Information presse







télécharger 95.65 Kb.
titreInformation presse
page1/4
date de publication21.10.2016
taille95.65 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > comptabilité > Documentos
  1   2   3   4





Rolls-Royce Motor Cars

Information presse






ROLLS-ROYCE DAWN – LE LUXE D’un cabriolet sans CONCESSION

Goodwood, le 8 septembre 2015
« Séductrice à nulle autre pareille, la nouvelle Rolls-Royce Dawn est la promesse d’un coup de foudre, ouvrant une nouvelle ère dans l’histoire des voitures de luxe à toit ouvert. D’une beauté ineffable, la Dawn offre une expérience de plein air sans concession, sans égale dans le monde de l’automobile. Elle sera la plus mondaine des voitures de luxe, tout spécialement pensée pour ceux qui souhaitent jouir du soleil sous les cieux les plus prestigieux de notre planète.
En toute simplicité, c’est la Rolls-Royce la plus séduisante jamais construite.
Le nom de Dawn, qui désigne l’aube, suggère les opportunités qui naissent chaque jour, mais aussi l’éveil et l’épanouissement des sens et une explosion de lumière. Quand paraît l’aube encore hésitante, mais annonciatrice et pleine de promesses, le monde quitte les ténèbres de la nuit pour revenir à la lumière. Dans la fraîcheur matinale, un frisson érotique parcourt la peau, éveillant les sens et les passions à mesure que le jour se lève.
À l’instar d’Eleanor Thornton, que beaucoup pensent être le modèle du Spirit of Ecstasy, la Rolls-Royce Dawn sera pour son propriétaire la muse qui lui rappellera que chaque jour se lève sur un nouveau monde de possibles. »
Torsten Mueller-Ötvös, Chief Executive Officer, Rolls-Royce Motor Cars
INTRODUCTION
Exiger l’excellence, et rien de moins
Le mot concession ne fait pas partie du vocabulaire de Rolls-Royce. L’entreprise a en effet fait sienne la devise de Sir Henry Royce, son cofondateur : « Rechercher la perfection en tout. Partir de ce qu’il y a de mieux et l’améliorer encore. Si cela n’existe pas, l’inventer. Exiger l’excellence, et rien de moins. »
La première partie de cette maxime, « rechercher la perfection en tout », est le maître mot de l’entreprise dans toutes ses activités, notamment pour la création d’un nouveau modèle. La deuxième partie, « Partir de ce qu’il y a de mieux et l’améliorer encore », a trouvé sa parfaite illustration dans la réussite de la Phantom Série II et de la Ghost Série II lorsque ces deux gammes ont été réactualisées en 2012 et 2014. Et lorsque Rolls-Royce a jugé qu’il était temps de réintroduire une authentique Gran Turismo de gentleman sur la scène internationale, sa conduite fut dictée par la troisième partie de la maxime d’Henry Royce : « Si cela n’existe pas, l’inventer. » C’est ainsi que la Wraith vit le jour.
Plus récemment, c’est la dernière partie de cette devise qui a inspiré les équipes de designers et d’ingénieurs Rolls-Royce dans leur travail pour inaugurer une nouvelle ère dans l’histoire des voitures de luxe à toit ouvert. Sur un segment comprenant exclusivement des modèles offrant le plus manifeste des compromis automobiles, qui est la configuration de sièges 2+2, Rolls-Royce a choisi « d’exiger l’excellence, et rien de moins. ».
C’est ainsi qu’est née la nouvelle Rolls-Royce Dawn, le seul véritable cabriolet de luxe quatre places du monde moderne.
« L’heure la plus sombre de la nuit est celle qui précède l’aube »
