La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer







titreLa Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer
page1/29
date de publication22.02.2017
taille0.9 Mb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   29
LE GÉOCENTRISME 

- La Terre ne bouge pas -
Adaptation du livre de Marshall Hall
- The Earth is not Moving -
par Roch Richer



Mise en page, révision du texte et annotations avec des italiques


par Jean leDuc



Plus de 400 ans de séduction dénoncés !

La Bible a toujours dit la vérité.


PRÉFACE

 



 

Ce livre poursuit trois buts. L’un de ces buts est de présenter un éventail de preuves qui amèneront les lecteurs, à la fin du livre, à savoir que la terre ne bouge pas. Comme second but, nous voulons démontrer, par une réelle compréhension, comment la théorie qui veut que la terre tourne sur un axe et orbite autour du soleil a triomphé en dépit du manque évident de preuves quelconques pour la soutenir. Le troisième but est de démontrer qu’en dénonçant ce chef-d’œuvre de séduction, l’on prouvera que les vérités de la Bible ne peuvent pas être vaincues et ne peuvent pas être toujours ignorées.

 

Vous trouverez les thèmes de ces trois buts sous des rubriques spécifiques. Ils seront également insérés sous d’autres rubriques quand ce sera approprié, surtout pour le thème reliant cette question à la Bible. Le lecteur attentionné jugera si ces buts ont été atteints.

 

Marshall Hall, BS, MA

 




 



 

 

PREMIÈRE PARTIE:

La Bible dit que la Terre ne bouge pas !


DEUXIÈME PARTIE:

Les mathématiques - un menteur en habit de vérité


TROISIÈME PARTIE:

Le développement et le triomphe du mythe de l'héliocentrisme

Galileo Galilei

Isaac Newton

Michelson et Morley
Albert Einstein

Carl Sagan et les autres


QUATRIÈME PARTIE:
Supposée preuve de l’héliocentrisme - La blague Coriolis


CINQUIÈME PARTIE:
La logique

Les marées

Les paradoxes
Satellites géosynchrones (géostationnaires)


SIXIÈME PARTIE:
L’éloquent Zodiaque

 

SEPTIÈME PARTIE:
La Chute de Babylone

 

 



 
PREMIÈRE PARTIE

La Bible dit que la Terre ne bouge pas !

«Alors Josué parla à ['Éternel, le jour où ['Éternel livra l'Amoréen aux enfants d'Israël, et il dit, en présence d'Israël: Soleil, arrête-toi sur Gabaon, et toi lune, sur la vallée d'Ajalon ! Et le soleil s'arrêta...» (Josué 10:12-13).
«..Le monde est ferme et ne chancelle point» (1 Chroniques 16:30).
«...la terre habitable est affermie, tellement qu'elle ne sera point ébranlée» (Psaume 93:1).
«Il étend l'Aquilon sur le vide, et il suspend la terre sur le néant» (Job 26:7).

 

On a enseigné au monde entier que la Bible se trompe sur ce point de la «science». Et, bien entendu, il y a de nombreuses personnes, qui aiment et qui prennent la défense de la Bible, et qui tentent de contourner ce problème embarrassant en affirmant que, si Dieu a écrit ces paroles de cette manière, c’est pour ne pas confondre les lecteurs pendant les siècles où ils croyaient que la Terre était affermie. «Dieu sait bien qu’elle bouge», disent ces gens-là, «mais Il l’a écrit ainsi pour éviter les problèmes...»

 

Il est malheureux qu’Il n’ait pas prévu le GROS PROBLÈME que cela causerait plus tard, n’est-ce pas ? Mais Dieu a-t-Il une si courte vue ?

 

On donne également d’autres excuses, parmi lesquelles «La Bible n’est pas un livre de science» fait bonne figure. Malheureusement, cette excuse populaire discrédite tous les miracles des Écritures, quand on y pense. Certains faits saillants des Écritures, comme La naissance virginale et La Résurrection ne s’avèrent pas très «scientifiques», n’est-ce pas ? Or, ils accompagnent le récit de la Création, le partage de la Mer Rouge et la guérison de la belle-mère de Pierre. Qu’en est-il donc ?

