Pourquoi etudier la linguistique generale en llce ?







télécharger 339.04 Kb.
titrePourquoi etudier la linguistique generale en llce ?
page1/5
date de publication19.10.2016
taille339.04 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5



Linguistique Générale
SEMESTRE 1

1) Pourquoi étudier la linguistique en LLCE ?

2) Apparition du langage et ses origines

3) Définition de la linguistique et évolution de l’antiquité aux temps modernes

4) Naissance de la discipline au 20ème

5) Principes écoles et courants linguistiques

6) Le structuralisme

7) Phonologie

8) Chomsky et la grammaire générative

9) Austin, Searle et l’approche discursive

POURQUOI ETUDIER LA LINGUISTIQUE GENERALE EN LLCE ?
LANGAGE : objet / production humaine, depuis toujours, c’est une propriété, une donnée universelle.

LANGUE : expression culturelle d’un groupe linguistique donné.
 Mise en parallèle entre les langues (ex : en Suisse, l’apprentissage des différentes langues se fait en même temps et non séparément comme dans la plupart des pays)

► Mise en place automatique de passerelles entre les langues en apprentissage

 Les langues vivent avec les humains, elles ont une durée de vie illimitée. Elles voyagent depuis la nuit des temps : l’humain a toujours cherché l’humain, a toujours voyagé (ils n’ont pas attendu la Mondialisation…).

 La communication est présentée comme quelque chose de nouveau alors qu’en réalité elle a également toujours existé (d’ailleurs cette évolution est uniquement due aux progrès et besoins militaires…)

 Les nouveaux outils de communication ayant pour but d’accélérer les échanges entre les gens, voire entre les pays nous donne l’illusion de maitriser l’espace et le temps: n’utilisant pour ceci comme unique moyen le langage (écrit ou oral) > grâce à la linguistique (aucune existence d’internet sans l’aide des travaux et recherches de Chomsky ~1950)

 Existence de règles générales, globales, communes entre toutes les langues : code conventionnel commun.

 Même s’il ne peut que balbutier, l’enfant apprend à parler dès son arrivée au monde.

 Le langage est une culture, avant tout un objet utilitaire (et non un objet de consommation comme un autre). C’est la représentation du monde tel qu’il a été perçu par les vivants au cours de leur évolution et de la création du langage. (ex : double négation FR =/ simple en ANG). Chaque langue exprime à sa façon sa vision du monde.
L’APPARITION DU LANGAGE & SES ORIGINES
ANTHROPOLOGIE: lié à l’humain et à l’évolution de l’homme, « l’homme moderne » (pré-histoire, dernière de la chaine de l’évolution).
ARCHEOLOGIE: Débat important, remise en question, cercle vicieux

RICHARD LEAKY (anthropologue) est un homme de terrain, de synthèse à la recherche d’une explication, il vit au Kenya (ses parents ont étudié les origines de l’Homme). Il retrace l’espèce humaine depuis 7 millions d’années.
Qu’est-ce qui a fait de l’Homme une espèce à part?

Il a conscience que l’existence et la mort font de l’Homme un être unique, le langage et la culture également.
« La première étape est celle de l’origine de la famille humaine, un fait qui correspond à l’apparition de l’Homme vertical.

La deuxième étape est la prolifération de l’Homme bipède. RAYONNEMENT ADAPTATIF (multitude d’espèces), évolution biologique: adaptation de l’environnement (nécessité de dominer).

La troisième étape est l’accroissement du volume du cerveau: origine du genre Homo.