Dans les difficultés les plus insurmontables, la maxime « L’heure la plus sombre de la nuit est celle qui précède l’aube », attribuée à Thomas Fuller, homme d’église de la Restauration anglaise, offre toujours une lueur d’espoir. À l’heure où prennent naissance fantômes, spectres et autres apparitions éthérées, et où se tapissent les appréhensions les plus secrètes, cette obscurité de la fin de la nuit est balayée par l’apparition soudaine des premières lueurs de l’aube, offrant un regain d’énergie à celui qui s’éveille aux promesses infinies d’un nouveau jour.
Tel était le sentiment général en 1952, alors que le monde sortait enfin d’une période d’austérité économique ayant succédé à une longue guerre. Cette année-là, le monde regardait avec espoir le premier vol commercial du tout premier avion de ligne à réaction au monde, un modèle britannique baptisé de Havilland Comet, la théorie du Big Bang faisait son apparition pour expliquer la création de l’univers, et la reine Elizabeth II montait sur le trône du Royaume-Uni.
C’est également cette année-là que le premier cabriolet Rolls-Royce Silver Dawn, qui a inspiré les concepteurs de la nouvelle Rolls-Royce Dawn, sortait des ateliers Rolls-Royce de Park Ward et partait au Canada rejoindre son tout premier conducteur, le Colonel W.A. Phillips.
Nouveauté pour Rolls-Royce, la Silver Dawn originelle avait alors été proposée avec une caisse d’usine. Mais les cabriolets Rolls-Royce portant le nom de Dawn étaient également disponibles avec une carrosserie fabriquée à la demande, afin de garantir leur caractère unique et précieux, incarnant l’optimisme d’une époque où l’on recommençait à goûter à l’insouciance et à rêver de dolce vita.
Le nom de cette Rolls-Royce aussi célèbre que rare a été porté exclusivement par 28 cabriolets construits entre 1950 et 1954.
La nouvelle Rolls-Royce Dawn s’inspire de la Silver Dawn tout en offrant une grande nouveauté au monde de l’automobile de luxe : une interprétation élégante et contemporaine de ce qu’un cabriolet quatre places de luxe devrait être en 2015, le modèle le plus exclusif, raffiné et convivial qui soit.
Tout comme le cabriolet Silver Dawn de 1952, la nouvelle Rolls-Royce Dawn se distingue nettement de ses illustres sœurs par sa silhouette unique, dont les éléments ont été revisités à 80 %.
Très attachés à ce que cette aube nouvelle parmi les voitures de grand luxe fût à la hauteur de ses promesses, les concepteurs ont poussé le sens du détail jusqu’à concevoir de tout nouveaux pneumatiques à même de permettre à la nouvelle Rolls-Royce Dawn de glisser sur la route plutôt que de rouler, offrant ainsi la fameuse sensation de tapis volant que l’on est en droit d’attendre de tous les véhicules qui quittent les ateliers Rolls-Royce de Goodwood, en Angleterre.
Une attention toute particulière a aussi été portée par les ingénieurs et les artisans à la création du pavillon de la Dawn. Sans le moindre équivalent dans le monde automobile moderne, le toit de la Rolls-Royce Dawn offre aux passagers le silence d’une Wraith lorsqu’il est refermé, et s’ouvre dans une discrétion quasi parfaite en à peine plus de 20 secondes et jusqu’à une vitesse de près de 50 km/h.
Ainsi, la nouvelle Rolls-Royce Dawn est très certainement le cabriolet le plus silencieux jamais construit.
DESIGN
2+2 ≠ 4

