Parcours pédagogique







télécharger 64.49 Kb.
titreParcours pédagogique
date de publication20.10.2016
taille64.49 Kb.
typeCours
a.21-bal.com > documents > Cours

300 millions de critiques

systeme:users:vmoisan:desktop:gabarit bnf:c1.gif


300 millions de critiques

Date de mise en ligne : février 2016

300 millions de critiques revient sur l’actualité culturelle francophone à travers les regards croisés de journalistes belges, suisses, canadiens, québécois et français. Enregistrée à Paris sur le toit de l’institut du monde arabe, l’émission est hebdomadaire et dure 52 minutes.

Découvrez la seule émission à se concentrer exclusivement sur des thématiques francophones, tous domaines culturels confondus : littérature, cinéma, art contemporain, musique, et concernant toutes les zones géographiques de la francophonie : Québec, Maghreb, Liban, France, Afrique subsaharienne, Belgique, Suisse...


  • Thème : la culture francophone

  • Niveau : C1

  • Public : adultes

  • Durée indicative : 4 à 6 séances de 45 minutes selon les activités traitées

  • Document associé : émission du samedi 14 novembre 2015

Extraits utilisés

  1. 0’000’22 : le générique

  2. 0’47 1’36 : le sommaire

  3. 1’40  2’20 : la présentation des chroniqueurs

  4. 2’20  2’52 : un reportage précédé de son lancement

  5. 37’10  49’00 : critiques et débat sur le 3e reportage

  6. 30’47 34’29 : le zap culture

  7. 49’03 53’00 : le coup de cœur

Parcours pédagogique



Objectifs communicatifs / pragmatiques

  • Émettre des hypothèses.

  • S’appuyer sur des images pour identifier un genre d’émission.

  • S’entraîner à la prise de notes.

  • S’exprimer à l’oral en continu.

  • Réaliser un ZAP culturel.

  • Présenter son coup de cœur culturel.

  • Participer à un débat critique.


Objectifs linguistiques

  • Enrichir son lexique.



Éducation aux médias

  • Travailler sur le lancement d’un sujet.

  • S’interroger sur le rôle de l’animateur, des chroniqueurs.

  • S’interroger sur le rôle d’une émission.


Objectifs (inter)culturels

Élargir son horizon culturel.

Découvrir de nouveaux artistes.

Assister à un spectacle ou visiter une exposition.


Étape 1 – À partir du titre et du générique

  • Déterminer le type d’émission


Interaction orale – en petits groupes / en groupe classe – 30 min (support : vidéo)

En grand groupe. Quels sont les différents domaines culturels que vous connaissez ?

Écrire le titre de l’émission au tableau (300 M de critiques). Constituer des groupes de quatre ou cinq apprenants.

En petits groupes. Qu’est-ce qu’une critique ? Définissez ce mot de la façon la plus précise possible.

Mise en commun à l’oral : chaque groupe donne sa réponse pour parvenir à la définition la plus précise possible. Noter les mots clés au tableau.

Mise en commun à l’oral en grand groupe. Noter les domaines au tableau.

Pistes de correction / Corrigés :

Domaines culturels : cinéma, théâtre, musique, opéra, dessin, peinture, architecture, sculpture, littérature, chanson, danse, cirque, photographie…

Une critique est un jugement, une appréciation portée sur un livre, un film, un restaurant… Elle est faite à l’écrit ou à l’oral. Une critique peut être positive ou négative. Par extension, on appelle « critique » une personne dont la profession est d’émettre des critiques pour un journal, un magazine ou une émission.
Conserver les groupes de travail de l’activité précédente. Attribuer un type d’œuvre à chaque groupe parmi les suivants : livre, album, exposition, film. De préférence, inclure le type d’œuvre qui sera étudié dans le débat de l’étape 5.

Au sein d’un même groupe, définissez tous les angles d’analyse possibles pour construire une critique pour votre type d’œuvre. Exemple pour un livre : son histoire, ses personnages, etc.

