La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer







titreLa Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer
page3/29
date de publication22.02.2017
taille0.9 Mb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   29

L'invention héliocentrique de Nicolas Copernic sur le système du monde

 

Un analyste perspicace de toute cette affaire a dit: «.la relation entre les mathématiques et les scientifiques en est maintenant une d’idolâtrie.» [2] La décadence des mathématiques, à partir d’une science exacte pour devenir une sorte de clé universelle dont on pouvait se servir pour soutenir à peu près n’importe quelle idée, aussi farfelue soit-elle, a débuté de bonne heure, mais: «.ce ne fut pas avant le tournant du vingtième siècle que les leaders du domaine des mathématiques dirent complètement adieu à leurs cinq sens. Cela arriva lorsque les paradoxes (contradictions logiques) commencèrent à émerger. À partir de ce moment, une preuve mathématique pouvait être acceptée même si elle était mathématiquement impossible !» [3] Et, bien sûr, la bonne vieille ressource du gros bon sens devenu inutile devait se plier aux «calculs», car «.si l’on pouvait prouver qu’une chose était mathématiquement vraie, elle devenait vraie, même si le gros bon sens démontrait qu’elle était fausse.» [4]

 

Ainsi, en plus du gros bon sens, les preuves observables réelles devaient aussi plier le genou devant les «calculs savants» si elles entraient en conflit, car «.si les mathématiques démontrent que quelque chose est vrai, on y croira même si cela contredit ce que l’on peut observer.» [5] Le professeur Dingle a dit: «Je crois qu’il est impossible de douter qu’en règle générale, la pratique de la physique mathématique accompagne un manque élémentaire de pouvoir de raisonnement et de gros bon sens . Les mathématiciens en physique de l’ère actuelle ne sont pas nécessairement nés avec une déficience au niveau du gros bon sens; ils possèdent d’exceptionnelles habiletés mathématiques qui ont été dupées par une intelligence exceptionnelle, et ont été formées de telle sorte que leur intelligence normale est tombée en désuétude.» [6] Ce qui nous fait dire, avec l’apôtre Paul, personne très éduquée qui a pu rédiger avec enthousiasme, quand l’Esprit le lui a dicté: «Parce que la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu» (1 Corinthiens 3:19). Pourtant, Dieu n’abaisse pas la sagesse. Loin de là ! Il loue la sagesse des centaines de manières: «La principale chose, c'est la sagesse; acquiers la sagesse...» (Proverbes 4:7). «Car la sagesse est meilleure que les perles; et tout ce qu'on saurait souhaiter, ne la vaut pas» (Proverbes 8:11).

 

Toutefois, la différence entre la Sagesse de Dieu et la sagesse des hommes, c’est que la Sagesse de Dieu est toujours fondée sur la Vérité Absolue, tandis que la sagesse de l’homme, en autant que c’est possible, est fondée sur les contrefaçons de Satan de la Vérité Absolue de Dieu. Le christianisme contrefait moderne, traditionnel comme évangélique, en est la preuve la plus évidente. Connaître la Vérité absolue de Dieu est une révélation de sa grâce qui nous donne la vraie sagesse et nous libère des contrefaçons de Satan: «Et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres» (Jean 8:32). C’est une promesse de Dieu. Mettre sur une falsification l’étiquette de «la vérité» et croire que c’est «la vérité» n’en fait pas La Vérité, même si elle est proclamée au nom de Jésus comme nous voyons chez les imposteurs réprouvés. Cela ne me libérera pas; cela ne vous libérera pas. Seule la révélation de l’Absolue Vérité de Dieu peut accomplir cela. Satan fait donc sa priorité numéro un de se débarrasser de l’Absolue Vérité de Dieu ! Voilà son plan, et Dieu lui laisse beaucoup de latitude pour s’exécuter.

 

Pourquoi Dieu en a-t-Il décidé ainsi ? Pourquoi laisse-t-Il Satan être le dieu de ce monde et faire à peu près tout ce qu’il veut ? N’oublions pas que toutes choses concourent au Plan de Dieu. Tout est à sa place. Rien n’est hors de contrôle. Chaque petite victoire qu’une contrefaçon de Satan remporte sur la Vérité de Dieu est un développement nécessaire au Plan parfait de Dieu qui permet au mal d’atteindre son expression ultime, c’est-à-dire, l’imitation difforme de Satan de la vie éternelle qui provient du faux évangile du libre-choix.