La quatrième étape est l’apparition de l’Homme moderne (langage, capacités artistiques, techniques ► outils absents dans la nature ► imagination ► développement significatif du cerveau) »



R. Leaky insiste sur « l’interaction entre la société le langage et la culture qui a conduit l’Homme vers un développement de plus en plus sophistiqué. » Pas de développement biologique à long terme « la sélection naturelle opère en fonction des conditions immédiates et non pas par rapport à un but à long terme. Finalement, les premiers humains eurent les homos sapiens comme descendants, mais il n’y a rien là dedans d’inévitable. » « L’apparition du langage parlé sous la forme que nous connaissons fut un moment fondamental de la préhistoire humaine, voire le tournant fondamental. »
« Une fois qu’ils furent dotés du langage, les Hommes furent en mesure de créer des mondes d’un genre nouveau* dans la nature » * monde d’un genre nouveau = « le monde de la conscience introspective, et c’est lui que nous fabriquons et partageons avec les autres: la culture » Le langage devient notre intermédiaire et la culture notre domaine.
► Le langage permet de rêver, d’imaginer, de concevoir

« seul le langage pouvait briser la prison de l’expérience immédiate dans laquelle les autres créatures sont enfermées. Mais le langage nous ouvre les infinies libertés de l’espace et du temps » Derek Bickerton
35 000 and auparavant, les Hommes s’étaient accaparé le monde en supprimant les autres espèces ► les sapiens sapiens

comment? R. Leaky nous dit que l’évolution naturelle a sauvé notre espèce du mutisme qui aurait pu bloquer nos progrès
Les outils du langage: centre/organes de la parole (air, boite de résonnance, larynx, les cordes vocales qui produit les sons et qui se trouvent entre pharynx et larynx ; ils permettent la voix, la parole, le langage)
R. Leaky fait une étude de fossiles ► dans certaines espèces humaines, le larynx et le pharynx sont très proches ; chez les animaux, le larynx est également près du pharynx ► ce qui leur permet de respirer et de boire en même temps (≠ homme). La parole est un processus inconscient. Chez les bébés, le larynx est proche du pharynx ; jusqu’à ses  18 mois ainsi il peut être allaité et peut respirer en même temps ; à partir de  18 mois le larynx descend jusqu’à ses 14 ans.
► l’Homme a eu la chance de voir son larynx descendre pour lui permettre la parole (≠ autre espèces)

« le langage est une clé de réussite du genre humain, les humains

s’humanisent avec l’apprentissage de la culture, des règles de vie… » R.L.
Depuis l’antiquité l’Homme est au cœur d’un groupe, d’une société ; la famille est une création de l’Homme, elle est instituée depuis des millénaires, c’est une organisation sociale. On veut se mettre en marge de la société en faisant quand même partie de cette institution (préhistorique)

DEFINITION DE LA LINGUISTIQUE ET EVOLUTION DE L’ANTIQUITE AUX TEMPS MODERNES

Une question était débattue pendant des siècles notamment par les philosophes (1866: aucune communication autorisée concernant la naissance du langage):
Est-ce que le langage est un domaine réservé de la linguistique ou est-il ouvert à tous les domaines, toutes les disciplines?

En quoi consiste la linguistique, de quand date-t-elle?
DEFINITION: (sens large) la linguistique est l’étude d’une langue et de ses mécanismes

(sens plus précis) c’est de la grammaire traditionnelle ;

cependant la grammaire est plus normative alors que la linguistique est descriptive

La grammaire dicte ce que l’on doit faire avec nos mots, c’est une équation à une norme donnée elle est ► FORMELLE

La linguistique se contente d’écrire sans donner d’avis sur ce qu’est la langue. C’est un état de fait ► on décrit cet état, et on fait appel à des outils pour ceci. On émet une hypothèse de travail et on démontre le bien fondé de cette hypothèse.

Survol historique de la linguistique

C’est un savoir faire très ancien, l’Homme dispose de millénaires de réflexion sur le langage

L’INVENTION DE L’ECRITURE témoigne d’un cheminement du général vers une analyse de plus en plus précise. Elle fut crée lorsque le besoin d’en faisait sentir, lorsque l’oral ne suffisait plus. L’Homme a toujours eu besoin de raconter sa vie: de laisser des traces derrière lui ► transmettre/continuer à exister même après la mort.