 

Alors soyons vraiment clairs et disons-le immédiatement sans ambages: nous n’avons pas besoin de nous excuser d’affirmer que l’enseignement de la Bible prône une Terre fixe. La Bible enseigne carrément que la Terre ne bouge pas et que soleil en fait le tour, et non vice-versa tel qu’on nous l’a enseigné. Comme l’a écrit un mathématicien: «la stabilité de la terre est clairement déclarée d’un bout à l’autre de l’Ancien Testament, tel un fait solide comme l’acier.» [1]

 



La Terre ne bouge pas, elle est située au centre de l'univers.

Le soleil tourne autour de la Terre avec tous les autres astres qui tournent autour de lui.

 

En réalité, non seulement n’y a-t-il aucune raison ici de s’excuser de l’engagement géocentrique [2] que prend la Bible, mais, par ce livre, nous avons pour dessein principal de montrer que les Écritures disent la vérité sur ce sujet (et, par extension, sur tous les sujets !) même si on a enseigné autre chose au monde entier. En d’autres termes, les sujets qui suivent sont un exposé du mensonge le plus universellement enseigné et cru dans le monde d’aujourd’hui, c’est-à-dire, le mensonge que la «science» a prouvé que la Terre tourne quotidiennement sur un axe et exécute une orbite annuelle autour du soleil. Au revers de cet exposé, vous aurez la réalisation incontournable que la Bible constitue le résumé complet de TOUTE la vérité; la réalisation que l’homme ne peut anéantir la vérité, qu’importe si chaque université, chaque bibliothèque et pratiquement toute personne un tant soit peu lettrée dans le monde la rejettent et croient aux mensonges.

 

Le Plan de Dieu est si parfait qu’Il a permis, et même ordonné, que des mensonges submergent Ses vérités au point que ces mensonges se sont répandus dans tous les domaines de la connaissance, du commerce et de la religion. Ce n’est certes pas arrivé par accident — et fait même partie du Plan de Dieu — si le mythe de l’héliocentrisme [3] a séduit virtuellement le monde entier. Mais que dira le monde, une fois ce mythe dénoncé et exposé tel qu’il est ? Vers où les gens se tourneront-ils pour avoir la vérité, si ce n’est vers la Bible où le Dieu Créateur a consigné la vérité depuis longtemps sur ce sujet et sur tous les autres ? Ce n’est pas par accident, mais bien dans le plan parfait de Dieu qu’un exposé sur le mythe de l’héliocentrisme mène immédiatement et sans discontinuer à une dénonciation de la deuxième séduction la plus grande et la plus couronnée de succès que colporte la fausse science, et j’ai nommé l'Évolutionnisme.

 

L’Évolutionnisme est un mythe contre-scientifique ne comportant pas la moindre parcelle de preuve factuelle dans le monde entier pour le soutenir. Il s’agit d’un mensonge de A à Z. Cependant, s’il a servi de merveilleuse arme contre la Bible, ses jours sont toutefois comptés, et son exposition ainsi que sa condamnation sont certaines. Le Dieu de la Vérité règne et Il est sur le point de le prouver !

 

La dénonciation de l’héliocentrisme en tant que séduction (suivie immédiatement de la dénonciation de la séduction de l’évolution) est l’amorce de l'apocalypse. Babylone tombera à la fin des temps, la Bible nous en fait la promesse (Apocalypse 14:18 et tout le chapitre 18, particulièrement au verset 2). Babylone signifie confusion. Dieu n’est pas l’auteur de la confusion (1 Corinthiens 14:33). C’est Satan, c'est à dire le raisonnement charnel de la nature humaine déchue, et non l'ange chimérique d'une théologie mythique qui a séduit la grande majorité des gens qui se disent chrétiens (Imposture sur le diable et les démons). Donc, les séductions du Satan de l'esprit humain qui engloutissent les croyances du monde, dans tous les domaines, seront dénoncées et exposées à la lumière; subséquemment et inévitablement, on révélera que la Parole de Dieu, enfin diffusée correctement, est la source première de toute vérité sur n’importe quel sujet.

