De qualités ou de valeurs qui transcendent l’égoïsme et entretient un comportement de conformité vis-à-vis des lois et des valeurs communautaires et surtout une solidarité interactive totale







télécharger 21.13 Kb.
titreDe qualités ou de valeurs qui transcendent l’égoïsme et entretient un comportement de conformité vis-à-vis des lois et des valeurs communautaires et surtout une solidarité interactive totale
date de publication17.12.2016
taille21.13 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > loi > Documentos


THEME : l’Education à la citoyenneté

Introduction

Nous sommes dans un monde unipolaire où les principales revendications tournent autour de la liberté, de l’autonomie, de la démocratie est des droits de l’homme. Ces revendications ont entraîné chez nombre de personnes, des comportements qui sont source de désordres voire de troubles sociaux. Cela vient du fait que chacun revendique des droits tout en oubliant qu’en retour, il a des devoirs. Pour les dirigeants et les Organisations de la société Civile (O.S.C) la nécessité d’informer et de former les populations sur leurs droits et aussi sur leurs devoirs bref, de les éduquer à la Citoyenneté s’est vite imposée.

Quand on sait que les jeunes, surtout la frange enfantine est plus encline aux changements et innovations, l’Education à la Citoyenneté a plus de chance de porter. C’est dire que nous enseignants avons le devoir de préparer les enfants dont une partie de l’éducation nous est confiée à une vie citoyenne.

Alors, comment éduquer à la citoyenneté ? Mais avant, qu’est-ce que la citoyenneté ?

Définition de Citoyenneté.

Citoyenneté dérive de citoyen, lui-même provenant de cité.

Cité vient du latin civitas. La Cité, dans l’antiquité et au moyen âge désignait une unité politique et économique constitué par une ville et son territoire.

Par exemple, la Grèce antique était constituée de cités indépendantes les unes des autres qui se faisaient parfois la guerre.

Ainsi, à l’origine, la citoyenneté était perçue comme une qualité donnée ou acquise selon l’appartenance à une classe déterminée ou simplement comme elle est de nos jours, une donnée d’appartenance à un pays, à la cité dans laquelle on vit. Transposé dans la civilisation romaine et dans la société française et canadienne, elle a pris une forme et un contenu plus souple et plus objectif et se présente dans les sociétés contemporaines comme une culture de qualités ou de valeurs qui transcendent l’égoïsme et entretient un comportement de conformité vis-à-vis des lois et des valeurs communautaires et surtout une solidarité interactive totale.

Qu’est-ce qu’un citoyen ?

Le Citoyen se définit comme le ressortissant d’un Etat républicain, qui y jouit de droits civiques assortis de devoirs.

Historiquement, la citoyenneté est liée au mouvement des lumières de la révolution française qui renversa la monarchie.

Qui peut être citoyen burkinabè ?

Peut être considéré comme citoyen burkinabè, toute personne physique de nationalité burkinabè.

Quelles sont les conditions d’exercice de la citoyenneté ?

La citoyenneté pleine et entière suppose la réunion de trois (03) conditions : une condition préalable, une condition nécessaire et une condition substantielle

  1. La condition préalable : la possession de la nationalité

Pour être citoyen burkinabè il faut avoir la nationalité burkinabè. La nationalité est attribuée à titre de nationalité d’origine ou acquise selon les conditions prévues par la loi lorsqu’on est étranger

  1. La condition nécessaire.

Toute personne jouissant de la citoyenneté d’un Etat a des droits qu’il exerce librement. A l’inverse, il a des devoirs auxquels il doit se soumettre ? ces droits et devoirs sont codifiés.

  1. La condition substantielle.

Le citoyen doit avoir la possibilité de prendre une part réelle et efficace dans les affaires qui concernent le bien commun.

Comment se manifeste la citoyenneté ?

La citoyenneté se manifeste par :

  1. Le respect de la loi et de l’autorité de l’Etat

La citoyenneté est une culture d’éducation aux valeurs démocratiques. Elle intègre pleinement de ce fait le respect de la loi et des l’autorité de l’Etat. La loi est la manifestation de la volonté générale et le peuple ou l’autorité qui l’édicte doit la respecter suivant la volonté du législateur qui l’a créée. Dès cet instant, elle est la marque de la souveraineté et le signe de la puissance de l’Etat ; alors nul ne doit se mettre au dessus de loi.

  1. La sauvegarde de l’intérêt générale.

L’intérêt général s’oppose à l’intérêt individuel qui concerne une seule personne ou un groupe d’individus. Il ne signifie pas la somme des intérêts individuels mais l’intérêt de la collectivité. La sauvegarde de l’intérêt général consiste à préserver les intérêts de l’Etat qui sont ceux de la collectivité. La citoyenneté reste dans son contenu une culture d’appartenance à un Etat. De ce fait, la règle de sauvegarde de l’intérêt général demande que les différents acteurs se dépossèdent de l’égoïsme et de l’individualisme, ceci dans l’accomplissement des services et dans la gestion des ressources publiques. L’intérêt général, pour être sauvegardé requiert des comportements et une éducation de base dans laquelle le sens du patriotisme et de l’intérêt du plus grand nombre doit être valorisé.

