Sociologie des publics Semestre 5 Chapitre 1 : le public et les mass-médias







télécharger 101.66 Kb.
titreSociologie des publics Semestre 5 Chapitre 1 : le public et les mass-médias
page5/6
date de publication21.10.2016
taille101.66 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > comptabilité > Documentos
1   2   3   4   5   6

Chapitre 3 – Télévision et société


Etudier la relation des individus au média en termes d'expérience revient à comprendre le mouvement entre identité ou sphère individuelle et sociale.

Ces mouvements entre individus dans le domaine social sont perceptibles à différents niveaux :

  • dans la façon dont le téléspectateur se décrit

  • dans son apprentissage des rôles sociaux

  • dans la façon dont il décrit ses communautés d'appartenance

  • dans ses formes de participation et d'engagement

Autoportrait du téléspectateur


Boulier a demandé à des individus de décrire la relation qu'ils entretenaient avec la télévision.
Voici ce qu'ils en disent :

  • Je regarde mais je ne regarde pas → le discrédit est subit mais dénié

  • Je regarde mais je regarde parce que je suis forcé par moi-même ou par les autres → LE discrédit est subit mais détourné / négociation sociale

  • Je regarde seulement ce qu'il est bon de regarder → Le discrédit est reconnu

  • Je regarde parce que j'aime et que je n'ai pas honte de le dire → Le discrédit est contredit de façon offensive.

Ces 4 propositions mettent toutes en avant le discrédit de la posture du téléspectateur. La télévision souffre souvent d'un déficit de légitimité. De ce fait, les individus s'efforcent de mettre la télévision à distance et s'efforcent de prouver leur capacité à la maîtriser ou à la gérer.

Ces réponses peuvent être analysées à travers le croisement de deux axes :

  • axe de négociation sociale : il va de la maîtrise à l'absence de maîtrise des programmes

  • axe d'investissement émotionnel : il va d'un ton passionné à un ton indifférent

La réception de la télévision en général est colorée par le déficit d'image dont souffre la télévision et aussi, par la figure d'un téléspectateur idéal qui saurait parfaitement maîtriser sa consommation. Ce qui se passe au niveau général de la télévision se passe aussi au niveau des programmes. Les commentaires qui circulent à propos d'une émission vont forcément influencer la position des individus de la réception.

Selon Dayan, la réception est toujours secondaire. La légitimité de la réception dépend directement des commentaires qui circulent dans l'espace public. Dans la façon dont les individus décrivent leur relation à une émission, ils ont toujours à l'esprit les représentations et images qui circulent à propos de la dite émission et celle du public des émissions.

Les apprentissages sociaux


La télévision joue un rôle manifeste dans la définition des places et plus précisément dans la construction des frontières entre groupes sociaux, notamment entre parents et enfants. Selon Meyrowitz, la télévision dans les foyers tend à brouiller les frontières entre les groupes sociaux et à rapprocher adultes et enfants. La télévision est un secteur d'apprentissage pour les enfants.

Étude de cas : Hélène et les garçons
Série collège 92-94 dont la cible prévue était les adolescents. Finalement, elle a marché auprès des enfants et préadolescents. Cette série est devenue une série de confrontation sociale. Les adultes ne comprenaient pas cet engouement envers celle-ci. Ils la trouvaient trop niaise et sans avenir.

Analyse du courrier des lecteurs.

La première étape consiste à traduire le courrier des lecteurs.
Qui écrivent ? Entre 600 & 1000 lettres sont envoyés à Hélène Roless en 1995 qui viennent souvent des communes rurales et des banlieues difficiles. 90% du courrier est féminin, ce qui signifie que les garçons sont détachés de la fiction. Ils ont une réserve vis-à-vis des sentiments qui sont auto censurés. Les filles exposent et expriment leurs attachements aux personnages de la fiction, les garçons non. Les femmes sont plus fans que les hommes qui dévalorisent leurs sentiments.

La seconde étape est la description des lettres.
Lettres rédigées de plusieurs couleurs, de photos, de dessins : le courrier est onirique. La tonalité souvent joyeuse (fête d’écrire à Hélène) peut être une lettre de détresse, d’expression de solitude, de dévalorisation. Il y a un décalage entre les scènes sur joués de la série et la sincérité des émotions décrites dans le courrier. Le jeu de cadres de la série rend les émotions réelles. L’héroïne ressemble à toutes les femmes, on la sent proche de nous.

La troisième étape est le classement par thèmes de lettres.
Le thème de fanitude (lettres de fans) : qu’est ce que c’est ? Les fans des courriers ne sont pas crédule (ils ne confondent par l’amour du personnage et la vie réelle) ; les fans écrivent à des civils qu’ils distinguent du personnage qu’ils ont vu à l’écran (les méchants sont des personnages joués) ; les fans ont une démarche humaine entre échange humain entre acteurs & fans et non personnages & fans, on recherche une relation émotionnelle avec la personne civile qui joue le personnage ; ils recherchent si l’acteur civile est en adéquation avec le personnage qu’ils chérissent.

