senatus  haec intellegit[…] hic tamen vivit. Vivit ? […] notat […] designat… »)…puis en appelle à un consensus : « Nos autem, fortes viri »…puis en revient à l’accusé qui se trouve isolé.

4- Lisons les conseils que donne Cicéron dans son De Oratore, une œuvre traitant de la rhétorique, sur l’actio.

Toutes ces inflexions de la voix doivent être accompagnées d'un geste analogue : non qu'il faille exprimer chaque mot à la manière des comédiens; l'orateur n'a pas besoin de tout rendre par la pantomime; il lui suffira de marquer l'effet général de la pensée. Ses poses doivent être nobles et mâles; elles doivent rappeler l'attitude du guerrier sous les armes ou même de l'athlète, plutôt que celle du comédien sur la scène. Que la main n'en veuille pas trop dire; que les doigts suivent les paroles, sans chercher à en exprimer le sens; que le bras s'étende en avant, comme pour lancer le trait de l'éloquence; que le pied frappe quelquefois la terre, au commencement et à la fin d'une discussion animée. Mais tout dépend de la physionomie, dont le pouvoir réside surtout dans les yeux. Nos pères en cela voyaient mieux que nous; car ils goûtaient peu les acteurs sous le masque, fût-ce même Roscius. En effet, c'est l'âme qui donne de la force et de la vérité à l'action; l'âme dont le visage est le miroir, et dont les yeux sont les interprètes : c'est la seule partie du corps qui puisse rendre nos passions avec toutes leurs nuances et toute leur mobilité; et l'on n'y réussira jamais, si l'on tient constamment les yeux fixés sur le même objet. Théophraste disait en parlant d'un acteur appelé Tauriscus, qu'il parlait le dos tourné au public, parce qu'en débitant son rôle son regard était toujours fixe et immobile. C'est donc le mouvement des yeux qu'il faut régler avec le plus grand soin; quant à l'expression des traits, on ne doit pas chercher à la varier outre mesure; on se rendrait ridicule ou difforme. C'est le regard qui tour à tour tendu ou adouci, lancé puissamment ou égayé, peut traduire tous les mouvements de l'âme dans un juste rapport avec le caractère des paroles. L'action est comme l'éloquence du corps; elle doit donc être toujours en harmonie avec la pensée. Or, la nature nous a donné les yeux pour exprimer ce que nous sentons, comme elle a destiné à la même fin les oreilles du cheval, la queue et la crinière du lion. Ainsi dans l'action, après la voix, la physionomie est ce qu'il y a de plus puissant, et ce sont les yeux qui la gouvernent. La nature a donné à tout ce qui tient à l'action une force qui agit puissamment sur les ignorants, sur la multitude, sur les barbares eux-mêmes. Pour que les mots fassent impression, il faut que l'auditeur connaisse la langue de celui qui parle; et souvent toute la finesse des pensées vient échouer contre des esprits qui manquent de finesse. Mais l'action, qui peint les mouvements de l'âme, parle un langage intelligible à tous les hommes; car nous éprouvons tous les mêmes passions; et nous les reconnaissons dans les autres aux mêmes signes qui nous servent à les exprimer.

Cicéron, De l'Orateur, livre III, 59

N’hésitez pas à lire les conseils que dispense Quintilien pour rendre plus aisée la mémorisation d’un discours (page 71 de votre manuel).
Et maintenant, à vous de travailler !
4- Lisons les conseils que donne Cicéron dans son De Oratore, une œuvre traitant de la rhétorique, sur l’actio.

