Obsession, invasion, contamination dans l'art contemporain







télécharger 73.72 Kb.
titreObsession, invasion, contamination dans l'art contemporain
page1/2
date de publication16.10.2016
taille73.72 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2
OBSESSION, INVASION, CONTAMINATION DANS L'ART CONTEMPORAIN


http://1.bp.blogspot.com/-8vjhujm_9lk/uwt2rhy6yri/aaaaaaaajzy/xhbihpxxvms/s1600/eaa0161bfda9a31d47d8a2319b16c8ad.jpg

SCHWITTERS Kurt (1887-1948), Merzbau, 1923-1933, maison de l'artiste à Hanovre, photo de 1932,

 sculpture évolutive, inachevée et disparue, occupant progressivement 3 étages et 8 espaces de la maison, construite avec des matériaux pauvres et de récupération (bois et plâtre peints en blanc, papiers, métaux) en forme d'éléments géométriques, et des objets trouvés ou donnés (fragments de miroirs, de poupées, cravate, dentier, lettres, mèche de cheveux, flacon d'urine...) placés dans des niches consacrées à des artistes, des amis, à l'amour...

Les notions artistiques d'invasion ou de contamination convoquent les idées de répétition, de série, d'accumulation, de collection mais également celles de recouvrement, de prolifération, de parcours, d'obstacle, d'étouffement, d'agression ou d'obsession. 

Un motif en 2D (pois, rayures, dessins, images, textes) ou en 3D, inerte (ficelle, excroissance en papier ou tissu, objet, végétal, matière alimentaire) ou parfois mobile (objet, animal vivant), envahit la surface des tableaux, des sculptures, gagne le corps des humains (artiste, assistants, visiteurs), se répand dans le lieu d'exposition (murs, sols, plafonds) ou le paysage naturel, et le transforme.

Cette invasion correspond à la redéfinition de l'oeuvre d'art et à ses formes les plus actuelles : installations, performances, installations in situ, environnements, œuvres modulables, œuvres additionnées de sons, de lumières et d'odeurs, œuvres rendant le visiteur interactif et l'invitant à un parcours sensoriel et psychologique, oeuvres éphémères conservées par les traces photos et vidéos.

Il est nécessaire de reconnaître ici le rôle de pionniers qu'ont joué dans ce domaine les artistes dadaïstes et surréalistes dans la première moitié et le milieu du XX° siècle. Cette tendance, qui s'est accentuée depuis les années 1960, en traversant de nombreux courants comme le Body Art, l'Art conceptuel, le Nouveau Réalisme ou le Land Art, perdure chez les artistes du XXI° siècle.

http://2.bp.blogspot.com/-g4j1i91fylo/uskv7i6jnei/aaaaaaaajce/ovbhhdgpdxk/s1600/tumblr_lxjolrd3qs1r9j6pro1_250.jpghttp://3.bp.blogspot.com/-vas1jbuv9ks/uskjslsfkei/aaaaaaaajbc/ki3tcnazf5q/s1600/1938-duchamp-paris-08_big.jpg Marcel DUCHAMP (1887-1968), Sculpture de voyage, New-York, 1918,

installation en caoutchouc coloré, faite de lamelles irrégulières découpées dans des bonnets de bain et collées, dans un réseau flexible de ficelle aux dimensions variables ("une sorte de toile d'araignée composée de toutes les couleurs"), installées dans son atelier new-yorkais puis ses chambres d'hôtel en Argentine ; l'oeuvre s'est désintégrée vers 1921.
DUCHAMP Marcel (1887-1968), 1200 sacs de charbon suspendus au plafond au-dessus d'un poêle, détail, 1938,
Exposition Internationale du Surréalisme, Paris, janvier-février 1938.

L'artiste conçoit le hall principal pour ressembler à une grotte souterraine avec 1200 sacs de charbon suspendus au plafond. Une seule ampoule fournissant l’éclairage, une lampe de poche est donnée à chaque visiteur pour contempler les oeuvres à l'intérieur. Le tapis est rempli de feuilles mortes, de fougères et d'herbes, et l’arôme de torréfaction du café remplit l'air. 
http://3.bp.blogspot.com/-_jfi2ig386m/uskjugixc9i/aaaaaaaajbk/cls9wfb9p6u/s1600/1942-duchamp-ny.jpg

DUCHAMP Marcel (1887-1968), Le Fil (Mile of String), 1942, 

installation dès le vernissage de l'Exposition First Papers of Surrealism, New-York, octobre-novembre 1942.
La ficelle en tension crée un parcours dans l'exposition et un voile et un réseau devant les peintures exposées, obligeant à regarder à travers.

