"L'ennemi" de Charles Baudelaire







télécharger 16.76 Kb.
titre"L'ennemi" de Charles Baudelaire
date de publication16.12.2016
taille16.76 Kb.
typeBibliographie
a.21-bal.com > droit > Bibliographie
"L'ennemi" de Charles Baudelaire

  1. Poète Lyrique



  1. Biographie

Charles Baudelaire est né à Paris en Avril 1821. Son père meurt six ans après sa naissance, en 1827. Un an plus tard sa mère se remariera avec le commandant Aupick, un bourgeois que le poète détestera car il s'opposera à sa passion et lui prendra une partie de l'affection de sa mère. Elève brillant mais farouche, il est renvoyé de Louis-Le-Grand et abandonna ses études de droit. Pour le soustraire aux mauvaises influences, sa mère et son beau-père décident de l'emmener en Inde, mais il fait demi-tour à l'Île Bourbon. Son court séjour là-bas aura suffi pour lui inspirer le goût de l'exotisme. De retour à Paris, il profita de la fortune léguée par son père. Il s'installa à l'Île Saint-Louis où il fit la connaissance de Victor Hugo et Théophile Gautier qu'il admira. Il rentre à Paris en 1842, où il écrivit ses premiers textes et rencontra Jeanne Duval de qui il tomba amoureux.

En 1844 Baudelaire est déclaré juridiquement irresponsable car il a dépensé tout son argent et se voit contraint d'écrire pour vivre. En 1845, il publie sa première œuvre de critique d'art le « Salon ». Dans celui de 1846 il montre son admiration pour le peintre Eugène Delacroix. Il publia « Les fleurs du mal » en 1857. Il est poursuivi en justice pour immoralité. Il est condamné et plusieurs poèmes sont retirés du recueil et l’auteur doit payer une amende. Par la suite, le jeune poète gagna sa vie en écrivant des articles de critique d’art. Il consacra sa vie à la poésie mais ses poèmes sont généralement peu compris. Il sombra dans la misère et dans la maladie. En 1846 il est frappé d’un malaise qui le paralysera. Il mourut un an plus tard à l’âge de 46 ans, à Paris.

  1. Bibliographie

  • La Fanfarlo (1847)

  • Du vin et du haschisch (1851)

  • Les Fleurs du Mal (1857)

  • Les Paradis artificiels (1860)

  • Le Spleen de Paris (1869)



  1. Quelques auteurs contemporains

  • Alphonse de Lamartine (1790-1869)

  • Alfred Musset (1810-1857)

  • Paul Verlaine (1844-1896)

  • Victor Hugo (1802-1885)

  • Théophile Gautier (1811-1872)

  • Arthur Rimbaud (1854-1891)

  • Gérard de Nerval (1808-1855)

  • Emile Verhaeren (1855-1916)

  1. L’œuvre

Nous avons trouvé notre poème dans un recueil intitulé  « Les Fleurs du Mal ». Cet ouvrage regroupe plusieurs poèmes de Charles Baudelaire. Nous avons choisi « L’ennemi » un des poèmes les plus célèbres de ce recueil.

  1. Le contexte

ARTISTIQUE :

  • Apparition de la photographie

  • Impressionnisme

  • Romantisme

  • Néo-classicisme

  • Mort de Nerval (1855)

HISTORIQUE/POLITIQUE :

  • Mort de Napoléon (1821)

  • Mort de Chateaubriand (1848)

  • Révolution de février (1848)

  • Coup d’état de Louis-Napoléon (Napoléon III)

SCIENTIFIQUE :

  • La révolution industrielle

  • Louis Pasteur met au point des vaccins

  • Fonctionnement du courant électrique



  1. Caractéristiques

Le thème de ce poème est la fuite du temps.

Charles Baudelaire l’a écrit pour nous inciter à profiter du moment présent. Il raconte un peu sa jeunesse qui n’a pas toujours était heureuse. Comme le prouve la première strophe. Ce poème dégage un sentiment de nostalgie et de regret.

  1. Le poème





  1. Description du recueil

La première de couverture est séparée en deux parties. La partie de droite est une image qui représente une femme de dos au premier plan. Elle est brune et porte un chapeau à plumes jaune et violette. Elle est vêtue d’un habit bleu avec de la dentelle. Elle a un collier en perles blanche. Elle a également un tatouage dans le dos représentant un serpent et des fleurs. En arrière-plan, il y a une forêt. Et sur la partie de gauche, nous pouvons voir, le titre du recueil « Les Fleurs du Mal » écrit en blanc sur fond marron. Nous voyons également le nom du poète « Charles Baudelaire » écrit en violet sur un même fond. Il y a d’indiqué la collection « Petit classique Larousse ». « Petit classique » est écrit en violet sur un fond marron, et l’autre partie, « Larousse » est écrit en marron foncé dans un encadré blanc. En bas à gauche il y a deux encadrés blancs.

