Historiquement, IL n’est pas correct que le Circuit Zolder date de 1963 (c’est un fait que nous voulons situer exactement). Les origines du seul circuit flamand







télécharger 74.92 Kb.
titreHistoriquement, IL n’est pas correct que le Circuit Zolder date de 1963 (c’est un fait que nous voulons situer exactement). Les origines du seul circuit flamand
page1/3
date de publication14.12.2016
taille74.92 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3




Pré 1963:
Historiquement, il n’est pas correct que le Circuit Zolder date de 1963 (c’est un fait que nous voulons situer exactement). Les origines du seul circuit flamand se situent autour des années ’50 du dernier siècle. Depuis des années déjà, le club de motards local fit des tours autour du clocher de Zolder et il décida qu’il était grand temps de trouver un emplacement approprié pour organiser des courses de vitesse. En 1961, le ‘circuit de Terlaemen’ fut mis sur pied et bientôt, les plans pour étendre le trajet prirent forme. Le nom Hans Hugenholtz fut cité, les dés furent jetés et peu après – façon de parler, bien sûr – le plan d’un circuit qui, malgré quelques modifications radicales, est toujours identifiable de nos jours, fut mis sur le tapis.
1963
La moindre chose qu’on ne puisse dire de l’inauguration par le Ministre de la Circulation de l’époque Fred Bertrand, le père de Hilde Houben-Bertrand, le Gouverneur actuel de la Province du Limbourg, en date du 19 juin 1963, c’est qu’elle ne fut pas l’une des plus conventionnelles: le ruban traditionnel étant remplacé par un câble en acier, les ciseaux par un chalumeau, elle fut tout au moins mémorable.

Rob Slotemaker (coureur de niveau et plus tard le fondateur de l’école de dérapage de Zandvoort) remporte le Grand Prix du Limbourg, et la première ‘grande’ course pour les voitures de tourisme, les Coupes de Terlaemen, annonce une longue série d’événements prestigieux. Le premier record du tour le plus rapide pour GT fut chronométré par Ben Pon sur une Porsche Carrera.

La ‘course’, celle des deux-roues bien entendu, se rendit, elle aussi, dès le tout premier début à Zolder: Rik Van Looy devint champion de Belgique chez les profs sur le Circuit Zolder.

Pendant les années 1963 et 1964, les fameux ‘fils de protection’ furent installés le long du Circuit Zolder.
1964
Au mois de mars 1964, les premières ‘Coupes de Belgique’ furent organisées, un genre de prédécesseur du New Race Festival contemporain: quasi tous les championnats nationaux figurèrent au programme.

Les Coupes de Terlaemen débarrassèrent le plancher pour l’ETCC, le championnat européen pour voitures de tourisme pour ainsi dire. La Belgique fut représentée par Ickx, Vernaeve et Holvoet. Lucien Bianchi termina à la deuxième place dans la Formule 2. Denny Hulme remporta la victoire et trois ans plus tard, le titre mondial de F1. Le premier tour le plus rapide fut réalisé par Peter Arundell (UK) sur une Lotus Ford (Formule Junior): 1’41”00, vitesse moyenne 149,132 à l’heure. En ce moment-là, la longueur du Circuit Zolder fut ‘à peu près 4,2 kilomètres’.
1965
Les Coupes de Terlaemen réapparurent au programme et présentèrent un programme impressionnant. A retenir surtout : la victoire de Jacky Ickx dans la Division 3 des voitures de tourisme sur une Ford Mustang.