 Cependant, l'installation a surtout lieu au plafond, l'espace étant libre au-delà du premier plan.

http://1.bp.blogspot.com/-sna-2shpdty/uskxje1s3li/aaaaaaaajcq/psejj5x42zq/s1600/b-1938-dali+salvador,+taxi+pluvieux,+1938+expo+int.,+mannequins,+endives,+laitues,+escargots,+arrosage..jpghttp://4.bp.blogspot.com/-jbqsuwgxike/usg3kewlyzi/aaaaaaaai-q/yqxogior9og/s1600/1953-magritte+ren%c3%a9,+1898-1967,+golconde,+1953,+hst,+100x80+cm,+houston,+menil+collection.jpg

DALI Salvador (1904-1989 ), Taxi pluvieux, 1938, ensemble et détail,

Exposition Internationale du Surréalisme, Paris, Galerie des Beaux-Arts,

voiture noire, mannequins, endives, salades (laitue et chicorée), escargots de Bourgogne vivants, système d'arrosage

(une femme en robe du soir est conduite à l'Opéra en taxi par un conducteur au chapeau-requin ; elle est assise parmi les salades et les escargots).

Une réplique de cette oeuvre est conservée au Théâtre-Musée Dali de Figueras.
MAGRITTE René (1898-1967), Golconde, 1953,

 huile sur toile, 100x80 cm, Houston, Menil Collection.

Une pluie de figures raides, impersonnelles, en costume (rappelant l'artiste), s'abat sur la ville.

http://4.bp.blogspot.com/-qdawwbwhaeo/uskjuunb3ui/aaaaaaaajbo/dpxnx_xjpa0/s1600/1960-arman.leplein.fullup.19601316539344175.jpg

ARMAN (1928-2005), Le Plein, 1960,

exposition à Paris, Galerie Iris Clert, octobre 1960.

L'artiste remplit la galerie d'objets de rebut et de détritus triés de poubelles.

Cependant, l'exposition est stoppée au bout de 10 jours, du fait de débuts de décomposition.

http://1.bp.blogspot.com/-8t4ynldqcmg/usg3kkb7kpi/aaaaaaaai-m/8kuk7o_xgmc/s1600/1961-malaval,+le+grand+reliquaire,+1961,+materiaux+divers,+93x147x18+cm,+paris+galerie+daniel+gervis.jpg

 MALAVAL Robert (1937-1980), Le Grand Reliquaire, 1961,

 matériaux divers, 93x147x18 cm, Paris Galerie Daniel Gervis.

"L'aliment blanc" est du papier mâché encollé qui recouvre tout, tableau, relief, objets et corps, dans les oeuvres de l'artiste des années 1961-65.

 L'artiste s'est inspiré d'une part de la technique des carnavaliers niçois et d'autre part de l'observation des vers à soie.
 Cet "aliment blanc" a souvent été considéré comme la métaphore d'un mal proliférant et inévitable.
http://3.bp.blogspot.com/-73yerdrqjbq/usg3k4j_shi/aaaaaaaai-s/8ns7ia3b51o/s1600/1963-robert+malaval+1937-1980+germination+d%27un+fauteuil+louis+xv,+1963,+sculpture-objet+aliment+blanc,+90x63x68+cm,.+collection+de+l%27artiste..jpghttp://3.bp.blogspot.com/-unnloexmloi/usg3lqr1qui/aaaaaaaai-k/8blyx1gu_ti/s1600/1964-malaval,+aliment+blanc+cultivable+femme+assise,+1964,+mat.+div.+135x117x80+cm,+paris,+coll.+part..jpg

 MALAVAL Robert (1937-1980), Germination d'un fauteuil Louis XV, 1963,

 sculpture-objet, aliment blanc, 90x63x68 cm, Collection de l'artiste.
 MALAVAL Robert (1937-1980), Aliment blanc cultivable, Femme assise, 1964,

 matériaux divers, 135x117x80 cm, Paris, Collection particulière.

http://1.bp.blogspot.com/-jmbqbwlsyea/usg3kkeyvei/aaaaaaaai-u/_pu02yswcpc/s1600/1959-kusamastudio+new+york,+c.1958-59.jpghttp://1.bp.blogspot.com/-qhjptzcstye/usg3mqtbfbi/aaaaaaaai_i/zdgb_hla55s/s1600/1967-yayoi-kusama-horse+play,+woodstock,+1967-01.jpg

KUSAMA Yayoi (née en 1929), Kusama dans son studio new-yorkais, c.1958-59.

