Manuel traduit et mis gratuitement à disposition du public par l’auteur sur le site







télécharger 0.72 Mb.
titreManuel traduit et mis gratuitement à disposition du public par l’auteur sur le site
page28/28
date de publication22.02.2017
taille0.72 Mb.
typeManuel
a.21-bal.com > loi > Manuel
1   ...   20   21   22   23   24   25   26   27   28
3)- D’autres questions soulevées lors de la mise en application de l’Écriture
Dans l’idéal, lorsque l’on applique un texte biblique, il convient de trouver des analogies qui, dans notre situation, se rapprochent le plus possible de la situation originale. Plus l’analogie est proche et mieux nous arriverons à expliquer la façon dont les auteurs bibliques pourraient aborder notre situation aujourd’hui. Nous devons nous assurer que nous avons la bonne analogie. Par exemple, lorsque nous lisons la façon dont Jésus critique les pharisiens, il s’agit en fait d’une critique contre les gens religieux qui sont dans l’erreur et non contre les Juifs modernes (Jésus était juif, lui aussi). Nous devons considérer les plaies de l’Exode comme étant dirigées contre un empire idolâtre qui asservissait le peuple de Dieu et non contre les Égyptiens des temps modernes. Dieu voulait que les Égyptiens le connaissent (Exode 7:5, 17 ; 8:10, 22 ; 9:29 ; 14:4, 18), et Dieu veut le bien de l’Égypte (Ésaïe 19:24-25). En d’autres termes, nous devons humblement tenir compte de ce que l’Écriture a à nous dire au lieu de l’utiliser comme une excuse pour condamner d’autres groupes auxquels nous n’appartenons pas. Nous devons chercher à appliquer ces enseignements à notre vie d’abord, lorsqu’ils sont applicables (Jacques 3:1 ; Esdras 7:10). Bien entendu, toute l’Écriture n’est pas applicable au niveau individuel seulement ; les prophéties de jugement contre les nations sont des jugements adressés à des groupes de personnes et non des jugements individuels.
Nous devons suffisamment connaître l’Écriture pour savoir quel texte est applicable à quel problème. À la longue, il vaut mieux connaître sa Bible que d’utiliser une concordance. Si l’on veut expliquer pourquoi il est immoral d’avoir des rapports sexuels avant le mariage, on peut trouver, en utilisant une concordance, plusieurs condamnations de la « fornication » ou de « l’immoralité » sexuelle dans la Bible (par exemple, Deutéronome 22:13-22 ; Proverbe 7 ; 1 Corinthiens 6:12-20 ; 1 Thessaloniciens 4:1-8). Mais d’autres passages comme Matthieu 1:25, dans lequel Marie et Joseph ont pratiqué l’abstinence sexuelle (bien qu’étant mariés) jusqu’à la naissance de Jésus, nous donnent des leçons qui abordent la question des tentations sexuelles. Le contraste entre la pureté sexuelle de Joseph et le péché de Juda dans Genèse 38-39 (traité plus haut) fournit de même une leçon plus graphique qu’une simple énumération des références dans une concordance. Une concordance est utile pour situer un mot ; votre propre étude personnelle vous aidera à apprendre un concept et à vous en souvenir.
Les hommes de science peuvent s’engager soit dans la « recherche appliquée » soit dans la « recherche fondamentale ». Dans la « recherche appliquée », un homme de science peut chercher une solution particulière, par exemple un remède contre le cancer. Il a plus de chances de trouver un remède spécifique contre le cancer que celui qui s’adonne à une « recherche fondamentale ». Mais la « recherche fondamentale » consiste à tirer profit de toute connaissance disponible susceptible d’aboutir à un plus grand nombre de remèdes et à fournir des informations qui pourront s’avérer nécessaires pour les cancérologues. En fin de compte, la « recherche fondamentale » a donc un plus grand impact. De même, étudier la Bible régulièrement pour apprendre tout ce que l’on peut y apprendre aura un plus grand impact que le fait d’étudier la Bible de temps en temps dans le but d’en savoir plus sur un sujet précis. Il y a une limite à ce que l’on peut tirer d’un thème ; après un certain temps, les supports viennent à manquer. Mais si l’on connaît bien la Bible, alors on sait où se tourner pour trouver un support approprié au thème en question. On peut aussi faire une recherche plus approfondie sur un texte donné si on a une base plus large de connaissance biblique provenant d’une étude régulière de la Bible.
Pour pouvoir s’engager dans une étude orientée vers la mise en application, on peut commencer (seul ou en groupe) par étudier des passages pour déterminer leur signification d’origine et se poser ensuite la question suivante : « Si l’auteur d’origine était ici aujourd’hui, comment aurait-il appliqué ce texte ? » (Voir, par exemple, le cas de Marc 2 que nous avons traité lorsque nous avons abordé la façon de tirer des leçons des récits.) Puisque la majorité des textes originaux étaient destinés à être appliqués, bien qu’il s’agisse d’une situation différente, la meilleure façon de les analyser est de réfléchir à la façon de les appliquer. Bien sûr, comme nous l’avons remarqué ci-dessus, certains textes ne peuvent être compris et appliqués que par la façon dont ils s’imbriquent dans le cadre du livre tout entier.
En fin de compte, nous devons suffisamment bien comprendre la Bible pour comprendre les points et les principes que les auteurs communiquaient au sein de leurs contextes respectifs. Ainsi, nous pouvons mieux les communiquer à nouveau dans notre propre contexte. La Bible est un livre très pratique mais si nous voulons accéder à tous les trésors que renferme son message nous devons fournir un travail sérieux. L’Écriture nous demande de rechercher la sagesse et l’intelligence (Proverbes 2.2 ; 4:7), de travailler dur (Proverbes 4.23 ; 10.4) et de commencer notre recherche en craignant Dieu (Proverbes 17). Lorsque nous craignons Dieu, nous avons moins tendance à associer nos propres désirs à la volonté de Dieu consignée dans la Bible et nous sommes plus désireux d’y entendre le message que Dieu désire nous communiquer.
BIBLIOGRAPHIE DE CRAIG KEENER
1. Ouvrages universitaires – Études bibliques - Tout public