Pistes de correction / Corrigés :

Film : jeu d’acteur, scénario, personnages, plans de caméra, dialogues, émotions suscitées, continuité dans la filmographie, aspect novateur, costumes, effets spéciaux, lumières, etc.

Livre : écriture, style, histoire, narration, personnages, richesse du contenu, émotions suscitées, place de l’ouvrage dans la bibliographie de l’auteur, aspect novateur, etc.

Exposition : lieu de l’exposition, scénarisation, sujet, jeux de lumières, contextualisation des œuvres, rareté des œuvres, choix des œuvres, qualité des œuvres, aspect novateur, émotions suscitées, etc.

Musique : discographie, paroles, composition, collaboration avec d’autres artistes, mélodie, qualité de la voix, qualité de l’interprétation, choix des instruments, émotions suscitées, etc.
Conserver les groupes de travail de l’activité précédente. Visionner le générique une ou deux fois.

Au sein d’un même groupe, répartissez-vous les tâches pour repérer les éléments culturels et géographiques vus à l’écran.

Quel élément retrouve-t-on dans toutes les parties du générique ? Quel est le rapport avec le titre de l’émission d’après vous ?

D’après vous, quel type d’émission allez-vous voir ? À qui pourrait-elle être destinée ? Expliquez votre point de vue.

Mise en commun en groupe classe.

Pistes de correction / Corrigés :

Éléments culturels vus à l’écran et domaines : calligraphie, partition de musique, cordes de guitares : musique / projecteur de cinéma : cinéma / pages feuilletées d’un livre : littérature

Éléments géographiques vus à l’écran : des dunes dans le désert, la tour Eiffel à Paris, un paysage qui me fait penser à l’Afrique avec en bas de l’écran des constructions précaires en bois et à l’arrière de grandes étendues couvertes d’arbres.

On voit un homme et une femme dans tous les plans, comme une sorte de fil rouge. Je pense que cela montre que l’humain est au centre de l’émission, que les 300 millions de critiques sont des personnes.

De la même manière, une critique est toujours subjective. C’est le regard, le ressenti d’un homme ou d’une femme sur un livre, un film, etc.

Au vu des éléments observés, cette émission semble être une émission culturelle destinée aux francophones. En effet, TV5MONDE est la chaîne de la francophonie ; il y a 275 millions de locuteurs francophones dans le monde…

Étape 2 – La présentation des chroniqueurs

S’interroger sur le travail et l’attitude de Guillaume Durand


Interaction orale – en petits groupes – 10 min (support : vidéo)

Conserver les mêmes groupes de travail. Diffuser la présentation des chroniqueurs faite par l’animateur Guillaume Durand.

En petits groupes. En quoi les chroniqueurs et l’invité présents sur le plateau sont-ils les parfaits représentants de cette émission ?

Comment qualifieriez-vous l’attitude du présentateur Guillaume Durand envers les chroniqueurs ? Que pensez-vous de cette attitude ? Que laisse-t-elle présager sur le ton de l’émission ?

Laisser quelques minutes aux apprenants pour échanger leur point de vue puis procéder à la mise en commun à l’oral en grand groupe.

Pistes de correction / Corrigés :

Les chroniqueurs viennent de pays francophones (France, Canada, Belgique, Suisse) et l’invité est le directeur de TV5MONDE. Ils sont donc tous à même de discuter de l’actualité culturelle francophone.

En ce qui concerne l’attitude de Guillaume Durand, nous le trouvons très décontracté : il plaisante avec les chroniqueurs, leur fait des remarques amusantes. Nous pensons donc que cette émission sera plutôt détendue.

Étape 3 – Le sommaire

Retrouver les thèmes culturels abordés dans l’émission (activité 1)


Compréhension orale et expression écrite – en binôme – 15 min (supports : vidéo et fiche apprenant)

Constituer des binômes. Diffuser le sommaire (jusqu’à 1’29, sans la partie présentant le zap) sans le son.

En binôme. En vous appuyant sur les images, définissez les domaines culturels qui seront abordés dans l’émission.