Dès l'âge de 10 ans, l'artiste a des visions hallucinatoires de pois qu'elle reporte sur ses dessins.

Après une carrière de dix ans au Japon, elle détruit toutes ses œuvres anciennes et part s'installer aux Etats-Unis. Là elle met le monde en conformité avec ses visions, recouvrant de ces pois obsédants ses tableaux et dès les années 1960, les corps vivants (le sien ou celui d'autres personnes ou animaux) et les objets (échelles, sièges, barques, chaussures) de formes phalliques en tissu. Elle utilise son propre corps comme oeuvre (performances) et l'intègre dans des environnements s'additionnant de lampes électriques et de miroirs.
KUSAMA Yayoi (née en 1929), Horse-Play, Woodstock, 1967.
http://3.bp.blogspot.com/-fgbtpqtqxds/usg3lxwq56i/aaaaaaaai-o/gwwvlyfhfum/s1600/1963-kusama-accumulation_624.jpghttp://1.bp.blogspot.com/-czfrkz0k5au/uskj_qvlqdi/aaaaaaaajb0/6zxnw3-jllm/s1600/kusama,+accumulation,+1963-64,+new+york.jpg

KUSAMA Yayoi (né en 1929), Accumulation, c.1963,

tissu cousu et bourré, cadre de  chaise en bois, peinture, 90,2x97,8x88,9 cm, New-York, Whitney Museum of American Art.
KUSAMA Yayoi (né en 1929), Compulsion Furniture (Accumulation), c.1964.


http://4.bp.blogspot.com/-va7ch-rkz7u/vfh9vqz4esi/aaaaaaaao0u/heyefqnuwss/s1600/gego%2c.jpg

GEGO (Gertrud Goldschmidt dite, 1912-1994), Reticulàrea, c.1968,

acier inoxydable, 540x350x500 cm, Caracas (Venezuela), Galeria de Arte Nacional.

Le motif de travail de l'artiste est la ligne : avec, elle compose des dessins abstraits sur papier, de petites sculptures de fil de métal plié ou de grands réseaux de fils dans l'espace. 

Cette sculpture transparente révèle l'espace du lieu par son filet, sa transparence et ses ombres, et le mouvement du spectateur dans cet environnement, brouille les lignes et les met en mouvement (art cinétique).

http://3.bp.blogspot.com/-dky8dn4jxxw/usg3miogrci/aaaaaaaai_a/nzsnbcz2dw0/s1600/1968-buren,+1968.jpghttp://4.bp.blogspot.com/-o3ptdjnugjc/usg3qwl22gi/aaaaaaaai_w/4sp8zaaulc8/s1600/1983_buren-paris_0115_005.jpg

BUREN Daniel (né en 1938), Papiers collés blancs et verts, octobre 1968,

travail in situ, colle, papier, Milan, Galerie Apollinaire.

Première exposition où l'artiste a utilisé des bandes de papier de 8,7 cm de largeur, en tant qu'"outil visuel", condamnant notamment l'entrée de la Galerie.
BUREN Daniel (né en 1938), Points de Vue ou Le Corridorscope, mai-juin 1983,

travail in situ à l'intérieur du Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, peinture blanche, tableaux provenant des réserves du musée, miroir, tubes en acier, tissu, son.

L'artiste a construit un long corridor en zigzag percé d'ouvertures montrant l'architecture des bâtiments, des tableaux et des aspects mêmes du corridor.

http://1.bp.blogspot.com/-iagi1uydy4a/uslxwzu0cdi/aaaaaaaajdk/z00fo-uqf5q/s1600/25-raynaud,+la+maison,+1969-1993+et+ses+d%c3%a9bris+au+capac+de+bordeaux.jpg

RAYNAUD Jean-Pierre, La Maison, vue de la salle de bains, 1969-1993 

et  Les 100 containers de ses débris, 1993, Bordeaux, CAPC.

