Magazine littéraire : Catherine Millet







télécharger 8.85 Kb.
titreMagazine littéraire : Catherine Millet
date de publication16.12.2016
taille8.85 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > histoire > Documentos
Magazine littéraire : Catherine Millet

Bonjour, je m’appelle Catherine Millet, je suis critique d’art, c’est mon métier Je dirige une revue d’art contemporain que j’ai fondé il y a maintenant très longtemps et qui s’appelle “Art-Press” et se trouve qu’en 2001 j’ai publié un livre qui a fait pas mal de bruit qui s’appelle la vie sexuelle de Catherine M et à la suite de cette publication il est apparu que j’avais continue ce travail de récit autobiographique et ce premier d’une certaine façon, même s’il était assez extrême dans son propos, puisqu’il s’agissait de rendre compte d’une manière très très précise de ce qui avait été ma vie sexuelle n’était pour autant pas complet et à l’époque on m’a beaucoup reproché de pas y mettre mes sentiments. Alors c’est pas que le nouveau livre. Je publie donc un nouveau livre à la fin du mois d’août intitulé “Jour de souffrance”. C’est parce que ce nouveau livre parle tellement de sentiments mais disons qu’il parle de jalousie et discuter de savoir si la jalousie est un sentiment ou, comment moi, je l’ai éprouvé une sorte de pulsion primaire et ravageuse et j’ai fait donc que le récit dans ce livre, savoir si c’est l’un ou l’autre, ça c’est une question peut-être à débattre. En fait, j’ai eu l’idée d’écrire

ce nouveau livre, très très peu de temps après la sortie de la vie sexuelle quand j’ai vu d’abord l’écho qu’il rencontrait, qui était tout à fait inattendu parce que ni moi ni l’éditeur en pensions rencontrer ce succès.

J’ai eu l’impression que j’avais donc pas tout à fait terminé mon travail en me rendant compte que beaucoup mais énorme´ment des questions qui revenaient bien sûr dans les interviews des journalistes mais aussi dans le public puisque j’ai fait énormément des rencontres avec le public. C’était toujours... mais alors vous avez eu cette vie sexuelle tellement libre, mais comment avez-vous fait avec la jalousie? . Mais comme je savais moi que j’avais, au moins, une fois traverse une crise qui avait duré plusieurs années et qui avait été terrible qui m’avait fait vraiment à moitié devenir folle, je me suis dit “ ma fille, si tu es une fille honnête, et bé, il faut que tu racontes ça aussi…et il faut que tu expliques que c’est parce qu’on a une morale très libertaire et qu’on a comme ça une certaine aisance dans son comportement sexuel qu0on se pose pas trop de questions, qu’on est toujours assez disponible que pour autant on échappe à cette chose terrible qui est la jalousie. Alors là j’ai entrepris de raconter cette crise qui est très circonscrite en temps, il y a un début et une fin. C’est une crise qui a été très suscitée très bêtement comme la plupart de crises de jalousie où je suis tombée, non pas sur une lettre mais sur des photos qu’on m’a alertées. À partir de cette découverte, j’ai plongé pour trois ans dans des crises de nerfs, d’espionnage, des crises de désespoir terribles, comme ça, des explications sans fin avec celui qui est non seulement mon compagnon mais mon mari. On est mariés. Et voilà, c’est le récit tout ça qui compte un peu de souffrances.

J’ai pris mon temps avant de me mettre à écrire un récit autobiographique d’abord parce que ce personnage de Catherine M que j’ étais devenue para ma propre faute et puis après ce qu’elle est devenue cette Catherine M dans les médias, disons que j’ en étais un peu fatiguée et j’en avais un peu marre et j’en avais envie de revenir à mon travail de critique d’art. Alors j’en avais en tête ce livre mais il a fallu que je fasse un détour. IL m’a servi parce que j’ai travaille sur Salvador >Dali...euh, j’en avais envie depuis un certain temps et j’ai fait un livre qui a été publié chez Gallimard qui s’appelle “Dali et moi” parce que j’ai quand même pas pu m’empêcher d’y mettre un grand zèle autobiographique mais c’est un livre qui porte essentiellement sur le Dali écrivain beaucoup plus que sur le Dali peintre et qui analyse notamment tout ce que Dali dit de sa nature plutôt analyste de la manière dont cet onanisme s’alimente de rêveries et je dois dire que ça m’a amené, disons, à une réflexion donc je m’en suis souvenue beaucoup pour écrire un genre de souffrance parce qu’il y est beaucoup question aussi d’activités masturbatrices dans mon cas avec des fantasmes où je voyais l’homme que j’aime en train de faire l’amour avec d’autres femmes et donc j’ai énormément alimenté comme ça mes fantasmes et mon onanisme avec ce genre d’images. Je ne m’y suis pas mise à niveau tout de suite au travail après « La vie sexuelle de Catherine M » mais ce détour par Dalí, Salvador Dali, a été assez utile pour le second récit.

Je crois que la vie sexuelle a étonné beaucoup de lecteurs qui se disaient…mais cette expérience correspond à certains fantasmes et moi j’aurais jamais osé aussi vivre des fantasmes comme ça. Ce que j’espère cette fois-ci de la part de lecteurs, c’est qu’au contraire, d’une certaine façon ils se reconnaissent dans ce que je décris concernant la jalousie et ce que j’ai i cherché cette fois-ci c’est vraiment à ce que, beaucoup de lecteurs et de lectrices puissent d’abord se rendre compte que la jalousie nous pousse parfois à des actions très réprouvées par le moral, qu’il faut le savoir mais qu’en même temps ça agit comme une pulsion comme ça irrépressible.

Je vous souhaite une bonne lecture et peut-être une lecture capable de vous raccélérer dans des moments difficiles qui sont ceux de la jalousie.

similaire:

Magazine littéraire : Catherine Millet iconPrésence littéraire de la Normandie les Ecrivains normands Christa Bastian
«horsains» dont l'œuvre littéraire a fécondé la vie intellectuelle aussi bien de la Normandie que de la France entière et même au...

Magazine littéraire : Catherine Millet iconGalerie Catherine Putman œuvres sur papier · works on paper

Magazine littéraire : Catherine Millet iconGalerie Catherine Putman œuvres sur papier · works on paper

Magazine littéraire : Catherine Millet iconParcours pédagogique
«critique» une personne dont la profession est d’émettre des critiques pour un journal, un magazine ou une émission

Magazine littéraire : Catherine Millet iconSéance 1 : Introduction à la séquence
«De Lisbonne à Haïti, penser la catastrophe», article de Fabien Trécourt, publié dans Philosophie magazine (15 janvier 2010), et...

Magazine littéraire : Catherine Millet iconInternational Press Catherine Philippot 248, Boulevard Raspail. 75014...

Magazine littéraire : Catherine Millet iconGalerie Catherine Putman œuvres sur papier · works on paper
«Notre combat», Nuremberg, Germany, Documentation Center (then Berlin, Jewish Museum, dates to come)

Magazine littéraire : Catherine Millet iconGalerie Catherine Putman œuvres sur papier · works on paper
«Notre combat», Nuremberg, Centre de documentation (puis Berlin, Musée Juif, dates à venir)

Magazine littéraire : Catherine Millet iconLa critique litteraire

Magazine littéraire : Catherine Millet iconLe lieu de l’imaginaire littéraire, le







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com