Danie Faurie cp arts Visuels Cahors 1 et 2 L'œuvre d'art dans la démarche pédagogique







télécharger 61.51 Kb.
titreDanie Faurie cp arts Visuels Cahors 1 et 2 L'œuvre d'art dans la démarche pédagogique
date de publication16.12.2016
taille61.51 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > comptabilité > Documentos
Danie Faurie CP Arts Visuels Cahors 1 et 2

L'œuvre d'art dans la démarche pédagogique



DE L'EDUCATION ARTISTIQUE ET DE L'ŒUVRE D'ART
Les élèves doivent apprendre à "apprivoiser" les œuvres d'art. A leur contact, ils développent leur créativité et leur sens critique.

L'éducation artistique cultive des capacités telles que la créativité, l'imagination, le sens critique, la formation et l'expression de jugements personnels, mais aussi la curiosité, l'autonomie, le sens de l'observation.

Elle favorise l'acquisition de compétences indispensables aux enfants pour poursuivre leur cursus scolaire, en les rendant capables d'imaginer, de créer, de penser par eux-mêmes. Ils peuvent ainsi plus aisément s'adapter aux situations nouvelles. Il s'agit moins d'apprendre des savoirs que d'acquérir des comportements.

L'éducation artistique permet une première prise de conscience de soi et du caractère unique et irremplaçable de chacun, de son appartenance à une communauté et à une culture.

Parce que le fait de créer aide aussi à la plénitude de l'être et s'appuie sur le plaisir, parce que dominer une difficulté, c'est gratifiant et positif, l'enfant se construira des raisons de trouver le futur attrayant.

Les œuvres : références, objets de culture et de réflexion

Toute séquence d'arts plastiques implique une culture artistique. La rencontre avec les œuvres fait partie intégrante de l'éducation artistique telle qu'elle a été définie dans les textes officiels. C'est à l'école qu'incombe le rôle de forger une identité culturelle commune, issue d'un patrimoine partagé par tous les enfants. De ce fait, l'accès à l'éducation artistique se veut l'un des vecteurs de la démocratie.

La découverte des œuvres consiste, avant tout, à mettre les enfants en contact avec la création artistique de leur temps et celle du passé. Cette prise de contact passe par une présence effective des élèves face aux œuvres. Il s'agit de créer les conditions d'une relation unique, intime et singulière, premiers germes d'une culture à long terme. Rien ne peut remplacer cette rencontre avec l'œuvre.

Où rencontrer des œuvres?

  • Dans un musée, à coup sûr, mais les musées ne côtoient pas forcément l'école. La rencontre d'œuvres dans un musée est un événement et doit faire l'objet d'une préparation particulière pour être une réussite.

  • Dans les galeries, à la rencontre d' oeuvres récentes.

  • Dans les ateliers d'artistes, et c'est un lieu privilégié puisque l'artiste est là pour parler de sa démarche.

  • Dans la ville : sur les places, les monuments publics, les bâtiments; il n'est pas rare de rencontrer une frise, une cariatide, un mur peint, sur lesquels le regard ne prend pas le temps de s'arrêter habituellement.

  • Dans la classe, à l'occasion d'une rencontre avec un artiste venu présenter son travail ou animer un atelier un atelier de pratique.

  • Dans l'école, lors d'une exposition réalisée au sein d'un projet pédagogique en partenariat avec la culture ( FRAC), ou autres support.

Une iconothèque dans la classe

Hors des rencontre avec des œuvres elles-mêmes, la présence et la présentation de reproductions nourriront le regard et l'imaginaire des enfants.

Comme le coin-bibliothèque permet la fréquentation des livres, un coin-iconothèque devrait inviter à fréquenter les œuvres. L'intérêt de cet espace dépend à la fois de la variété des images et de la façon dont elles seront présentées. Pour un fonctionnement optimum, il paraît important d'installer un panneau d'exposition sur lequel seront présentées à la fois une sélection d'images choisies par le maître en fonction des préoccupations du moment et des images proposées par les enfants.


Il faut également prévoir des boites dans lesquelles on classera des cartes postales des musées en fonction de critères choisis avec les enfants (Thèmes, couleurs, artistes, techniques, écoles, courants,…) , des classeurs avec transparents permettront la présentation ordonnée de photographies d'œuvres, prélevées dans des magazines, faites par le maître ou les élèves lors des sorties de classe.