L'artiste utilise notamment dans ses œuvres le carrelage blanc en céramique à joints noirs. Ce carrelage devient (avec les pots de fleurs emplis de ciment) sa marque de fabrique. En 1969, il commence à construire sa propre maison à La Celle Saint-Cloud qui est sa principale œuvre d'art. Ce seront 24 ans de recherche sur l'espace. En 1993 il décide de la détruire et expose les morceaux dans des containers chirurgicaux. 

http://2.bp.blogspot.com/-flajd-jkwek/usfrfk2vkui/aaaaaaaajjg/kalp6jdgjtu/s1600/22619-cesar-baldaccini.jpghttp://4.bp.blogspot.com/-7ks3riqkcoo/usfrf-3r4mi/aaaaaaaajjk/wper2xdy-va/s1600/expo-cartier-c-sar-expansion-5.jpg

CESAR (1921-1998), Expansion n° 14, 1970,

coulée de polyuréthane expansé, stratifié et laqué, 100x270x220 cm, Paris, MNAM.

L'artiste expérimente la matière même du polyuréthane et sa capacité chimique à se gonfler et s'étendre. Il dirige en partie les coulées du matériau libre (à partir du geste et du récipient) qui crée sa propre forme et prend possession de l'espace avant de s'y figer. Dans des coulées réalisées en public, l'artiste coupe et distribue des morceaux de l'oeuvre, perpétuant ainsi son expansion. Les coulées conservées reçoivent plusieurs couches supérieures permettant de conserver le matériau et la forme et de leur donner un aspect fini. 
CESAR (1921-1998), Expansion en fonte de fer, 1991,

Paris, Fondation Cartier.

L'artiste utilise le même principe pour du métal qui expose cette fois un matériau dur, irrégulier et rouillé.

http://4.bp.blogspot.com/-tjsesjdzpdy/usg3m4csyti/aaaaaaaai-8/a01ieoaxzxw/s1600/1970-saglova+zorka+longing+napkins+near+sudomer+1970+tirage+argentique+n-b.jpghttp://3.bp.blogspot.com/-qelgcfqfuz0/usg3ocyojni/aaaaaaaai_q/angim0mou_m/s1600/1972-saglova,+1942-2003,+homage+to+fafejta,+1972,+12+photos+et+film+16mm+de+20+mn.jpg

SAGLOVA Zorka (1942-2003), Longing Napkins Near Sudomer, 1970,

 tirage argentique noir et blanc.

Artiste tchécoslovaque engagée, Zorka Saglova a réalisé des performances en hommage a des personnages historiques qui se sont dressées contre l'envahisseur ancien ou contemporain.

 Ici, 700 serviettes ont été réparties dans un champ en hommage à une bataille du XV° siècle où les femmes avaient disposés des serviettes claires sur le terrain, afin de faire des ennemis des cibles plus visibles.
SAGLOVA (1942-2003), Homage to Fafejta, 1972, 

12 photographies noir et blanc de la performance et film 16 mm de 20 mn.

http://4.bp.blogspot.com/-esm4zvvlxzk/usg3o7j7awi/aaaaaaaai_y/j9c-cqklpem/s1600/1974-ana-mendieta-1948-85,+blood+and+feathers%232,+1974,+performance,+bird-woman.jpghttp://4.bp.blogspot.com/-j5puzollv94/usg3rgcpxei/aaaaaaaajaa/duriiu-nqli/s1600/1974-wilke+hannah+%281940-1998%29,+s.o.s+scarification+object+series,+1974-1982.jpg

MENDIETA Ana (1948-1985), Blood and Feathers#2, 1974,

 performance en Femme-Oiseau.

Artiste du Lad Art et du Body Art, Ana Mendieta réalise ici une performance en plein air qui évoque les rituels sacrés afro-cubains et le mythe de la métamorphose de l'homme en oiseau. Après avoir tué un poulet, elle se couvre du sang de ce dernier et se couche dans les plumes pour en recouvrir son corps.
WILKE Hannah (1940-1998), S.O.S, Scarification Object Series, 1974-1982,

photographies en grille dans lesquelles l'artiste prend des poses glamour et artificielles dénonçant l'imagerie de la mode et la marchandisation des corps féminins mais avec la peau recouverte de petits bouts de chewing-gum mâchés, en forme de vulve.

