Veille media







titreVeille media
page2/22
date de publication22.10.2016
taille0.6 Mb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > droit > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   22

TURQUIE



Sur la destruction des cimetières arméniens en Turquie
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose cet article de Lygeros mis à notre disposition par son auteur le Pr N. Lygeros.

N. Lygeros

Désormais la destruction des cimetières arméniens en Turquie est incontestable. Certes, certains d’entre nous se posent encore la question de savoir si cela est systématique. Il est vrai que cette question est importante dans le cadre d’un processus génocidaire puisque le caractère systématique est nécessaire.

Néanmoins la situation actuelle qui est celle du génocide de la mémoire est amplement suffisante pour monter un dossier d’accusation et mettre en place un recours à la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Même si pour certains d’entre nous, il n’est pas encore temps de revendiquer les territoires occupés de manière directe, car il faut nous armer d’outils procéduraux et politiques à l’instar de l’Artsakh, nous pouvons dès à présent effectuer des recours qui concernent directement les tombes saccagées sans attendre une étude complète des lieux par les moyens modernes des Nations Unies.

Les évidences photographiques justifient à elles seules de mener une action dans ce sens. Les cas sont extrêmement simples car une simple estimation locale suffit. Il ne s’agit pas de décrire l’ensemble du cimetière mais précisement la tombe dont nous connaissons le propriétaire ou plus exactement l’héritier. De plus comme la procédure est individuelle, il n’est pas nécessaire d’attendre une initiative de grande envergure.

Il est plus judicieux de commencer par certains cas spécifiques afin de démarrer le plus rapidement possible les recours internes de la Turquie et passer à la phase européenne ensuite. Cette procédure est effective et efficace. Aussi nous devrions cesser de nous lamenter sur notre sort car la politique turque dans ce domaine demeure barbare depuis des décennies et elle ne se contente pas d’une seule cible.

Nous avons des cas identiques à Imvros et Ténédos, à Constantinople et à Chypre en territoires occupés. Pourtant cela ne nous a pas empêché à Chypre dans le village de Leukonikos d’effectuer une étude globale de la situation et de retrouver des noms oubliés de personnes enterrées. Bien sûr la situation en Turquie même semble plus délicate mais nous ne devons pas oublier qu’en territoires occupés à Chypre, il y a tout de même 40.000 hommes de troupe et que ceci représente le record mondial de densité militaire.

Aussi nous devons affronter les difficultés pas à pas, en pensant que rien n’est irrémédiable car nous avons le droit pour nous. Cependant dans le cas précis de la destruction des cimetières, il est important de réaliser que le retard que nous prenons pour réagir a des conséquences radicales sur la conservation des vestiges.

Il en est de même pour les églises. Sans attendre l’examen officiel de l’UNESCO en territoires occupés à Chypre, nous avons pris des initiatives afin de clore les fenêtres de certaines églises saccagées afin qu’elles ne soient pas de plus détériorées par les intempéries. Cette action ne remet pas en cause l’examen archéologique qui doit de toute manière être mis en place. Elle permet par contre, comme cela a été le cas à Chypre, de sauver certaines fresques qui auraient été perdues sans cela.

Nos devons donc agir à plusieurs niveaux mais surtout ne pas tomber dans le piège de la bureaucratie. Nous avons à notre disposition tout un ensemble d’instruments que nous sommes en droit de nous servir. Tout cela ne dépend pas du bon vouloir de la Turquie mais seulement de notre propre dynamique de résultat face au génocide de la mémoire que commet la Turquie.
http://www.lygeros.org/3426-fr.php


Fête de la République en Turquie, sur fond de problème kurde
2 heures, 25 minutes

ANKARA (AFP) - La République turque fêtait lundi ses 84 ans d'existence sur fond de menaces croissantes d'incursions dans le nord de l'Irak contre les camps des rebelles kurdes , dont une centaine seraient encerclés dans le sud-est de la Turquie, proche de la frontière irakienne.