 

Cela débute en effeuillant, couche après couche, le chef-d’œuvre de séduction de Satan, du serpent de l'esprit charnel qui se nourrit de sa logique subtile et tortueuse. Ce chef-d’œuvre, c’est le mensonge que la Terre tourne sur un axe et orbite autour du soleil. Le processus d’effeuillage commence ici en établissant la position de la Bible sur le sujet, enseignant de façon claire et sans compromis que la Terre ne bouge pas. Ensuite, du second sujet jusqu’à la fin, nous verrons un compte-rendu historique de la perversion colossale de l’héliocentrisme et comment celui-ci a remporté autant de succès dans sa conquête et son usurpation de la place de la vérité biblique. Accompagnant tout cela, nous allons aussi examiner une variétés de raisons scientifiques et logiques démontrant pourquoi la Terre ne peut pas bouger et pourquoi la Bible est ainsi vengée et doit être reconnue comme le dépôt divin de toute vérité, tel qu’elle le déclare.

 

Voici donc une série d’Écritures qui parlent d’une Terre sans mouvement et d’un soleil en mouvement. Ce sont les Paroles du Dieu vivant qui ne peut mentir (Tite 1:2). Il a dit de Sa Parole: «Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point» (Matthieu 24:35). Vous pouvez gager votre vie là-dessus tellement que c’est vrai !

 

Or, dès la première page de la Bible, il est clair que la Terre détient la position centrale dans les cieux (comme il est clair qu’il n’y a pas eu de processus d’évolution dans la Création car tout a été créé en pleine maturité, comme nous voyons avec Adam, le premier homme. Adam n'a pas été créé comme un enfant en état de croissance, mais comme un adulte en pleine maturité). On nous dit, ici, que le Créateur a formé la Terre trois jours avant que ne soient créés le soleil, la lune et les étoiles. La Terre ne fut donc pas créée en train de tourner autour du soleil. Celui-ci n’était même pas encore là quand la Terre fut créée ! Lisez-le dans Genèse 1:13-19:14 «Ainsi fut le soir, ainsi fut le matin; ce fut le troisième jour 14. Puis Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue des cieux, pour séparer la nuit d'avec le jour, et qui servent de signes pour les saisons, et pour les jours, et pour les années; 15 Et qui soient pour luminaires dans l'étendue des deux, afin d'éclairer la terre; et il fut ainsi. 16    Dieu donc fit deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour dominer sur le jour, et le moindre pour dominer sur la nuit; il fit aussi les étoiles. 17 Et Dieu les mit dans l'étendue des cieux pour éclairer la terre, 18 Et pour dominer sur le jour et sur la nuit, et pour séparer la lumière des ténèbres; et Dieu vit que cela était bon. Ainsi fut le soir, ainsi fut le matin; ce fut le quatrième jour. 19»

 

Vous noterez que la Bible dit, au verset 17, que Dieu les mit (Se référant au soleil, à la lune et aux étoiles) dans l’étendue des cieux, etc.. Maintenant, dans notre soi-disant système «solaire», nous n’avons que deux de ces éléments: le soleil et la lune. Nous savons que la lune bouge. Même les héliocentristes disent qu’elle bouge. Lorsque Dieu «la mit», de toute évidence, cela signifie qu’Il l’a mis en mouvement sur le tracé qu’elle suit, et que, s’Il a dit qu’Il «les mit dans l’étendue des cieux...» n’est-il pas aussi évident, grammaticalement parlant, qu’Il n’a pas mis le soleil sans mouvement à un endroit, à l’intention de la Terre, et les autres planètes qui tournent autour (comme on nous l’enseigne à tous et comme l’exige l’héliocentrisme), mais qu’Il a plutôt mis aussi le soleil en mouvement sur son tracé, exactement comme Il a mis la lune en mouvement sur son tracé ? N’oublions pas que Dieu a formé la Terre trois jours avant qu’Il ne forme le soleil, la lune et les étoiles.