DESSIN signes symboliques ► rejoint l’écriture
L’ALPHABET il apparaît grâce à une prise de conscience de l’existence des unités minimales matérialisée par l’invention des lettres. Le premier alphabet créé provient de plusieurs sources.
Les Sumériens: écritures cunéiformes ( 3500 av. JC) ► pictogrammes, idéogrammes, phonogrammes

L’Egypte Antique: (pharaonique) écriture hiéroglyphes (vers 3300 av. JC) ► 24 signes symboliques

Minoen: (Crète) (3000-1580 av. JC) ► écritures minoennes = langage hellénique

Les Grecs: (2000 av. JC) ► système d’écriture (1100 av. JC)

Les Phéniciens: (1000 av. JC) Byblos, premier alphabet à Ugarit, un système dérivé du cunéiforme babylonien ► 30 consonnes ► chaque symbole correspondait à un son unique (révolution)

Araméen, Arabe, Hébraïque ► orientaux

+ Hindou, Gothique, Cyrillique…
Meillet (Linguiste Français): « Ce sont les Hommes qui ont inventé et perfectionné l’écriture, ils ont été de grands linguistes. Ce sont eux qui ont créé la Linguistique. »

Peut-on dire que nous tenons la datation de la Linguistique?

Avec l’écriture nous n’avons que les résultats, les conséquences, les preuves de l’invention du langage.
La Linguistique et l’Ecriture sont indépendantes dans le cerveau.

► L’Homme a développé le langage en même temps qu’il progressait dans la maîtrise de son environnement.

Pour remonter le temps de l’Histoire humaine, il faut compter sur ces spécialistes, mais c’est impossible.

Whitney: « la Linguistique était l’œuvre du XIXè siècle et rien ne mérite ce nom auparavant »

Mounin: (Histoire de la Linguistique) « la réflexion qu’une civilisation conduit plus ou moins explicitement sur son langage fait partie de l’outillage mental de cette civilisation » (la linguistique est fondatrice d’une civilisation)
La Linguistique n’apparaît pas d’un coup, elle est préparée par la réflexion antérieure ► les vestiges, les traces de celle-ci

Mounin: (fil conducteur du semestre)

«  La civilisation en question a-t-elle pris conscience de l’analyse des sons linguistiques? Comment? A quel point? »

«  A-t-elle conduit une analyse des unités signifiantes? »

« Quelle notion a-t-elle enseignées concernant l’analyse du discours? »

« Syntaxe? ≠ Dialectes? Etaient-ils intéressés aux langues des autres peuples? A l’évolution de la langue? Y a-t-il des traités, ou bien des écrits sur le sujet? » « Questions philosophiques sur le langage? »

► L’Histoire véritable de la Linguistique ne peut commencer, ne peut être possible que lorsque les spécialistes (anthropologues, archéologues…) ont conscience de l’importance de la langue dans leurs recherches.
- EGYPTE ANTIQUE (sumériens) existe depuis deux siècles (égyptologie) ► décrypté récits et écrits en hiéroglyphes (astronomie, médecine, mathématiques, géographie). 2 éléments importants:

 documents attestés de cette époque, administration très organisée, fondée sur le système des castes (scripts, scribes)

► Existence d’écoles de formation des scribes ?

- Activité diplomatique ► présence de traducteurs/interprètes ; rang très important (transmission de père en fils)

 Plus longue durée de cette civilisation ► STABILITE de cette structure administrative. Existence de documents qui deviennent des archives ; problème de lecture par le scribe. Formation des scribes: réflexion sur l’évolution de la langue. Philologie (activité linguistique) beaucoup de formulaires sont, traités poèmes didactiques… Mais peu de choses sur le langage lui-même.

- Conditionnement de la langue:

« l’invention de l’écriture a amené des réflexions sur la nature de la langue. Parce-que cette technique devait rendre visible les éléments de la langue parlée et ensuite séparer sinon les mots, du moins les phrases » Peterson
- SUMERIENS ET AKKADIENS durée de vie du 4è millénaires au 2è millénaire av. JC. Le Sumérien était la langue vivante poursuivie par les Akkadiens ► bilinguisme. Comme pour l’Egypte, il y avait la fonction de Script: découverte d’une bibliothèque en Akkadien. Il existait certainement un enseignement de ces langues. 2600 av. JC: syllabaire (dictionnaire) de signes cunéiformes = polysémie des mots. Les recueils de signes sont comme le début de la linguistique formelle (à plus d’une forme fixe): classement sémantique à la base de cette linguistique formelle. Dictionnaires bilingues Sumérien/Akkadien: pour chaque entrée, signe (S) + écriture phonétique Akk + sens. A Ougarit il y avait même un dictionnaire à 4 langues (Hourrite, Ougaritique, Sumérien et Akkadien). Les Sumériens semblaient avoir eu conscience de la variété des genres ( registres) de leur langue: présence de lexiques avec des listes de mots à utiliser selon l’interlocuteur. ► Comme en Egypte antique, les Sumériens ont franchi un cap de notation du sémantique/idéographique au phonétique (mais pas jusqu’à l’alphabet).

