Cours d'Approche critique de l’art contemporain







télécharger 82.43 Kb.
titreCours d'Approche critique de l’art contemporain
date de publication16.10.2016
taille82.43 Kb.
typeCours
a.21-bal.com > droit > Cours
Cours d'Approche critique de l’art contemporain
Avant garde Russe.
Essentiellement 3 chose : suprématisme(peinture), constructivisme(sculpture), productivisme4

Le début :


  • C'est la parution en 1912 de "Du Cubisme" écrit par Gleitz et Metzinger, où on lit :"que la peinture ne représente rien, et qu'elle présente simplement sa raison d'être".

  • La collection de Morosov et Chtoukine qui possèdent 40 Matisses et 51 Picassos, eux on vu ce qu'il se passait en France et on tout ramené à Moscou.

  • Le manifeste Rayonnisme, 1913, lors de l'exposition "La cible" de Larionov. Mélange entre Cubisme et Futurisme. Il dit : "nous déclarons que les génies de notre époque sont des pantalons les vestes les bus, les paquebots, nous dédions toute valeur artistique à l'individualité, … "



Kasimir Malévitch.

1904.Printemps, jardin en fleur


Le jaune et le bleu, deux couleurs complémentaires, impressionnisme. Révolutionnaires à l'époque. Malévitch découvre la peinture impressionniste.

La moisson de seigle, 1912.


Influence à Fernand Leger, pas de ligne d'horizon, François Millet (travail dans les champs). Cubo futuriste. On va vers quelque chose de complétement plat.

Le matin à la campagne après l'orage, 1912.


Rouge bleu et blanc, la couleur se restreint. Influence de Cézanne (fragmentation des surfaces). Les formes rappellent le cubisme analytique, mais cela reste figuratif.

L'anglais à Moscou, 1914


Lettres, influences du cubisme analytique. Il utilise l'idée du collage avec de la peinture. Le sabre coupe (idée de rupture). Rupture avec la religion, avec les icônes russes. Les lettres mettent tout à plat, affirmation de l'aspect frontal. Manifeste plastique.

Suprémus n°50 - 1915


Il abandonne tout, plus de référence au monde réel. On essaye de créer avec des formes qui n'imitent rien, de la composition pure. Pour ne pas faire référence à Kandinsky, il fait exprès de les appeler Suprémus n°XX. Influence du dynamisme et de la tension.(futurisme). Il invente l'abstraction. Chez Mondrian c'est stable (horizontal et vertical) mais pas chez Malevith. Chez Mondrian sa touche le bord, chez Maletivch non, les éléments flottent.

Il les fait graviter l'un vers l'autre. Influence du futurisme pour l'expression du dynamisme, mais il utilise des éléments abstraits façonnés par l'homme.

Carré noir sur fond blanc 1915


C'est un élément qu'il à utiliser dans une pièce de théâtre, ce n'est pas vraiment un tableau.

IL dit : "je n'ai rien inventé, j'ai seulement senti la nuit, […] j'ai senti quelque chose que j'ai appelé suprématisme". Le carré est plane, pas une reférence à la peinture représentative. Il veut représenter le monde sans objet.

Carré blanc sur fond blanc 1918


Il n'y a aucune couleur, la seule chose qui permet de distinguer le carré dedans est la manière de peindre. C'est le plus suprématisme possible : il n'y à rien, mais les gens trouvent toujours quelque chose de personnel à voir en représentation. On à enlevé tout ce qui sert à rien il ne sert que l'essentiel. Le blanc est le degré 0 de la couleur.

C'est le minimal art par essence, très liée à Bauhaus, + = -

Peinture suprématiste après 1920.


Faisant suite à une série de carré, la croix (forme dérivé du carré), elle indique la mort de la peinture de Malévitch et c'est le dernier tableau suprématisme. Staline oblige la peinture à être figurative. C'est le début du socialisme. Le rouge c'est la vie, c'est barré par le noir. La mort barre la vie. Les formes ne touchent pas le bord.

L'homme en chemise jaune 1930


Il est obligé de faire de la figuration. Mannequins sans identité, qui se trouvent dans des lieux vides. Maisons sans portes => prisonniers. Représente le vide et l'absence.

Le constructivisme

Jean Pougny

Construction relief1 1915


Quelque chose de vu, en bas relief. Il utilise des éléments décoratifs anciens, dans une composition moderne. Fonctionne comme Malévitch. A partir d'éléments figuratifs il fait de l'abstraction. La composition, tout en utilisant des objets réels, fait référence à la peinture cubiste.

Relief suprématiste 1915.


Ici on utilise plus des objets préfabriqués, ce sont des matériaux neufs. Fait penser à un objet déconstruit. Il n'y a plus de référence à des choses existences.

