Cours de français







télécharger 101.26 Kb.
titreCours de français
date de publication15.12.2016
taille101.26 Kb.
typeCours
a.21-bal.com > documents > Cours

LYCEE ESTIC SAINT DIZIER

1Bis rue du Maréchal de Lattre de Tassigny

52115 Saint Dizier

CLASSE DE 1ère ES

COURS DE FRANÇAIS


Année scolaire 2013-2014

Madame JIMENEZ




Texte fournis par le professeur sous forme de photocopies ou présents dans le manuel élève Magnard, Empreintes littéraires

Georges Perec, Les choses, Pocket n° 2224 ou 10/18 n° 1426.


OBJET D’ETUDE 1 : Le personnage de roman, du XVIIe siècle à nos jours.
SEQUENCE 1 : Les personnages de roman : des regards sur la société.
Problématique de cette séquence : Quels regards sur la société à laquelle ils appartiennent offrent les personnages de roman des textes étudiés ?

Le roman, à travers la construction des personnages, exprime une vision du monde. Par les regards qu’ils portent sur la société, les personnages de roman restituent des représentations de la vie, du réel.

Lectures analytiques :

textes étudiés / œuvre complète :

Georges Perec, Les choses


Groupement de textes : des regards sur la société

1. Madame de Lafayette, La princesse de Clèves. Extrait de « Elle passa tout le jour des fiançailles (…) » à « (…) pour M. de Nemours à ne vouloir pas avouer que vous le connaissez sans l’avoir jamais vu. » (p.86 du manuel élève Magnard)

2. Choderlos de Laclos, Les liaisons dangereuses (Lettre 81), La marquise de Merteuil au Vicomte de Valmont. Extrait de « Entrée dans le monde dans le temps où (…) » à « (…) observations à faire. » (photocopie du manuel Hachette p. 82-83)

3. François-René de Chateaubriand, René. Extrait de « (René), calmé par ces paroles (…) » à « (…) et fait couler des larmes. » (photocopie du manuel Hachette p. 74-75)
Œuvre complète :

4. Georges Perec, Les choses, de « L’œil, d’abord, glisserait sur la moquette (…) »  à « (…) terre de bonheur» (1ère partie, chapitre 1 p. 9 à 11)

5. Georges Perec, Les choses, de « Mais ces images scintillantes  (…) » à « (…) leur servait d’horizon » (1ère partie, chapitre 10 : p. 114-115 ou p.100 à 101)

6. Georges Perec, Les choses, « Ils quitteront Paris (…) » à « (…) franchement insipide. » (Epilogue, p. 156-158 ou p.141-143)


Documents complémentaires

- Interview de Georges PEREC par Pierre DESGRAUPES du 6 Octobre 1965 au sujet de son livre Les choses (Vidéo INA).

- Lecture et bref commentaire de la conférence de Warwick du 5 mai 1967 « Pouvoirs et limites du romancier français contemporain » par G. Perec.

Etudes thématiques : Histoire littéraire, Histoire des arts

1. Bref panorama de l’évolution du roman au cours des siècles.

2. Les principales caractéristiques et conceptions du personnage de roman.

3. Les choses entre entreprise romanesque et sociologique.

4. Paris sous l’œil de G. Perec et dans la littérature (//sortie pédagogique)

5. La place des médias dans Les choses.

6. Le Pop Art.

Activités complémentaires : Histoire littéraire, Histoire des arts

-Visionnage de l’extrait des Liaisons Dangereuses de Stephen Frears.

correspondant à la lettre 81 étudiée en classe + Le libertinage en peinture : Jean-Honoré Fragonard.

-Visionnage d’extraits du film Confession d’un enfant du siècle de Sylvie Verheyde.


Lecture(s) cursive(s) complémentaire(s)

Alfred de Musset, La confession d'un enfant du siècle.



I. Groupement de textes : des regards sur la société
TEXTE 1. Madame de Lafayette, La princesse de Clèves. Extrait de « Elle passa tout le jour des fiançailles (…) » à « (…) pour M. de Nemours à ne vouloir pas avouer que vous le connaissez sans l’avoir jamais vu. » Support (s) : p.86 du manuel élève Magnard.
OBJECTIFS ET ENJEUX :

- Montrer l’importance de l’ancrage dans une réalité sociale et historique : la cour d’Henri II.

- Introduire un exemple de rencontre appelé à devenir un topos : le coup de foudre.

- Découvrir les héros : un couple de héros parfaits.