 

Dieu offre la vie éternelle sur la base de certaines stipulations, celles qui se retrouvent dans les mérites du sacrifice de Christ sur la croix qui sont attribués gratuitement à tous ses élus. Satan, comme toujours, a une contrefaçon. Par exemple: le libre-choix d'une décision personnelle pour Christ qui est basé sur la volonté de l'homme lorsque celle-ci est esclave de la chair et du péché; l’intelligence artificielle que les scientifiques espèrent tellement après, les humanoïdes ou mutations biologiques, la fiction de transférer le cerveau d’une personne dans une puce informatique installée dans un corps sans sang doté de pièces remplaçables. Du matériel à la Star Trek, quoi ! La science-fiction nous montre depuis quelques décennies déjà le plan de Satan en ce domaine. La Bible dit que la vie est dans le sang (Deutéronome 12:23). Satan dit, pas nécessairement. La Bible nous dit que sans effusion de sang, il n’y a pas de rémission des péchés et, de ce fait, pas de vie éternelle (Hébreux 9:22). Satan dit qu’il y a un autre chemin plus rapide pour contourner cela. Jésus était un homme avec du sang, et Il a répandu ce sang — Il a donné le sang de Sa vie, vous savez — pour couvrir les péchés de son peuple élu et fournir le chemin menant à la vie éternelle. Le Jésus ressuscité avait vraiment de la chair et des os, un système digestif et du sang aussi ! (Luc 24:39-43).

 

Satan, en qui il n’y a point de vérité (donc, naturellement, il ne peut que mentir et séduire depuis que le mal règne en lui) affirme qu’il peut offrir la vie éternelle à quiconque consentira à l’accepter comme son seigneur et ce, par le moyen de l’informatisation. Or, l’informatique est la dernière frontière des mathématiques: celle du «vrai» quatre et celle du «faux» quatre appelé cinq. Les capacités merveilleuses et étonnantes des ordinateurs dans la recherche et le stockage d’information, de la robotique et tout le reste sont nettement le produit des «vraies» mathématiques. Ils marchent comme on leur commande parce qu’ils fonctionnent tous sur des absolus et non pas sur de la théorie. D’un autre côté, les plans déjà bien avancés de la simili-vie des humanoïdes, dépourvus de sang et opérés par ordinateurs, sont la dernière grande tentative de Satan pour élever son trône au-dessus de celui de Dieu, faisant en sorte que les créatures de Dieu choisissent volontairement sa contrefaçon de l’immortalité au lieu de la vraie réalité de Dieu (Apocalypse 13:16-17). Mais la réalité de cela est plus prêt de nous que les gens puisse généralement s'imaginer. Aucun besoin d'attendre des humanoïdes fictifs, fruits d'imaginations débridées qui égarent l'homme dans mille et une fantaisies. L'esprit de l'homme est celui qui élève son trône au-dessus de celui de Dieu par la doctrine du libre-choix afin de maintenir son indépendance en défiant la souveraineté absolue du Dieu Tout-Puissant. Dans son orgueil démesuré il a changé la justification par la foi, la transformant en une justification par le choix afin de maintenir sa dignité humaine décadente, s'imaginant qu'il a le choix de croire et d'accepter Christ comme son Sauveur personnel lorsque l'esprit qui est en lui est un esprit de mort. Ils ont même transformé la grâce du salut en une obligation d'observer les principes de la loi afin de se justifier dans leur fausse doctrine d'une sanctification illusoire qui les mènera directement en enfer. La doctrine du libre-choix est l'idole du christianisme moderne contrefait et ses adeptes vont tout faire pour le protéger et cela au prix de la perte de leurs âmes, et ceux qui s'opposent à leurs présomptions se font instantanément diaboliser et traiter comme des vauriens, «mais la sagesse est justifiée par tous ses enfants» (Luc 7:35).