  • IVP Bible Background Commentary: New Testament. (Downers Grove : Intervarsity Press, décembre 1993). Imprimé à environ 250 000 exemplaires et disponible en plusieurs langues : arabe, arménien, coréen, polonais, portugais, russe et espagnol. En cours de traduction en d’autres langues, dont le chinois et le français.

  • Revelation, pour la série NIV Application Commentary (Zondervan, 1999)

  • 1-2 Corinthians (Cambridge University Press, 2005)

  • Matthew, pour la série IVP New Testament (Intervarsity Press, décembre 1997)

  • Paul, Women & Wives: Marriage & Women’s Ministry in the Letters of Paul. Peabody, MA : Hendrickson Publishers, 1992


2. Ouvrages à forte tendance universitaire (surtout pour les érudits)

  • The Gospel of John: A Commentary. Deux volumes. Peabody, MA : Hendrickson Publishers, novembre 2003. Plus de 1 600 pages.

  • A Commentary on the Gospel of Matthew. Grand Rapids, MI : Eerdmans, 1999. Plus de 1 000 pages.

  • The Spirit in the Gospel and Acts: Rebirth and Prophetic Empowerment. Peabody, MA: Hendrickson Publishers, 1997


3. Ouvrages universitaires orientés vers l’Église

  • Defending Black faith, rédigé en collaboration avec Glenn J. Usry. Downers Grove : Intervarsity Press, 1997

  • Black Man’s religion: Can Christianity be Afrocentric? Rédigé en collaboration avec Glenn Usry. Downers Grove : Intervarsity Press, 1996

  • And Marries Another: Divorce & Remarriage in the Teaching of the New Testament. Peabody, MA : Hendrickson Publishers, 1991


4. Ouvrages d’érudition orientés vers l’Église

  • Gift and Giver: The Holy Spirit’s Work Today. (Baker, 2001 ; révision d’un ouvrage précédent intitulé 3 Crucial Questions about the Holy Spirit).