Un tel espace doit être vivant et permettre une consultation individuelle chaque fois que cela est nécessaire.
Comment présenter une œuvre?
La présentation d'une œuvre originale prendra tout son sens si elle est faite par l'artiste elle-même, qui montre ou raconte, et que l'on peut questionner.

Elle peut faire l'objet d'une mise en scène qui permette une découverte progressive en utilisant un éclairage particulier qui focalise l'attention sur telle ou telle partie de l'œuvre. L'analyse des composantes peut se faire sous forme ludique, par exemple, à l'aide de nuanciers permettant de repérer les nuances de couleurs et de reconstituer la palette de l'artiste, de puzzles à recomposer…
Comment s'inscrit la rencontre avec l'œuvre dans la vie de la classe?
Des activités sont à même de décupler l'intérêt des enfants. Avant la présentation, une mise en condition, une recherche, une activité avec laquelle il sera possible d'établir des relations, les met en synergie avec le sujet.

Il sera possible de :

  • Lire ou raconter une histoire en liaison avec l'œuvre.

  • Introduire des écrits poétiques, historiques, scientifiques.

  • Montrer, regarder, trier des images pouvant avoir un rapport avec l'œuvre : reproductions, publicités, photographies.

  • Ecouter des musiques, contemporaines, classiques, de variétés, des chansons, des comptines, en relation avec le thème, le sujet, l'ambiance de l'œuvre ou bien avec la vie de l'artiste.

  • Assister à un spectacle de théâtre, de ballet, regarder un film.

  • Découvrir un métier qui permettra d'identifier celui des personnages de l'œuvre ou qui aura un rapport avec les objets représentés.


Quels types d'activités peuvent découler d'une rencontre avec les œuvres?
L'œuvre doit donner l'envie de faire. L'enseignant tirera parti de cette motivation forte pour proposer des situations problèmes qui conduisent les enfants à expérimenter, à "répondre à l'artiste", leur permettant de s'exprimer avec leurs moyens, de trouver une réponse plastique personnelle.

Par exemple, les enfants peuvent travailler sur une reproduction de l'œuvre, modifier, transformer certains éléments pour mieux la comprendre, pour en changer le sens, pour dire à leur tour quelque chose que l'œuvre leur inspire.

L' intervention consistera à :

  • Transposer un détail ou l'œuvre dans son entier en trois dimensions si c'est un tableau, et, à l'inverse, faire un tableau à partir d'un volume en se servant de reproductions comme support de travail (photocopies couleur ou noir et blanc, cartes postales, illustrations tirées d'un magazine), changer de technique pour produire un nouvel effet et le comparer avec l'effet recherché par l'artiste (de la peinture au collage, de la mine de plomb au pastel gras…);

  • Remplacer un élément par un autre (une lance par une rose, un disque bleu par un triangle jaune…) pour changer le sens de l'œuvre. Que se passe-t-il si on superpose la matière épaisse d'un Karel Appel sur les aplats de couleur découpée de Matisse?

  • Modifier le cadrage : sélectionner un détail et l'agrandir pour en donner la vision rapprochée;

  • Transformer la composition du tableau : inverser, permuter des éléments pour dire autre chose ou pour dire la même chose;

  • Changer le regard, modifier le point de vue : si la scène (ou l'objet) était vue de côté, si elle était vue d'un arbre, qu'est-ce que l'artiste aurait peint ou dessiner?




Comment regarder une œuvre?



Il n'y a pas de recette pour regarder une œuvre, il y en a une multitude.

Devant un tableau, le spectateur a tous les droits. Il peut adapter sa manière de regarder à son état d'esprit du moment ou à la recherche qu'il mène, mais il faut savoir que plus le temps passé devant une œuvre est long, plus les chances de découvrir, connaître et apprécier l'œuvre sont grandes.

Faire vivre des situations et des attitudes différentes devant l'œuvre, c'est y "entrer" de façon ludique et y trouver du plaisir. C'est exercer les composantes rationnelles et irrationnelles du regard.

Voici quelques attitudes qui permettent d'aborder une œuvre de façon multiple.

Regarder

de près

En regardant de près un tableau, on voit mieux comment l'artiste l'a réalisé. On peut recenser les moyens plastiques qu'il a choisi d'utiliser.