La grille de départ du Grand Prix de Formule 3 présenta quelques célébrités, parmi eux Clay Regazzoni et Piers Courage. Les Belges se firent attendre encore un petit peu dans ce championnat. Teddy Pilette (ce nom réapparaîtra encore quelques fois dans l’histoire du Circuit Zolder) se présente sur une Formule Vee, en 1965 une nouveauté populaire sur le circuit. André Pilette choisit le Circuit Zolder pour établir son école célèbre, pendant presque deux décennies le décor d’un va-et-vient permanent de nombreux talents, cherchant à se perfectionner. Pilette lui-même disputa la Formule 1 entre ’51 et ’64, successivement sur une Talbot, une Connaught, une Gordini et une Ferrari et en ’54, il marqua 2 points sur la Gordini.
1966
Le gros titre de 1966 fut incontestablement le Grand Prix de Formule 2. A l’époque, les célébrités de la F1 disputèrent également les GP de F2 les plus intéressants. Le champ de 1966 (Brabham, Hulme, Rindt, Arundell, Hill, Ickx, ...) laisse présumer que le GP de Zolder fut un des ‘plus intéressants’. Brabham gagna la course, tout en chronométrant un nouveau tour le plus rapide (1’37”20, vitesse moyenne 156 à l’heure, la longueur du Circuit Zolder en ce moment-là était de 4,184 km), et en plus, il prit son troisième titre mondial dans la Formule 1. Le vainqueur du Grand National fut Jean ‘Beurlys’ Blaton (sur une Ferrari LM).
1967
Dans le Grand Prix de F2, John Surtees laisse Clark et Beltoise derrière lui. Quelques trente années plus tard, Surtees retournerait jusqu’à deux fois à Zolder à l’occasion de l’European Historic Grand Prix, à l’invitation de Mercedes-Benz. Il se souvient encore ‘comme si cela datait d’hier’ comment il donna le coup de grâce à Clark en circulant sur l’herbe. Les Coupes de l’Avenir portent sur scène des noms tels que Derek Bell, Depailler et Morris Nunn (ancien propriétaire du team ENSIGN et actuellement actif dans l’Indy Car en tant que propriétaire de team).
1968
Mai ‘68 à Zolder... Jochen Rindt gagne la première manche du GP de Formule 2 en date du 5 mai, Ickx remporte la deuxième. Sur la liste des participants, il figure également un certain Max Mosley (sur une Brabham BT 23C), à l’époque quasi inconnu, actuellement toujours le président de la FIA. Une autre particularité de 1968: la toute première course de Formule Ford fut disputée en dehors de l’Angleterre et bien à Zolder. L’Australien Tim Schenken remporta la victoire, Claude Bourgoignie fut deuxième

1969
Au Circuit Zolder, le cyclisme n’est jamais loin … Le Championnat du Monde pour les profs se termine par un sprint légendaire : en battant notre compatriote Julien Stevens de quelques millimètres à peine, le Hollandais inconnu Harm Ottenbros lui chipa le maillot arc-en-ciel au nez. Bien qu’il soit inconnu, il remporta quand-même la médaille d’or.

Jochen Rindt remporte pour la deuxième fois le Grand Prix de Formule 2 à Zolder, devant Jacky Ickx et Piers Courage. Rindt avait pris le goût… Il fit même enregistrer un nouveau tour le plus rapide sur sa Brabham: 1’27”30, vitesse moyenne 170,39 à l’heure. Dans la Formule Ford, nous retrouvons entre autres notre voisin du nord Huub Vermeulen, qui de nos jours se rend encore souvent au Circuit Zolder : il y organise plusieurs fois par an des activités, telles que les formations de la Rensportschool Zandvoort.
1970
La première course de Formule 5000 eut lieu pendant le Trophée International de la Mer du Nord, organisé avant sur la base des forces aériennes de Koksijde. Peter Gethin (McLaren) le remporte sur Mike Hailwood et Gordon Spice. Nous retrouverons le nom Spice par après dans le Groupe C, qui participera d’ailleurs au 29th European Historic Grand Prix à Zolder.

La première édition des Bergischer Löwe, pendant les années ’80-’90 l’hôte de DTM, est inscrite au calendrier de 1970. Pendant longtemps, cet événement fut l’aîné des événements organisés au Circuit Zolder; actuellement, cet honneur est réservé à l’Historic Grand Prix.

Le Grand National pour Voitures de Tourisme Spéciales est remporté par Yvette Fontaine, qui fut couronnée la toute première championne belge en 1969. Erik De Vlaeminck devient Champion du Monde de Cyclo-cross, c’est le quatrième de ses sept titres. Jusqu’à nos jours, il reste l’empereur absolu du cyclo-cross.

Jochen Rindt, le voilà de nouveau, gagne pour la troisième fois le GP du Limbourg de F2 ; malheureusement, il meurt victime d’un accident à Monza, mais le titre mondial de F1 lui est décerné à titre posthume. Son nom restera éternellement associé au flambage juste derrière le virage Bolderberg.
1971
Une année intéressante pour le sport automobile belge: suite à l’annulation du GP de Belgique à Spa, les circuits de Nivelles et Zolder entrèrent en ligne de compte pour l’organisation du “bien suprême”. Suite à un tour de rôle, le GP de Belgique fut organisé à Nivelles en 1972 et 1974 et en 1973, sur le Circuit Zolder.