- Termes clés : coup de foudre/amour/jeu de regards/jeu social/ancrage dans le réel
Pbq/Question: quel regard sur la cour cet extrait offre-t-il ?

Axes :

- La mise en scène d’un coup de foudre amoureux

- Amour et jeu social + (Voir questions du manuel élève)
TEXTE 2. Choderlos de Laclos, Les liaisons dangereuses (Lettre 81), La marquise de Merteuil au Vicomte de Valmont. Extrait de « Entrée dans le monde dans le temps où (…) » à « (…) observations à faire. » Support (s) : photocopie du manuel Hachette p. 82-83.
OBJECTIFS ET ENJEUX :

- Le libertinage comme un moyen de mettre en scène une vie et de diriger un destin.

- Comprendre les rouages du jeu social au 18e siècle.

- Termes clés : libertinage/ Lumières /être et paraître /observation sociale/faux-semblants de la société.
Pbq/Question : En quoi Laclos présente-t-il dans cet extrait la revanche d’une libertine ?

Axes : - Sur la grande scène du monde (Merteuil, une remarquable actrice + revanche)

- L’envers des Lumières (domaines du savoir pour atteindre la maîtrise, une observation presque scientifique, une femme des lumières qui en pervertit les idéaux)

- La révélation d’une femme puissante et subversive (un libertinage féminin, un personnage complexe, une femme orgueilleuse et sûre d’elle, l’auteur promeut l’éducation des femmes… donc une créature au service d’un discours subtil) + (//Voir questions qui accompagnent le texte, photocopie du manuel Hachette)
TEXTE 3. François-René de Chateaubriand, René. Extrait de « (René), calmé par ces paroles (…) » à « (…) et fait couler des larmes. » Support(s): photocopie du manuel Hachette p. 74-75.
OBJECTIFS ET ENJEUX :

- comprendre le malaise d’une génération

- le regard porté sur la société du 19e s.

- connaître « le vague des passions » et le Romantisme

- étudier la dimension lyrique d’un texte

- termes clés : « vague des passions »/malaise et souffrance/ regard sur la société et déception.
Question(s) : Pourquoi peut-on dire du personnage de René qu’il est emblématique du mouvement Romantique ?

Quel regard René porte-t-il sur la société de son temps ?

Axes :

- Le vague des passions et le malaise du personnage

- Le lyrisme au service du Romantisme et de la douleur du personnage

- Un modèle de héros romantique //Voir questions qui accompagnent le texte, photocopie du manuel Hachette)

II. Œuvre complète : Georges Perec, Les choses : un regard sur la société de consommation…
TEXTE 4. Georges Perec, Les choses,  « L’œil, d’abord, glisserait sur la moquette (…) »  à « (…) terre de bonheur» (1ère partie, chapitre 1 p. 9 à 11 pour les 2 éditions)
OBJECTIFS ET ENJEUX :

- Appréhender le rôle de la description dans Les choses

- Analyser les effets de l’énumération

- Etudier un incipit qui refuse la convention romanesque

- Termes clés : description/regard/énumération/subjectivité/philosophie de l’existence/vision du monde/ psychologie des personnages.
Questions : cette description, première page du roman, a-t-elle un rôle explicatif ou symbolique ?

-Le choix descriptif adopté dans l’incipit, l’angle retenu et son effet

-Une description qui présente un inventaire de l’ameublement

-Une description objective ou idéalisée ? Une description symbolique ?

Donc : un incipit bien loin des ouvertures romanesques conventionnelles…
TEXTE 5. Georges Perec, Les choses, de « Mais ces images scintillantes  (…) » à « (…) leur servait d’horizon » (1ère partie, chapitre 10 : p. 114-115 Pocket ou p.100 à 101 pour 10/18)
OBJECTIFS ET ENJEUX :

- Analyser les sentiments et émotions des personnages

- Etudier les thèmes lyriques du passage

- Termes clés : recherche du bonheur/ sensibilité des personnages/ souffrance/ lyrisme.
Question : quels sont les thèmes qui inscrivent ce texte dans un registre lyrique ?