  • Understanding and Applying the Scriptures. Rédigé en collaboration avec Danny McCain. Bukuru Plateau State, Nigeria : Africa Christians Textbooks, 2003. (Livre à partir duquel j’ai rassemblé la plupart des données utilisées dans ce manuel sur l’interprétation.)


1 En ce qui concerne l’utilisation gnostique de l’allégorie, voir par exemple, Stephen M. Miller, « Malcontents for Christ », Christian History 51 (1996) : 32-34, p. 32. Carl A. Voltz, « The Genius of Chrysostom’s Preaching », Christian History 44 (1994) : 24-26, p. 24. Pour l’école alexandrine (peut-être un peu trop favorable), voir Robert M. Grant & David Tracy, A Short History of the Interpretation of the Bible, 2ème éd. (Philadelphie : Fortress, 1984), 52-56. Pour ce qui est des gens d’Antioche, comme Chrysostome, voir ibid., pp. 63-72.

2 Certains des éléments suivants sont tirés de l’appendice d’un de mes livres intitulé 3 Crucial Questions About The Holy Spirit (Grand Rapids, MI, États-Unis : Baker Book House, 1996).

3 Tiré de son ouvrage « How to Read the Bible For all Its Worth » (Zondervan, 1993) écrit en collaboration avec Doug Stuart.
1   ...   20   21   22   23   24   25   26   27   28

similaire:

Manuel traduit et mis gratuitement à disposition du public par l’auteur sur le site iconAu Mondial de l’Automobile de Paris, en 2006, Rolls-Royce Motor Cars...
«La rr4 a un air plus informel que les modèles Phantom et met davantage l’accent sur la conduite. Sur le plan du design, ceci se...

Manuel traduit et mis gratuitement à disposition du public par l’auteur sur le site iconA noter le départ prévu de 19 cm2
«charte maternelle» sera également détaillée lors d’un prochain conseil d’école et annexée au règlement mis à disposition dans les...

Manuel traduit et mis gratuitement à disposition du public par l’auteur sur le site iconAdresse : Lot V a 35 Ambohitantely-Andohalo Antananarivo 101
«Scribd» renvoie aux mêmes textes sur le site de ce nom. Les différents titres sont aussi disponibles sur le site de la Bibliothèque...

Manuel traduit et mis gratuitement à disposition du public par l’auteur sur le site iconAccueil présent sur toutes les pages, renvoi vers la page d’accueil...
«On y était». Nous avons défini un moteur de recherche pour retrouver un événement dont nous avons mis les photos en ligne. IL est...

Manuel traduit et mis gratuitement à disposition du public par l’auteur sur le site iconDispositions relatives à la liberte de création et a la creation artistique
«sa communication au public,» sont insérés les mots : «notamment la mise à disposition de manière que chacun puisse y avoir accès...

Manuel traduit et mis gratuitement à disposition du public par l’auteur sur le site iconApocalypse scientiste et fin de l’humanité
«la mort de l’auteur» proclamée par Barthes et d’autres, on tend encore souvent, dans les journaux, à associer l’auteur d’un roman...

Manuel traduit et mis gratuitement à disposition du public par l’auteur sur le site iconGaetane Lamarche-Vadel, philosophe, critique d’art. A enseigné à...
«poulailler» au sein d’une cité hlm à Caen. Son travail s’inscrit dans l’espace public où ses œuvres en phase avec les transformations...

Manuel traduit et mis gratuitement à disposition du public par l’auteur sur le site iconTraduit du corse et présenté par Francescu-Micheli Durazzo

Manuel traduit et mis gratuitement à disposition du public par l’auteur sur le site iconStatut de l’auteur contemporain
«auctor» de Lucas. Le public passionné n’entend pas lui laisser «gâcher» ses propres œuvres. Mais restent-elles ses

Manuel traduit et mis gratuitement à disposition du public par l’auteur sur le site iconDissertation sur l’inspiration poétique
«vates», un porte voix inspiré d’Apollon (Poebus). Le poète recueille, traduit, transmet







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com