« Chez Rolls-Royce, les règles mathématiques conventionnelles ne s’appliquent pas toujours. Ainsi, je l’affirme, dans le cas de la nouvelle Rolls-Royce Dawn, 2+2 n’égalent pas 4. »

Giles Taylor, Directeur du design, Rolls-Royce Motor Cars.
En étudiant le segment des cabriolets, et en particulier les modèles de luxe, les designers de Rolls-Royce ont estimé que les clients étaient lésés. En effet, pour Rolls-Royce, la configuration 2+2 sièges constitue une vision trop étriquée de la cabriolet, et c’est surtout aller trop loin dans le compromis.
Il est communément admis que la configuration en 2+2 comporte deux sièges à l’avant, un pour le conducteur et un pour le passager, et deux sièges à l’arrière plus étroits, pour les passagers occasionnels ou les enfants. L’arrière offre généralement très peu d’espace notamment pour les jambes, nuisant au confort et à la commodité du véhicule. Dans le cas des cabriolets, la réduction de l’espace intérieur résulte souvent de l’incapacité pour le constructeur à répondre à deux impératifs : loger la capote tout en offrant un espace suffisant à l’arrière. Dès lors, ce segment ne comprend que des cabriolets dont Rolls-Royce estime qu’ils font trop de concessions en ne respectant pas les règles de bon aloi en matière de convivialité.
« Chez Rolls-Royce, nous nous faisons fort de créer des voitures raffinées qui servent aussi d’espace de convivialité », affirme Giles Taylor. « Imaginer une voiture comme la Dawn pour qu’elle ne soit utilisable que par deux adultes au quotidien, c’est un non-sens. En créant la Dawn, nous avons voulu n’accepter aucune concession en termes de confort et de luxe pour quatre adultes qui voudraient voyager ensemble avec élégance et style. »
Un coup de foudre
« Faite pour parcourir la Route Napoléon, la Dawn constitue un hommage contemporain à l’art de vivre sur la Côte d’Azur, une réincarnation de l’esprit casino. Non dénuée d’une certaine désinvolture, cette Rolls-Royce vise à séduire les amateurs à la fois de liberté et de sophistication », commente Giles Taylor, Directeur du design.
« Chez Rolls-Royce Motor Cars, le design des voitures n’admet aucun compromis, une approche qui fait naître de nouveaux défis à chaque nouveau modèle », poursuit Giles Taylor. « Dans le cas de la nouvelle Rolls-Royce Dawn, nous sommes partis de la route pour créer une apparition inoubliable, un coup de foudre. »
La nouvelle Rolls-Royce Dawn offre aux regards extérieurs une silhouette à la fois originale et élégante, dotée de la stature et de la prestance propres à Rolls-Royce. Elle s’affirme comme le plus dynamique des modèles Rolls-Royce, non sans faire preuve d’un certain charme et d’une allure qui ajoutent une finesse, une sophistication et un raffinement inédits sur un coupé cabriolet, mariant la sérénité et la fraîcheur d’une liberté absolue.
Offrant une expérience de fluidité et de repos des sens inédite, avec une ivresse et une énergie sous-jacentes à couper le souffle, le tout sans la moindre concession en matière de confort et d’espace, cette nouvelle Rolls-Royce donne corps à des qualités de dynamisme et de convivialité qui attireront un public plus large, plus jeune et plus amateur de mondanités.
Contrairement aux spéculations des médias, la nouvelle Rolls-Royce Dawn n’est pas une Wraith cabriolet. 80 % des éléments extérieurs qui composent la caisse de la nouvelle Dawn ont été redessinés pour s’adapter à l’évolution de la signature stylistique du design Rolls-Royce et proposer une structure authentiquement contemporaine d’un cabriolet quatre places de grand luxe.
L’objectif était clair : réussir ce que nul autre constructeur n’avait réussi jusqu’alors, c’est-à-dire proposer une voiture aussi belle toit ouvert que toit fermé. Les designers ont mis toute l’ardeur nécessaire pour faire de la nouvelle Rolls-Royce Dawn deux voitures en une.
Design extérieur
La Rolls-Royce Dawn applique les principes conceptuels intemporels de Rolls-Royce : un rapport 2:1 entre la hauteur des roues et la hauteur de la caisse, un capot allongé, un porte-à-faux raccourci à l’avant, allongé à l’arrière, un arrière élégamment effilé et une ligne d’épaule élevée.
Ces éléments traditionnels s’inscrivent dans un design soigné et rigoureusement contemporain.