 

C’est évidemment là que les mathématiques vont trop loin. Il existe une vérité absolue concernant la vie éternelle. Dieu l’a écrite en toute lettre dans Sa Parole. Il s’agit du «vrai» quatre, en ce qui a trait à la vie éternelle. Satan ou l'esprit charnel de la nature humaine déchue, à mit ses principes subversifs en place pour offrir à l’humanité une autre signification de la vie éternelle, une autre option, un autre quatre qu’il dit être cinq et la vérité «réelle», un évangile de disgrâce qui se nomme l'évangile du libre-choix d'une décision personnelle pour Christ. Mais cette contrefaçon ne fonctionnera pas avec les vrais élus de Dieu. Elle n’amènera pas la vie éternelle à ceux qu’elle trompe, même s’ils sont volontaires et qu’ils veulent être dupés. Elle atteint déjà son zénith avec l'image de la bête de l’Apocalypse, qui fit que «l'image de la bête parlât», imitation grossière du peuple de Dieu authentique. En aucune façon s'agit-il d'une conception informatique à la Star Trek mais d'une réalité spirituelle beaucoup plus subtile que cela, comme nous avons vu plus haut.

 

Ce que nous devons retenir, pour le moment, c’est que les mathématiques peuvent être utilisées pour la vérité et le bien, mais aussi pour promouvoir le mensonge et le mal. Il ne s’agit pas seulement d’une affaire de 2+2=4, tout particulièrement en ce qui concerne la science, et encore plus lorsqu’on parle de l’astrophysique. Examinons-en un exemple concernant le concept de l’inertie.

 

Remontons en 1931 où le monde capitaliste subissait une lourde dépression économique. Les communistes, après les rudes années de Lénine, se mettaient en mouvement sous le leadership encore plus dur de Staline. Les communistes de partout espéraient que le monde capitaliste s’écroule et que le communisme, grâce à son économie socialiste, surgisse en triomphant de tout. Accompagnant l’euphorie de cette victoire anticipée de l’économie socialiste-communiste, il y avait la conscience, plus grande et plus profonde encore, du triomphe à venir de la science athée sur l’ancienne science qui comprenait Dieu en tant que Créateur, etc. Le Dieu de la Bible et tous les dieux des autres religions étaient dans les câbles et les communistes entendaient bien les mettre au rencard pour de bon au moyen d’une conception de la science entièrement matérialiste.

 

À cette époque, tous les scientistes avaient adopté l’idée de l’héliocentrisme, et c’était chose rare que d’en voir un qui n’avait pas gobé l’hameçon de l’évolution. La Relativité d’Einstein avait captivé les esprits de tous les poids lourds universitaires. Ce n’était qu’une question de temps et d’éducation (endoctrinement) avant que le monde entier rejette tout ce stock de superstitions à propos de Dieu et de Son soi-disant Plan. La «science», grâce à ses nouvelles mathématiques, faisait très bien le travail et en aurait bientôt terminé ! (Presque un demi siècle avant 1931, le philosophe allemand, Nietzsche, avait annoncé: «Dieu est mort» Nous l’avons tué avec notre science !»). J’ai l’impression que lorsque ce monsieur paraîtra devant son Créateur, il sera plutôt honteux et très gêné de ce qu’il a dit.

 

C’est dans ce décor de fond historique que se tint la réunion des scientistes communistes et autres intellectuels qui eut lieu à Londres, en 1931, pour tracer les grandes lignes de cette utopie sans Dieu qui devait balayer le monde (et qui en balaya la moitié avant qu’elle ne s’écroule à la fin de 1989 !). Le communisme n’a toujours été, bien sûr, qu’une force spirituelle dans le monde. Et il est certain qu’il constituait une arme majeure de l’arsenal de Satan pendant tout le vingtième siècle. Au cœur même du communisme, il y a toujours eu l’athéisme total et le matérialisme scientifique total. Tous les autres éléments au sujet de la création d’un «paradis du travailleur», etc., n’ont toujours été qu’une séduction, style «ange de lumière», utilisée pour faire des adeptes.

 

Les premiers écrits de Karl Marx démontrent clairement qu’il s’agissait d’un sataniste conscient et dédié.[7] Son adoption et sa promotion de l’évolutionnisme darwiniste (comme Lénine et Staline après lui) est fort documentée. La contrefaçon évolutionniste de la création de Dieu est absolument essentielle, non seulement à l’idéologie communiste, mais également aux idéologies socialistes et humanistes. Par conséquent, l’élan fut spirituel et non économique, dès le début. (Et, bien entendu, l’évolutionnisme fut au cœur même du nazisme hitlérien pendant ses quelque douze ans).