- Les sentiments intenses exprimés dans le passage

- L’expression de la souffrance et de la résignation des personnages

Conclusion : par l’emploi de deux paragraphes diamétralement opposés suivi d’un bilan, Pérec présente deux individus tourmentés, excessifs dans l’intensité des sentiments éprouvés, de l’euphorie à l’abattement…
TEXTE 6. Georges Perec, Les choses, « Ils quitteront Paris (…) » à « (…) franchement insipide. » (Epilogue, p. 156-158 Pocket ou p.141-143 pour 10/18)
OBJECTIFS ET ENJEUX :

- Analyser l’évocation du passé et de l’avenir dans l’extrait

- Comprendre le voyage comme ressort métaphorique dans l’épilogue

- Termes clés : épilogue/ évocation du passé/ déploiement du temps/ anticipation/ ressort métaphorique.
QUESTION : Comment cette dernière étape du roman ne se limite-t-elle pas au moment raconté ?

- L’évocation du passé

- Le déploiement du temps

- La question de l’anticipation

Conclusion : Avoir choisi ce voyage comme ressort métaphorique et ce temps comme mode de la certitude et de la postériorité permet plusieurs audaces : la mise à profit du voyage pour faire le bilan, se libérer du passé, représenter la fuite et la quête, s’orienter vers l’avenir. Par le déplacement s’opère un mouvement de l’esprit d’une durée vécue à une durée à venir. Le passage offre dès lors une progression dans l’espace et dans le temps.



LYCEE ESTIC SAINT DIZIER

1Bis rue du Maréchal de Lattre de Tassigny 52115 Saint Dizier

CLASSE DE 1ère ES

COURS DE FRANÇAIS


Année scolaire 2013-2014

Madame JIMENEZ




Texte fournis par le professeur sous forme de photocopies et extraits du manuel élève Magnard.

Une édition de : Stéphane Hessel, Indignez-vous, Editions Indigène, 2011.


OBJET D’ETUDE 2 : La question de l’homme dans les genres de l’argumentation du XVIe siècle à nos jours
SEQUENCE 2 : Critiquer, dénoncer et défendre : la forme au service du jugement de la société et de la défense des valeurs humaines
Problématique de la séquence : Montrer l'efficacité des différentes formes argumentatives choisies (dans un essai, un conte, etc.) dans la critique des injustices, des dysfonctionnements sociaux portant atteinte à l’intégrité humaine mais aussi dans la défense des valeurs humaines.

Lectures analytiques :

Textes étudiés/ Un ensemble de texte avec une forte unité : Les Essais de Montaigne et la vision humaniste du monde



Un ensemble de textes avec une forte unité : Les Essais de Montaigne et la vision humaniste du monde 1. Michel de Montaigne, Essais, III, 6, « Des coches », extrait p. 312 du manuel Magnard. 2. Michel de Montaigne, Essais, I, 31 « Des Cannibales », p.316 du manuel Magnard. 3. Bertolt Brecht, La vie de Galilée, extrait photocopié du manuel Hachette p. 371.

Groupement de textes : Aux frontières de l’humanité 4. J.-M. Le prince de Beaumont, La Belle et la Bête (extrait photocopié du manuel Hachette p. 276) 5. Victor Hugo, L’homme qui rit (extrait photocopié du manuel Hachette p. 277)

Documents complémentaires

-Lecture et bref commentaire d’un extrait de Tristes tropiques de Claude Lévi-Strauss. -Lecture et bref commentaire d’un extrait de Eichmann à Jérusalem d’Hannah Arendt.

Etudes thématiques : Histoire littéraire, Histoire des arts,


1. Les différents genres et les différentes stratégies de l'argumentation.

2. Montaigne : une vision humaniste du monde ; Présentation thématique des chapitres « Des Coches » et « Des Cannibales ».

3. La réflexion sur l'Homme du XVIe à nos jours.

4. Les figures de l'engagement.

5. Brève histoire de l'éloquence.

6. Les monstres dans la littérature et dans l’histoire de l’art de l’Antiquité à nos jours.

Activités complémentaires : Histoire littéraire, Histoire des arts

Lecture cursive complémentaire

Lecture(s) personnelle(s)

- Découverte de l’exposition Exhibitions : l’invention du sauvage du Musée du quai Branly (2011-2012)

- Sortie théâtre : adaptation de La compagnie du grand soir de La Vie de Galilée de Bertolt Brecht

- Jean Cocteau, La Belle et la Bête, 1946 : présentation, étude d’extraits du film et lecture d’image.
- Stéphane Hessel, Indignez-vous.
- Parcours d’œuvre intégrale Candide ou l’Optimiste de Voltaire - Parcours d’œuvre intégrale : Les fables de La fontaine.