Amitié télévisuelle pour ‘Hélène & les garçons’  Les fans sont dans la recherche d’une attache émotionnelle. Lors d’un moment de manque relationnel, les acteurs apparaissent comme des amis par l’image lisse et gentille qu’ils émettent. Le Sur-jeu des acteurs les rendent caricaturalement Bons ou Mauvais. Avoir une image de gentille c’est transmettre et véhiculer l’idée que l’on peut être pour ceux qui en ont besoin un ami à ‘portée de main’. Les personnes seules ou complexés vont idolâtrer les personnages en rêvant d’être eux. Ne pouvant être dans leurs peaux, on cherche à s’en rapprocher.

La relation avec l’idole semble résister aux changements, elle se transporte par des images télévisées. Elle surmonte les séparations. De plus on peut s’associer à des physiques dits ‘parfaits’, les amitiés en décalages physiques sont permis par la télévision : on est dans la communauté des âmes et non des physiques.

L’art d’aimer pour ‘Hélène & les garçons’  C’est véritablement l’expression de pulsions amoureuses adolescentes. On est dans les premiers émois, dirigés pour la plupart par un attrait physique par l’acteur. Il représente un ensemble de codes et d’idéaux de beauté dont les jeunes filles, souvent délaissés, se saisissent pour échapper à un réel échange. Elles sont envoutées par les personnages et l’image qu’ils peuvent dégagées jusqu’à une hystérie psychologique et sexuelle. Elles se projettent dans le futur, croient en la possibilité de voir leurs fantasmes se réaliser. Elles paraissent comme envoutés par un physique, une image télévisuelle souvent travaillé. Elles n’ont plus le discernement entre l’acteur réel, qui est payé et qui vit de son jeu et le personnage qui peut être célibataire. Ce qui les importe, c’est l’intérêt que pourrait émettre en retour le destinataire de la lettre : elles veulent recevoir un retour, un même bref intérêt pour ne pas être dans l’amour à sens unique.

D’un coté, il y a un engouement pour l’exhibition des sentiments puis une réserve, une sorte de distance en fin de lettres. On se déclare mais sans prendre la chose au sérieux. Elles expriment la possibilité d’une rêverie. Elles savant qu’elles aiment unilatéralement mais elles savent que cette chimère crée des émotions tangibles. C’est généralement un attrait et une pulsion générée par le physique. Elle accepte cet art d’aimer médiatique en connaissant la jalousie, l’espoir, l’envie d’être une autre… c’est une relation sans risques qui ne doit pas se concrétiser de manière immédiate. Désir de toucher, de frissons. La série est considérée pour les plus jeunes comme étant réaliste alors qu’elle est décriée comme étant l’inverse. Le personnage clé fonctionne avec la série comme un rite d’initiation à la grammaire amoureuse ;
1   2   3   4   5   6

similaire:

Sociologie des publics Semestre 5 Chapitre 1 : le public et les mass-médias iconChapitre Préliminaire : introduction épistémologique à la Sociologie Politique
«la plus ancienne et la plus neuve des disciplines Scientifique et Morale». Nous allons démarrer notre ensemble de cours sur cette...

Sociologie des publics Semestre 5 Chapitre 1 : le public et les mass-médias iconL’art contemporain passionne, déconcerte, contrarie. Captivant l’attention...
«Pendu derrière son grand tableau…» : "Les Demoiselles d’Avignon" ont 100 ans

Sociologie des publics Semestre 5 Chapitre 1 : le public et les mass-médias iconChapitre I : definition et classification des entreprises chapitre...

Sociologie des publics Semestre 5 Chapitre 1 : le public et les mass-médias iconAtouts des arts de la rue en territoire urbain
«indisciplinaire» contribue depuis plus de trente ans à renouveler les langages esthétiques en se positionnant dans l’espace public...

Sociologie des publics Semestre 5 Chapitre 1 : le public et les mass-médias icon1 Qui parle d’Education aux médias et à l’information ? Qu’en disent-ils ?
«Programme de formation pour les enseignants» L’emi regroupe des connaissances essentielles sur

Sociologie des publics Semestre 5 Chapitre 1 : le public et les mass-médias iconChapitre 1 le groupe des six – les prémisses du jazz

Sociologie des publics Semestre 5 Chapitre 1 : le public et les mass-médias iconProgramme du semestre 2 annee 2011

Sociologie des publics Semestre 5 Chapitre 1 : le public et les mass-médias iconUn projet interdisciplinaire Collège «Les Pierres Plantes» Montalieu-Vercieu
«Développer les projets culturels et interculturels, notamment auprès des publics éloignés», «Développer la culture du partenariat»,...

Sociologie des publics Semestre 5 Chapitre 1 : le public et les mass-médias iconAssociation des Juristes Spécialisés en Contrats Publics

Sociologie des publics Semestre 5 Chapitre 1 : le public et les mass-médias iconProgramme du printemps regional
«Face-à-face, le banquet chez les Grecs et les Etrusques», autour de l’exposition temporaire, par Mathilde essamet, chargée du service...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com