Roland Bruyseraede prend le relais de Pierre Stasse comme directeur de course et les Can-Am se rendent à Zolder à l’occasion des Coupes de Belgique. En 1970, Pedro Rodriguez eut encore remporté le Grand Prix de F1 sur le circuit de Spa-Francorchamps ‘traditionnel’ sur une BRM et à Zolder, il disputa la dite ‘Interserie’ (le pendant européen de Can-Am) à Zolder également sur une BRM.
1972
Le GP de F1 se déroule à Nivelles. Bien que 1972 ne soit pas une année prestigieuse pour le Circuit Zolder, nous pouvons certainement dire que c’était un silence lourd de menaces … On profita du calme pour construire la chicane, qui devait réduire le risque airborne sur la colline Sacramentshelling ; une intervention réussie d’ailleurs. Le sport automobile s’était développé à un tel point que des interventions sur le plan de la sécurité s’imposent. Au début des années ’70, les ‘fils de protection’ furent remplacés systématiquement par les rails de protection.

Pendant les Coupes de Belgique, la Formule Vee porte quelques compatriotes sur la scène: Pierre Dieudonné, Daniël Herregods et Willy Braillard, ainsi que les futurs chefs de la F3 allemande Bertram Schäfer & Jozef Kaufmann.
1973
Les 10ième Coupes de Belgique s’avèrent des porte-bonheur pour Julien Vernaeve: sur sa BLMC Cooper S, il gagna la course du Groupe 2, précédant – entre autres – un certain Albert Vanierschot (3ième) (NSU). Arie Luyendijk, futur vainqueur de l’Indy 500, fait ses débuts à Zolder dans la Formule Ford.

Mais le gros titre de l’année 1973 est sans doute le premier Grand Prix de Formule 1 de Belgique sur le Circuit Zolder. Les préparations continuèrent jusqu’à quelques heures avant les premiers essais qualificatifs et alors, il s’est avéré que la couche d’asphalte était incapable de résister au couple élevé des bolides de F1. La guilde des coureurs commençait à contester… Une nouvelle couche d’asphalte dut apporter la solution et heureusement, Ickx prêta un coup de main. Il engagea la piste sur sa Ferrari 312 B2, bientôt suivi par le reste du peloton. Le premier GP fut sauvé. Suite à cette histoire, la chicane devant la ligne droite porte le nom de Jacky Ickx.

François Cevert chronomètre un nouveau tour le plus rapide sur une Tyrrell-Ford (1’25”42, vitesse moyenne 177.85 à l’heure, pour une longueur de circuit de 4,221 km). Stewart, Cevert et Fittipaldi constituent le premier podium de l’histoire de F1 à Zolder.

Le premier EG Trophy (+ 1300 ch.) est remporté par Claude Bourgoignie sur une Ford Capri.
1974
Fait important: le tout premier European Historic Grand Prix. Malgré son jeune âge, 29 ans à peine, le doyen des organisations au Circuit Zolder.

L’autre Grand Prix, celui de Formule 1, se déroula comme prévu à Nivelles, lorsque la Formule 5000 se rendit de nouveau à Zolder. Une fois de plus, Peter Gethin fut le premier à franchir la ligne d’arrivée, suivi par Evans et Craft. Teddy Pilette participa sur une Chevron B28.

Peltier gagne l’EG Trophy.
1975
Cette année-là, les modifications apportées au circuit se situaient principalement à la hauteur de la chicane Jacky Ickx (qui devint plus serré par rapport au ‘faible’ double coude d’autrefois).