  1. Le respect de la chose publique.

La chose publique désigne ici les biens publies communément appelés aussi les biens de l’Etat. Il regroupe les biens mobiliers et immobiliers de l’Etat.

Le respect de l’Etat impose le respect des biens qui sont employés au service de ces missions. La citoyenneté exige le respect de la chose publique.

Dans ce cas, tous les citoyens et les différents acteurs respectent les biens publics, les utilisent sans les dégrader inutilement. Ils doivent en prendre bien soin et éviter le gaspillage des ressources publiques. Etre citoyen, c’est respecter la chose publique.

  1. Le savoir vivre collectif

Il comprend le respect des valeurs socioculturelles majeurs et le respect des autres membres de la société dans laquelle on vit. Les valeurs socioculturelles se composent des valeurs éducatives et des valeurs morales ou éthiques. Vivre dans une société, c’est vivre en société, avec les autres et de préférence comme les autres. Cela commandent le respect des mœurs, la sensibilité des autres et de se conformer aux exigences de son temps et de son milieu.

Le respect des autres membres de la collectivité renvoie au respect de l’organisation sociale et à une vie communautaire partagée qui confirme à l’homme son intelligence et sa dignité.

  1. Le civisme.

Le Civisme est la situation d’adhésion aux lois et aux normes souveraines éthiques en vigueur. Dans la logique de la citoyenneté, le Civisme est l’étape de la plénitude ou de l’accomplissement de toutes les exigences et règles présentées plus haut. La citoyenneté exige que les citoyens adhèrent aux lois et normes règlementaires en vigueur de façon à rendre l’appartenance communautaire et l’autorité et de la loi effectives.

Dans la pratique, le civisme renvoie à certaines obligations encore appelées Devoirs Civiques. Les devoirs civiques confirment l’appartenance au respect des actes et symboles de souveraineté nationale dont la participation aux élections, le respect du drapeau, le respect des signes monétaires et ostensibles de l’Etat.

Le Civisme est au départ et à la fin de la citoyenneté dont il est le condensé des autres règles.

Pourquoi éduquer à la citoyenneté.

La réponse à cette question est simple : l’on a coutume de dire que l’homme ne devient homme que par l’éducation ; de même l’on peut dire que l’on ne peut devenir citoyen que par l’éducation à la citoyenneté.

Qui est concerné par l’éducation à la citoyenneté ?

L’éducation à la citoyenneté concerne toute les couches sociales et toutes les tranches d’âge. Elle doit être permanente et constante.

Qui peut éduquer à la citoyenneté ?

Toute personne physique de tout âge peut éduquer à la citoyenneté (exemples)

Dans notre pays et à diverses époques, les autorités ont eu le souci de faire de l’éducation à la citoyenneté : contingence spéciale, SNP devenu SND, tenue régulière de la Semaine Nationale de la Citoyenneté (SENAC), séminaires de formation à la de certains publics cibles, etc. il convient de souligner que le processus de décentralisation dans notre pays vise aussi à permettre à chaque citoyen d’exercer sa citoyenneté à travers sa participation directe à la gestion de la chose publique.

L’éducation à la Citoyenneté à l’école primaire

L’éducation à la citoyenneté de l’enfant d’âge scolaire est effective dans nos classes à travers deux disciplines que sont la morale et le civisme. Pour que cette éducation à la citoyenneté soit pertinente, il convient de :

  1. Mettre l’accent sur l’éducation morale dans les petites classes car, comme l’a dit un pédagogue, il ne peut y avoir une éducation civique réussie sans une éducation morale solide

Pour une éducation morale efficace, outre les leçons magistrales, il faut user de la morale occasionnelle, car plus prégnante.

  1. L’instruction civique.

Elle fait suite à l’éducation morale, toutefois, soulignons qu’il y a confusion entre instruction civique et éducation civique.

L’objectif poursuivi par l’instruction civique est la connaissance des institutions et services étatiques et leur fonctionnement ; des lois et règlements essentiels.

L’éducation civique a pour objectif d’amener le citoyen à observer, respecter les lois et règlements, surtout comment et à quelle occasion recourir aux services et institutions étatiques.

L’éducation à la citoyenneté est, nous l’avons déjà dit, permanente et constante. En tant qu’enseignant éducateur, outre les séances explicites d’instruction/éducation civique, les autres disciplines peuvent présenter des aspects de civisme à exploiter : histoire, géographie, SVT, lecture, EPS, etc. (exemples. . .)