  1. Les différents matériaux :

  • Le support sur lequel il a peint : la toile, le bois, le papier, le carton, le métal, la céramique, le cuir, etc…

  • La matière picturale qu'il a déposée sur le support : l'huile, l'aquarelle, l'encre, les pastels, les crayons (plomb, fusain, sanguine), les collages.

  1. Les gestes et leurs traces :

La gravure, le grattage, la lacération, la déchirure, le découpage, le collage, la superposition, les aplats, le modelé, la touche.

Regarder avec des accessoires

On peut "agir à distance" sur le tableau pour en percevoir les détails grâce à des accessoires fabriqués par les enfants ou par l'adulte :

  • Regarder à l'aide d'une longue-vue confectionnée à l'aide d'un rouleau de carton permet de délimiter une petite surface et de la mieux percevoir.

  • Regarder le tableau à travers une fenêtre tendue d'une trame plus ou moins translucide qui trouble momentanément la perception et fait par comparaison prendre conscience de ce qui est.

  • Regarder avec des lunettes à verres de couleur permet de changer la perception du tableau en modifiant les effets colorés et de s'apercevoir du rôle que jouent les couleurs dans l'impression, l'ambiance, le sens donné au tableau.

  • Regarder avec une loupe permet de voir la touche, les détails qui peuvent échapper à l'œil nu.

  • Regarder avec un crayon :

    • Faire le croquis, dessiner un détail, un élément d'une œuvre, nous permet de la percevoir en détail donc de la mieux comprendre. Avoir un carnet de croquis est un outil indispensable pour noter et dessiner, collectionner des souvenirs et des impressions, garder la trace de ses découvertes.




Se mettre

en jeu

Regarder un tableau est une affaire personnelle; il faut un investissement.

  • Se mettre à la place de l'artiste pour expliquer à d'autres les choix de couleurs, de formes, de positions…

  • Se mettre à la place d'un personnage et imaginer ce qu'il dit, ce qu'il regarde…




Comparer

Comparer un tableau à un autre ou à plusieurs autres :

  • Pour découvrir plus aisément ses particularités.

  • Pour identifier les ressemblances et les différences qui tiennent au style, à la palette du peintre, au sujet, à l'époque…

Regarder

de loin

En regardant de loin, le tableau apparaît dans son ensemble, par son format, ses limites. L'attention se porte sur l'impression générale, l'ambiance, l'atmosphère qui s'en dégage, grâce à :

  • La composition : l'organisation des éléments plastiques, des couleurs, des formes, des lignes; le point de polarisation;

  • Les ombres et les lumières (que l'on découvre encore mieux en clignant les yeux).

Dire

ce que

l'on voit

ou ce que l'on imagine

Décrire ce qu'on identifie, ce que l'ont croit identifier.

Si le tableau est figuratif :

  • Les personnages.

  • Les relations entre les personnages grâce aux regards et aux monuments.

  • Le lieu, scène d'intérieur, scène d'extérieur.

  • Le moment de la journée.

  • Le moment de l'histoire.

Si le tableau est abstrait :

  • Repérer les formes.

  • Repérer les lignes.

  • Nommer les couleurs, les matières.

Donner un titre au tableau. Choisir un titre parmi plusieurs titres proposés.


DEMARCHE DE LECTURE D'UNE ŒUVRE D'ART


  • UNE IMAGE EST D'ABORD FAITE, LE PLUS SOUVENT, POUR EMOUVOIR.




  • "LIRE POUR LIRE N'A PAS DE SENS": LIRE UNE ŒUVRE D'ART , C'EST DIRE L'IMAGE ET FAIRE DES IMAGES.




  • LIRE UNE ŒUVRE EST UN PROCESSUS.



DEMARCHE OU PROCESSUS


        1. DECRIRE, CONSTATER.

          • Dénoter ce qui est là. Décrire, pointer ce qui est indiscutable, ce qui est tout simplement vu ( du noir, une ligne, un taureau…) en évitant d'y accoler ce qui est su , ou interprété (la nuit, une frontière, etc…)

        2. ENSUITE ANALYSER.

  • Voir ETUDE DE L'ŒUVRE

  • Connaître et maîtriser les notions, c'est ce qui forme l'essentiel de la lecture d'œuvres.