Exter

La ville la nuit 1919


La peinture subit l'influence du futurisme italien. Jeu avec l'ombre et la lumière, opposition sombre et clair, lumière/ombre. Idée de dynamisme, peu de figuration.

Le ballet satanique (productivisme)


Projet pour la réalisation d'un décors de théâtre. L'art doit devenir utile, comme le Bauhaus => c'est le productivisme. Exter abandonne

Productivisme => art appliqué, au servir de l'état => comme le Bauhaus en Allemagne,=> comme De Stijl.

Vladimir Tatlin

Relief complexe pour encoignure_1915 (constructivisme)


Ici on à une construction contre relief, moment important dans l'histoire de l'art car pour la première fois la sculpture n'a pas de socle. C'est une relief d'angle. Entre le haut relief et le rond de bosse. Travail sur la tension dans l'espace. Fonctionne comme les peinture de Malévitch, mais en volume => il flotte dans l'espace. Travail sur la tension sur l'espace.

Monument de la III° internationale. (productivisme)


Monument qu'il à construit pour le régime soviétique, lors du communisme. On passe de la scultpure au productivisme, de l'art aux arts appliqués.

Rodchenko

Red and Yellow, Rayonnisme


On retrouve les même principes que chez Robert Delaunay, éléments flottants et dynamiques entrecoupés par des éléments stables
C'est le premier à réaliser les monochromes, en 1921. expo "5*5=25" à Moscou, renvoi à rien de visuel. Il passe du stade de la peinture au constructivisme.

Relief d'angle 1920


Construction suspendue, Sculpture qui n'est pas un bloc massif. On peu voir à travers la sculpture. Suspendue. Très influencées par le futurisme, très dynamisme. // Contrairement au sculptures habituelles qui sont stables.
Il n'y à ni dehors ni dedans,

Liubov Popova

Birsk (suprématisme)


fragmentation de la surface, couleur (cubisme) + décomposition d'un mouvement (futurisme). L'abstraction est presque totale, le mouvement est suggéré par des séquences. Entre l'abstraction et la figuration.

Architectonique picturale_1917 (suprématisme)


Tableau qui évoque la tension. Forme agressives et pointues, qui pointe les bords du tableau. Agressivité, qui va vers l'exterieur. Les formes sont disposées en diagonale, elle se recouvrent. Le cadres du tableau absorbe l'extérmité des éléments.

Lissitzky.


Architecte qui est devenu peintre. Il dit qu'il est entre l'architecture et la peinture.

Proun SK 1923 (suprématisme)


très précis, peinture d'architecte, tout est en ordre. Tension entre des formes arrondies et des éléments angulaires.
PROUN = Projet d'établissement du nouveau. Exprimer mouvement et tension.

Naum Gabo

Colonne de verre, 1923


1,4m Mariage entre le constructivisme et le productivisme.

"Nous renions le volume en tant que forme plastique de l'espace". .. Sans recourir ni au volume ni à la masse.

Maquette pour un monument d'un prisonnier politique, 1953


Guerre froide. Matériaux transparent (toujours chez Gabo). Mais aussi pour une idée de prison. On a créé une idée de cellule. Rupture politique. L'art ne sert

LE CUBISME

Influence


Débute avec "les demoiselles d'Avignon" de Picasso

Paul Cézanne parle de la perspective: "il faut traiter la nature par le cylindre, la sphère, le cône, les lignes perpendiculaire à l'horizon donne la profondeur" Il faut traiter la nature par les formes géométriques

L'artiste travaille selon le caractère permanent des objets

C'est lors d'une révolution.

Paul Cézanne

Maison et arbre, 1900,


Il y a un aplat, la couleur est plus monochrome. Il y a aussi la géométrisation des formes

La citerne dans le parc du château noir, 1900


On retrouve la réduction de la gamme chromatique

George Braque

Le viaduc à l'estaque


Les couleurs complémentaires => influence fauve
Construction pyramidale, géométrie de l'espace => influence cubiste


Viaduc à l'estaque


La perspective atmosphérique s'efface. (couleur du premier du premier plan = couleur d'arrière plan)

Maison à l'estaque, 1908


On voit la recherche qui se fait au même moment que Picasso. C'est un paysage représenté selon la loi cubiste, peinture monochrome

Le cubisme Cézanien


=>Cubisme Cézannien => quand ça se pass e à l'exterieur, la nature

=> 1907 à 1910

Picasso

Les demoiselles d'Avignon, 1907


La rue d'Avignon à Barcelone, avec beaucoup de maisons closes

Influence des masque nègres, à l'époque il y avait beaucoup d'exposition, ça a eu beaucoup de succès.

