I> le poème est bâti sous forme de sonnet à l'aide d'une structure grammaticale récurrente. Ii>







télécharger 28.29 Kb.
titreI> le poème est bâti sous forme de sonnet à l'aide d'une structure grammaticale récurrente. Ii>
date de publication19.10.2016
taille28.29 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > comptabilité > Documentos
S
Réf : p.1, texte 19
équence 5
 : Défense du poète, Alain Bosquet, « sonnet pour une fin de siècle »

Texte :
Dans la préface de son recueil Sonnets pour une fin de siècle, Alain Bosquet explique qu'il a choisi la forme du sonnet pour mêler au « poids du siècle » « émerveillement, amour des étoiles, désir d'être ailleurs, capture d'un idéal, granit de l'angoisse ».

Défense du poète
Ecrire son poème, est-ce une trahison,

comme devant la mise à mort d'un innocent

on détourne les yeux ? Aligner quelques mots

qui lâchent le réel pour un gramme d'azur,

e
5
st-ce dresser un paravent contre le monde

affolé dans son bain, parmi l'écume noire ?

Traiter sa fable favorite en libellule

par-dessus la rivière, est-ce oublier le pain

qui manque à l'homme ? Remplacer le vrai printemps

p
10
ar un printemps verbal aux toucans invisibles

qui sont peut-être un peu de feu, est-ce insulter

notre nature ? Aimer une voyelle blanche

comme on aime sa fille, est-ce être dédaigneux

de notre amour universel, qui nous saccage ?


Auteur :

Alain Bosquet : (1919 - 1988) il appartient à la poésie contemporaine. C'est un auteur éclectique. Il écrit des anthologies (ensemble de ses poèmes préférés). Il est à la fois attaché à la tradition et à la forme mais aussi partisan d'une originalité, de liberté.

Alain Bosquet est un romancier essayiste, il le montre dans sa propre écriture dans des domaines divers. Le décrit le rapport entre l’auteur et l’œuvre lors de l’invention (p 107).


  • Une démonstration sous forme de SONNET.

  • Une définition sous forme de métaphore de la création poétique.



Axes de lecture :
I> le poème est bâti sous forme de sonnet à l'aide d'une structure grammaticale récurrente.

II> Le contenu de chaque début de phrase

III> Le contenu de la fin de chaque phrase (après est-ce)

IV> Le sens du titre, la signification du sonnet

I
Réf : p.2, texte 19
>
le poème est bâti sous forme de sonnet à l'aide d'une structure grammaticale récurrente.

C'est un sonnet classique : 2 quatrains en alexandrins – 2 tercés. Cependant ce sonnet présente des caractéristiques inhabituelles :

- pas de rime

- les vers ne commencent pas tous par une majuscule

- le (?) et les (,) sont très employés

- chaque phrase est interrogative → procédé original sur le plan de la syntaxe.

- enjambements entre les strophes

- Plan du vocabulaire : 5 infinitifs suivis de compléments et d'une virgule puis d'un autre infinitif (sauf au vers 1)

- emploi répété de la formule interrogative « est-ce ».
Il y a donc un principe d'écriture qui consiste à rapprocher deux actions que l'auteur juge importantes. Le sonnet est bâti sur la reprise (cinq fois) d'une même construction qui consiste à poser une question autour d'une équivalence entre deux actions. Chacune des questions porte sur un acte associé à la création poétique. L'auteur nous propose son concept de l'art poétique.
II> Le contenu de chaque début de phrase
Chaque début de phrase informait ainsi :

- verbe à l'infinitif (v.1 « Ecrire » ; v.3  « aligner » ; v.5 « dresser » ; v.7 « traiter » ; v.8 « oublier » ; v.9 « remplacer » ; v.11 « insulter » ; v.12 « aimer » ; v. 13 « être ») + terme renvoyant à l'écriture (COD).

- le premier (v.1 « Ecrire un poème ») se rapporte à la création littéraire de façon explicite (travail du poète).

- les quatre autres sont suivis de COD, termes renvoyant à l'écriture.

- le second consiste à traduire que le poète délaisse le réel pour s'occuper de l'idéal (gramme d'Azur → métaphore du vers 4).

- le troisième (vers 7) est une image qui associe le poème au vol léger de la libellule avec une connotation au monde de La Fontaine.

- le quatrième (v.9-10) élance une expression qui consisterait à mettre des mots, à inventer. « L’imaginaire » omniprésent.