Mise en commun à l’oral en groupe classe.
Diffuser le sommaire en entier avec le son.

En binôme. Faites l’activité 1 de la fiche : relevez les mots relatifs à la culture pour chacun des reportages et résumez-les en une phrase.

Laisser quelque temps aux apprenants pour se mettre d’accord sur une phrase de résumé.

Inviter les binômes qui le souhaitent à présenter leur résumé à l’oral.

Pistes de correction / Corrigés :
Reportage 1 : musique / Reportage 2 : musique / Reportage 3 : archéologie, patrimoine
Reportage 1 : Après 8 ans d’absence, le pape de la musique électronique, Jean-Michel Jarre, sort un album concept réalisé en collaboration avec les acteurs de la musique électronique contemporaine.
Reportage 2 : Le centre culturel suisse de Paris propose une exposition sur Dieter Meier, Suisse décalqué et décalquant, chanteur du groupe Yello.
Reportage 3 : le numérique vient au secours des œuvres artistiques et des richesses patrimoniales, mais une question se pose : le numérique vaut-il les originaux ?


Étape 4 – Un reportage et son lancement

S’intéresser au contenu informatif


Compréhension orale, lexique – individuellement – 10 min (supports : vidéo et fiche apprenant)
Rappeler quelques principes de la prise de notes : utilisation des abréviations, des symboles, notation de l’idée principale, emploi de phrases nominales.
Visionner un reportage en entier.
Individuellement. Regardez le reportage et prenez le maximum de notes sur le sujet. Toutes les informations que vous noterez vous serviront plus tard. Relevez également, dans le reportage, le vocabulaire spécifique à la culture.

Pistes de correction / Corrigés :
Prise de notes : Jean Michel Jarre ; bord de Seine = lieu propice à la création (cf : Impressionnistes)
Studio = musée musique électro/ évolut° music électro 1er synthé ancêtre platine
Album Oxygène, 40 ans : 12 millions d’ex.vendus / JMJ : fondateur a invité la crème de l’électro : Moby, Massive Attack, Air
Technique = rasoir, scotch, iPad.
JMJ : retour compo après 8 ans silence (concerts monumentaux) / Pionnier music électro



Rédiger le lancement du journaliste


Interaction orale, culture – petits groupes – 35 min (support : fiche apprenant, Internet)

Prévoir si possible une séquence au labo internet et du matériel d’enregistrement.

Diviser la classe en petits groupes de travail.

En petit groupe. Qu’est-ce que le « lancement » d’un reportage ? Comment est-il structuré ?

Laisser quelques minutes aux apprenants afin qu’ils définissent ce terme journalistique.

Pistes de correction / Corrigés :

Le lancement est un texte rédigé par le présentateur qui permet de « lancer », c’est-à-dire d’introduire un sujet pendant un journal ou une émission. Il dure en moyenne une vingtaine de secondes, soit un minimum de trois phrases et un maximum de cinq ou six phrases. Il contient une phrase d’accroche, des informations complémentaires qui apportent quelques éléments indispensables à la compréhension du sujet et une phrase qui présente l’angle du sujet.
Toujours en petit groupe.

Faites des recherches sur Jean Michel Jarre (actualité passée et présente) et utilisez vos prises de notes.

Quelle(s) idée(s) du reportage étudié précédemment souhaitez-vous mettre en avant ?

Rédigez le lancement journalistique du reportage.

Circuler auprès des groupes pour aider les apprenants dans la réalisation de leur lancement.

Mise en commun à l’oral : chaque groupe présente son lancement. Cette activité peut être filmée ou enregistrée, de façon à pouvoir faire un retour sur ce qui a été dit et corriger les erreurs significatives.

Diffuser ensuite le lancement du reportage et noter les différences avec les lancements faits par les apprenants.