http://3.bp.blogspot.com/-f7tslkvnibu/uslvf-hseqi/aaaaaaaajdq/-ccqc6vg-iy/s1600/22a-dubuffet,closerie+falballa.jpghttp://3.bp.blogspot.com/-mbnk9kftxmo/uslvghm3moi/aaaaaaaajdu/5tdklqvfc-i/s1600/22c-dubuffet-perigny_falbala-logologique_1976.jpg

DUBUFFET Jean (1901-1985), La closerie et villa Falballa. Périgny, 1971-76, jardin de béton armé peint en noir et blanc avec villa centrale sans fenêtre contenant le Cabinet Logologique(1967-69) avec une écriture colorée en haut-relief sur trois faces.

Depuis 1961, l'artiste a entamé le cycle de l'Hourloupe, monde imaginaire fait de dessins semi-automatiques formé d'un puzzle de personnages et d'objets imbriqués sur fond blanc, cernés de noir et rayés, et parfois emplis d'aplats colorés. Avec cet univers, l'artiste a  également créé des peintures, des reliefs, des sculptures et des architectures.

http://1.bp.blogspot.com/-jqheridq1a0/usg3pekadki/aaaaaaaai_g/erhbq06ckgu/s1600/1980-skoglund+sandy-us,+1946-radioactive+cats,+1980,+phot+coul+env.+65x84+cm.jpghttp://1.bp.blogspot.com/-r8_zt_7vgz4/usg48xiclyi/aaaaaaaaja0/fxymhwp7k2e/s1600/1999-sandy+the+cold+war+1999,+photo+couleur+env+40,5x50,8+cm.jpg

SKOGLUND Sandy (née en 1946), Radioactive Cats, 1980,

 photo couleur, env. 65x84 cm.

L'artiste met en scène des éléments qu'elle fabrique elle-même pour composer des tableaux photographiques  d'après un seul point de vue. Ses thèmes sont des thèmes sociaux évoquant l'invasion, l'agression, l'étouffement et le recouvrement de l'individu. Elle intègre des mannequins mais également des personnes réelles dans ses prises de vues.
SKOGLUND Sandy (née en 1946), The Cold War, 1999,

 photo couleur, env 40,5x50,8 cm.
http://1.bp.blogspot.com/-l2gko3kxjsi/usg5fhb1pui/aaaaaaaajba/y4adq7dlyts/s1600/2001-sandy+skoglund,+raining+pop+corn+photographie+couleur,+env.+99+%c3%97+127+cm,+inception+gallery,+paris.jpg

SKOGLUND Sandy (née en 1946), Raining Pop Corn, 2001,

 photographie couleur, env. 99 × 127 cm, Inception Gallery, Paris.

http://4.bp.blogspot.com/-4i8i1req5mu/uslpsbstcvi/aaaaaaaajc4/uijmycqkgts/s1600/haring+keith,+grace+jones.jpg

HARING Keith (1958-1990), Corps peint de Bill T.Jones, 1983,

photographie de Tseng Kwong Chi, c-print, 80x48 cm.

Artiste de la Figuration libre, inspiré par l'art du graffiti, Keith Haring a peint sur tous supports, tableaux, murs, objets ou corps, avec des signes et des motifs figuratifs stylisés cernés de noirs et parfois emplis de couleurs vives.
http://3.bp.blogspot.com/-trmad5qgp9y/uslphgpr8ni/aaaaaaaajda/xxuv_hvqiue/s1600/keith+haring-popshop-cp-natgallery.jpg

HARING Keith (1958-1990), Tokyo Pop Shop, 1988,

technique mixte sur bois et containers d'acier, 1200x500x220 cm.

Boutique créée et peinte par l'artiste afin de vendre ses créations dans la ville de Tokyo.

http://2.bp.blogspot.com/-cev-y0askdy/usg3p06ftfi/aaaaaaaai_o/mfimnll2nyu/s1600/1983-christo,+surrounded+islands.jpghttp://2.bp.blogspot.com/-iz343g-ck4a/usg3taeg68i/aaaaaaaajag/yhblm50rp8q/s1600/1991-christo-umbrellas.jpg

CHRISTO (né en 1935) et JEANNE-CLAUDE (1935-2009), Surrounded Islands, îles de la baie de Biscayne, Miami, 1983.