 

Comme le fait remarquer le recherchiste, Giovanni Il Duca, qui a étudié le sujet à fond: «La majorité de ceux qui disent croire en la Bible comme seule autorité de leur foi, ne sont pas conscient qu'ils font exactement le contraire de ce qu'ils affirment, surtout sur le sujet de la création de la Terre. L'autorité de leur foi n'est pas la Bible mais des théories scientifiques échafaudées artificieusement pour contredire catégoriquement ce qu'elle enseigne. Un des éléments des plus importants que les gens sont portés à négliger, est la signification que détient le mot «terre» ou «erets» dans l'hébreu. D'entre plusieurs nuances utilisées dans différents contextes, le mot «terre» porte la notion de «fermeté», c'est à dire «de ce qui est ferme» par opposition à ce qui est fluide, liquide, ou inconsistant. On retrouve ce principe dans Genèse 1:9,10: «Puis Dieu dit: Que les eaux qui sont au-dessous des cieux se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse; et cela fut ainsi. Et Dieu nomma le sec, terre; et il nomma l'amas des eaux, mers; et Dieu vit que cela était bon.» Or l'essence du terme «ferme» implique par nécessité la notion de «ne pas bouger», c'est à dire «ce qui est sans mouvement, sans changement, ce qui est assuré» autrement le mot «ferme» n'aurait plus aucun sens et ne signifierait absolument rien. Or le «Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales» nous donne, d'entre toute une gamme de synonymes sur le mot «ferme», les termes suivants: «consistant, fixe, immobile, immuable, inébranlable, stable.» Évidemment ce qui est ferme n'est pas chancelant ni oscillant. Ce qui est fixe n'est pas changeant, errant, ou mouvant. Et ce qui est stable n'est pas mobile, ni en rotation et ni écliptique. Ainsi la Bible déclare clairement et sans ambigüité que la Terre ne bouge pas, elle ne tourne pas sur son axe ni tourne-t-elle autour du soleil, elle est suspendue dans le vide d'après des lois universelles que Dieu a établit. On voit aussi dans ces passages de la Genèse que la Terre au début n'était que d'un seul Continent, et tout indique qu'il fut fragmenté au temps de la tour de Babel (Genèse 10:25) dans une catastrophe apocalyptique pour prendre la forme que nous connaissons de nos jours.».

 



 

Voyons maintenant Josué 10:12-13: «Alors Josué parla à l'Éternel, le jour où l'Éternel livra l'Amoréen aux enfants d'Israël, et il dit, en présence d'Israël: Soleil, arrête-toi sur Gabaon, et toi lune, sur la vallée d'Ajalon ! Et le soleil s'arrêta, et la lune aussi, jusqu'à ce que la nation se fût vengée de ses ennemis. Cela n'est-il pas écrit dans le livre du Juste ? Le soleil s'arrêta au milieu des cieux, et ne se hâta point de se coucher, environ un jour entier.» Nous devons admettre qu’il aurait été plutôt trompeur de la part de Josué de dire au soleil d’arrêter sa course si celui-ci était déjà immobile. Il aurait pu tout aussi facilement crier: «Terre, arrête-toi,» si c’est la Terre qui bouge. Ce serait étrangement embrouillant de la part de Dieu, par Son Saint-Esprit de Vérité, d’inspirer des paroles qui disent clairement quelque chose tout en signifiant le contraire. Il nous affirme ne pas être l’auteur de la confusion et qu’Il ne peut pas mentir. Donc, nous ne voyons pas comment ces paroles signifieraient autre chose que ce qu’elles disent en réalité. Et ce qu’elles disent, c’est que le soleil bouge et que Josué lui a dit d’arrêter sa course ! Comme nous l'avons clairement démontré, la Terre est stable mais le soleil et les autres corps célestes ne le sont pas, ils sont en mouvement perpétuel et tournent autour de la Terre qui est le centre de l'univers. La Terre détient sa position de Dieu même qui dit: «les cieux sont mon trône, et la terre est le marchepied de mes pieds» (Psaumes 66:1). Pour que la Terre soit dans un sens figuratif  «le marchepied» de Dieu, il faut qu'elle soit stable ou fixe, autrement Dieu ne serait pas immuable, il changerait constamment de position et n'aurait stabilité en lui. Nous ne pourrions donc n'avoir aucune assurance en lui. La notion d'un Dieu immuable est essentielle à notre salut, ce qui veut dire que la position que nous maintenons sur une Terre qui ne bouge pas devient par ce fait même extrêmement importante.