Pistes de correction / Corrigés :

Précurseur de la musique électronique, inspirateur de David Guetta et Daft Punk, Jean Michel Jarre est entré dans le livre Guinness des records en regroupant 3,5 millions de fans à Moscou lors d’un concert démentiel organisé en 1997 pour les 850 ans de la ville. Cet homme a vendu plus de 80 millions d’albums dans le monde […]

En grand groupe. Diriez-vous que cette émission est plutôt destinée aux néophytes ou aux amateurs ? Justifiez votre réponse.
Mise en commun à l’oral en grand groupe. Inviter les apprenants qui le souhaitent à s’exprimer sur le sujet.

Pistes de correction / Corrigés :
Je trouve que ce reportage est accessible même si je ne connais rien à la musique électro : le vocabulaire utilisé est facile à comprendre, il n’y a pas trop de jargon…

Étape 5 – Le plateau et les critiques

S’interroger sur le rôle de l’animateur et des critiques (activité 2)


Compréhension orale, lexique et éducation aux médias – en petits groupes – 20 min (support : vidéo)

Diviser la classe en trois groupes. Diffuser le débat en plateau en entier avec le son.

Groupe A : concentrez-vous sur Guillaume Durand, son attitude, ses questions. Quelle est l’attitude de Guillaume Durand au cours du débat ? Quel est son rôle ? Comment se comporte-t-il vis-à-vis des chroniqueurs ? Comment se passe l’interaction sur le plateau ?

Groupe B : concentrez-vous sur les chroniqueurs à gauche du plateau, leurs réactions, leurs arguments. Quelles informations sont apportées par les chroniqueurs : complémentaires ou supplémentaires ? Quels arguments utilisent-ils pour répondre à la question du débat ?

Groupe C : concentrez-vous sur les chroniqueurs à droite du plateau.
Après le visionnage, laisser quelques minutes aux apprenants puis mettre en commun leurs réponses.

Mise en commun à l’oral : un apprenant de chaque groupe sera désigné comme porte-parole et présentera le résultat de la discussion aux autres groupes.

Pistes de correction / Corrigés :





Groupe A : animateur

Groupe B : intervenants à gauche du plateau

Groupe C : intervenants à droite du plateau

Pour l’animateur : transitions et animation

Il lance la discussion, distribue la parole, donne des informations complémentaires, relance les intervenants.







Pour les intervenants :

liens créés avec le pays d’origine et les sujets traités




Jean Michel Jarre semble moins connu au Canada, il collabore néanmoins avec des DJ canadiens. Il n’y a pas de lien créé avec la France.

En Suisse et en Belgique, Jean Michel Jarre est très connu d’après les intervenants.

Attitude et réactions aux propos des autres intervenants

Il est plutôt détendu, il n’hésite pas à blaguer ou taquiner les intervenants.

L’intervenant canadien réagit aux interventions des autres. Il a un ton léger, naturel. Il n’hésite pas à critiquer les positions des autres. L’intervenante française attend d’avoir la parole pour réagir, elle s’adresse souvent directement à la caméra.

L’intervenant suisse réagit régulièrement aux propos des intervenants canadiens et suisse. Il contredit, souvent avec le sourire, parfois en tournant en dérision les propos des autres pour faire passer son point de vue. L’intervenante suisse réagit moins.

Arguments avancés (expérience personnelle, référence historique, etc.)

Il complète les propos des intervenants avec des informations factuelles : « peu de gens ont refusé de travailler avec lui, c’est une réussite ».

L’intervenant canadien parle de la vie de l’artiste, moins de la musique. L’intervenante française parle peu de l’artiste en lui-même, mais plutôt de ses collaborations.

L’intervenant suisse parle de la cohérence musicale de l’artiste et de son aspect novateur, de son style unique. L’intervenante belge définit l’artiste comme répétitif, sans illustrer son propos ; elle le trouve très « business ».

Opinion personnelle

Il ne donne pas son opinion, on ne sait pas ce qu’il pense réellement de l’artiste.

L’intervenant canadien n’a pas trop aimé ce dernier album. L’intervenante française ne donne pas vraiment d’opinion sur l’artiste.