- la cinquième (v.12) expression qui consiste à s’interroger sur la couleur des voyelles (Rimbaud).
On voit, dans les cinq expressions, le poète créateur, utilisateur du langage se servant des mots en les associant à la nature, il cherche à faire rêver. L’action poétique est présente en début de chaque vers.
III> Le contenu de la fin de chaque phrase (après est-ce)
Ces équivalents sont introduits sous forme d'infinitifs. Ils sont un peu plus développés. Ils comportent tous des termes à connotation négative, inquiétante, brutale et péjorative :

- trahison, mort d'un innocent => violence, lâcheté, injustice

- contre le monde, affolé, noire => refus, indifférence, inquiétude

- le pain qui manque à l'homme => égoïsme, indifférence, pas de considération, absence d’altruisme.

- insulter => manque de respect

- saccage, dédaigneux => le mépris de l'amour
Les cinq questions amènent à s'interroger sur le rôle du poète, son utilité, et sa démarche. Si la réponse à cette question est oui, le poète est mis au banc des accusés, mais c'est le contraire qu'Alain Bosquet veut dire => cette question rhétorique auquel le lecteur est amenée à répondre « non ».

I
Réf : p.3, texte 19
V>
Le sens du titre, la signification du sonnet

Le poème est bâti sur une quintuple juxtaposition d’énoncés qui donne un rythme binaire. Il semble évident que le simple fait de poser la question amène une réponse négative donc pour Alain bosquet, être poète ne signifie pas se désintéresser du monde. « Etre poète, ne consiste pas à oublier les autres, et, donc être lâche ». La poésie n’est pas un « isolement ».

Le poète en choisissant la forme interrogative montre que les reproches ne le concernaient pas d'où : défense du poète.

La forme du sonnet met en valeur cette défense : c'est une forme fixe, traditionnelle, représentant bien la poésie. Il transmet à travers son poème un message double : une défense de l'écriture poétique et se défend en montrant son engagement en tant qu'artiste.

→ Le choix d’écriture caractérise le poète : il répond à une attaque.

Conclusion : Le rythme du sonnet est cependant quelque peu bouleversé en raison de la structure choisie. Il règne une impression de liberté tout en étant dans une ligne poétique classique. C'est un sonnet bien approprié, moderne. C'est une prise de position métaphorique mais engagée, affirmée contre ceux qui considèrent qu'en cette fin de siècle (XX), la poésie est dépassée, inadaptée au monde contemporain, et n’a plus lieu d’être. → Une grande conviction.

similaire:

I> le poème est bâti sous forme de sonnet à l\ icon' src="/i/doc32.png">Sonnet de Charles baudelaire
...

I> le poème est bâti sous forme de sonnet à l\ icon' src="/i/doc32.png">Anomo / anora : tu connaîtras un peu mieux les mayas
«Lettre-Océan» (que) sous l'angle de son énoncé en négligeant totale­ment le calligramme comme forme-sens. C'est assez dire que le...

I> le poème est bâti sous forme de sonnet à l\ icon' src="/i/32.png">1. Structure du festival 1
«Nuits lyonnaises»est structuré autour d'onze grands axes complémentaires mettant en valeur les différentes composantes des cultures...

I> le poème est bâti sous forme de sonnet à l\ icon' src="/i/doc32.png">Ce fichier est la première version soumise de l'article publié en...

I> le poème est bâti sous forme de sonnet à l\ icon' src="/i/doc32.png">Pourquoi écrire aujourd’hui ?
«transplanet», rédigé entre 2002 et 2005, et que j’aimerais adapter sous forme de bande dessinée, puis de film (éventuellement réalisé...

I> le poème est bâti sous forme de sonnet à l\ icon' src="/i/doc32.png">Ex-voto dans le goût espagnol’’
«Mon enfant, ma sœur / Songe à la douceur / D’aller là-bas vivre ensemble». Ce poème s’inscrivit dans un cycle de poèmes où se dessina...

I> le poème est bâti sous forme de sonnet à l\ icon' src="/i/32.png">Les personnes bénéficiant d’une aide (Comité d’entreprise, chèques...

I> le poème est bâti sous forme de sonnet à l\ icon' src="/i/doc32.png">Attention
«le poème laisse émerger le IL sans figure, l’être anonyme, impersonnel.». Le poème parle de ce désir et à sa façon le poème réalise...

I> le poème est bâti sous forme de sonnet à l\ icon' src="/i/doc32.png">Résumé du cours de 3ème sous forme de fiches

I> le poème est bâti sous forme de sonnet à l\ icon' src="/i/doc32.png">L’art est-il de l’inconscient mis en forme ?
«chant» pour mettre en forme ses pulsions et plus tard celle de la «notation»







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com