I. Un ensemble de texte avec une forte unité :

Les Essais de Montaigne et la vision humaniste du monde
Problématique/questions pour les deux textes : Quel est le projet des Essais? Comment cette œuvre s’inscrit-elle dans le courant humaniste ? Quelles interrogations, quel point de vue Montaigne partage-t-il avec ses lecteurs ?
TEXTE 1. Michel de Montaigne, Essais, III, 6, « Des coches », extrait p. 312 du manuel de l’élève Magnard.

OBJECTIFS ET ENJEUX :

-Analyser et évaluer l’argumentaire de chacune des parties.

-Comprendre le point de vue de Montaigne sur la question.

-Axes majeurs : dialogue entre les Espagnols et les Indiens/ dénonciation de la soif de l’or moteur de la conquête/ s’interroger sur la condition de l’homme
TEXTE 2. Michel de Montaigne, Essais, I, 31 « Des Cannibales », p.316 du manuel Magnard.
OBJECTIFS ET ENJEUX

– Dévoiler les représentations.

– Repérer l’évolution du rôle de Montaigne, de témoin à interrogateur.

– Confronter des civilisations.

– Axes majeurs : Montaigne témoin de la rencontre/ Deux mondes qui s’opposent/ Montaigne acteur de l’entretien/ Le dialogue entre deux univers différents / l’ironie/ la civilisation
TEXTE 3. Bertolt Brecht, La vie de Galilée, extrait photocopié du manuel Hachette p. 371.
OBJECTIFS ET ENJEUX

– Interroger la portée de l’idéal humaniste.

– Découvrir un combat humaniste : l’affaire Galilée.

- Axes majeurs : La théorie de Galilée/ les espoirs et limites du rêve humaniste/ les découvertes astronomiques, suite logique des grandes découvertes et de l’élan humaniste/débats humanistes/ la vérité luttant contre l’obscurantisme/ combat entre science et pouvoir
Problématiques/questions : Comment l’affaire Galilée reflète-t-elle les débats humanistes ?

Le mouvement humaniste se limite-t-il au XVIe siècle ?

Pour B. Brecht, en quoi les découvertes astronomiques sont- elles la continuation des Grandes Découvertes de la Renaissance et de l’élan humaniste ?
II. Groupement de textes : Aux frontières de l’humanité
Le lien avec la séquence/problématique: La question de l’homme est ici abordée par un choix de textes de genres différents. Les textes proposent de cerner ce qui fait l’homme par rapport au monstre ou à l’inhumain.
TEXTE 4. J.-M. Le prince de Beaumont, La Belle et la Bête (extrait photocopié du manuel Hachette p. 276)
Objectifs : - réfléchir sur la dualité de l’homme.

-Etudier un topos bien connu : l’archétype du monstre au grand cœur.

-L’apologue.

-Axes majeurs : la dualité / le monstre au grand coeur / la loi des apparences / réflexion sur la question de l’homme/ leçon / le conte / l’apologue.
Questions :

Reprenant un topos bien connu, Jeanne-Marie Leprince de Beaumont crée l’archétype du monstre au grand cœur. En quoi cet extrait de conte permet-il une réflexion sur l’homme et sur l’obstacle des apparences ?

Quel est l’intérêt littéraire de ce conte ?

En quoi ce texte extrait de La Belle et la Bête amène le lecteur à réfléchir sur la dualité de l’homme ?
TEXTE 6 : Victor Hugo, L’Homme qui rit, 1869. Support : photocopie du manuel Hachette p. 277 à 279 + //Ovide, Les Métamorphoses, I er siècle avant J.-C.
Objectif : Réfléchir sur le rapport entre être et paraître, comprendre comment le roman fait réfléchir.

Intérêt des textes : L’extrait de L’Homme qui rit peut constituer une magnifique entrée dans la poétique hugolienne.
Pbq: A l’aide de l’extrait à étudier nous allons chercher comment cet extrait offre une réflexion sur le rapport entre être et paraître?

Autres questions possibles : En quoi cet extrait offre-t-il une réflexion sur le dépassement des apparences ? Dans quelle mesure cet extrait permet-il de comprendre comment le roman fait réfléchir sur la question de l’homme ?
I. Le portrait d’un monstre

II. Le rire du supplicié

III. Des profondeurs inquiétantes

// L’allégorie de la Comédie & HISTOIRE DES ARTS : Méduse

Conclusion: Sans pathétique mais avec un sens du tragique éprouvé, Hugo attire notre compassion sur la destinée effrayante de cet homme prisonnier de l’apparence qu’on lui a forgée. Il nous enseigne à voir l’homme derrière le monstre, la réalité derrière les apparences.