Deux manières différentes de représenter les choses. C'est la première fois que dans un tableau on à deux points de vu différent : vue d'au dessus pour les fruits et vue de face pour les prosituées.

Trois femmes 1907-1908


Jusqu'à lors on avait des mouvement colorés, et tout d'un coup plus de couleurs, cela devient terne. Ce qui les interesse c'est les formes et les volume, la couleur est limitée à des nuances.

La rue des bois


Picasso et braque on inventé le cubisme ensemble, on ne peut pas différencier les tableaux de l'un des autres. Cubisme cézannien

Reservoir à Horta de Ebro


Un château d'eau reflète le village. Cubisme analytique

Le cubisme analytique => il y a de l'ambuiguité.

Il se situe  entre 1910 et 1912. Picasso et braque désirent évoquer la personne humain ou l'objet comme ils le pensent et non pas comme ils le voient. On représente les choses d'angles différents.


Braque, L'homme au violon.


Ils donnent au spectateur des indices pour repérer le tableau. C'et un violon : les rond, les notes, on reconnaît.

Le tableau est oval, cela induit que c'est un portrait.

Décomposition recomposition.

Ambroise Vollard, Picasso,  


=> Préférence de Picasso pour le portrait, il à fait différent portrait de Vollard à différentes époques. La couleur ne joue aucun rôle.


Nature morte au piano, Picasso, 1912


Pour rendre le procédé plus visible, on met le spectateur sur la piste. Là on invente le système de pochoir, on introduit des lettres dans un tableau des lettre faites au pochoir. On voit l'interieur, des marteaux, des touches


Portugais, Braque, 1911


On retrouve les fragments, 40cts, visage, guitare

Nature morte, Juan Gris


Ce n'est pas du cubisme analytique : un pot, un verre, une bouteille. On retrouve les mêmes chromatique que chez Picasso et Braque, gris et ocre. Augmentation de la lisibilité, pas de difficulté de la lecture

Portrait de Jacques Raynal, Albert Gleizes, 1911


On est toujours à l'époque du cubisme analytique mais ça n'en est plus : il n'y a plus aucune ambiguïté de la représentation.

Ce n'est plus une fragmentation, la présentation est traditionnelle.

Robert Delaunay


Orphiste, petit mouvement : Robert et Sophie, sa femme => travaillent sur la couleur

La ville de Paris, 1910 1912


Fragmentation de l'espace, mélange des choses, la réinvention de la couleur, déstructurations


Fernad leger, exit les ballets russes


persos sont faits en tubes, tubisme. Il compare les danseuses à des robots car tout le monde fait la même chose au même justement

le cubisme synthétique


1912 1914 Pour la première fois, on utilise des éléments étrangers à la peinture; Jusqu'à lors, les peinture se faisaient uniquement avec de la peinture sur une toile? Ya toujours des éléments préfabriqués dans une toile synthétique

L'exemple majeure :

Nature morte à la chaise cannée, 1912, Picasso


Tableaux avec papiers et matériaux collés. On ne travaille plus sur l'objet, on en fait une synthèse et on montre le résultat : que les éléments caractéristiques

Il à utilisé le format rond, qui rappelle la chaise. Utilise une vrai corde autours pour encadrer. C'est un objet réel. Le canage est une toile cirée achetée telle qu'elle.

Compotier et verre, Braque, 1912>


Du papier collé, sobriété de recherche plastique => il n'y a pas de peinture. Il faut faire cohabiter le dessin et le collage. Il a dessiné sur l'élément coller pour l'interger


Violon et pipe : le quotidien, Picasso, 1913


On retrouve les éléments du violon (les trucs rond dessinés dessus), il réutilise le format oval. Il met du papier qui imite le -bois (cf violon et pipe). La pipe est représentée de manière traditionnelle, naturaliste, avec on ombre portée.

 Bouteille journal pipe et verre, Braque 1913


Guitare, Picasso

Corde, arrondi, …, vision synthétique. Réintroduction de la couleur, contraste en le fond et la forme.

Nature morte devant la fenêtre place Ravignan, Juan Gris, 1915



Au premier plan une nature morte dans l'esprit du cubisme, une carafe, un verre et un journal. Lisibilité, harmonie des couleurs, problématique de extérieur / intérieur. IL y a une confusion entre l'extérieur et l'intérieur

Robert Delaunay: l'équipe de Cardiffe




Il y a des éléments contemporains, on croit dans le monde contemporain, on croit dans le futur. Affiche, avion, publicité, symbole de la tour Effeil, symboles de la modernité.
Construit comme un collage cubiste. C'est une toiles très moderne.