        1. ENFIN, SYNTHETISER.

  • Une fois l'œuvre"décortiquée" par l'analyse, il s'agit de trouver un ordre, une structure, un fil directeur.

  • A ce moment-là seulement commence LA LECTURE. La LECTURE, c'est la mise en ordre de l'expression des ressentis.

Cette mise en ordre est très personnelle, riche de la sensibilité du "lecteur" de l'œuvre. C'est grâce à elle, qu'il pourra enfin DIRE la lecture, SA lecture . En effet, ordonner les ressentis pour les exprimer, c'est une façon de s'approprier l'image.

        1. CREER une NOUVELLE IMAGE à partir de celle qui a été lue et qui en sera le COMMENTAIRE PLASTIQUE..

Utiliser le LANGAGE PLASTIQUE. Il s'agit d'une LECTURE QUI DIRAIT L'ŒUVRE AVEC LE LANGAGE MÊME DE L'ŒUVRE.


L'aboutissement ultime d'une bonne lecture pratique de l'œuvre, c'est donc de créer une œuvre nouvelle, en hommage à l'œuvre de départ.


GENERALITES SUR L' OEUVRE D'ART
A travers l'œuvre d'art, nous retrouvons le récit de toute l'humanité.
L'œuvre d'art, pour exister met en relation :


  1. sa forme, c'est à dire l'aspect technique qui relève de sa fabrication : objet concret.

  2. son sens : aspect culturel, esthétique, objet symbolique, produit de la pensée de l'artiste, imprégné de conceptions idéologiques, morales, philosophiques.


Son sens découle de :


  • ses éléments : lignes, surfaces, couleurs, valeurs…ce sont des signes picturaux.

  • ses structures : règles de compositions plastiques.

  • sa structuration, qui définit le style : le rôle de la main, la touche, le moment où la main de l'artiste structure le matériau, pour aboutir à la composition de l'œuvre, influencé par le contexte historique, géographique, idéologique, sociologique…



ETUDE DE L'ŒUVRE
ANALYSE


  • des codes sociaux culturels : signes et symboles.




        1. Le sujet de l'œuvre ou son genre.

        2. La reconnaissance des personnages, des lieux, des objets.

        3. L'étude des attitudes des personnages et leurs relations.

        4. La position des objets dans l'environnement pictural.




  • Des codes picturaux : règles et moyens.




  1. La nature de l'œuvre : estampe, pastel, peinture…

  2. La forme figurative ou abstraite.

  3. La couleur : nature, contrastes, valeurs, quantité, qualité thermique, spatiale…

  4. La lumière : clair/obscur, nuit, jour, pénombre, décentrée, focalisée…

  5. La matière : nature, qualités, outils,…

  6. Les traces : gestes, ou procédés,

  7. Le support : nature, qualités

  8. Le format : vertical, carré…

  9. La dimension

  10. La composition : mise en relation des éléments : cadrage, angle de prise de vue, échelle des plans, champ / hors-champ, perspective…



DES ELEMENTS POUR UN TRAVAIL D'ANALYSE ET DE PRISE DE CONSCIENCE DU FONCTIONNEMENT D'UNE ŒUVRE D'ART


  1. IDENTIFICATION, RECONNAISSANCE DES SIGNES PICTURAUX

Les moyens plastiques, les éléments plastiques.


  1. LES COMBINAISONS DES ELEMENTS PLASTIQUES

Exemples :

        • les couleurs, leurs mélanges, superposition, juxtaposition, oppositions, contrastes, harmonies…

        • les formes, leur juxtaposition, imbrication, superposition,

        • les matières, …etc

        • des couleurs et des matières

        • la lumière

        • les traces




  1. LES ORDONNANCEMENTS, LA STRUCTURE

  • La mise en relation des éléments,

  • Les relations spatiales des éléments,

  • Les relations de force,

  • Les rapports de quantité,

  • Les effets dynamiques,

  • La composition




  1. LES ELEMENTS ET LEUR SENS : SIGNES ET SYMBOLES

Apprendre quelques codes sociaux culturels


  1. LES IMAGES ET LA DEMARCHE DE L'ARTISTE

  • Des œuvres pour surprendre,

  • Pour fasciner,

  • Pour mettre en valeur,

  • Pour s'impliquer,

  • Pour se replier sur soi,

  • Pour cacher…


Se référer aux propositions de notions de D. Lagoutte. (Valise-Atelier)


FICHE DE REFLEXION

POUR ALLER A LA RENCONTRE D'ŒUVRES AUTHENTIQUES DANS UN LIEU

ACTIVITES

COMPETENCES LANGAGIERES

RÔLE DU MAÎTRE

Ménager pour les enfants un temps de perception du lieu et de la mise en exposition des tableaux.