La Rolls-Royce Dawn affiche une silhouette d’athlète, bien campée sur ses roues, musclée, prête à s’élancer. La puissance d’accélération et la tension des lignes visibles sont soulignées par de tout nouveaux panneaux de tôle sans aucune courbure, créant ainsi une surface plus affinée et une silhouette plus puissante, à l’image de la mécanique qu’elle recèle.
Puissant et marquant, l’avant de la Dawn lui confère une apparence à la fois sensuelle et nerveuse, presque virile, tandis que l’audacieuse ceinture de caisse bombée gagne en sensualité à mesure qu’elle remonte au-dessus des passages de roues arrière, élargissant ainsi la voie. Un sillage évasé sur le capot prolonge les ailes du Spirit of Ecstasy, évoquant un panache de vapeur sorti du radiateur et soulignant ainsi le dynamisme de la voiture. La ligne d’épaule élevée, les montants arrière trapus et les vitres arrière effilées donnent au nouveau modèle, vu du dessus ou de côté, une silhouette comparable à un hot rod surbaissé.
À l’avant, la grille de calandre est renfoncée de près de 45 mm tandis que le pare-chocs avant est plus large de 53 mm par rapport à la Wraith. Le regard est ainsi attiré par les prises d’air avant, qui donnent un air déterminé à la voiture, même à l’arrêt. Le design de la grille de calandre contribue à l’impression de tension qui se dégage du mouvement vers les flancs arrière, soulignant une fois de plus l’élégance unique en son genre de la Dawn.
La grille de calandre et le pare-chocs attirent l’attention sur les lignes horizontales de la voiture, contrairement aux autres modèles Rolls-Royce dont les lignes verticales sont plus mises en valeur. Le pare-chocs intègre désormais l’encadrement de la plaque d’immatriculation ainsi qu’une nouvelle prise d’air centrale inférieure. Le treillis de la jupe inférieure est encastré et teint en noir, contribuant ainsi à créer une impression de profondeur soulignant celle de la grille. Des ailettes chromées renforcent l’aura de stabilité de la voiture et viennent s’ajouter aux autres lignes horizontales pour attirer le regard vers l’ensemble de la voiture et accroître l’impression de puissance et de robustesse.
En observant les flancs de la Rolls-Royce Dawn, l’œil est immédiatement attiré par l’élégance de son profil. La capote présente une silhouette parfaitement harmonieuse et homogène, loin des lignes concaves ou des angles abrupts des capotes des autres constructeurs. En outre, les nouvelles jantes, disponibles en version polie 21 pouces ainsi qu’en version laquée 20 et 21 pouces, font de la Dawn une incarnation contemporaine parfaitement réussie du luxe Rolls-Royce.
À l’arrière, les flancs de la voiture contournent les courbes féminines avant de s’affiner vers l’extrémité, rappelant l’élégante silhouette des premières Rolls-Royce coupés cabriolets qui arboraient un arrière de type boat tail, façon bateau, mais aussi les lignes effilées des splendides vedettes du début du XXe siècle qui les ont inspirées.
L’ouverture silencieuse de la capote transforme la Rolls-Royce Dawn, offrant à ses occupants une sensation de jaillissement de lumière comme à l’aube du jour. Dans sa version avec extérieur Midnight Sapphire (saphir de minuit) et intérieur cuir Mandarin (mandarine), la nuit se fait jour à mesure que les rayons du soleil pénètrent l’intérieur de la voiture, ouvrant l’espace convivial de l’habitacle sur un vaste monde de possibles.
Lorsque le toit est ouvert, la Rolls-Royce Dawn révèle pleinement son pouvoir de séduction. En vue latérale, l’angle aigu du pare-brise, la moulure qui contourne les hanches et la ligne de ceinture de caisse qui monte haut le long des flancs donnent une impression de fluidité et de vélocité. La ligne d’épaule s’enroule d’ailleurs autour de la banquette arrière comme le col d’une veste remonté pour protéger le cou.
La ligne de ceinture de caisse finition inox qui entoure l’habitacle borde le couvre-capote lorsque la capote est ouverte, intégrant également un feu stop haute technologie. Ce bijou de ferronnerie assorti aux poignées de porte en acier inoxydable, aux jantes polies, aux sorties d’air visibles et aux détails des pare-chocs avant et arrière contribue ainsi à la richesse et à l’élégance extérieures de la voiture.