Sur le dos du livre nous pouvons voir la même image en haut. Le titre et le nom du poète du recueil sont toujours indiqués et écrit de la même façon que sur la première de couverture.

Sur la quatrième de couverture, en haut, le nom du poète et du recueil sont toujours écrit de la même façon. Il y a trois encadrés blancs. Le premier est intitulé « Le Texte ». Le titre des deux autres textes est « Le dossier ». Ils ont chacun un sous-titre différents : le premier est intitulé « Avant d’aborder l’œuvre » et l’autre, « Pour approfondir ». Nous pouvons aussi voir un quatrième encadré, violet cette fois-ci, intitulé « Objet d’étude ».

  1. Le poème

« L’ennemi » de Charles Baudelaire est un poème lyrique car il est écrit à la première personne du singulier, la ponctuation est expressive ( !, ?, ; …), le poète fait part de ses émotions et il aborde un thème lyrique : la fuite du temps.

Le poète utilise plusieurs figures de styles :

  • des comparaisons : « dans ce sol lavé comme une grève » vers.10 ; « des trous grands comme des tombeaux » vers.8

  • des personnifications : « le temps mange la vie » vers.12 ; « l’obscure ennemi qui nous ronge le cœur » vers.13

  • des métaphores : « l’automne des idées » vers.5

Il y a des allitérations dans ce poème comme la répétition du  « L » au vers.3 : « Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage », et au vers 6 : « Et qu’il faut employer la pelle et les râteaux ». Il y a également des assonances comme la répétition du « a » vers.2 : « Traversé çà et là par de brillant soleils ».

Ce poème est un sonnet : il y a deux quatrains (strophes de quarte vers) suivi de deux tercets (strophes de trois vers). Les vers sont réguliers, ils ont tous le même rythme car se sont tous des alexandrins (douze syllabes). Les rimes des quatrains sont croisées parmi celle-ci des rimes suffisantes : « orage/ravage » et «idées/inondées » et des rimes pauvres : « soleil/vermeils » et « râteaux/tombeaux ».

Dans les tercets il y a des rimes suivies et riches : « rêve/grève » et une rime croisée et pauvre : « vie/fortifie » et une rime croisée et suffisante : « vigueur/cœur ».

  1. Lecteurs

Nous avons choisi ce recueil : « Le Fleurs du Mal », car c’est un classique. « L’ennemi » est un des poèmes les plus connu de cet ouvrage. C’est pourquoi nous l’avons choisi.

Ce poème nous fait penser à la vie de Baudelaire. Le vers 1 : « Ma jeunesse ne fut qu’un ténébreux orage » nous rappelle, la mort du père de Charles Baudelaire et que le poète détestait son beau-père qui l’empêchait de vivre sa passion. Ce poème nous prouve qu’il faut profiter du moment présent et que le temps passe beaucoup trop vite : « le temps mange la vie » vers.12.

  1. Sources



  • Le recueil lui-même

  • Wikipédia

  • Linternaute.com

  • Libriszone.com

  • Etude littéraire

EXPOSE DE NINA HAUQUIN ET LUCIE DEZAUZIER

similaire:

\"L\Littérature française. I. L’auteur : Charles Baudelaire (1821-1867)

\"L\Sonnet de Charles baudelaire
...

\"L\Scénario et réalisation : Charles chaplin

\"L\Résumé : Nakaba, princesse de sang royal, est envoyée en pays ennemi...

\"L\Section cnu et/ou du Comité National : 18ème
«Art et Sciences de l’art», 2004. Prix : «Coup de coeur de musique contemporaine», Académie Charles Cros»

\"L\Un contemporain, Charles Merruau, notait le contraste entre 1848...

\"L\I la musique russe fin xixe et xxe siècle
«ennemi du peuple». On lui retira ses cours au Conservatoire, on obligea ses confrères à le dénigrer et ses partitions furent interdites....

\"L\Le postmodernisme en architechture a travers l'oeuvre de robert venturi
«post-modernes». Cependant le terme postmodernisme est né véritablement en 1978 utilisé par Charles Jencks dans son ouvrage «le langage...

\"L\Dont certaines (surtout ''Les fleurs du mal'' et ''Petits poèmes...
«Ma vie a été damnée dès le commencement, et elle l’est toujours» [lettre à sa mère du 4 décembre 1854] de cette union mal assortie....

\"L\Le Centre des monuments nationaux présente
«Sacres Royaux, de Louis XIII à Charles X», présentée au palais du Tau du 28 mai au 2 novembre 2014, marque la première étape d’un...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com