Exposition exceptionnelle des peintures d’Aksouh et des bijoux sculptures de Philippe Moallic







télécharger 24.4 Kb.
titreExposition exceptionnelle des peintures d’Aksouh et des bijoux sculptures de Philippe Moallic
date de publication21.10.2016
taille24.4 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > finances > Documentos








Exposition exceptionnelle des peintures d’Aksouh et des bijoux sculptures de Philippe Moallic
Le prestige de l’Orient s’invite à la galerie Marie Demange

du 13 septembre au 7 octobre 2006




Pour ouvrir la saison, la Galerie Marie Demange nous convie à un voyage aux confins de l’Orient et du rêve. Les peintures de Mohamed Aksouh, artiste algérien reconnu, nous transportent sur d’autres rives : celle de la Méditerranée, celle où l’émotion pure l’emporte sur la figuration. Philippe Moallic, lui, sculpte des bijoux de princesse ottomane, captivants et mystérieux. Des bijoux qui ont une âme.



La lumière semble être le maître mot de l’œuvre de Mohamed AKSOUH ; non la lumière éblouissante et sans échappatoire du soleil sur les terres ocre de son Algérie natale, mais celle filtrée, jouant sur la toile, dans le lacis des formes abstraites, évoquant la blancheur de la Casbah et quelque profond labyrinthe de rues enchevêtrées, à l’architecture babéliene, qui furent le théâtre de son enfance.
La « quête de cette lumière de nacre et de perle qui est celle d’Alger, telle qu’il la découvrait de la petite maison de sa mère sur les coteaux de Belcourt », (Jean de Maisonseul*), parcourt l’œuvre d’Aksouh. De ces souvenirs abstraits, de ces sensations bien plus fortes que les images, naissent des paysages opalins, visions méditatives baignées de toutes les nuances de bleus, de sables et d’ivoires.
La peinture d’Aksouh est une peinture contemplative, sereine et vivante. Elle vibre d’une émotion très particulière, tant pour ceux dont cette rive de la Méditerranée traverse l’histoire, que pour ceux qui, perçoivent de loin l’écho millénaire d’une des plus anciennes civilisations méditerranéennes. L’artiste joue avec subtilité entre l’abstraction symbolique – fortement ancrée dans les traditions plastiques arabes - et une œuvre au seuil de la modernité picturale.
* Conservateur de 1962 à 1970 du Musée d’Alger

À propos de l’artiste
Mohamed Aksouh est né en 1934 en Algérie. Apprenti forgeron dès l’âge de quatorze ans, il s’initie d’abord, à la fin des années cinquante, à la poterie, à la céramique, à la sculpture, puis à la peinture. Aujourd’hui, il travaille également la gravure sur métal. Il est considéré, avec Mohammed Khadda, Baya, Guermaz ou Benanteur, comme un des fondateurs de la peinture algérienne moderne (dite « la génération de 1930 »), s’inscrivant avec force hors du courant figuratif et souvent orientaliste induit par l’académisme français. Après avoir participé à quelques expositions organisées à Alger après l’Indépendance, et réalisé une première exposition personnelle, Aksouh, attiré par l’effervescence culturelle et l’École de Paris, s’installe en 1965 dans la région parisienne. Durant quelques années la Galerie 54 animée par Jean Senac, et la Galerie de l’éditeur Edmond Charlot, qui publia Camus, l’exposent, aux côtés de Galliéro, Bénisti, Jean de Maisonseul, Louis Nallard et Maria Manton, Marcel Bouqueton (artiste également représenté par la Galerie Marie Demange à Paris). Plusieurs de ses œuvres sont alors acquises par le Musée des Beaux-Arts d’Alger. Depuis 1964, Aksouh a exposé partout en France, mais aussi aux Pays-Bas, en Suisse, en Corée, en Espagne. En 1972 et 1974, Aksouh créa deux médailles pour la « Monnaie de Paris ». Membre du Salon des Réalités Nouvelles, il y expose régulièrement. Son œuvre a été le sujet de nombreuses publications. Très récemment, en 2006, le documentariste Hamid Benamra lui a consacré un film : « Aksouh, Jardin des toiles »,(Imagenèse Paris). Aujourd’hui, il vit et travaille toujours à Ivry-sur-Seine.
Photo du haut : Œuvre de 2002 – format : 130 cm x 145 cm – Photo du bas : Œuvre de 2003 – format : 160 cm x 195 cm.