Dada

Introduction


Durant la première guerre Mondiale, très lié à un problème politique, sociologique. Il y a des gens qui ont refusé de faire la guerre, réfugés en Suisse. A Zurich, en 1916, Hans Arp, Hugo Vall et Tristant Tzara. Réunis dans le cabaret Voltaire, mouvement pacifiste.

Dada est plus qu'une tendance plastique, elle intervient partout (théâtre, cinéma, … ). Rencontre de personnalités antagonistes qui on en commun la révolte contre la guerre, et la fréquentation des mêmes cafés. C'est un mouvement assez anarchiste, qui s'en prend aux idées reçues, et veut détruire l'ordre par sa passion contre le non-ordre et la négation.

=> C'est le hasard qui crée l'art (poème statique, … )

14 juillet 1916, la première soirée Dada, où fut inventé le happening(quelque chose qui se fait spontanément, le spectateur fait partie du spectacle) et la performance (crée un œuvre devant le public). Un assemblage polymatériel (récupération), photomontage. Le propre de l'action dadaiste et d'élever le banal au niveau artistique, et ceci dans tous les domaines de l'art. Chaque détail est précieux,

Hannah Hoch

La belle jeune fille 1920


35*29, petit collage, archives. Il mélange entre poésie et ironie. Opposition entre industrie et humain.

Le collage préféré de Mr Peeters , Mère, 1930

Hans Arp

Portrait de tristant Tzara


Sculpture avec des matériaux de récupération. Objets préfabriqués fait avec le hasard, la simplicité, une harmonie entre les formes et les couleurs

Georges Grosz

Les piliers de la société, 1926


La nouvelle objectivitée. On est pas dans un photomontage

Les automates républicains, 1920


après la guerre les allemands sont divisés en 2 : contre et pour Weimar Critique sur la société de cette époque là, contre la guerre

Raoul Hausmann

Tête mécanique ou l'esprit de notre temps, 1919


assemblage avec des éléments divers, c'est unique. Éléments modernes mais qui font référence au calcul et à la mesure. Critique contre l'ordre, contre le monde qui est devenu rationnel. La sculpture à été enterré dans le jardin de Hannah Hoch.

ABCD, portrait de l'artiste.

John Heartfield

Il y a des millions derrière moi


pour montrer que le régime est guidé par l'argent.

Max Ernst

Fruit d'une longue expérience


Un bas relief, un vrai cadre avec des choses qu'il a trouvé. Au départ on a le hasard le plus pur. Ensuite on fait un travail conscient, un essaye de composer avec un certain nombre d'éléments. C'est un tableau objet.

Punching ball, L'immortalité buonarotti, max ernst et Cesar buonarotti. 1920


Photomontage , collage, Fatagaga => Fabrication des tableaux Garantis Gazométrie. Utilise des reproduction d'oeuvre classiques pour faire des collages.

Kurt Schwitters

=> tableau en centre clair, 1919


Idée du hasard Il fait tout totalement au hasard, avec des papiers trouvés. On vois des numéros, tickets, étiquettes de vin. On compose uniquement pour la valeur esthétique. C'est au départ un travail inconscient (on ramasse tout) et ensuite il est conscient (on place les objets). Par dessus, travail de peinture, pour homogénéiser les éléments.

Construction Merz 1920:


Assemblage, Morceaux de bois, collés, complétement abstrait.

Merzbau.1923


Il a construit à l'interieur de sa maison, transforme sa propre maison avec des matériaux de récupération. (la cathédrale de la misère érotique).

Picabia

La parade amoureuse, 1917


Le principe du fait que on ne peut distinguer les robots et les humains, les humains deviennent des robots et inversement. Deux machines, qui auraient une âme et une personnalité. Dimension poétique, dimension humaine exprimée par les machines.

Marcel Duchamp

Jeune homme triste dans un train 1912.


On dirait un tableau de picasso ou de braque, cf cubiste analytique, peu de couleurs. Personnage au centre avec la tête penchée. Cherche à donner l'impression de mouvement, idée de dynamisme (cf futuriste). KIL a essayé de montrer le mouvement dans le wagon.

Roue de bicyclette 1916


Première fois que l'on propose des objets industriels comme œuvre d'art, ce sont des ready-made.

Opposition entre le mouvement et la stabilité

Tabouret => stabilitée

Roue => équilibre, mouvement.

C'est sans doute la première œuvre purement interactive : on peut faire tourner la roue de bicyclette.

Fontaine


L'urinoir en porcelain, signée R.Mutt, 1917. Il devait choisi un truc qui ne l'intéresse pas, et qui ne l'intéresseras jamais. On a un objet fabriqué industriellement, présenté comme œuvre d'art, retourné, se pose donc la question "à quel moment quelque chose devient un œuvre d'art ? Qui décide ?" Duchamp décide que c'est l'artiste.