 

Ce qui nous fait dire que l’affaiblissement et l’effondrement du communisme dont nous avons été témoins n’annonce rien de positif en ce qui a trait à la guerre spirituelle menée contre la Parole de Dieu. Ce qui signifie qu’il ne s’agit que d’une autre séduction satanique venue en peau d’ange de lumière. L’arme secrète pour détruire la Bible sur le fond de la Vérité, c’est la fausse science, et celle-ci est fermement implantée partout dans le monde sous le déguisement de l’Humanisme, et n'oublions que la doctrine principale de l'Humanisme est celle du libre-choix qui est à la base même de toutes fausses sciences.

 

Satan n’a plus vraiment besoin du communisme. L’humanisme est le dernier cri du loup en habit de brebis; ce n’est plus le communisme ! Les gens peuvent même conserver leurs «croyances religieuses» sous l’humanisme, s’ils le désirent. En autant qu’ils n’aient pas de drôles d’idées concernant la Bible et qu’ils disent qu’elle constitue l’autorité finale sur toute Vérité, y compris, plus spécialement, les vérités au sujet de la Terre immuable et la Création de Dieu en six jours de vingt-quatre heures, les gens peuvent avoir n’importe quelle religion qu’ils veulent.

 

En fait, l’humanisme va de plus en plus encourager la tolérance pour toutes les «religions», excepté la véritable révélation biblique de la souveraineté absolue du Dieu vivant, et le processus est déjà bien avancé en Amérique du Nord, aujourd’hui. Un seul monde, une seule religion incorporant toutes les croyances sous son aile. Une seule mixture de mensonges ritualistes, «religieux» pharisaïques mélangé à du spiritisme et du mysticisme, le paganisme, l’hédonisme et tout le reste prétendant provenir de Dieu, ayant triomphalement relégué la Bible au rôle de curieuse relique du passé, un saint artéfact à travers un camion d’autres artéfacts religieux. C’est ce vers quoi se dirige le monde à une vitesse accélérée. La folle anti-musique de Satan est en place. La drogue chimique épidémique est en place. Les gais sont en place. L’industrie du divertissement et tous les médias sont en place. Etc., etc..

 

Mais avant tout, au centre et surplombant tout, l’establishment scientifique est en place. Ce fait, c’est le cœur qui bat dans tout le mouvement satanique et, en même temps, son talon d’Achille. La vision mondiale, que Satan a décollée par l’entremise de Copernic et qui est fort bien syntonisée depuis lors, repose entièrement et complètement sur l’acceptation mondiale des deux faussetés de l’héliocentrisme et de l’évolutionnisme, lesquels cherchent a détruire la Bible.

 

Il y a cent ans, lorsque l’expérience Michelson/Morley menaça de bouleverser la supercherie de l’héliocentrisme et tourner le monde vers la Terre immuable de la Bible, cette perspective était «impensable» et devait être contournée d’une quelconque manière. L’establishment scientifique était si désespéré, alors, qu’il était prêt à accueillir par des hosannas la loufoquerie évidente et anti-scientifique d’Einstein et à couronner l’homme lui-même en tant que Libérateur, Sauveur et Roi des Juifs.

 

Or, si les dirigeants de la vision du monde satanique vivaient une telle panique en ce temps-là, devant la perspective que l’héliocentrisme soit renversé, imaginez la panique aujourd’hui, alors que cela fait depuis trois ou quatre générations que l’on alimente le monde de l’évolutionnisme. Il n’y a qu’un mot pour décrire cette panique: apocalyptique. Il s’agit de la Chute de Babylone, l’évincement total de toutes les séductions de Satan, la présentation de l’Évangile de la Vérité au monde entier, le commencement de la fin de ce système mondial dirigé par Satan.