Peterson dit qu’avec le Sumérien et l’Akkadien il y a un facteur très important vers une prise de conscience plus claire des signes phonétiques. « Le manque de connexion entre une valeur syllabique et une valeur sémantique en Sumérien était en fait un pas en avant par comparaison avec la situation en Sumérien. Elle doit nécessairement avoir contribué, assuré l’avantage à la méthode d’écriture phonétique. La conscience de la différence entre les deux principes devint nécessairement plus claire »

Il existe souvent un transfert du savoir d’une civilisation à l’autre, ce qui a permis d’avancer.
- CHINE ANTIQUE l’écriture est apparue en 2850 av. JC mais elle n’est apparue sous la forme actuelle qu’environ en 2500 av. JC. L’expérience Chinoise est une expérience humaine à part. L’écriture idéographique (≠ forme renvoyant vers vos sens comme avec les Hiéroglyphes). Il n’y a pas d’analyse des sons: écriture non phonétique.

Meillet « la structure de la langue décide de l’invention de l’écriture »

Seul l’ordre des mots donne sens, il existe entre 6 000 et 8 000 caractères courants, un signe pour chaque mot (avant notre ère, il existait 9 000 signes, et vers les années 600 il y en avait 24 000!)

Aujourd’hui, environ 1 000 sont enseignés dans les écoles, environ 2 000 dans les magasines courants. Une multiplication des signes impose un besoin d’une clé pour les comprendre: système mot-clé. L’étude de cette langue n’est pas achevée, la réflexion chinoise sur le langage est restée longtemps close: pas d’influence sur d’autres civilisations contemporaines. Cette expérience linguistique a toujours intéressé les anthropologues et les philosophes plus que les linguistiques même.
- HINDOUS le Sanscrit/Sanskrit (anglais) est une réflexion, une tradition orale, il n’y a pas d’écrits.
  1   2   3   4   5

similaire:

Pourquoi etudier la linguistique generale en llce ? iconEssai de linguistique générale
«système solaire» clos sur lui-même, mais «traversé par ces différentes lignes relevant de l’histoire des idées et qui définissent...

Pourquoi etudier la linguistique generale en llce ? iconLittérature presse linguistique p. 57 Sciences p. 61 Informations...
«La Conjuration contre les carpes» : enquête sur les origines du décret de dessèchement des étangs du 14 frimaire an II, Paris, Librairie...

Pourquoi etudier la linguistique generale en llce ? iconImaginaire(s) linguistique(s) et contexte(s) culturel(s) plurilingue(s)

Pourquoi etudier la linguistique generale en llce ? iconIntroduction générale

Pourquoi etudier la linguistique generale en llce ? iconCompte-rendu de l'assemblée générale

Pourquoi etudier la linguistique generale en llce ? iconThématique générale : L’enfant et la culture en Europe

Pourquoi etudier la linguistique generale en llce ? iconCours d'introduction, présentation générale de l'oeuvre et du mythe de Carmen

Pourquoi etudier la linguistique generale en llce ? iconPourquoi choisir l’italien ?

Pourquoi etudier la linguistique generale en llce ? iconPourquoi tardons-nous tant a devenir ecologistes ?

Pourquoi etudier la linguistique generale en llce ? iconOtto, le gardien de l’art contemporain «Moon» de Not Vital
«Je ne sais pas si vous pouvez étudier l'art ( ) vous pouvez apprendre la technique, peut-être mais l'art ?»







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com