EN ROUGE = NE CONCERNE PAS CET ORAL CAR EN COURS

LYCEE ESTIC SAINT DIZIER

1Bis rue du Maréchal de Lattre de Tassigny 52115 Saint Dizier

CLASSE DE 1ère ES

COURS DE FRANÇAIS


Année scolaire 2013-2014

Madame JIMENEZ




Texte fournis par le professeur sous forme de photocopies et extraits du manuel élève Magnard.

Une édition de : Un fil à la patte de Georges Feydeau, collection Etonnants Classiques, Flammarion.


OBJET D’ETUDE 3 : Le texte théâtral et sa représentation, du XVIIe siècle à nos jours
SEQUENCE 3 : Mensonges, aveux et mises en scène : faire tomber les masques au théâtre.
Problématique de la séquence : Montrer quelles formes prennent les mensonges et les aveux au théâtre, quels en sont les fonctions dans l’intrigue et dans la représentation.

Lectures analytiques :

Textes étudiés/Œuvre complète: Un fil à la patte de Georges Feydeau



Groupement de textes : L’aveu sur scène du XVIIe siècle au XXe siècle 1. Molière, Dom Juan, acte V, scènes 1 et 2, photocopies du manuel Hachette. 2. Beaumarchais, Le mariage de Figaro, extraits de l’ Acte II, p. 192 et 193 du manuel Magnard. 3. Alfred de Musset, On ne badine pas avec l’amour, Acte III, scène 7, p. 196 et 197 du manuel Magnard.
Œuvre complète : Un fil à la patte = 3 textes (deux textes en cours = pas pour cet oral mais lecture des trois premiers actes effectuée)

Documents complémentaires

- Réflexions sur les choix d’interprétation autour de l’étude d’un extrait du Paradoxe du comédien de Denis Diderot, d’un extrait de Phèdre de Jean Racine et deux photographies de S. Bernhardt et de D. Blanc interprétant Phèdre.

Etudes thématiques : Histoire littéraire, Histoire des arts, cultures de l’Antiquité

1. Les formes théâtrales du XVIIIe siècle à nos jours et les genres au théâtre.

2. Histoire du théâtre et de sa représentation.

3. La représentation théâtrale : du texte à la représentation.

4. Le théâtre dans le monde antique (fonctions et significations du théâtre dans le monde grec et latin) (En cours = pas pour cet oral)

Activités complémentaires : Histoire littéraire, Histoire des arts

Lecture cursive complémentaire

Lecture(s) personnelle(s)

- Etude de deux mises en scène de l’acte II du Mariage de Figaro: par Sophie Lecarpentier en 2011 et par Antoine Vitez en 1989 (photographies et extraits numériques). Etude du croquis de la scène accompagnant le texte original dans l’édition de 1790.

- Comparaison de la scène de l’escalier d’Un fil à la patte dans les mises en scènes de J. Charon, M. Kacenelenbogen et J. Deschamps (à la Comédie Française en 2011), ainsi que dans l’adaptation cinématographique de Michel Deville en 2005. (En cours = pas pour cet oral)

- Jean-Luc Lagarce, Juste la fin du monde. (En cours = pas pour cet oral)
- Eugène Ionesco, Rhinocéros (p. 205 à 222 du manuel Magnard). (En cours = pas pour cet oral)


I. Groupement de textes : L’aveu sur scène du XVIIe siècle au XXe siècle
TEXTE 1 : Molière, Dom Juan, extraits actes V, scènes 1 et 2.

Support : photocopie du manuel Hachette p. 119 à 121.
Objectifs : Analyser une pièce baroque de Molière écrite mais à un moment où le dramaturge cherche à renflouer les caisses de sa compagnie avec des pièces à machines et à grand spectacle. Il s’agit de montrer que l’esthétique classique n’avait pas supplanté totalement l’esthétique baroque et permettait des écarts par rapport aux règles.

Le personnage de Dom Juan est ici envisagé sous le masque de l’hypocrite et dans son rapport à Sganarelle, rôle joué par Molière lui-même, ce qui permet aussi de traiter la convention théâtrale du couple maître / valet de comédie.

Etudier les stratagèmes de DJ et la confidence de son mensonge envers son valet.

Question(s) : Dans quelle mesure ces extraits permettent-ils de découvrir le masque du fils repenti ?

