Etude du contexte physique du projet d’architecture







télécharger 264.49 Kb.
titreEtude du contexte physique du projet d’architecture
page7/7
date de publication22.02.2017
taille264.49 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > comptabilité > Documentos
1   2   3   4   5   6   7

5. les espaces non bâtis



Ils sont opposés dans la ville aux espaces architecturaux bâtis, ils sont assimilés aux espaces urbanistiques privés ou publics, les espaces qui sont créés par les objets d'architecture entre eux.

    1. Les espaces publics



Ce sont les espaces libres appartenant à la sphère publique8, la partie de la ville affectée à des usages publics.

Cette partie de la ville se caractérise par la diversité des usages qui y sont pratiqués,( rencontre, circulation, repos, jeux, loisirs, ...), par les différentes formes de propriété de ces espaces (privée, collective, associative, publique...), par la typologie formelle à laquelle ils appartiennent (places, rues,parcs, squares,... ).

Les utilisations sociales de cet espace pour tous , le lieu où se situe celui du plus de place dans la ville, déterminent ces espaces, permettent de les nommer et finalement en les rendants aptes aux usages pour lequel ils sont créés de leur donner formes

Ils s'opposent dans la ville avec les espaces vides de type domestique privatif et intime. Ce degré de privatisation peut être une des typologies d'analyse de ces espaces.

Nous parlerons du passage du privatif au public comme moyen de l'analyse des espaces de transition ( espaces tampons ) qui permettent de comprendre la complexité et la situation spatiales de ces différentes appropriations.

La mise en valeur d'une hiérarchisation de ces espaces entre espace public et espace privé caractérisera le contexte, le lieu géographique, social , économique et culturel il permettra un classement de ces espaces et une appartenance culturelle à une société particulière9.

En référence à l'analyse structurale de la ville nous repèrerons les espaces publics qui sont fonctionnellement des vecteurs, des pôles ou des secteurs.

5.1.1. la voirie.



Une hiérarchisation de ces espaces se retrouvera dans notre analyse qui pourra être axée sur deux facteurs :

  • la géométrie des vecteurs ( proportion des sections transversales, longueur de la voirie, nombre d'autres voiries croisées…)

  • l'importance des flux qu'ils supportent ( flux piétons, véhicules individuels, transport collectif, transport des marchandises…).

L'analyse fera apparaître cette classification, cette hiérarchisation en la comparant aux dénominations des lieux ( rocades, avenues, boulevards, rues, ruelles, venelles, impasses…)

      1. les pôles et les secteurs



Ce sont les lieux d'implantation des places, espaces publics de rassemblement et de croisements privilégiés. C'est le lieu de la rencontre de l'autre, le lieu de la démocratie mais aussi de la représentation de la mise en scène et de la valorisation du pouvoir politique et économique.

L'analyse de ces espaces mettra en valeur la hiérarchie existante entre eux de la placette à la place principale de la ville. Elle montrera la relation de la situation de ces espace (dans la trame déjà mise en évidence) à la compréhension de la structure.

    1. Les autres espaces libres




5.2.1 les espaces verts



Ils correspondent pour partie à une sous catégorie des espaces publics il s'agit entre autre des squares, des parcs, des jardins publics mais aussi des espaces verts en bande constitués par des alignements d'arbres le long des voiries. La classification hiérarchique de ces espaces donnera du sens à la lecture de la structure des espaces libres. Le type de classification tiendra compte des problématiques rencontrées sur le secteur urbain. Les terrains agricoles , les jardins privatifs appartiennent à cette catégorie, leur importance et leur localisation donneront des indications précieuses sur les structures du lieu.

      1. autres espaces



D'autres espaces libres apparaissent dans le tissu urbain , leurs situations et leur dimensions relatives dans le secteur d'étude leur donne une importance plus ou moins sensible.

On peut trouver, des espaces en jachère ,anciens terrains agricoles, trop rapprochés de l'urbanisation, laissés à l'abandon et servant de dépotoir , d'espace d'aventure, d'espace de promenade ....

Des espaces sportifs occupent des parcelles importantes dans un tissu empêchant, par leurs dimensions et leur relative imperméabilité aux circulations inter quartier, la fluidité dimensionnelle des îlots habituels de permettre des échanges conviviaux , souvent ce type d'insertion coupe le quartier en plusieurs entités relativement homogènes.

