Colloque international : «Marguerite Duras et les Arts»







télécharger 21.86 Kb.
titreColloque international : «Marguerite Duras et les Arts»
date de publication21.10.2016
taille21.86 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > documents > Documentos





Colloque international : « Marguerite Duras et les Arts »



Organisé en partenariat avec Société Internationale Marguerite Duras, par Michelle Royer,
Department of French Studies, University of Sydney (Australie),

30 juin – 1er Juillet 2016.

APPEL À COMMUNICATIONS


Duras Song – Exposition au Centre George Pompidou -
Quand se déroulera ce colloque en 2016, 20 ans se seront écoulés depuis la mort de Marguerite Duras mais cette rencontre ne vise aucunement à être une commémoration. Au contraire, il s’agira d’envisager de nouvelles perspectives de recherche sur les relations de Marguerite Duras avec les arts et sera l’occasion d’explorer les parallèles, influences, intertextes, intersections, croisements et échanges entre l’œuvre de Duras et les arts au 20ème et 21ème siècles. Duras a toujours refusé une définition étriquée et cloisonnée de la littérature et du cinéma et bien que son œuvre ait souvent été mise en parallèle avec les autres arts, que ce soit la peinture, la photographie, la musique ou la poésie, les relations entre l’œuvre de Duras et les arts restent un champ inexploré. ttp://magazine.pierrefrey.com/wp-content/uploads/2014/10/2014-10-14-durs-song-centre-pompidou-4ok.jpg
Ce colloque pourra dans un premier temps se pencher sur les interactions entre Duras et les arts du 20ème siècle et accueillir des communications d’approches comparatistes et interdisciplinaires sur Duras, les arts, et les autres artistes de son siècle.
Dans un second temps il pourra s’agir de recadrer l’œuvre de Duras dans la production artistique de son époque. Comment par exemple est-ce que son parcours d’écrivain et de cinéaste qui ne cesse de jouer sur les limites, les frontières et l’intermédialité entre les arts s’inscrit-il dans les préoccupations artistiques de son siècle et propose des stratégies productives pour aborder et explorer les grandes questions du 20ème siècle ?
Si beaucoup a été dit sur la dynamique destructrice de l’œuvre, l’ascèse, la mise à mort du cinéma, l’œuvre de Duras est aussi d’une grande plasticité puisant son esthétique souvent transgressive chez les poètes, écrivains, peintres, musiciens, acteurs, chanteurs, cinéastes et photographes, venant de tous continents. La littérature et le cinéma durassiens ne cessent d’engendrer d’autres œuvres artistiques, littéraires, théâtrales et cinématographiques, en France et à travers le monde et continuent d’inspirer les jeunes artistes. L’exposition Duras Song (2014) organisée par l’artiste Thu Van Tran avec le critique d’art Jean-Max Colard est symptomatique de cet élan car elle a fait du processus même d’écriture, de la vie et de l’œuvre durassienne une œuvre d’art où s’agencent manuscrits, tapuscrits, articles de presse, photos, matériaux audio-visuels, films documentaires ou de fiction. Ceci sera le troisième axe de réflexion du colloque et divers aspects du rapport de Duras à l’art peuvent être envisagés :

  • Duras et les artistes : les influences des peintres, sculpteurs, musiciens, écrivains, poètes, cinéastes, photographes, etc.

  • Le processus d’écriture comme œuvre d’art.

  • Le discours sur l’art de Duras dans les textes paralittéraires : recueils d’articles, entretiens radiophoniques et télévisés, articles de presses, catalogues d’exposition etc.

  • Perspectives synesthésiques de l’œuvre durassienne et ses emprunts aux autres arts : poésie, musique, sculpture, peinture, photo, danse et chorégraphie des corps, chanson etc.

  • Duras et les arts orientaux.

  • L’héritage durassien: cinéastes, écrivains, peintres, photographes et vidéastes ont puisé leur inspiration dans les textes et les films de Duras. Peut-on dresser des parallèles, percevoir des rencontres esthétiques conscientes ou inconscientes entre l’œuvre durassienne et celle des artistes contemporains, des jeunes dramaturges, cinéastes et vidéastes ?

  • Duras et les artistes étrangers : intertexte et réception.


Cette liste n’est aucunement limitative.
Langues du colloque : Français - Les communications en langue anglaise seront considérées.
Merci d’adresser vos propositions de communication (d’une durée de 25 minutes) en 200-300 mots à Michelle Royer: michelle.royer@sydney.edu.au avant le 1er août 2015
Réponses : 15 septembre 2015
Les frais de voyage et de logement sont à la charge des participants.
Site web : http://sydney.edu.au/arts/conference/duras/index.shtml
Membres du Comité scientifique :

  • Olivier Ammour-Mayeur (Université Paris 3, Trésorier- adjoint de la Société Internationale Marguerite Duras)

  • Martine Antle (University of Sydney)

  • Annalisa Bertoni (Ecole Supérieure des Beaux Arts de Nîmes)

  • Marie-Paule Ha (University of Hong Kong)

  • Cécile Hanania (Western Washington University, Bellingham, États-Unis)

  • Sylvie Loignon (IUFM de Caen)

  • Catherine Rodgers (University of Wales, Swansea, responsable du Bulletin de la Société Duras, Vice-présidente de la Société  Internationale Marguerite Duras)

  • Michelle Royer (University of Sydney)


_____________________________________________________________________________________________
International Conference « Marguerite Duras and the Arts »



Organised in partnership with Société Internationale Marguerite Duras (International Society Marguerite Duras) by Dr Michelle Royer
Department of French Studies, University of Sydney (Australia),

