Veille media







télécharger 374.38 Kb.
titreVeille media
page8/17
date de publication22.02.2017
taille374.38 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   17

TURQUIE


  • Google défie la censure turque en rétablissant les vidéos sur Atatürk




  • Numerama

    Julien L. - publié le Mercredi 03 Novembre 2010 à 09h46

    Bloqué pendant trois ans, YouTube risque à nouveau de subir les foudres de la justice turque. En début de semaine, la plate-forme vidéo a rétabli les vidéos caricaturant le fondateur de la République turque. Or, la législation locale interdit les "crimes commis contre Atatürk".

    La Turquie va-t-elle de nouveau bannir YouTube ? D'après le Wall Street Journal, la plate-forme vidéo a rétabli en début de semaine les quatre vidéos caricaturant Mustafa Kemal Atatürk, le fondateur de la République turque. Or, ce sont justement ces quatre vidéos qui ont conduit au blocage de YouTube en Turquie pendant trois ans. En cas de plainte, les tribunaux locaux risquent d'ordonner un nouveau blocage du site.

    "Lorsque nous avons examiné ce cas, nous avons constaté que les vidéos n'étaient pas, en fait, en infraction avec le droit d'auteur, donc nous devions les rétablir bien qu'elles demeurent restreintes en Turquie. Nous espérons vivement que nos utilisateurs en Turquie puissent continuer à profiter de YouTube" a déclaré Google dans un communiqué de presse.

    À l'heure actuelle, la législation turque permet de bloquer l'accès à certains sites web si les délits sont motivés par des "soupçons suffisants". D'après l'article 8 de la loi 5651, huit délits peuvent entraîner le blocage d'un site web : incitation au suicide, exploitation sexuelle et abus d'enfants, facilitation de l'usage de drogues, fourniture de substances dangereuses pour la santé, obscénité, paris en ligne, crimes commis contre Atatürk. C'est ce dernier point qui a conduit au bannissement de YouTube pendant trois ans.

    En rétablissant les quatre vidéos, Google veut bien évidemment éviter que des législations locales très spécifiques affectent l'ensemble des usagers. Mais par la même occasion, la firme de Mountain View met à l'épreuve la censure et les restrictions en place. En début d'année, Google avait également défié les autorités chinoises en rejetant la censure pendant un temps.

    Toujours selon le Wall Street Journal, des rencontres sont prévues entre des officiels turcs et des représentants de Google "dans les prochains jours". The Register a noté la réaction du président turc, Abdullah Gül, sur ce blocage. "Sur l'interdiction de YouTube en Turquie : je n'approuve pas l'état du blocage des catégories de Google. Des voies légales peuvent être trouvées" a-t-il indiqué sur Twitter.

    Par le passé, la justice turque a déjà ordonné la censure de YouTube. Au mois de mars 2007, le site web s'est retrouvé censuré pendant deux jours par les opérateurs locaux. À nouveau, les contenus caricaturant Atatürk ont été le déclencheur de cette décision de justice. D'autres sites web ont également été bloqués en Turquie. C'est le cas de The Pirate Bay.

    http://www.numerama.com/magazine/17224-google-defie-la-censure-turque-en-retablissant-les-videos-sur-atatuumlrk.html
    http://collectifvan.org/article.php?r=4&id=49274
    L'attentat d'Istanbul aurait été commis par un rebelle kurde

    Par Reuters, publié le 02/11/2010 à 19:10
    L'Express

    L'auteur de l'attentat suicide commis dimanche à Istanbul est originaire des régions kurdes dans le sud-est de la Turquie et est membre d'un groupe séparatiste, a déclaré mardi le gouverneur de la ville.

    Sept personnes ont été arrêtées après cet attentat qui a fait 32 blessés, a rapporté l'agence de presse Anatolie.

    Le kamikaze a été identifié comme étant Vedat Acar, né en 1986 dans la province de Van près de la frontière iranienne, écrit le cabinet du gouverneur dans un communiqué repris par Anatolie.

    Ce communiqué ne précise pas le nom du groupe auquel appartiendrait le suspect mais dit qu'il s'agit d'une "organisation terroriste séparatiste", l'expression généralement employée par les autorités turques pour désigner le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

    Le PKK a démenti toute implication dans cet attentat.

    http://www.lexpress.fr/actualites/2/l-attentat-d-istanbul-aurait-ete-commis-par-un-rebelle-kurde_933229.html
    http://collectifvan.org/article.php?r=4&id=49258

    Le kamikaze d’Istanbul a bien appartenu au PKK




    euronews 02/11 18:22 CET

    Le kamikaze de l’attentat qui a eu lieu dimanche à Istanbul en Turquie a été identifié comme étant Vedat Atchar, un Kurde de 24 ans qui avait rejoint les rangs des rebelles kurdes du PKK en 2004.

    Le kamikaze est décédé dans l’attentat, qui a fait 32 blessés, dont quinze policiers, sur la place Taksim dans le centre d’Istanbul et qui visait des forces de l’ordre en faction.

    Le PKK après cette attaque avait nié en être le commanditaire.

    Copyright © 2010 euronews

    http://fr.euronews.net/2010/11/02/le-kamikaze-d-istanbul-a-bien-appartenu-au-pkk/
    http://collectifvan.org/article.php?r=4&id=49271

  • 1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   17

    similaire:

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconDéfinition "intelligence économique"/"veille"

    Veille media iconMuseum communication and social media : the connected museum

    Veille media iconMuseum communication and social media : the connected museum

    Veille media iconAnvers & Bruxelles 18 & 19 janvier 2011 cv1 Print et Multi-Média Anvers et Bruxelles







    Tous droits réservés. Copyright © 2016
    contacts
    a.21-bal.com