Crédits Photos : Bernard Magne - Photos sur demande à la galerie Marie Demange



Qui aurait cru qu’en délaissant l’univers de la publicité à la fin des années quatre-vingt-dix, Philippe Moallic s’improviserait, par la force des choses, et avec un tel succès, restaurateur de mobilier ancien puis peintre, créateur de meubles précieux et enfin sculpteur de bijoux ? C’est pourtant là l’incroyable itinéraire, parsemé de rencontres aussi inattendues que décisives, de ce Breton d’origine, entièrement autodidacte et dont les talents multiples stupéfient.
Bien sûr, sa production reste artisanale et sa diffusion volontairement confidentielle. Les bijoux créés par Philippe Moallic sont des œuvres rares. Pièces uniques, présentées exclusivement en galeries, elles racontent aux femmes qui s’en parent des histoires de faste byzantin ou de petite fille nostalgique rêvant de métamorphose et de princesse. Car de toute évidence, Philippe Moallic aime les femmes. Loin des stéréotypes et des diktats de la mode, il crée des bijoux comme des histoires intimes, des promesses romanesques, des propositions d’amour.
De croquis très simples, il tire les grandes lignes là d’une arabesque ornant un bracelet, ici d’un détail agrémentant une de ces breloques dont les Anglo-Saxonnes raffolent et appellent « Charms ». En laiton, métal doré ou argenté et patiné, argent massif et passementeries de métal, ces parures prennent forme entre l’étau et l’enclume, dans son petit atelier sous les toits… et naissent avec elles autant d’objets de désir. Plus que des accessoires, les bijoux de Philippe Moallic dégagent une densité spirituelle, une énergie baroque, mystérieuse et onirique. Électron libre de la mode comme de l’art, Philippe Moallic crée ses bijoux comme d’autres font de la Haute Couture, à la démesure de ses inspirations, de l’art déco de Rulhman à Venise, de la Wiener Werkstätte à Constantinople, à la mesure du rêve de chaque femme.



À propos de l’artiste
Né en 1965 à Pont l’Abbé (France), Philippe Moallic débute sa carrière en 1998 par la restauration de meubles et d’objets anciens. Ces années d’expérience lui permettent d’apprivoiser les matières et les volumes. Dans le même temps, il crée à destination d’une clientèle privée des meubles et des accessoires de décoration. Puis, il se tourne peu à peu vers la sculpture et la peinture, et présente dès 2002 ses travaux à la galerie Maure, à Paris. D’autres expositions suivent. Début 2003, il se lance dans la création de bijoux, avec un succès que sa collaboration récente avec une célèbre Maison ne dément pas !
Philippe Moallic réalise sur commande tous les rêves de bijoux, en bois, en métal, montés sur chaîne ou sur lien de cuir, avec du verre, des perles, des pierres précieuses ou semi-précieuses ou toute matière fournie par la cliente. Le tirage d’un exemplaire unique en or, argent ou vermeil, signé et contrôlé, est possible.

Tous les projets sont étudiés et élaborés avec le plus grand soin. Les bijoux de Philippe Moallic sont de fabrication artisanale et pièces uniques.

Photo du haut : Le papillon – Collier ras du cou en version « jour » - Métal doré, quartz rutile, perles baroques, onyx, pendentifs amovibles - Diamètre 110 mm, Hauteur de la face 55 mm, Hauteurs du rete 25 à 35 mm env. - pièce unique

Photo du bas : Le parfum de l’océan – Sautoir - Métal doré, pendentif ajouré avec grelot - Longueur totale 580 mm, Hauteur du pendentif 200 mm env. - pièce unique

Crédits photos : Philippe de Salabert – Photos sur demande à la galerie Marie Demange
Exposition exceptionnelle à la Galerie Marie Demange du 13 septembre au 7 octobre

12, Rue Beautreillis – 75004 Paris - Tel. 01 40 29 42 01 — courriel : contact@galerie-mariedemange.com

Du mercredi au samedi de 10 h 30 à 13 h 00 et de 15 heures à 20 heures – ou sur rendez-vous
À propos de la galerie Marie Demange

Créée en 2004, la galerie Marie Demange offre un nouvel espace d’expression pour l’art contemporain, au coeur du Marais, à Paris.