 

N’oublions pas non plus la part de la lune dans ce verset, au niveau grammatical, s’entend. Il est dit que Josué commanda aussi à la lune de s’arrêter, et elle demeura immobile. Josué commanda aux deux d’un même souffle ! De toute évidence, il acceptait comme un fait établi que la lune à qui il parla était un globe en mouvement, donc, il n’y a aucune raison de croire qu’il n’acceptait pas comme un fait établi le mouvement du soleil quand il lui parla. Il commanda aux deux de stopper leur mouvement, c’est-à-dire, d’arrêter leur course !

 

Martin Luther et tous les chrétiens vivant au temps de Copernic soutenaient ces versets et s’accordaient à croire que le soleil bouge. Pourquoi l’Église a-t-elle laissé tomber sa position par la suite ? Parce qu’elle croyait que la science avait prouvé le mouvement de la Terre. Mais tel n’était pas le cas, ce que nous examinerons minutieusement dans un chapitre subséquent. Voyons d’autres Écritures. Homme selon le cœur de l’Éternel, David a chanté un psaume de louange qui dit que: «Tremblez devant lui, vous, toute la terre. Le monde est ferme et ne chancelle point» (1 Chronique 16:30). Salomon, fils de David rempli de par Dieu du don d’une sagesse surnaturelle, a écrit: «Le soleil se lève, et le soleil se couche, et il soupire après le lieu d'où il se lève de nouveau» (Ecclésiaste 1:5). Le soleil se lève, puis il se couche pour aller rejoindre l’emplacement d’où il se lève à nouveau. Cela ne ressemble-t-il pas à du mouvement, ça ? Il n’y pas d’erreur à savoir ce que dit la Bible. Le soleil, d’après elle, bouge ! Et vous savez ce que le prophète poids-lourd, Ésaïe, représente dans le Livre de Dieu. Lisez ceci: «Et Ésaïe répondit: Ceci te sera, de la part de l'Éternel, le signe que l'Éternel accomplira la parole qu'il a prononcée: «L'ombre avancera-t-elle de dix degrés, ou reculera-t-elle de dix degrés ? Et Ézéchias dit: C'est peu de chose que l'ombre avance de dix degrés; non, mais que l'ombre rétrograde de dix degrés. Et Ésaïe, le prophète, cria à l'Éternel, qui fit rétrograder de dix degrés l'ombre, par les degrés qu'elle avait descendus sur le cadran d'Achaz» (2 Rois 20:9-11). Rien de moins que de faire reculer le cadran ! Mais Ésaïe ne dit pas ce qui est en mouvement, ici. Alors bien des gens peuvent spéculer à tort sur ce verset. C’est sans aucun doute pourquoi Dieu n’a pas hésité à répéter cet incident dans une autre partie des Écritures et à clarifier tout doute quant à ce qui bougea (soit le soleil, soit la Terre) et fit en sorte que l’ombre recule sur les degrés du cadran. Notez-le: «Et ce signe t'est donné par l'Eternel, pour faire voir que l'Eternel accomplira cette parole qu'il a prononcée; 8 Voici, je m'en vais faire retourner l'ombre des degrés par lesquels elle est descendue au cadran d'Achaz, de dix degrés en arrière avec le soleil; et le soleil retourna, de dix degrés par les degrés par lesquels il était descendu» (Ésaïe 38:7-8). Clair, n’est-ce pas ? C’est le soleil qui est monté de dix degrés et qui a ensuite reculé de dix degrés. Puis, il a remonté à nouveau les dix degrés. Nous parlons ici d’un véritable miracle ! Tout ça parce qu’Ésaïe «cria à l’Éternel» ! Cela signifierait que Dieu eût à remonter tout le système «solaire», voir tout l'univers ou, du moins, le soleil et la lune.