La marié mise à nue / ses célibataires même / (1915) "le grand verre"


Idée de la 4° dimension. On peut regarder à travers l'œuvre. (huile, vernis, poussière, plomb, … (2,72 * 2,75)

Ce sont des machines qui on des états d'âmes, célibataires, mariée, … , en haut on a la mariée.

Il a intégré l'incident dans l'œuvre d'art.
C'est le premier qu'on peut qualifier d'artiste conceptuel : l'idée prime sur la réalisation.

Dans une cage: cubes de marbre, os de seiche, thermomètre. "Why not sneeze Rrose Selavy"

Interprétation : on a une cage, ça évoque l'enfermement. On a des cubes en marbre blanc, dimension des morceaux de sucre.

Cubes, référence au cubisme, référence au sucre (agréable mais de courte durée). Le thermomètre montre la maladie. L'os de seiche ressemble à une aile d'oiseau. Le marbre fait référence à l'art classique.

Il est emprisonné avec le cubisme et le classicisme. C'est un moment a passer assez agréable, par ce qu'on sais se qu'on fait, mais cela ne dureras pas. Il ne se sent pas bien (thermomètre). L'aile symbolise l'espoir, on peut s'en sortir.
"opera a perta", Umberto Ecco

Man Ray

Elevage de poussière 1922


Accumulation de poussière sur une plaque de verre.

Rayogramme


Photographie sans négatif.

Cadeau 1822


Ready made assisté, 13 clous sur un fer à repasser de l'époque.

L'EXPRESSIONISME
Même technique que le fauvisme. On montre une intériorité (figuration), et on exprime des sentiments. Dans l'expressionnisme allemand le sentiment est un peu néfaste. Le terme apparaît au début du XX, et sert à démarquer les expressionnistes allemands.

Une touche agitée

Une chromatique intense

Un espace désarticulé

=> A l'époque, ça voulait dire art moderne.

Les influences : Le romantisme allemand (XIX)


• Friedrich, peintre romantique allemand. Un coucher de soleil, un arbre mort, des corbeaux.

=>Référence à Van Gogh, on à un "climat d'inquiétude".

• Le radeau de méduse de Géricault. Deux techniques qui sont très proches : représentation fidèle. Les deux sont presque monochromes. On représente la souffrance, la douleur, … Composition pyramidale. Mais il y a de l'espoir. C'est du romantisme français

=> Dans le romantisme français, il y a de l'espoir. Pas dans l'expressionnisme allemand.

• Toulouse Lautrec, influence l'expressionnisme allemand par le sujet choisit : des femmes sans espoir.

• Pour la technique : Gauguin

• James Ensor, Belge. "Masque confronting death". Il y a un climat intérieur.

• Edward Munch, le cri. L'eau sombre, le ciel en feu. Il y a deux personnages qui s'éloignent ou qui se rapprochent. On ne sait pas, et l'incertitude crée la peur.

L'expressionnisme viennois


Ils travaillent sur l'idée du corps qui souffre, le corps exposé, le corps malade. Ils ont une énorme influence sur le body art. C'est le corps qui devient le support de l'œuvre.

Oskar Kokoschka :"Nu avec le dos tourné, 1907".


On ne peut pas dire qui c'est. Ce ne sont plus des canons de beautés mais des corps qui on soufferts. Cela pose un problème : les femmes nues ne sont plus parfaites. Tourner le dos montre l'idée de mépris et de honte

Oskar Kokoschka : Retraite de Max Schmit,


1914, la souffrance passe par les mains (ou par la tête) Ce sont des portraits psychologiques. Il y a une absence de couleur.

Egon Schiele. : "Femme s'asseyant, 1907"


(référence à Toulouse Lautrec) il peint sa femme et cela ressemble au sujet de Toulouse Lautrec. Danseuse du rat mort => fait passer le spectateur comme un voyeur : ce ne sont pas des femmes "publique". La peinture est non achevée, il reste des choses à imaginer.

Egon Schiele "fille nue avec le bras replié sur la poitrine", 1910.


Une peinture rapide, une ado (sa soeur) qui détourne la tête de honte,

Egon Schiele"Nu féminin au bas bleu, 1914"


De plus en plus provoquant, mais le "primitivisme", ce n'est pas fait pour être joli.


L'expressionnisme allemand


Die Brücke fini en 1913 et Der Blaue Reiter

Die Brücke



Die Brücke, communauté d'artiste en Allemagne Nolde, Muller, Pechstein. Brücke désigne quelque chose qui passe d'une rive à l'autre. Dessin simplifié, rapide. Formes anguleuses. Il y eu en 1912 la première expo

Otto Müller : Trois filles dans la forêt, 1913


Influence de Gauguin : aplats, traits noir. Exotisme. Expression de l'idée d'enfermement car il n'y a pas d'espaces, sont complètement coincés. L'absence d'air, étouffement

Otto Müller : "Deux filles dans l'herbe"


Une vue plongeante. On domine la scène. Pas totalement enfermé… Il ne fait que des peintures comme ça

.