 

Mais revenons-en à cette réunion de scientistes communistes rassemblés à Londres, en 1931, et au concept d’inertie dont ils discutèrent. Voici son rapport avec tout ce que nous venons de mentionner. Commençons par citer quelques déclarations que firent certains scientistes communistes à cette réunion: «La physique moderne rejette l’inertie absolue.»[8] Qu’est-ce que l’inertie absolue ? Tout ce qui est en repos, immuable, fixe. Cela ne doit pas bouger, même un peu. Ils dirent donc que la physique moderne (leur branche) n’accepte pas et ne peut pas accepter l’idée qu’il y ait quelque matière que ce soit dans tout l’univers qui fut stationnaire, immobile, en repos total. Cela inclut évidemment la Terre. «L’enseignement du mouvement autonome de la matière reçut son plein développement dans le matérialisme dialectique de Marx, de Engles et de Lénine.»[9] En fait, ce fut l’un des camarades de Marx, Engles, qui établit «.l’une des thèses fondamentales du matérialisme dialectique (communisme), i.e., le mouvement et la matière sont inséparables...»[10] (l’emphase est la nôtre).

 

Nous voyons que la pierre angulaire du communisme athée de Marx et Engles était une Terre qui se mouvait, ainsi que tout autre corps céleste. Ce qui nous amène à comprendre jusqu’à quel point le syndrome copernicien/einsteinien était vital au mouvement mondial anti-biblique ! C’est plutôt gros ! Mais toute science qui tient à se débarrasser de Dieu se doit d’être grossière. Et ces hommes-là statuèrent emphatiquement: «Le système solaire n’a pas été créé par Dieu, le mouvement des planètes n’est pas le résultat d’une impulsion divine. Non seulement le système préserve-t-il sa condition en tant que conséquence de causes naturelles, mais il n’est aussi venu à l’existence que par cette influence. Dieu n’est pas nécessaire dans un système existant sur le fondement de lois mécaniques, et il n’est même pas nécessaire pour expliquer son origine.»[11]

 

Le Big Bang ! Voilà ce dont ils parlaient, en 1931! Et rappelons-nous la place que tiennent les «mathématiques» (2+2=5) dans tout cela. Ce fut bel et bien étalé sans vergogne lors de cette réunion à Londres: «.de la position des mathématiques, de sa capacité à résoudre tel ou tel problème, dépend en grande partie la possibilité de développer plus avant les sciences naturelles et la technologie. Cela s’applique d’une manière particulièrement forte à notre physique moderne actuelle et son dispositif mathématique remarquablement abondant. La mathématisation de la physique s’accroît continuellement et la physique devient de plus en plus dépendante du sort des mathématiques.


1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   29

similaire:

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconConsultez, téléphoner pour vous renseigner, mais surtout ne tardez...
«Ecole d'Agriculture» rue St-Victor, 5); verlaine (Hall omnisports Rue de la Station, 37); villers-le-bouillet (Hall omnisports –...

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconConsultez, téléphoner pour vous renseigner, mais surtout ne tardez...
«Ecole d'Agriculture» rue St-Victor, 5); verlaine (Hall omnisports Rue de la Station, 37); villers-le-bouillet (Hall omnisports –...

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconConsultez, téléphoner pour vous renseigner, mais surtout ne tardez...
«Ecole d'Agriculture» rue St-Victor, 5); verlaine (Hall omnisports Rue de la Station, 37); villers-le-bouillet (Hall omnisports –...

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconMarta jette le contenu de sa tasse par terre Bertold : qu’est ce...

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer icon«Nous n’héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons...
«Nous n’héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants»

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconLivre premier – Quelques pages d'histoire
«octroient», mais en réalité c’est la force des choses qui les donne. Vérité profonde et utile à savoir, dont les Stuarts ne se doutèrent...

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconOtto, le gardien de l’art contemporain «The moving garden» de Lee Mingwei

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconTroller fenn 42, rue Richer 75009 Paris Tel et fax: 01. 47. 70. 19....

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconAu fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres
«Quand vous écrivez de la fiction, la partie de vous qui écrit est totalement séparée de celle qui vit votre propre vie.» Mais le...

La Terre ne bouge pas Adaptation du livre de Marshall Hall The Earth is not Moving par Roch Richer iconUne existence difficile
«ennui» est à prendre ici au sens fort. Quant à la dédicace à Théophile Gautier, le défenseur de l'Art l'Art, elle ne doit pas nous...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com