Les espaces de production, les parkings aériens, les cimetières peuvent avoir le même type d'impact que les espaces sportifs sur le quartier étudié. Ces espaces présentent en outre des nuisances importantes en périmétrie ( bruits, retrait de 35m pour les constructions bordant un cimetière…)
TABLE DES MATIERES


Etude du contexte physique du projet d’architecture 1

« De la création d’une nouvelle unité paysagère, ou de la modification durable d’un système écologique urbain préexistant par l’insertion d’un projet architectural.» 16

1 L’analyse sensible 21

2 L’analyse écologique 26

2.1Les conditions climatiques générales 26

2.2les conditions climatiques particulières 27

2.3la topographie 29

2.4l’hydrologie 31

2.5la géologie 33

2.6la couverture végétale 34

2.7les paysages 35

3 La forme urbaine 36

3.1La Trame 37

3.1.2 les îlots 39

3.2 La Structure 46

3.3 les volumes 49

3.3.2. l’épannelage et les caractères géométriques des volumes. 52

4 les espaces bâtis de la ville 55

Nous allons mettre en relief et étudier les espaces architecturaux qui constituent l’espace urbanistique, c'est-à-dire les objets d’architecture en rapport avec l’espace urbain qu’ils créent essentiellement par les caractéristiques de leurs enveloppes : les façades qui constituent la peau de la ville 55

Les programmes 55

4.1 Les Caractères architecturaux 55

4.1.1 les matériaux utilisés 55

4.1.1.1 La pierre 57

4.2. les proportions et les échelles 59

4.3. Les rythmes, les proportions le tracé régulateur 61

4.4 les détails architecturaux constructifs . 67

4.5.les détails architecturaux symboliques ou décoratifs 71

5. les espaces non bâtis 73

5.1Les espaces publics 73

5.1.1. la voirie. 74

5.1.2les pôles et les secteurs 74

5.2.Les autres espaces libres 74

5.2.1 les espaces verts 74

5.2.2.autres espaces 75



la circulation

l’habiter

les fonctions dans la ville

LA NATURE ET LA VILLE
lE FONCIER ET LA VILLE

L’URBANISME OPeRATIONNEL, LA Rehabilitation,la restructuration, LA zac ET LA VILLE NOUVELLE

NOTES



1 Selon le travail d’Aldo Rossi « l’architecture de la ville »

2 Les projets liés au zoning

3 Muratori l’étude vénitienne

4 Cf résolutions dictionnaire

5 Edgar Morin dans les tomes 3 « la connaissance de la connaissance » et 4 « les idées leur habitat, leurs mœurs, leur organisation » de La Méthode, propose une lecture pour penser la complexité du réel

6 Citation de Le Corbusier dans « vers une architecture » op cité p 143 qui définit très clairement la visoin erronnée de la ville et de l’espace urbanistique qui n’est selon luit défini que par l’espace architectural, une idée devenu le poncif du mouvement de l’architecture moderne internationale.

7 Bruno Zévi dans apprendre à voir l’architecture

8 Robert Krier définition de l’espace urbain

9 Habermas

10 Cette loi n’existe pas et devient sous la pression médiatique de la publicité et du consumérisme totalitaire une obligation d’une offre devant précéder et créer la demande

11 Aldo Rossi « l’architecture de la ville »

12 Saverio Muratori architecte italien enseignant, fondateur de l’école de Venise

13 Carlo Aymonino

14 Aldo Rossi architecte italien enseignant a écrit l’architecture de la ville, prix Pritzker appartiend à l’école de Venise

15 Le Corbusier définit la notion d’unité de voisinage comme une entité d’habitants d’un lieu, un bâtiment de trois cent familles qui s’apparente à la taille d’un village, il en parle comme d’une cellule permettant par multiplication de créer la ville. Dans son cas cette unité d’habitation est considérée comme un navire ayant ses propres équipements et décollé du sol et de la ville avec laquelle elle n’entretient que des relations élémentaires travail, maison , loisir ( le boulot, dodo,-«  joujou »- dénoncé en 1968 qui permet d’avoir une population docile)

16 Louis Khan

17 Intuition : action volontariste et nécessitant une mise en action personnelle active qui a trait à la saisie et à la compréhension immédiate de données complexes au moyen d'une observation visuelle attentive et éclairée.

18 Les cinq sens traditionnels la vue,le toucher,l’ouie, le goût et l’odorat sont complétés par des sens qui comme les précédents sont particulièrement culturels et qui permettent de mieux comprendre comment un individu apprécie un contexte physique il faudrait parler du sens de l’équilibre, de celui de l’orientation,de l’accélération, de la température, des mouvements, de la latéralité, de l’esthétique, de la sociabilité du sens des grandeurs, et de celui du ridicule et plus généralement d’avoir du bon sens...

19 Gaston Bachelard « la poétique de la rêverie » Ch 5 rêverie et cosmos p148 PUF 1961

20 Au deux sens du mot édifier

21 Ces lieux sont proposés aux naïfs comme des lieux ou une anomalie magnétique ou liée à la masse cachée de quelque phénomène bizarre inverserait les résultats de l’attraction terreste

22 Le système des oued , ruisseaux à débit temporaire alimentés lors de grosses pluies et à sec la plupart du temps est une donnée du climat méditerranéen.