 



Il est étrange que certaines personnes puissent croire et accepter cela, ainsi que tous les autres centaines de miracles de la Bible comme étant vrais et l’expression naturelle de l’amour, la vérité et la puissance de Dieu, mais que d’autres gens pensent qu’il faut être retardé pour croire à de telles choses. Et il y a ceux qui vont de l’un à l’autre, alors qu’avant de se rendre compte de quelle sorte de vieille huile de fond de canne intellectuelle se constitue l’establishment scientifique, ils pensaient qu’il fallait être absolument idiot pour croire à ces miracles de la Bible. Mais il y a des centaines de millions de gens, partout dans le monde, qui sont prêts à être détrompés, prêts à adopter la vérité de Dieu et prêts à se tourner vers la Bible prouvée, et ce, en un tour de main, si telle est la volonté de Dieu pour ces gens dans son décret d'élection.

 

Il y a probablement aussi ceux qui, plus nombreux encore, essaieront de se tenir quelque part au centre, prêts à prendre un bord ou l’autre. Beaucoup de gens croient à ces miracles quand ils sont jeunes et «non-éduqués» pour les rejeter ensuite, quand ils sont plus vieux et plus «sages». Et, bien sûr, bon nombre grandissent en rejetant la Bible, puis, un beau jour, se retournent et l’adoptent du fond du cœur. Toutefois cela n'est pas la norme et il est inutile de spéculer sur ces choses, nous savons seulement que rien n'arrive qui n'est pas voulu de Dieu dans sa souveraineté absolue sur toutes choses. Le hasard n'existe pas pour le chrétien réel.

 
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   29

similaire:

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconConsultez, téléphoner pour vous renseigner, mais surtout ne tardez...
«Ecole d'Agriculture» rue St-Victor, 5); verlaine (Hall omnisports Rue de la Station, 37); villers-le-bouillet (Hall omnisports –...

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconConsultez, téléphoner pour vous renseigner, mais surtout ne tardez...
«Ecole d'Agriculture» rue St-Victor, 5); verlaine (Hall omnisports Rue de la Station, 37); villers-le-bouillet (Hall omnisports –...

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconConsultez, téléphoner pour vous renseigner, mais surtout ne tardez...
«Ecole d'Agriculture» rue St-Victor, 5); verlaine (Hall omnisports Rue de la Station, 37); villers-le-bouillet (Hall omnisports –...

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconMarta jette le contenu de sa tasse par terre Bertold : qu’est ce...

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer icon«Nous n’héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons...
«Nous n’héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants»

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconLivre premier – Quelques pages d'histoire
«octroient», mais en réalité c’est la force des choses qui les donne. Vérité profonde et utile à savoir, dont les Stuarts ne se doutèrent...

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconOtto, le gardien de l’art contemporain «The moving garden» de Lee Mingwei

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconTroller fenn 42, rue Richer 75009 Paris Tel et fax: 01. 47. 70. 19....

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconAu fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres
«Quand vous écrivez de la fiction, la partie de vous qui écrit est totalement séparée de celle qui vit votre propre vie.» Mais le...

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconUne existence difficile
«ennui» est à prendre ici au sens fort. Quant à la dédicace à Théophile Gautier, le défenseur de l'Art l'Art, elle ne doit pas nous...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com