Le deuxième Grand Prix de Formule 1 résulte dans un nouveau tour le plus rapide pour Clay Regazzoni. Il chronomètre 1’26”76 (vitesse moyenne 177,85 à l’heure). Jusqu’en 1984 (Arnoux), le record du tour le plus rapide évolue jusqu’à 1’19”294, soit une vitesse moyenne de 193,497 à l’heure. Entre 1975 et 1984, la longueur du Circuit Zolder restait de 4,262 km. Officieusement, Alboreto est le détenteur du record du tour le plus rapide : en 1984, il fit enregistrer un temps chrono extrêmement net de 1’14”46. Vitesse moyenne: 204,997... Niki Lauda (qui devint champion cette année-là), gagna le GP sur une Ferrari devant Scheckter et Reutemann. Ickx participa sur une Lotus. Dans la F5000, Pilette remporta la deuxième place dans la deuxième manche. Pour changer, l’EG Trophy fut remporté par les Belges, plus particulièrement par Hughes de Fierlant et Jean Xhenceval.
1976
Lauda se montre de nouveau le plus fort dans le GP de F1, quelques mois avant son crash enflammé sur le Nürburgring, et il précède Regazzoni et Laffite. Scheckter, introduisant une nouveauté dans la F1, la six-roues Tyrell, termine en quatrième position. Jacky Ickx (sur une Shadow médiocre) ne fut pas qualifié, le seul Belge sur la grille de départ fut Patrick Nève (March). Dans l’EG Trophy, Jean-Michel et Philippe Martin occupèrent la première place grâce à leur Opel Commodore GS/E. Ils précédèrent entre autre Han Tjan, au courant des années ‘90 le grand chef sportif de Nissan Europe. Le premier passage du Championnat européen de F3 apporta du succès à Rupert Keegan. Par après, Keegan est passé à la F1, où il a défendu entre autre les couleurs de Durex.
1977
Dans le Marlboro Cup F750 GP de Belgique (vitesse motos), le prédécesseur des Superbikes contemporains, Steve Baker (US) franchit la ligne d’arrivée en première position, suivi par Marco Luccinelli, et Johny Cecotto (que l’on pouvait admirer régulièrement à quatre roues à Zolder : il participait tant bien à la F1 qu’au DTM, au V8 Star et à l’EG Trophy).

Pendant ce GP, Didier de Radiguès remporta le ‘Samourai Kawasaki’, et Hervé Regout la Consolation Cup F750. Eux aussi, ils s’y connaissaient à la course de vitesse …

Patrick Nève et Dieter Quester (Alpina BMW 3.0 CSL) se montrèrent les plus forts pendant l’EG Trophy, lorsque Hans Heyer termina le Deutsche Rennsport Meisterschaft (pendant les Bergischer Löwe) en première position au volant d’une Zakspeed Escort.

N’oublions pas de dire encore que Gunnar Nilsson (Lotus) gagna le GP de F1 devant Lauda et Peterson.

La liste d’honneur de la première édition des 24 Heures de Zolder, qui fête son vingt-cinquième anniversaire cette année d’ailleurs, reprend Dirk Vermeersch, Rudy Frahm et Baudoin Corbiau (Autobianchi A112 Abarth) comme vainqueurs. Pier-Carlo Ghinzani inscrit la manche zoldrienne du Championnat européen de Formule 3 à son palmarès et Huub Rothengatter gagne la course allemande.
1978
Mario Andretti (champion du monde cette année-là) remporte le cinquième GP de F1 qui est organisé sur le Circuit Zolder, Peterson et Reutemann sont respectivement deuxième et troisième. Dans la marge, nous devons noter qu’en 1978, nous faillions de vivre le début de Bernard de Drijver en Formule 1, pour l’écurie Ensign, dont Ickx défendit également les couleurs. Le Grand Prix de Zolder sert de décor pour les duels légendaires entre Thierry Boutsen et ‘Fonske’ Taels dans la Formule Ford. Oh, ces bons temps ! Boutsen domina d’ailleurs le championnat du début jusqu’à la fin. Dans l’EG Trophy, Eddy Joosen et Mon Van Hove remportent la victoire sur leur Luigi BMW 3.0 CSL, lorsque Teo Fabi devient le ‘numéro un’ du Championnat européen de Formule 3. Jan Lammers se sa part remporte la manche de la Formule 3 allemande.
1979
Racing For Zolder voit le jour: Thierry Boutsen passe à l’action dans la Formule 3 et gagne la race d’ouverture de la version allemande pendant les Bergischer Löwe. Alain Prost remporte la course du Championnat européen de Formule 3 à Zolder, entouré d’une belle compagnie: Streiff, Alboreto, Bleekemolen, Luyendijk, Alliot, ou encore Slim Borgudd, le batteur du groupe suédois Abba, qui prendrait plus tard également les commandes d’un F1, puis … d’un truck).