Projet de 1980 à 1983. En mai 1983, onze îlots artificiels servant surtout de décharges à ordures

sont encerclés pendant deux semaines d'une ceinture en polypropylène (603 850 m2) rose fuchsia.
CHRISTO (né en 1935) et JEANNE-CLAUDE (1935-2009), Umbrellas, 1984-1991,

projet d'installation éphémère de 26 millions de dollars préparé pendant 7 ans et installé pendant 18 jours d'octobre 1991, de chaque côté de l'Océan Pacifique, simultanément au Japon (Ibaki, 1340 parasols bleues répartis sur plus de 20 kms2) et aux Etats-Unis (région de Los Angeles, 1760 parasols jaunes répartis sur plus de 30 kms2). Les parasols ont été réalisés par une dizaine d'entreprises internationales ; chacun d'entre eux fait 6 m de haut et 8,60 m de diamètre.
http://3.bp.blogspot.com/-nrcssssenue/usg3qisjdyi/aaaaaaaajam/8lg1cuimcne/s1600/1984-verame_maroc,+tafraout,+anti-atlas,+1984.jpghttp://4.bp.blogspot.com/-xcdy2a6kp7m/usg3rab-zji/aaaaaaaai_4/pqmektcwml0/s1600/1989-verame,+tchad,tibesti,+1989.jpg

VERAME Jean (né en 1939), Maroc, Tafraout, Anti-Atlas, 1984.

L'artiste, adepte du Land Art, dresse et déplace des pierres et par la peinture et la couleur, recouvre et redéfinit le paysage. Le thème du paysage est traité à l'échelle monumentale du réel. 
VERAME Jean (né en 1939), Tchad, Tibesti, 1989.

http://4.bp.blogspot.com/-o4etay356bk/usmctybzrei/aaaaaaaajeq/ssfw9qr2fxk/s1600/plightstaffboard.jpg

BEUYS Joseph (1921-1986), Plight, 1985,

feutre, laine, bois verni, métal, bois peint, verre, mercure, 310 x 890 x 1813 cm, Paris, MNAM.
Joseph Beuys a été marqué par un épisode personnel lors de la Seconde Guerre Mondiale : gravement blessé, il aurait été recueilli par une tribu de Tatares qui l'auraient sauvé en l'enduisant de graisse, en le couvrant de feutre et en le nourrissant de miel. Ces matières feront par la suite partie de nombreuses œuvres de l'artiste. Ici, l'installation est composée de deux salles aux murs recouverts de feutre utilisé pour ses capacités à emmagasiner la chaleur (rappelé par le thermomètre) et amortir les sons. Le spectateur se voit alors confronté à un double silence : celui de l’espace environnant, celui d’un piano à queue placé dans la première salle au couvercle fermé (avec un tableau sur lequel sont dessinées des portées vides insistant sur ce mutisme musical).

http://1.bp.blogspot.com/-o0obxa64jmy/usl3vgk0mmi/aaaaaaaajd0/4cnrqju-4gg/s1600/cri_211839.jpghttp://1.bp.blogspot.com/-2an7hcvxj7i/usl6mrb-ioi/aaaaaaaajea/r-eornl3fgo/s1600/wolfgang-laib-s-unlimited-010.jpg

LAIB Wolfgang (né en 1950), Le Passage, 1988,

construction en bois avec cire d'abeille et deux ampoules électriques,

dimensions intérieures : 333,6 x 86,6 x 572,1 cm, New-York, MOMA.

Marqué par les culture non-occidentales, l'artiste réalise des oeuvres sacrées à partir d'éléments organiques de prédilection associées universellement à la subsistance de la vie que sont le lait, le riz, le pollen et la cire.
LAIB Wolfgang (né en 1950), Unlimited Ocean, 2011,

30.000 piles de riz et 7 de pollen jaune de châtaignier, School of the Art Institute of Chicago.
http://1.bp.blogspot.com/-fhanishfp6e/usqqll8f1xi/aaaaaaaaje0/_bjw2ajhc3a/s1600/1991-kruger+barbara,+us,+1945,+sans+titre,+new-york,+exposition+mary+boone+gallery.jpghttp://3.bp.blogspot.com/-91ghp1ym0qo/usqqqnvox5i/aaaaaaaajf8/d8bhsarr49s/s1600/2012-barbara-kruger,+belief+++doubt,+2012,+washington,+installation+hirshhorn+museum.jpg