L’intervenant suisse fait la différence entre l’artiste, qu’il respecte, et son style musical, qu’il n’apprécie pas. L’intervenante belge semble ne pas apprécier l’artiste, elle trouve qu’il appartient au passé.



Participer à un débat critique


Interaction orale – en petits groupes, en groupe classe – 20 min

Comme dans l’émission les apprenants vont jouer le rôle de critiques. Diviser la classe en groupes de 5 ou 6 apprenants, l’un d’entre eux endossera le rôle de l’animateur. Laisser les groupes choisir une œuvre, un spectacle, une exposition qu’ils devront voir puis critiquer. Prévoir éventuellement une sortie ou une visite virtuelle.

Faites des recherches sur l’artiste, l’exposition ou le spectacle vu : parcours de l’artiste, influences, œuvres similaires…

Participez à un débat critique d’une dizaine de minutes.

Circuler auprès des groupes pour les aider et les guider si besoin. Veiller à ce que chacun prenne la parole et que la discussion reste dynamique. Noter les erreurs récurrentes.

Mise en commun à l’oral : chaque groupe présente la critique la plus originale émise au sein de son groupe.

Cette activité peut être filmée pour en faire un compte-rendu.


Étape 6 – Le zap culture

S’intéresser à l’actualité culturelle francophone du moment (activité 3)


Interaction orale – en petits groupes – 45 min (supports : vidéo et fiche apprenant)

Diviser la classe en petits groupes de discussion. Prévoir un temps de recherche sur Internet avant la classe sur les sections culture de médias francophones (TV5MONDE, RTBF, France télévisions, RTS, Radio-Canada, etc.).

En petits groupes. De quels événements culturels parle-t-on actuellement dans les médias ? Pensez à ce qui se passe en France et dans le monde francophone.

Mise en commun à l’oral en grand groupe.

Pistes de correction / Corrigés :

Discussion libre en fonction des événements.
Montrer le zap en entier avec le son.

Faites l’activité 2 de la fiche apprenant : regardez le zap et complétez le tableau suivant.

Laisser quelques minutes aux apprenants pour comparer et compléter leur réponse.

Mise en commun à l’oral en grand groupe.
En grand groupe. En quoi ce zapping est-il en adéquation avec le type d’émission et le public visé ? Justifiez vos réponses.

Mise en commun à l’oral en grand groupe.

Pistes de correction / Corrigés :

N°1 France : Nathalie Azoulai a reçu le Prix Médicis pour son livre Titus n’aimait pas Bérénice.

N°2 France : le prix Femina a été remis à Christophe Boltanski pour son livre « La Cache ».

N°3 France : interview de Christophe Boltanski.

N°4 France : concert de Chantal Goya.

N°5 France : film « Nous trois ou rien ».

N°6 RDC : interview de J. Mabiala Bissila, auteur, metteur en scène…

N°7 Belgique : le wallon au théâtre.

N°8 Québec : bande-annonce d’un film et interview de l’humoriste Louis-José Houde.

Ce zapping est parfaitement en adéquation avec le type d’émission et le public visé : les actualités présentées sont uniquement culturelles et les pays font tous partie de l’espace francophone.
En petits groupes. Qu’est-ce qu’un zap ou un zapping ? Quelles sont les caractéristiques de ce type de rubrique ?

Mise en commun à l’oral en grand groupe.

Pistes de correction / Corrigés :

Ce mot signifie à l’origine « Changer rapidement de chaîne ». Un zapping est une émission ou une rubrique de format court qui présente une compilation des meilleurs ou des pires moments de la télé.
En groupes de quatre. Prévoir une séance au laboratoire internet. Prévoir également du matériel pour enregistrer ou filmer les présentations.

Faites des recherches sur l’actualité francophone du moment et préparez votre rubrique zap culture.

Mise en commun à l’oral en grand groupe. Cette mise en commun peut être filmée ou enregistrée. Voter à main levée pour élire le zap le plus drôle, le plus original…


Étape 7 – Le coup de cœur

Comparer un zapping et un coup de cœur


Interaction orale – petits groupes – 15 min (support : vidéo)

Diviser la classe en petits groupes de discussion. Diffuser le coup de cœur de l’émission.