L’organisation interne de chaque école peut offrir des occasions d’inculquer des notions de citoyenneté aux enfants. Il s’agit avant tout du respect du règlement intérieur de l’école. A cela, s’ajoute les relations entre les membres de l’équipe école : relations entre directeur et adjoints, entre adjoints, relation maîtres-élèves, relation élèves-élèves, relations enseignants-parents d’élèves.

Il convient de souligner que pour éduquer à la citoyenneté, il faut soit même avoir un comportement citoyen, car comme le dit une maxime populaire, l’on éduque plus par ce qu’on est (l’exemple) que par ce qu’on dit.

Conclusion.

Au Burkina Faso, en Afrique et un peu partout à travers le monde, un constat s’impose : valeurs morales et sociales sont de plus en plus bafouées et nous assistons à la montée des individualismes. A contrario, chacun croit connaître ses droits et les revendique tout en oubliant ou occultant ses devoirs. La nécessité d’une éducation à la citoyenneté s’impose plus que jamais, car il en va de la paix, du développement et même de la survie de nos sociétés.

L’enfance étant le stade auquel l’être humain est plus réceptif à l’éducation, il appartient aux enseignants que nous sommes de jouer notre partition en posant la fondation sur laquelle l’éducation citoyenne prendra appui.

Facilitateur : Aristide P. OUEDRAOGO

Conseiller Pédagogique Itinérant à la DREBA du Nord Ouahigouya.


similaire:

De qualités ou de valeurs qui transcendent l’égoïsme et entretient un comportement de conformité vis-à-vis des lois et des valeurs communautaires et surtout une solidarité interactive totale iconMon vis à vis/Mona Thomas. Editions Champ vallon, 2000
«on irait», et enfin trois livres aux Editions Champ Vallon : «mon vis à vis en 2000, «la chronique des choses» en 2002 et «comment...

De qualités ou de valeurs qui transcendent l’égoïsme et entretient un comportement de conformité vis-à-vis des lois et des valeurs communautaires et surtout une solidarité interactive totale iconSéance 1: Identifier les codes de la lettre
«kuku», c'est-à-dire «coucou» ou «salut», par ailleurs l'émettrice a signé par son prénom, ce qui témoigne d'une certaine familiarité...

De qualités ou de valeurs qui transcendent l’égoïsme et entretient un comportement de conformité vis-à-vis des lois et des valeurs communautaires et surtout une solidarité interactive totale iconIntroduction : le sens et le choix des mots
«droits de l’hommiste». Autre branche de contestation : la bannière des droits de l’homme est une façon de défendre des valeurs occidentales,...

De qualités ou de valeurs qui transcendent l’égoïsme et entretient un comportement de conformité vis-à-vis des lois et des valeurs communautaires et surtout une solidarité interactive totale iconOtto, le gardien de l’art contemporain «N°84 (Le poisson)» de Michel Huisman
«Je suis un animal, je vis dans l’eau, j’ai des écailles, et quand je vis dans un aquarium, je suis souvent rouge. Je suis…»

De qualités ou de valeurs qui transcendent l’égoïsme et entretient un comportement de conformité vis-à-vis des lois et des valeurs communautaires et surtout une solidarité interactive totale iconI. Remarques générales
«Si fueris Romae, Romano vivito more; si fueris alibi, vivito sicut ibi» (Si tu es à Rome, vis comme les romains; si tu es ailleurs,...

De qualités ou de valeurs qui transcendent l’égoïsme et entretient un comportement de conformité vis-à-vis des lois et des valeurs communautaires et surtout une solidarité interactive totale iconRapport de jury capeps ecrit 1 2007
«Une finalité est une affirmation de principe à travers laquelle une société (ou un groupe social) identifie ou véhicule ses valeurs....

De qualités ou de valeurs qui transcendent l’égoïsme et entretient un comportement de conformité vis-à-vis des lois et des valeurs communautaires et surtout une solidarité interactive totale icon1 Philosophie qui met l'homme et les valeurs humaines au dessus de tout

De qualités ou de valeurs qui transcendent l’égoïsme et entretient un comportement de conformité vis-à-vis des lois et des valeurs communautaires et surtout une solidarité interactive totale iconDe quelles valeurs parle-t-il
«dissertations» successives, logiquement enchaînées qui donnent au texte son caractère systématique

De qualités ou de valeurs qui transcendent l’égoïsme et entretient un comportement de conformité vis-à-vis des lois et des valeurs communautaires et surtout une solidarité interactive totale iconPré-programme «talents de la picardie – artistes picards»
«La recherche de l’excellence et le dépassement de soi, des valeurs bien picardes !»

De qualités ou de valeurs qui transcendent l’égoïsme et entretient un comportement de conformité vis-à-vis des lois et des valeurs communautaires et surtout une solidarité interactive totale iconSurtout ‘’Les lunettes d’or’’ et ‘’Le jardin des Finzi-Contini’’
«Une des grandes fiertés de mon père, c’était d’avoir choisi l’antifascisme avant les lois raciales de septembre 1938, en tant qu’Italien...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com