La Turquie a été pavoisée de drapeaux rouge et blanc à l'occasion de la fête nationale qui marque l'anniversaire de la création de la République le 29 octobre 1923 par Mustafa Kemal Atatürk, le "père des Turcs", sur les ruines de l'empire ottoman.

Outre les traditionnelles cérémonies officielles, des manifestations populaires étaient prévues à travers le pays pour la huitième journée consécutive afin de dénoncer "le terrorisme" du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, séparatiste) qui mène une lutte armée contre le pouvoir central turc depuis 1984.

Ces manifestations de centaines de milliers de personnes n'ont pas cessé depuis une attaque le 21 octobre des rebelles kurdes près de la frontière irakienne, qui a fait 12 morts dans les rangs de l'armée turque. Huit soldats ont également été faits prisonniers lors de l'embuscade qui a accru la tension entre Ankara et Bagdad.

Depuis, l'armée a affirmé avoir tué plus de 60 rebelles.

L'éventualité d'une opération militaire contre les bases arrière des rebelles kurdes dans le nord de l'Irak s'est renforcée après l'échec vendredi de pourparlers à Ankara avec une délégation irakienne dont les propositions n'ont pas satisfait la Turquie.

Celle-ci lancera une opération "quand ce sera nécessaire", a averti samedi le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, qui s'est montré excédé par les appels à la retenue des Etats-Unis.

Il devrait s'entretenir jeudi avec la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice, qui fera une courte escale à Ankara avant de passer à Istanbul pour assister à une réunion des pays voisins de l'Irak vendredi et samedi.

Washington veut éviter une déstabilisation du Kurdistan irakien, l'une des rares régions relativement calmes d'Irak, mais la Turquie montre des signes d'impatience.

Elle a massé des troupes dans le sud du pays, près de la frontière avec l'Irak, et des unités de commandos ainsi que de l'équipement militaire ont été acheminés dans cette zone, selon la presse turque.

L'acheminement des troupes vers la zone où 100.000 soldats turcs et des "gardiens de villages" --milice kurde pro-Ankara-- seraient déployés semblait être achevé dimanche.

Lundi, l'agence de presse semi-officielle Anatolie a rapporté qu'une centaine de militants du PKK ont été encerclés dans une zone montagneuse proche de la frontière irakienne dans le cadre de l'offensive armée lancée après l'attaque meurtrière du PKK.

La veille, les chaînes de télévision ont rapporté que 15 rebelles avaient été tués dans l'est du pays, à Tunceli, à plusieurs centaines de km de la frontière irakienne.

Le bilan de l'opération n'a pas été confirmé officiellement.

Les efforts diplomatiques pour éviter une incursion turque en Irak vont se poursuivre à la Conférence d'Istanbul, qui se tient au niveau des ministres des Affaires étrangères, et à laquelle devrait assister le ministre irakien Hoshyar Zebari.

Le point d'orgue des pourparlers entre les Etats-Unis et la Turquie sera une rencontre entre M. Erdogan et le président George W. Bush, prévue le lundi 5 novembre à la Maison Blanche.

Vendredi, le chef de l'armée turque, le général Yasar Büyüanit a laissé entendre qu'il n'y aurait sans doute pas d'opération contre les camps rebelles en Irak avant le déplacement de M. Erdogan.
http://cf.news.yahoo.com/s/afp/071029/monde/turquie_kurdes_irak_violences_prev_2


1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   22

similaire:

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media
«procès qui n’est pas sans rappeler ceux menés par la junte militaire turque au début des années 80» selon cinq associations françaises...

Veille media iconDéfinition "intelligence économique"/"veille"

Veille media iconMuseum communication and social media : the connected museum

Veille media iconMuseum communication and social media : the connected museum

Veille media iconAnvers & Bruxelles 18 & 19 janvier 2011 cv1 Print et Multi-Média Anvers et Bruxelles







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com