Temps de silence.

Temps de parole libérée, échanges informels.

Désigner le lieu, dire ses impressions.

Ecoute, reformule pour les autres, relaie le langage corporel des enfants.

Temps de perception

de la relation de l'œuvre avec son environnement, sa place dans le lieu, son accrochage, sa présentation.

Préciser la mise en espace du lieu : des mots de relations spatiales, de lieu, ou de quantité.

Amorce de l'observation : "Est-ce que vous voyez bien? Est-ce qu'il y a beaucoup d'œuvres? Où les voyez-vous?"…etc…

Temps de perception et de lecture

de quelques œuvres.

Voir fiche de lecture d'une œuvre.

Voir fiche de lecture d'une œuvre.

Rechercher les inter relations entre quelques œuvres exposées.

Découvrir éventuellement le titre de l'exposition; et se questionner par rapport à lui,

Essayer de découvrir ce qui produit du sens dans le regroupement de ces œuvres.

Enumérer, désigner, lister, préciser.

Comparer, mettre en relation.

Argumenter des hypothèses.

Est-ce que les œuvres semblent parler ou montrer des choses qui se ressemblent ou qui peuvent aller ensemble?

Puis en grand groupe classe, dégager les œuvres que les enfants ont préféré.

Exprimer son choix personnel.

Veiller à ce que les enfants désignent verbalement ou corporellement une œuvre, et acceptent le choix des autres.

similaire:

Danie Faurie cp arts Visuels Cahors 1 et 2 L\Rue de Kairouan,Sousse 4200
«Esthétiques et pratiques des arts visuels" spécialité "Arts Plastiques"» (Institut supérieur des beaux arts de Sousse)

Danie Faurie cp arts Visuels Cahors 1 et 2 L\Artiste, œuvre, date dimensions
«œuvre d'art» n'importe quel objet4 en accolant son nom à celui-ci. Les protagonistes de l'art minimal, de l'art conceptuel et de...

Danie Faurie cp arts Visuels Cahors 1 et 2 L\Duta 1ère édition de la Biennale des Arts Visuels

Danie Faurie cp arts Visuels Cahors 1 et 2 L\Ce questionnaire est destiné à être traité dans le hall et la cafeteria du Musée
«Arts, réalités, imaginaires» (L'art et le réel; L'art et le vrai; L'art et l'imaginaire); «Arts, corps, expressions» (Le corps,...

Danie Faurie cp arts Visuels Cahors 1 et 2 L\Du 18 janvier au 23 février 2007, la galerie Art & Essai de l’université...
...

Danie Faurie cp arts Visuels Cahors 1 et 2 L\Fukushima p rogrammation arts visuels 2013 ville de reims
«Magnitude 9» par les dessinateurs Bengal, Hiroyuki Ooshima avec la librairie Bédérama

Danie Faurie cp arts Visuels Cahors 1 et 2 L\En cours de lettres, étude de l’œuvre poétique intégrale
«l’âge des lumières» IL se donnait une vocation pédagogique : IL réunissait les chefs d’œuvres pour

Danie Faurie cp arts Visuels Cahors 1 et 2 L\1 minute au musée Thèmes Arts, arts plastiques, Histoire d’art
«1 minute au musée – L’art moderne et contemporain», que cette fiche aborde plus particulièrement

Danie Faurie cp arts Visuels Cahors 1 et 2 L\Lundi 31 janvier – mardi 1er et mercredi 2 février 2005 cec les Heures Claires istres
«les élancées» s’intéresse aux arts du geste et la pratique de la danse à l’école est au cœur de cette démarche

Danie Faurie cp arts Visuels Cahors 1 et 2 L\Littérature et Histoire des arts
«artiste flâneur, amoureux du Paris nocturne». Réapparition de Claude Lantier déjà croisé par le lecteur aux Halles, dans Le Ventre...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com