Max Pechstein : Pont sur la seine 1908


Pourquoi pas fauvisme ? Il y a pourtant les couleurs couleurs et le tachisme, … Mais il y a une absence d'air et de lumière, ce qui renvoie donc à l'expressionisme;


Emile Nolde : Iris Bleu, 1915.


Les impressionnistes n'utilisaient plus de noir,alors que l'expressionnisme utilise beaucoup le noir. On est dominé par les iris. Cette idée d'enfermement : l'horizon bouché, une porte fermée. Peinture sombre, inquiétude.

Schmidt Rottluff


Le chemin dans un parc. Idée de violence : premier plan rouge, arbres torturés, vert sombre.

Influence de Paul Sérusier, le talisman.

Ernst Kichner : Scène de rue 1913,


Construction gothique : très allongée. Aussi "enfermé" : les pieds et la tête sont au bords.. Le climat de cauchemar.

Tout ceci est rattaché à l'expressionnisme allemand, mais les couleurs (rose et bleu), ne sont pas violentes.

Ernst Kichner : Femme sous un parasol


Inspiré du fauvisme, utilisation des couleurs complémentaires, vue plongeante.

Blaue Reiter

Franz Marc : Le cheval bleu n°1, 1911,


De : "très tôt dans ma vie, j'ai trouvé l'homme laid, mais les animaux très beau et très propres." C'est le symbole d'un monde nouveau. Le tableau est pris comme emblème du mouvement. Le tableau n'est pas du tout cauchemardesque, bleu, rose, ….


Franz Marc : Les grands chevaux bleus, 1911


Bleu plus sombre, une vision plus noire, tout est très serré, se superposent.



Franz Marc: Le tigre, 1912.


Plus de ciel, tout enfermé, que des angles pointus, ce qui dégage de l'oppression. Influence du cubisme. On retrouve les tendances vers l'abstraction

.

Auguste Macke : La dame à la jaquette verte.


Couleurs chaudes, tableau pas "triste et sombre". Monde équilibré, gens heureux. Sauf la fille du millieu, seule, triste => le tableau aspire à la solitude.


Auguste Macke : Homme lisant dans un parc 1914


Un homme seul au milieu du parc, tout seul qui lit le journal

Alexei Von Jawlensky, Têtes de femmes, 1911


Colorés mais sombres. Cela fait penser à Derain. Les têtes de femme rappelle les icônes russes.


Wassily Kandinsky : Automne en Bavière 1908.


Peinture presque "fauve", tachisme, couleurs qui se superposent, influence de Van Gogh.

Wassily Kandinsky : Composition n°4, 1911.


(titre ne renvoie à rien) Le début de l'abstraction, avec encore un peu de figuration (cheminées, …) "J'était fixé : l'objet nuisait à ma peinture". Référence à la musique, les composition deviennent de plus en plus géométrique => on à plus que des aplats. Le travail est préconçu car tout est organisé d'avance. C'est presque composé uniquement avec des formes géométriques.

Wassily Kandinsky : Jaune Rouge Bleu



LE FAUVISME

Le fauvisme naît en 1905, lors du salon des indépendants. C’est un mouvement qui regroupe des artistes qui travaillent sur la même problématique : les peintres développent une exaltation provocante de la couleur pure et s’inscrive dans la modernité par leur revendication de l’intériorité et de la perception personnelle du monde visuel.

Le mouvement s’achèvera en 1907.

 

Les influences :

 

  • Van Gogh : post impressionniste, où l’ont utilise déjà beaucoup les couleurs complémentaires. Les couleurs ne sont pas forcément comme on les perçoit. Il y a l’abandon de la couleur noir pour avoir une forte luminosité.
    On utilise le mélange optique (= quadri), et une idée forte de luminosité.

  • Gaugin, aussi post impressionniste, peint en plein air. La perspective tend à disparaître, on vois les prémices du cubisme.[DP1] 

  • Toulouse Lautrec, encore post impressionnistes. Il peint dans des maisons closes, des cabarets, qui sont des thèmes récurrent dans ces groupes de peintres.

 

Les artistes

Maurice de Vlaminck :

 La danseuse du rat mort.


Un fort mélange optique : la femme se fond dans le décors car tout ce qui est entre le pied et les mains disparaît facilement.

Il y a aussi une idée d’enfermement

La seule trace de perspective est la ligne d’horizon.

Portrait d’André Derain.