(Etudier les tromperies et l’hypocrisie de DJ/ Etudier la relation comique maître/valet)
I. Le « jeu » d’un libertin

II. Le portrait d’un hypocrite à l’aveu cynique
TEXTE 2 : Beaumarchais, Le mariage de Figaro, extraits de l’ Acte II.

Support : p. 192 et 193 du manuel de l’élève.
Objectifs : Montrer comme un aveu peut être implicite /S’intéresser au rôle de l’accessoire dans la conduite d’une intrigue/ Etudier comment est mis en scène un aveu indirect.

Questions/problématique : Comment est mis en scène un aveu indirect ?

Ici il s’agit de montrer la forme que prend l’aveu sur scène, c’est-à-dire interroger les caractéristiques du dialogue qui se déroule sous nos yeux ; est-ce un vrai dialogue, ou un monologue déguisé ? On s’attachera aussi à montrer l’importance de ce type de scène selon la place qu’elle occupe dans la pièce.

+Autre question possible : Quel est le rôle de l’accessoire dans la conduite d’une intrigue ?

//DS sur la lettre, accessoire de jeu.
TEXTE 3 : Alfred de Musset, On ne badine pas avec l’amour, Acte III, scène 7. Support : p. 196 et 197 du manuel de l’élève Magnard.

Objectifs : – Aborder la complexité du dialogue théâtral (la double énonciation et le témoin caché). – Montrer que l’aveu n’est pas seulement une délivrance pour celui qui le profère, mais qu’il a un impact sur les autres.

Pbq/questions : Comme « on ne badine pas avec l’amour », quelle est la sanction pour ceux qui se risquent à badiner ?

En quoi l’aveu n’est pas seulement une délivrance pour celui qui le profère, mais a aussi un impact sur les autres ? + Comment représenter cet aveu ?
I. La profération de l’aveu

II. Un portrait de Perdican

+ III. Texte et représentation
// L’interprétation théâtrale : Documents complémentaires - Réflexions sur les choix d’interprétation autour de l’étude d’un extrait du Paradoxe du comédien de Denis Diderot, d’un extrait de Phèdre de Jean Racine et deux photographies de S. Bernhardt et de D. Blanc interprétant Phèdre. Manuel de l’élève p. 166 et 167. OBJECTIFS : Faire la distinction entre le comédien qui « joue d’âme» et le comédien de réflexion. – Distinguer le comédien du personnage. Question : Quel est la différence entre l’acteur qui joue d’âme et le comédien de « réflexion »? +LECTURES D’IMAGES p. 167 (les deux photographies p. 167 montrant deux styles de jeu pour incarner Phèdre (1677) de Jean Racine: par Sarah Bernhardt en 1874 et par Dominique Blanc en 2003 (mise en scène par Patrice Chéreau).


similaire:

Cours de français iconCours de Francais et Anglais
«a summer in Britanny», ed. Du Layeur (Anglais vers Francais); Rapports pour le Ministère des Affaires Etrangères, Paris (Francais...

Cours de français iconLe luxe, un thématique tellement riche dans le cours de français”

Cours de français iconCours de français
«Elle passa tout le jour des fiançailles (…)» à «(…) pour M. de Nemours à ne vouloir pas avouer que vous le connaissez sans l’avoir...

Cours de français iconBulletin de liaison 2011
«L’art et l’argent», les commissaires-priseurs français, imitant en cela leurs collègues anglais, bénéficient désormais de cours...

Cours de français icon1/ Qu’est-ce que la fête de la francophonie ?
«la dictée de Pivot» devient un jeu WeChat, qui s’adresse même aux débutants, et permet de découvrir 20 expressions en langue française....

Cours de français iconAu cours des vingt-cinq dernières années, le chanteur compositeur...
«une étude sociologique de la réception de la chanson par différents milieux serait énormément dispendieuse en termes de ressources...

Cours de français iconCours en français Comment la société française construit-elle «ses»
«ses» individus ? Quels sont les processus sociaux par lesquels ils deviennent ce qu’ils sont ? Comment poser et résoudre ces questions...

Cours de français iconCours de croquis en cours du soir aux Beaux-Arts de Tournai

Cours de français iconCours Florent à Paris. Professeurs
«Corps en mouvement» (danse contemporaine + mise en relation avec le théâtre) aux Cours Florent

Cours de français iconI. De la didactique du français à la didactique de la littérature...
«conception étriquée de la littérature, qui la coupe du monde dans lequel on vit» (T. Todorov) et de donner du sens à la lecture...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com