23 Penser globalement agir localement est une formule employée par R Dubos lors du premier sommet sur l’environnement en 1972 résume l’esprit du développement durable, esprit de la plateforme 21 pour le développement durable

24 Nouvel et Kollhas la ville et le chaos

25 Christian de Portzamparc les villes de la troisième génération

26 Gregotti la ville européenne

27 Le Corbusier dans vers une architecture p145 Ed 1958 Vincent et Fréal

28 Le Corbusier op cité p16

29 Aldo Rossi « l’architettura della città » 1984 ed CLUP p 12 « ... dalla divisione della città in elementi primarii e in aerea - residenza. »

30 Aldo Rossi op cité p 57 « la forma della città è sempre la forma di unh tempo della città ed esistono molti tempi nelle forma della città. ... »

31 Camillo Sitte l’art de bâtir les villes

32 Le Corbusier dans « vers une architecture » op. cité p151 « l’axe est une ligne de conduite vers le but. ..l’ordonnancement est la hiérarchie des axes, ...des buts, la classification des intentions »

33 Robert Unwin

34 Le Corbusier op cité p 55

35 Le Corbusier op cité P 51

36 Le Corbusier étude sur les relations entre le corps de l’homme ses proportions et la création d’une échelle de mesure universellement applicable in Le Modulor

37 Je fais un clin d’œil ironique ici en parlant de moderne à une critique quotidienne qui a malheureusement disparu d’un journaliste sur France Inter Philippe Meyer qui stigmatisait les exagérations ou les côtés ridicules de l’évolution de notre société et qui terminait toujours son pamphlet par «  nous vivons une époque moderne »

Ce mot « moderne » me paraît aujourd’hui totalement galvaudé, il me rappelle beaucoup certaines références académiques utilisées autrefois comme aujourd’hui comme vérités incontournables et indiscutables permettant aux « initiés » de se reconnaître entre eux.

38 « starification » mise en évidence mondialisée de quelques grands noms de l’architecture largement médiatisés qui est un phénomène récent et dangereux. Cette action volontaire sacralise certaines œuvres, les impose comme canons de la mode et nous fait retomber dans des situations académiques dont nous avions cru sortir avec le mouvement moderne. La constitution d’un prix Pritzker’ le nobel de l’architecture en 1979 permet de dater l’accentuation de cette tendance et d’en évaluer le poids dans l’évolution de la « discipline architecturale » contemporaine.

39 La TGB ; un sigle comme dénomination d’une œuvre majeure de sacralisation de la Culture, c’est déjà une déviance grave, la TGB donc est le très mauvais projet issu d’un « Grand concours » conçu par l’architecte Dominique Perraut.

40 Tour de Nanterre qui devait se situer derrière la Défense que J Nouvel avait conçu lors d’un concours qu’il avait gagné avec le projet le plus cher jamais imaginé à ce moment historique, la tour la plus haute pour une section donnée qui devait à un système hydraulique( théorique) de compensation des mouvements de flexion induits par le vent sa capacité à être aussi un nouveau record tout en demeurant un objet « conceptuel ».

1 Bruno Zévi apprendre à voir l’architecture

2 Jürgen Habermas l’espace public

3 Robert Unwin

4 Philippe Boudon

5 Luc Doumenc archétype

6 Le Corbusier le modulor

7 La répétition comme élément d'inventivité

8 Habermas

9 Les espaces publics dans la ville méditerranéenne


1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Etude du contexte physique du projet d’architecture icon*Denotes teacher favorite
Cette étude est la première à réaliser un séquençage complet de l'exome de la population canadienne-française.” Very scientific but...

Etude du contexte physique du projet d’architecture iconPublications
«Behind the Iron Curtain : architecture in the former Communist bloc, between isolation and fascination» de Journal of Architecture...

Etude du contexte physique du projet d’architecture iconPierre-Jean giloux
«Invisible Cities» qui a reçu une première aide du cnc pour le développement (Dicream). Dans le cadre de ce projet, une collaboration...

Etude du contexte physique du projet d’architecture iconEmmanuel Combarel et Dominique Marrec
«On ne fait pas d’architecture pour dénier à l’architecture ce qu’elle peut fournir de valeur ajoutée.»

Etude du contexte physique du projet d’architecture iconProgramme Européen d'échanges Erasmus: 4ème année d'architecture
«Sustainable architecture in the United States and the leed rating system», New York

Etude du contexte physique du projet d’architecture iconMichel Ragon «Histoire de l’architecture et de l’urbanisme modernes»
...

Etude du contexte physique du projet d’architecture iconAtelier d’architecture et d’urbanisme
«Meilleure Réalisation» dans la catégorie Bâtiment Collectif – Concours National d’Architecture Grenoble 2007 «les Lauriers de la...

Etude du contexte physique du projet d’architecture iconReflexion epistemologique et education physique
«Dictionnaire de philosophie ou vers une science du mouvement humain Le Boulche»

Etude du contexte physique du projet d’architecture iconChristian Estrosi inaugurera lundi l’exposition «la ville fertile»,...
«la ville fertile», conçue et réalisée par la Cité de l’architecture & du patrimoine, qui se tiendra jusqu’au 4 janvier 2014 au Forum...

Etude du contexte physique du projet d’architecture iconContexte : Milieu de xixème







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com