Réalisé en une heure, extrêmement rapide, avec une utilisation de couleurs pures, presque sans mélange. A l’époque, c’était extrêmement innovateur. On voit les traces de pinceau et la rapidité, encore cette idée de tachisme.

 La Seine à Chatou 1906


 Ils ne font pas vraiment de natures mortes, qui ne se prêtent pas à l’idée de force et de mouvement.

On à 2 points de vue dans le tableau, un de face un de dessus
=> Divisionnisme : touches de couleurs qui se mélangent de manière optique (tachisme) pour en former une autre.

Les arbres rouges


Le sujet de peinture n’est pas le village mais les arbres qui sont devant (les arbres sont vert, couleur complémentaire=> rouge)
Disparition de la touche, remplacée  par les aplats.

André Derain.

La danseuse ou femme en chemise 1905.


C’est le même sujet que la danseuse au rat mort, mais pas du tout la même manière.
Il y a beaucoup, et l’idée de cerner (contours noirs).
La main énorme surprend, ce n’est plus réaliste.

L’Estaque, route tournante


On voit ici que fauvisme peut se rapporter à feu, le tableau est brûlant.
Personnages de Gauguin (en aplat, sans ombre)
Utilisation de couleurs très pures, avec un tableau très mouvementé.

London bridge


Distorsion de la perspective et simplification des formes

In the thame


Il essaye de traduire l’impression qui se dégage des quais, le mouvement.

Matisse

La femme au chapeau 

Intérieur à Coulioure, la sieste.


Relation entre extérieur et intérieur. Les choses passent par la fenêtre. Mais il n’y a pas de perspective : la fenêtre pourrait être un tableau accroché au mur : tout est à plat, absence de la perspective. Elle est suggérée par la lumière.
Matisse tout au long de sa vie va vers l’aplatissement du tableau.

L’autoportrait 


(date en même temps que les demoiselles d’Avignon de Picasso). Influence des masques nègres.

Le bonheur de vivre


 le seul truc qui reste du monde visuel est la ligne d’horizon.

Vue de colioure 1906 


La touche est très présente, …

Braque :


kllkjkkjkj

le port d’Anvers 1906.


 Mais rappelle les pays méditerranéns, et non à Anvers.

la petite baie de la Sciotta (1907)


touches qui se juxtaposent, on vas vers une abstraction totale de la peinture. C’est une toile fauve qui ne rugit pas.

«  Paysage de la Sciotta » aplatissement de la perspective. Braque cherche à faire quelque chose d’harmonieux

Le futurisme

Introduction


Le futurisme commence en 1909 avec un manifeste. C'est le poète Marinnati qui lance le manifeste de fondation du futurisme en proclament « le rejet du passe et l'acclamation du moderne »

Dynamisme, vitesse, violence, éléments iconographiques qui représentent la modernité. Il réclament la démolition des musées, ce qui suscite des grandes réactions. Braque et Picasso s'interresent à integrer le système cubiste dans leurs toiles. Le système cubiste était un moyen de donner un mouvement à la peinture.

La base du futurisme est le « dynamisme », la traduction sur la toile d'un mouvement rapide. Ils refusent d'immobiliser et veulent réunir diverses phases du mouvement pour en faire une synthèse.. En avril 1910, une second manifeste [c'est le premier mouvement dans lequel il y a un manifeste] dans lequel on énumère des règles qu'il faur respecter.

1° = maitriser toutes le formes d'imitation et glorifier toutes le forme d'originalité
2° = il faut se liguer contre le bon goût et l'harmonie qui sont des expressions trop harmoniques


Le futurisme se termine à la mort de son fondateur en 1944. Mouvement anti-féministe.

Pour lui, la guerre est la seule hygiène du monde.

Giacomo Balla,

Lampe électrique, 1912


La lampe électrique était un truc complètement nouveau, avant il n'y avait pas de lumière. C'est un symbole de la modernité. C'est le scintillement qui l'intéresse. Avec le sens des formes on obtient un va et viens de mouvement avec la technique du divisionnisme.

Giacomo Balla, Le dynamisme d'un chien en laisse 1912


On essaye de représenter du mouvement, c'est donc futuriste. Mais l'absence de couleur n'est pas en accord avec le manifeste.
Il y a une influence de la photographie (temps de pose= 5minutes).

Balla,Chemins de mouvement + séquence dynamique 1913


Muybridge et Marey, premiers photo séquence. Il fait l'oiseau et décompose sont mouvement. Mais ile ne parle pas de représentation, il parle seulement de dynamisme, d'où le titre.

Balla, Mercure Passe devant le soleil, 1914.