Le championnat de F1 Aurora (la version anglaise de la Formule 1), à Zolder gagné par David Kennedy, mérite, lui aussi, une mention spéciale. De Dryver, Bourgoignie, Nève et Giacomo Agostini, détenteur du plus grand nombre de victoires dans les GP de vitesse pour motos, participèrent également à la race.

Passons alors à la Formule 1: Scheckter (champion du monde en 1979) termina la course en première position, Laffite et Pironi sont deuxième et troisième. Pas de Belges au départ, mais bien un Hollandais, notamment Jan Lammers, qui arriva en dixième position. L’avant-programme présenta la première mondiale de la ‘Procar BMW M1 Cup’, qui fut remportée par Elio De Angelis ; Toine Hezemans (Carsport Holland et USA), père de Mike Hezemans, qui apparaîtra par après dans le FIA GT et le Belcar, termine en deuxième position.
  1   2   3

similaire:

Historiquement, IL n’est pas correct que le Circuit Zolder date de 1963 (c’est un fait que nous voulons situer exactement). Les origines du seul circuit flamand iconIl faut être reconnaissants à Jean-François mattei, avons-nous dit, d’avoir écrit
«nous n’avons pas d’existence propre, nous ne voulons pas, nous ne voulons d’aucune façon, qui serait nécessairement particulière,...

Historiquement, IL n’est pas correct que le Circuit Zolder date de 1963 (c’est un fait que nous voulons situer exactement). Les origines du seul circuit flamand icon1er courrier d’intention, concernant le projet de circuit datant de février 2007

Historiquement, IL n’est pas correct que le Circuit Zolder date de 1963 (c’est un fait que nous voulons situer exactement). Les origines du seul circuit flamand iconAteliers d’électronique audio, synthétiseurs analogues, circuit-bending,...

Historiquement, IL n’est pas correct que le Circuit Zolder date de 1963 (c’est un fait que nous voulons situer exactement). Les origines du seul circuit flamand icon"la vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil"(f w nietzsche)
«Le mlc n’est pas prêt, le mlc est dans une phase d’introspection. Nous interrogeons nos certitudes et nous allons attendre de voir...

Historiquement, IL n’est pas correct que le Circuit Zolder date de 1963 (c’est un fait que nous voulons situer exactement). Les origines du seul circuit flamand iconRencontre avec les œuvres – ce2 cm1-cm2 – Collège – Lycée – Université Durée 1h15
«fait-main» : seul le processus de fabrication est mis en avant, l’action sur un matériau, la réaction d’une matière

Historiquement, IL n’est pas correct que le Circuit Zolder date de 1963 (c’est un fait que nous voulons situer exactement). Les origines du seul circuit flamand iconLes enjeux d’une production cinématographique en France
«d’exception culturelle», notion qui a fait débat. La culture n’est pas un bien ou une marchandise comme les autres. Le cinéma fait...

Historiquement, IL n’est pas correct que le Circuit Zolder date de 1963 (c’est un fait que nous voulons situer exactement). Les origines du seul circuit flamand iconExtrait de la correspondance de Gustave Flaubert
«Le seul moyen de n’être pas malheureux c’est de t’enfermer dans l’Art et de compter pour rien tout le reste»

Historiquement, IL n’est pas correct que le Circuit Zolder date de 1963 (c’est un fait que nous voulons situer exactement). Les origines du seul circuit flamand iconIl n’est sans doute pas anodin de constater qu’un des premiers ready-made...
«n’importe quoi peut-être de l’art mais tout n’est pas de l’art». Fountain est un objet comme n’importe lequel, mais Duchamp en a...

Historiquement, IL n’est pas correct que le Circuit Zolder date de 1963 (c’est un fait que nous voulons situer exactement). Les origines du seul circuit flamand iconIl est impossible au quotidien de ne pas conclure de contrat. Ce...
«si vieille conclusion qui est bien certaine, IL n'y a pas de fin dans l'évolution du droit des obligations»

Historiquement, IL n’est pas correct que le Circuit Zolder date de 1963 (c’est un fait que nous voulons situer exactement). Les origines du seul circuit flamand iconNote. Le président sur tous les fronts depuis l’élection de Nicolas...
«Il y a une guerre des classes, c’est un fait, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com