30 June – 1st July 2016.

CALL FOR PAPERS



Duras Song – Exposition au Centre George Pompidou -
By the time this conference takes place in 2016, 20 years will have passed since the death of Marguerite Duras. However this gathering will not be a commemoration. On the contrary, it will aim at opening new research perspectives on Duras’ relationships with the arts and will be an opportunity to explore parallels, influences, cross-fertilisation and exchanges between Duras’ work and the arts of the 20th and 21st century. Duras had always refused a narrow and compartmentalised definition of literature and cinema and although her work has often been associated with other art forms: painting, photography, music, poetry, the relationships between Duras’ work and the arts are still largely unexplored. ttp://magazine.pierrefrey.com/wp-content/uploads/2014/10/2014-10-14-durs-song-centre-pompidou-4ok.jpg
This conference will provide the opportunity for researchers to address the questions of the interactions between Duras and the arts of the 20th century, and will welcome comparative and interdisciplinary approaches on Duras, the arts, and other artists of her time.
The second axis of the conference will aim at re-framing Duras’ work in the context of the artistic production of her era. For example how her trajectory as a writer and filmmaker who never ceased to challenge the limits, frontiers and intermediality between the arts has been a productive strategy to address and explore the most important questions of the 20th century.
Much has already been said about the destructive dynamic of her work and its asceticism, but her work is also of a great beauty, transgressive and inspired by poets, writers, musicians, actors, singers, filmmakers and photographers coming from diverse cultures. Duras’ literature and cinema continues to engender new artistic, literary, theatrical and cinematic creations in France and across the world and to inspire young artists.
The exhibition Duras Song (2014) curated by the artist Thu Van Tran with the art critic Jean-Max Colard is symptomatic of this momentum. It turns the life and work of Duras including her writing process, into a work of art which assembles manuscripts, typescripts, newspaper articles, photos, audio-visual material, fiction films and documentaries. This will be the third axis of the conference and a variety of topics can be considered:

  • Duras and artists: influences of painters, sculptors, musicians, writers, poets, filmmakers, photographers etc.

  • The writing process as work of art

  • Duras’ discourse on the arts in paraliterary texts : collection of articles, radio and television interviews, newspaper articles, exhibition catalogs, etc.

  • Synesthetic perspectives on Duras’work, what it borrows from other arts : poetry, music, painting, photo, dance and choregraphy, songs etc.

  • Duras and oriental arts

  • Duras’ legacy : filmmakers, writers, painters, photographers, videoartists have been inspired by Duras’ texts and films. Is it possible to make comparisons, establish links, conscious or not, between Duras’work and the art of contemporary artists, young playwrights, filmmakers and videoartists.

  • Duras and foreign artists : intertext and reception.



This list is not restrictive.
Language of the conference: we expect that most papers will be in French, however, papers in English are welcome.
Please send your 200-300 word abstracts for papers of 25 minutes to: Michelle Royer: michelle.royer@sydney.edu.au before 1st August 2015.
Acceptances will be sent by 15 September 2015
Note that travel and accommodation expenses will not be covered by the conference.
Website: http://sydney.edu.au/arts/conference/duras/index.shtml
Selection Committee:

  • Olivier Ammour-Mayeur (Université Paris 3, Trésorier- adjoint de la Société Internationale Marguerite Duras)

  • Martine Antle (University of Sydney)

  • Annalisa Bertoni (Ecole Supérieure des Beaux Arts de Nîmes)

  • Marie-Paule Ha (University of Hong Kong)

  • Cécile Hanania (Western Washington University, Bellingham, États-Unis)

  • Sylvie Loignon (IUFM de Caen)

  • Catherine Rodgers (University of Wales, Swansea, responsable du Bulletin de la Société Duras, Vice-présidente de la Société  Internationale Marguerite Duras)

  • Michelle Royer (University of Sydney)

similaire:

Colloque international : «Marguerite Duras et les Arts» iconL’Institut français de Tlemcen accompagne et soutient le Colloque international

Colloque international : «Marguerite Duras et les Arts» iconProgrammes Histoire des arts Lycée 2010
«gothique international», les échanges entre Italie et Flandres au xve s et leurs conséquences sur la peinture et la musique; la...

Colloque international : «Marguerite Duras et les Arts» iconMonad-isme, Cité International des Arts, Paris La nuit blanche, Oran, Alger

Colloque international : «Marguerite Duras et les Arts» iconCurriculum vitae
«48th International Open Exhibition», Northern California Arts, Carmichael, California, usa

Colloque international : «Marguerite Duras et les Arts» iconCurriculum vitae
«48th International Open Exhibition», Northern California Arts, Carmichael, California, usa

Colloque international : «Marguerite Duras et les Arts» iconNathalie pirotte
«Proposition 1», Palais Abbatial de Saint-Hubert (B) La Galerie be, «La main», Bruxelles, (B) Amnesty international Iselp, Bruxelles...

Colloque international : «Marguerite Duras et les Arts» iconBibliographie 25
«beaux-arts» désignait exclusivement les quatre arts qu'on appelle «plastiques» de nos jours : l’architecture, la sculpture, la peinture...

Colloque international : «Marguerite Duras et les Arts» icon1. Les Arts Plastiques ou Arts Appliqués

Colloque international : «Marguerite Duras et les Arts» iconLes sources du Droit International Public

Colloque international : «Marguerite Duras et les Arts» iconAlain gombaud artiste Plasticien – Diplômé des Beaux-Arts Etudes
«Au Comptoir des Arts»; Nyons en Drôme provençale : Galerie «Le Préau des Arts»; Saint-Julien-en-Genevois : Galerie «Les ateliers...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com