KRUGER Barbara (née en 1945), Sans titre, 1991,

New-York, exposition Mary Boone Gallery
"Je travaille avec des images et des mots car ils ont la capacité de déterminer qui nous sommes et qui nous ne sommes pas". L'artiste aborde les représentations culturelles du pouvoir, de l'identité et de la sexualité et remet en question les stéréotypes et les codes, avec des images et des textes proches de ceux de journaux, de magazines et de publicités.
KRUGER Barbara (née en 1945), Belief + Doubt, 2012, 

Washington, installation Hirshhorn Museum.

http://2.bp.blogspot.com/-vdoy6bf03t4/uturzberu-i/aaaaaaaajrs/jvkfr0ohjec/s1600/kogler+peter-176910026252a6f78357e50.jpghttp://1.bp.blogspot.com/-mr1xb1qe6t0/uturyq3hpni/aaaaaaaajro/_dorbx447ew/s1600/kogler-dirimart2011_1.jpg

KOGLER Peter (né en 1959), Chaos, 1996,

Wahnsinn, Kunsthalle Krems, sérigraphies sur papier.

Depuis le début des années 1980, l'artiste déploie ses motifs modulaires et en forme de rhizomes sur des ensembles architecturaux à l’extérieur comme à l’intérieur, sous forme de peinture, de papiers sérigraphiés ou de projections. Fourmis, tuyaux ou cerveaux font partie de son vocabulaire. Produits par des ordinateurs, ils s’entrelacent et se répètent à l’infini à l’image d’un réseau organique ou électronique.
KOGLER Peter (né en 1959), Sans titre, 2011,

Dirimart Gallery, Istanbul.

http://1.bp.blogspot.com/-yofee4ccjng/usfw5d-2k8i/aaaaaaaajj4/pjwem7anfkq/s1600/08.jpg

PENONE Giuseppe (né en 1947), Respirare l'ombra, 1999,

cages métalliques, feuilles de laurier, bronze, 330x180x130 cm, Paris, MNAM.
Créée à l'origine pour Avignon, l'oeuvre, dépourvue de voûte a été adaptée au lieu muséal mais a conservé ses 4 murs tapissés de laurier. L'oeuvre évoque la poésie de Pétrarque (XIV° siècle) chantant la forêt, l'air, l'or et son amour au nom végétal, Laura (laurier) et répond aux attentes de l'artiste qui travaille le plus souvent avec l'arbre et ses rapprochements métaphoriques avec le corps humain.Les lauriers sont contenus dans des cages métalliques construites selon le Nombre d'or ; ils diffusent leur parfum vivace et offrent également au visiteur toutes les vibrations de leurs nuances de vert tenace. Dans l'un des murs, une sculpture en bronze doré représente deux poumons moulés dans des feuilles.

http://2.bp.blogspot.com/-uwmtdkegaxy/usqqldmxowi/aaaaaaaajew/wxy9bklifhk/s1600/2001-weber+marnie,+n%c3%a9e+en+1959,+blue+room+with+eggs,+2001,collage+sur+photo+couleur,+101x127+cm.jpghttp://3.bp.blogspot.com/-howg5cvagns/usvj9vtmyci/aaaaaaaajhq/9x9xpam0mri/s1600/marnieweber-prayerssetinstone-lebonbonparis.jpg

WEBER Marnie (née en 1959), Blue Room with Eggs, 2001,

Getty Series, collage sur photo couleur, 101x127 cm.

L'artiste crée des univers mystérieux et étranges comme ceux des contes, 

avec notamment des collages sur photo d'éléments qui se répètent.
WEBER Marnie (née en 1959), Prayers Set In Stone, 2010,

The Diary Project, 53,3x71 cm.

http://2.bp.blogspot.com/-bhwut-gjqvs/usqqmujdwgi/aaaaaaaajfi/jxfocu4ikiw/s1600/2002-yayoi+kusama+dans+yellow+tree+furniture+%282002%29,+%c3%80+la+triennale+d%27aichi,+2010.jpghttp://1.bp.blogspot.com/-0qwdtyd1q00/usqqm78y7ti/aaaaaaaajfq/6z8sljee0ue/s1600/2004-kusama_jap.,+1929,+dots_obsession_2004-dc4db.jpg

KUSAMA Yayoi (née en 1929), L'artiste dans Yellow Tree Furniture, 2002,

Triennale d'Aichi, 2010.