Toutes ces inflexions de la voix doivent être accompagnées d'un geste analogue : non qu'il faille exprimer chaque mot à la manière des comédiens; l'orateur n'a pas besoin de tout rendre par la pantomime; il lui suffira de marquer l'effet général de la pensée. Ses poses doivent être nobles et mâles; elles doivent rappeler l'attitude du guerrier sous les armes ou même de l'athlète, plutôt que celle du comédien sur la scène. Que la main n'en veuille pas trop dire; que les doigts suivent les paroles, sans chercher à en exprimer le sens; que le bras s'étende en avant, comme pour lancer le trait de l'éloquence; que le pied frappe quelquefois la terre, au commencement et à la fin d'une discussion animée. Mais tout dépend de la physionomie, dont le pouvoir réside surtout dans les yeux. Nos pères en cela voyaient mieux que nous; car ils goûtaient peu les acteurs sous le masque, fût-ce même Roscius. En effet, c'est l'âme qui donne de la force et de la vérité à l'action; l'âme dont le visage est le miroir, et dont les yeux sont les interprètes : c'est la seule partie du corps qui puisse rendre nos passions avec toutes leurs nuances et toute leur mobilité; et l'on n'y réussira jamais, si l'on tient constamment les yeux fixés sur le même objet. Théophraste disait en parlant d'un acteur appelé Tauriscus, qu'il parlait le dos tourné au public, parce qu'en débitant son rôle son regard était toujours fixe et immobile. C'est donc le mouvement des yeux qu'il faut régler avec le plus grand soin; quant à l'expression des traits, on ne doit pas chercher à la varier outre mesure; on se rendrait ridicule ou difforme. C'est le regard qui tour à tour tendu ou adouci, lancé puissamment ou égayé, peut traduire tous les mouvements de l'âme dans un juste rapport avec le caractère des paroles. L'action est comme l'éloquence du corps; elle doit donc être toujours en harmonie avec la pensée. Or, la nature nous a donné les yeux pour exprimer ce que nous sentons, comme elle a destiné à la même fin les oreilles du cheval, la queue et la crinière du lion. Ainsi dans l'action, après la voix, la physionomie est ce qu'il y a de plus puissant, et ce sont les yeux qui la gouvernent. La nature a donné à tout ce qui tient à l'action une force qui agit puissamment sur les ignorants, sur la multitude, sur les barbares eux-mêmes. Pour que les mots fassent impression, il faut que l'auditeur connaisse la langue de celui qui parle; et souvent toute la finesse des pensées vient échouer contre des esprits qui manquent de finesse. Mais l'action, qui peint les mouvements de l'âme, parle un langage intelligible à tous les hommes; car nous éprouvons tous les mêmes passions; et nous les reconnaissons dans les autres aux mêmes signes qui nous servent à les exprimer.

Cicéron, De l'Orateur, livre III, 59

N’hésitez pas à lire les conseils que dispense Quintilien pour rendre plus aisée la mémorisation d’un discours (page 71 de votre manuel).
Et maintenant, à vous de travailler !

LE PORTRAIT DE CATILINA
L. Catilina, nobili genere natus, fuit magna vi et animi et corporis, sed ingenio malo pravoque. Huic ab adulescentia bella intestina caedes rapinae discordia civilis grata fuerunt, ibique juventutem suam exercuit. Corpus patiens inediae algoris vigiliae, supra quam cuiquam credibile est. […] Hunc post dominationem L- Sullae libido maxima invaserat rei publicae capiendae. Par quels moyens y arriver ? Peu lui importait, pourvu qu'il travaillât à s'élever au trône.
Salluste, Conjuration de Catilina, 5
Dans la première phrase, pensez à la valeur descriptive du parfait latin (à traduire par un imparfait) et à l’ablatif de qualité.
Catilina, ae, m. : Catilina

nobilis, e : connu, noble

genus, eris, n. : famille

nascor, eris, i, natus sum : provenir (participe parfait actif)

magnus, a, um : grand

vis, -, f. : force
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconParizeau c. Barreau du Québec
«possède les mœurs, la conduite, la compétence, les connaissances et les qualités requises pour exercer la profession d'avocat»2...

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconParcours 4 Action culturelle et jeunes publics

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) icon«C’est en plein cœur de la charmante ville d’Ath que ce restaurant...

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconParcours de Formation des travailleurs indépendants
Mieux utiliser les réseaux sociaux virtuels et réels pour améliorer sa prospection commerciale

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconLe questionnaire IL doit comporter
«zéro» élaborés pour l’épreuve ponctuelle doivent donc être des références pour construire les deux situations de contrôle en cours...

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconAvis aux fanas de l’eau, accros de la grimpe et petits yétis
«Maman, je m’ennuie !» IL arrive à tous les enfants du monde de se barber, même pendant les vacances. Mais à Vienne, vos rejetons...

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconLittérature et art
«d’éclaircissement mutuel des arts.» C’est un acte fondateur de ces recherches, ce domaine a longtemps été considéré avec méfiance,...

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconRapport de stage a l’etranger
«au jour le jour», au dessus des difficultés, des divisions et des critiques, ce qu’il y a d’éternel dans une grande pensée, dans...

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconParcours pédagogique
«critique» une personne dont la profession est d’émettre des critiques pour un journal, un magazine ou une émission

Littérature D’après le parcours de Cicéron, construire une définition de l’orateur idéal (formation, domaines d’action, qualités requises) iconDe qualités ou de valeurs qui transcendent l’égoïsme et entretient...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com