Il y a une eclipse de soleil, Mercure passe devant le soleil, observée au téléscope. Ombre et lumière traduit par les couleurs complémentaires. Utilisation d'un phénomène contemporain scientifique. Un e représentation fragmentaires

Carlo Carra

Carlo carra 1910 1911, Funérailles de l'anarchiste Galli.


C'est l'époque ou le mouvement anarchiste prend de l'ampleur..
Célébration de la violence, Hommage à l'esprit de révolte.
Couleurs violentes (rouge et jaune), personnage central agressif, mouvement centripète.

Carlo Carra, manifeste interventionniste


Rappelle un collage cubiste, on dirait une peinture cubiste analytique (absence de couleurs). Composition centripète, appelle à la guerre. Le manifeste appelle les italiens à participer à la guerre


Luigi Russolo

Luigi Russolo, 1911, La révolte


Mouvement dynamique de révolte, mouvement violent, a cause du triangle. On lit le tableau de droite à gauche, contre le sens conventionnel. On utilise la forme est le couleurs.
Diagonales = mouvement. Le triangle n'est pas stable, il indique une direction et entraîne un mouvement;

Luigi Russolo, Souvenir d'une nuit 1912


Un cabaret., personnage pas bien identifié en mouvement au premier plan. ON a aussi les spectateurs. Et tout à gauche on est à l'extérieur, avec des lampes et des passant, les fragments de souvenirs d'une nuit.


Umberto Boccioni

Umberto Boccioni, serie, Les états d'âme, 1911


Le thème du départ est le train. Il essaye de traduire l'idée du mouvement.
Ce qui partent. On voit à l'intérieur du train. Le personnages sont traités comme des masques, il essaye de traduire la vitesse saccadée du train en marche. On a aussi le reflet de ce qui se passe à l'intérieur.
Les Adieux, traité comme un tableau cubiste. On ne sait pas si il va vers nous où si il s'éloigne. On a des personnages fragmentés, on peut penser à des militaires. La gare ST Lazare de Monet ?

Ceux qui reste, on est à la place du voyager dans le train qui regarde (regard plongeant) sur les quais.

Boccioni, Forme unique dans la continuité de l'espace, 1913. Plâtre , scultpure futuriste


On essaye d'exprimer le mouvement par la sculpture. Un mouvement visible de corps en déplacement.

Boccioni, Dynamisme d'une joueur de foot.1913


Formes circulaire. Le foot était seulement inventé, commence à être populaire, contemporain, ça bouge beaucoup. Le mollet et différent éléments. Plein de couleurs en mouvement. Il utilise aussi le tachisme pour juxtaposer les couleurs différentes.

Gino Severini

Hiéroglyphes dynamiques du bal Tabarin, Gino Severini, 1912


Idée de fête populaire. Valse, Polka, fragmentation, dynamique.mouvement international (publié dans le Figaro Italien) Trouver les lettres et la danse.


Severini, Danseuse et Mer.


Dans l'abstraction, utilisation des couleurs, et l'utilisation du divisionnisme, couleurs juxtaposées, scintillement.
Mouvement d'ondulation. Le tableau dépasse le cadre du tableau.

Severini, synthèse visuelle de l'idée de guerre


appel de la participation à la guerre à l'Italie. Collage cubiste. Une idée de guerre

Soffici, lignes et volumes d'une rue


A la limite de l'abstraction, on peut le confondre avec du cubistes. Il utilise pas mal de couleur.

similaire:

Cours d\Cours d'approche différentielle

Cours d\Manuel de résistance à l’art contemporain par Alain Paucard Contemporain...
«qui est du même temps que». Les défenseurs du prétendu art dit contemporain changent le sens en prétendant que cela signifie seulement...

Cours d\Pour une méthodologie d’approche critique des œuvres de littérature informatique
«littérature informatique» en français et Letteratura elettronica ou letteratura digitale en italien

Cours d\Programme : Centre d’Art de la Bastille cab
«art contemporain» les conduisant du centre ville à St Martin d’Hères, du cours Berriat à Fontaine, ou encore à Echirolles et Pont...

Cours d\Note critique pour bms, rubrique «Recherches en cours» (version février 2005)

Cours d\Résumé du cours «L’internationalisation et la mondialisation de l’art contemporain»
«Pourquoi a-t-on tant commenté la globalisation d’un point de vue sociologique, politique, économique, et quasiment jamais selon...

Cours d\Appel a projet dans le cadre de l’organisation de la 23ème édition...

Cours d\Appel a projet dans le cadre de l’organisation de la 24ème édition...

Cours d\Appel a projet dans le cadre de l’organisation de la 25ème édition...

Cours d\Recherche 2010-2012 axe 1 : psychopathologie psychnalytique et des ages de la vie
«L’approche psychopathologique psychanalytique interculturelle» in Comprendre et traiter en psychologie interculturelle: approche...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com