L'artiste a continué de rendre artistique son obsession et de créer son monde global dans lequel son propre corps s'insère avec des formes organiques, des pois et des miroirs livrant des environnements labyrinthiques où le spectateur évolue et souvent même participe.
KUSAMA Yayoi (née en 1929), Dots Obsession, 2004.
http://3.bp.blogspot.com/-50w4jxtzinw/usfymhplpti/aaaaaaaajie/talxi-8ymcs/s1600/2011-yayoi-kusama-obliteration+room,+2011,+brisbane,+gallery+of+modern+art,+australie.jpghttp://4.bp.blogspot.com/-6c0jwype_eg/usfzw9cxqri/aaaaaaaajiq/m8mrdmxyw_0/s1600/2013-yayoi_kusama_jascension+ol+polka+dots+on+trees,+inst.+in+situ+aix+en+provence,+cours+mirabeau+anvier-fevrier-2013.jpg

KUSAMA Yayoi (née en 1929), Obliteration Room, 2011,
 Brisbane (Australie), Gallery of Modern Art.


Une pièce toute blanche et meublée comme un intérieur traditionnel australien est livrée aux enfants chargés de la recouvrir de stickers colorés en forme de pois, les fameux "Polka Dots".

KUSAMA Yayoi (née en 1929), Ascension of Polka Dots on Trees, 2013,
installation in situ, Aix en Provence, Cours Mirabeau, janvier-février 2013.
Lors de ses expositions, l'artiste aime faire déborder son art dans les villes et en particulier sur les arbres qui correspondent par leur forme et leur symbole à son univers.
http://2.bp.blogspot.com/-4abdzvi8-2a/usg5ni9y3ii/aaaaaaaajbm/cw0aa2txnpo/s1600/2005-attia+kader%252c+flying+rats%252c+2005.pnghttp://1.bp.blogspot.com/-orjrbgqwnts/usg3r9ue0wi/aaaaaaaajau/h5bfm5aztrw/s1600/1991+et+2012-hirst-in-and-out-of-love-damien-hirst-salle+5-400+pap+en+liberte-9000+en+tout.jpg

ATTIA Kader (né en 1970), Flying rats, 2005,

Lyon, La Sucrière, 8ème Biennale d'Art Contemporain,

(150 pigeons vivant en volière dévorent et font disparaître, le temps de l'exposition, 45 mannequins

d'enfants habillés et constitués de mousse et de graines pour oiseaux).

L'idée est née d'un souvenir d'enfance de l'artiste mais on ne peut s'empêcher d'évoquer le film, The Birds (1963), d'Alfred Hitchcock (1899-1980), d'après une nouvelle du même titre (1952), écrite par Daphné du Maurier.

Les pigeons sont chassés aux USA, considérés comme des envahisseurs porteurs de maladies et de pollution.
  1   2

similaire:

Obsession, invasion, contamination dans l\Appel a projet dans le cadre de l’organisation de la 24ème édition...

Obsession, invasion, contamination dans l\Appel a projet dans le cadre de l’organisation de la 23ème édition...

Obsession, invasion, contamination dans l\Appel a projet dans le cadre de l’organisation de la 25ème édition...

Obsession, invasion, contamination dans l\Manuel de résistance à l’art contemporain par Alain Paucard Contemporain...
«qui est du même temps que». Les défenseurs du prétendu art dit contemporain changent le sens en prétendant que cela signifie seulement...

Obsession, invasion, contamination dans l\La cabane dans l'art contemporain

Obsession, invasion, contamination dans l\Les îles dans l’art contemporain

Obsession, invasion, contamination dans l\Zoom : la Fondation De Fornaris fête ses 30 ans de Turin à New York
«l’art pauvre» né à Turin seront organisés dans des sites industriels reconvertis pour l’Art contemporain

Obsession, invasion, contamination dans l\La manipulation des images dans l'art contemporain : falsification,...

Obsession, invasion, contamination dans l\Transcription : Non, IL ne faut pas avoir peur de l’art contemporain,...

Obsession, invasion, contamination dans l\Otto, le gardien de l’art contemporain «N°84 (Le poisson)» de Michel Huisman
«Je suis un animal, je vis dans l’eau, j’ai des écailles, et quand je vis dans un aquarium, je suis souvent rouge. Je suis…»







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com