Le couvre-capote lui-même constitue un chef-d’œuvre d’artisanat d’art moderne. Revêtu de panneaux de bois à pore ouverts Canadel, qui épousent la forme en U de l’arrière de l’habitacle, il témoigne à merveille de l’expertise technique des artisans du bois et de la compétence métier des ateliers d’ébénisterie de Rolls-Royce à Goodwood, au siège de la marque.
Ce couvre-capote en bois, dont l’essence est laissée au choix des clients pour s’adapter à leurs goûts, descend comme une cascade entre les sièges arrière et se répand tout autour de l’habitacle pour habiller les panneaux de porte intérieurs, constituant ainsi pour les passagers une chaleureuse invitation à pénétrer à l’intérieur de la Dawn.
Design intérieur
Une fois encore, les portières caractéristiques de Rolls-Royce ont été redessinées pour le format cabriolet. Imposantes et élégantes, elles se marient parfaitement à l’amplitude des ailes avant et à la douceur des courbes de la ligne de caisse, formant une caisse allongée et un habitacle cossu.
Évoquant la silhouette des sportives traditionnelles, ces portières facilitent grandement la montée des passagers arrière à bord du luxueux habitacle de la Dawn ainsi que leur descente. Un passager arrière ne se contente pas de « descendre » de la Rolls-Royce Dawn, il peut se lever et débarquer comme s’il quittait une vedette Riva pour un somptueux débarcadère privé à Monaco ou sur les bords du lac de Côme.
Comme l’on peut s’y attendre sur une Rolls-Royce, les portières ont une tout autre utilité que leur simple fonction d’accès. Leur autre fonction, peut-être tout aussi importante, est de contribuer significativement à la puissance et à la robustesse de la caisse en intégrant un montant avant d’un seul bloc.
En montant à bord de la Dawn, la première impression est la vision des quatre sièges baquets séparés qui trônent au centre d’un intérieur somptueux et élégant, mariant le bois et le cuir, dont les lignes ne sont pas sans rappeler la silhouette d’un lance-pierre en tension. Cette impression de tension qui caractérise l’intérieur de la voiture part du montant avant situé côté conducteur vers l’arrière de la voiture, contournant les sièges arrière avant de revenir au montant avant situé côté passager.
À l’instar d’une barchetta, l’habitacle fait penser, dans sa forme, à un lance-pierre prêt à propulser les occupants de la voiture vers l’horizon, même lorsqu’elle est parfaitement immobile. Le design intérieur conforte l’impression d’accélération et de tension que dégage l’extérieur de la voiture, en offrant un espace fait d’opulence, de sécurité et de stabilité.
La Rolls-Royce Dawn est dotée de quatre sièges confortables, entièrement indépendants. Authentique quatre-places, le nouveau modèle ne fait pas la moindre concession en termes de confort, quelle que soit la place occupée. Les sièges ont été conçus pour souligner le dynamisme, l’élégance et la fonctionnalité de la voiture, tout comme la console centrale qui les complète sur toute la longueur. La partie supérieure des dossiers cache les ceintures de sécurité qui, avec la caisse sans montant central, mettent en valeur la forme en Y, façon lance-pierre, de son habitacle habillé de bois et de cuir, sans interruption dans ses principales lignes. Le revêtement en bois des abattants est également assorti à la console centrale avec un motif en chevrons pointés vers l’avant, contribuant ainsi à la sensation d’accélération.
  1   2   3   4

similaire:

Information presse iconBmw presse- information

Information presse iconDe l’information qui veut se faire plus grosse que l’événement
«Libé» pressé de changer», Les Inrockuptibles du 1er au 17 septembre 2009, n° 718

Information presse iconAutoroutes de l'information

Information presse iconBulletin de liaison et d’Information de

Information presse iconBulletin de liaison et d’Information de

Information presse iconLettre d’information de la sfes n°70- septembre 2007

Information presse iconDoctorat Science de l'information et de la communication (71e section)

Information presse iconExposition et stand d’animation de 9H00 à 11h30
«Grand public» à titre d’information / Prévention / éducation et sensibilisation

Information presse iconCommuniqué de presse

Information presse iconCommunique de presse







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com