En petits groupes. Regardez cette rubrique et répondez aux questions suivantes : quel est le but de cette rubrique ? Quelles en sont les caractéristiques ? Comment est-elle menée ? Quelles sont les grandes différences entre le zap et le coup de cœur ?

Laisser les apprenants échanger dans les groupes puis mettre en commun à l’oral en grand groupe.

Pistes de correction / Corrigés :

Cette rubrique permet à chaque chroniqueur de présenter son coup de cœur culturel, c’est-à-dire, le livre, le CD, l’exposition ou le film pour lequel il a eu une attirance particulière. Il en explique les raisons dans le but d’inciter les autres chroniqueurs et les téléspectateurs à découvrir ce coup de cœur.

Guillaume Durand, le présentateur de l’émission, interroge les chroniqueurs à tour de rôle et finit lui-même par donner son coup de cœur.

Contrairement au zapping, ce sont ici les chroniqueurs qui expliquent leur choix, cette rubrique se fait en direct, il ne s’agit pas d’extraits télévisés montés les uns à la suite des autres, mais bel et bien une explication plus poussée, plus détaillée.

Enrichir son vocabulaire


Lexique – individuellement – 15 min (support : vidéo)

Diffuser à nouveau la rubrique coup de cœur.

Individuellement. Relevez les mots, adjectifs et expressions utilisés par les chroniqueurs pour exprimer leur opinion positive par rapport à leur coup de cœur.

Mise en commun à l’oral en grand groupe. Noter les mots au tableau.

Pistes de correction / Corrigés :

À découvrir, excellent, passionnant, brillant, éblouissant, magnifique, hallucinant, inouï, intéressant, très beau, vraiment (+ adjectif), une redécouverte, une réussite, ça vaut le coup, le meilleur du… , ça vous en dit long sur…, c’est extrêmement bien écrit.

Présenter son coup de cœur


Communication orale – individuellement – 3 à 5 min par apprenant

Demander à chaque apprenant de réfléchir à son coup de cœur culturel et de préparer une présentation orale pour le lendemain. Les apprenants peuvent s’appuyer sur un PowerPoint pour nous présenter leur coup de cœur. Leur demander de bien insister sur le domaine culturel et de réutiliser le vocabulaire vu dans l’activité précédente.

Cette activité est certes une manière d’évaluer leur production orale en continu, mais c’est aussi, et surtout, un moment d’échange et une incitation à découvrir de nouveaux horizons culturels.

Aller plus loin


Éducation aux médias – individuellement – 10 min

Pour inviter les apprenants à découvrir de nouvelles émissions.

En classe entière. Connaissez-vous des émissions similaires, dans l’espace francophone ou dans votre pays ? Avez-vous remarqué des différences avec ces émissions ? Au final, que pensez-vous de l’émission « 300 millions de critiques » ?

Fiche réalisée par : Magali Foulon-Delcombel

Page sur

enseigner.tv5monde.com

CAVILAM – Alliance française
février 2016


similaire:

Parcours pédagogique iconParcours pédagogique
«Troie». IL y aura sûrement des images dans un musée où on verra des statues. Etc

Parcours pédagogique iconProgramme pedagogique operationnel

Parcours pédagogique iconDirection artistique et pédagogique

Parcours pédagogique iconProgramme pedagogique operationnel

Parcours pédagogique iconProgramme pédagogique opérationnel

Parcours pédagogique iconProjet pédagogique du collège jeanne d’arc

Parcours pédagogique iconProgramme du voyage pédagogique en Pologne en mars 2013

Parcours pédagogique icon«La littérature baroque» Marie-Annick Cluzan Conseillère pédagogique Pessac

Parcours pédagogique icon2 A. sc lecture F. N°: 1 Unité : 13 Supports : livre de l’élève p...

Parcours pédagogique iconDanie Faurie cp arts Visuels Cahors 1 et 2 L'œuvre d'art dans la démarche pédagogique







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com