Marie Demange œuvre à une désacralisation raisonnée de l’art. Elle permet une approche plus personnelle et désinhibée de cet univers en privilégiant le contact spontané et immédiat avec les œuvres.

La galerie Marie Demange est un lieu de vie, d’interactivité, d’échanges et de rencontres, un véritable espace de convivialité. Profanes ou initiés, amateurs ou collectionneurs, les visiteurs y découvrent un art contemporain accessible, où la sensibilité est privilégiée.



Relations presse

Marie demange

01 40 29 42 01 – 06 83 11 53 43

contact@galerie-mariedemange.com

Pour plus d’informations

www.galerie-mariedemange.com




similaire:

Exposition exceptionnelle des peintures d’Aksouh et des bijoux sculptures de Philippe Moallic iconAtelier ouvert, 36 Lime Street, première co-opérative ateliers pour...
«Peace treaty signature Irlande de Nord /Angleterre» 1989, soutienne avec ambassade de Irlande. Livre de larmes en verre. Les Droits...

Exposition exceptionnelle des peintures d’Aksouh et des bijoux sculptures de Philippe Moallic iconRoyaume du Maroc
«Connaissance des arts»- le parc de sculptures Al Maaden est une exposition permanente- né de la volonté d’un couple de collectionneurs,...

Exposition exceptionnelle des peintures d’Aksouh et des bijoux sculptures de Philippe Moallic iconCours de Philippe koeppel, octobre 1998-février 1999
«Le sentiment des citoyens», qui se termine par la phrase «Cela mérite bien la peine capitale». Cette justification, ce sera les...

Exposition exceptionnelle des peintures d’Aksouh et des bijoux sculptures de Philippe Moallic iconAtelier Céramique «l’émaux pour le dire»
«Phénix et dragons» peintures surréalistes – Chapelle des Jésuites – Du 06/07 au 02/09 – Tous les jours sauf mardi de 14h30 à 18h30...

Exposition exceptionnelle des peintures d’Aksouh et des bijoux sculptures de Philippe Moallic iconAtelier Céramique «l’émaux pour le dire»
«Phénix et dragons» peintures surréalistes – Chapelle des Jésuites – Du 06/07 au 02/09 – Tous les jours sauf mardi de 14h30 à 18h30...

Exposition exceptionnelle des peintures d’Aksouh et des bijoux sculptures de Philippe Moallic iconMyr, sculpteur professionnelle française, née en Alsace en 1974,...
L’idée de son art repose dans les formes contemporaines que myr donne à ses sculptures. A travers ses recherches sur la sensualité...

Exposition exceptionnelle des peintures d’Aksouh et des bijoux sculptures de Philippe Moallic iconMyr, sculpteur professionnelle française, née en Alsace en 1974,...
L’idée de son art repose dans les formes contemporaines que myr donne à ses sculptures. A travers ses recherches sur la sensualité...

Exposition exceptionnelle des peintures d’Aksouh et des bijoux sculptures de Philippe Moallic iconHôtel des ventes – Rue des Caraques 76460 saint valery en caux
«Carte d’entrée à l’exposition particulière», feuillet in-12 plié de 4 pp., sur Japon

Exposition exceptionnelle des peintures d’Aksouh et des bijoux sculptures de Philippe Moallic iconVoyage culturel des amis du cne
«Appartenances» : L’exposition permanente du Musée offre l’occasion aux visiteurs d’apprécier l’histoire, les arts et le patrimoine...

Exposition exceptionnelle des peintures d’Aksouh et des bijoux sculptures de Philippe Moallic iconGalerie La Ferronnerie
«l’acrylique n’est pas autre chose que du plastique», soulignant en cela ce que ces peintures (qui ne sont donc pas des tableaux)...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com