Dans le cadre d’une série de manifestations consacrées aux Journées de Moscou, Irina Alexandrovna Yaremko, Conseiller auprès du Département de politique







télécharger 20.34 Kb.
titreDans le cadre d’une série de manifestations consacrées aux Journées de Moscou, Irina Alexandrovna Yaremko, Conseiller auprès du Département de politique
date de publication16.12.2016
taille20.34 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > documents > Documentos
Dans le cadre d’une série de manifestations consacrées aux Journées de Moscou, Irina Alexandrovna Yaremko, Conseiller auprès du Département de politique nationale, des relations interrégionales et du tourisme de la ville de Moscou a tenu une conférence de presse sur « les potentialités touristiques de la ville de Moscou » le 10 juin à Nice (France).

Cette manifestation a réuni les tour-opérateurs de la Côte d’Azur et les représentants de la presse française et de la presse russe. Dans son discours de bienvenue Irina Yaremko a fait remarquer que la capitale russe était devenue la destination la plus prisée du tourisme international. Elle a déclaré :

« Je tiens à souligner que le choix de Nice pour accueillir cette série de manifestations des « Journées de Moscou » n’est pas fortuit. C’est une ville dont la connaissance, depuis de nombreuses années, de la Russie et des Russes, ne se fonde pas sur les on-dit. Ce n’est pas pour rien que Nice porte l’appellation de « ville la plus russe de France ». Dès le 19ème siècle, la ville de Nice est devenue le lieu de villégiature le plus populaire d’Europe pour l’intelligentsia et l’aristocratie russe. De très nombreux endroits de la ville sont associés aux noms de membres de la famille impériale, plusieurs églises russes orthodoxes y sont situées, et des aristocrates russes célèbres sont enterrés dans le cimetière russe orthodoxe. Des classiques de la culture russe comme Gogol, Tioutchev, Tchékhov, Chagall, Bounine, Chaliapine, Diaghilev y ont vécu et créé leurs œuvres.

Ainsi, au point de vue historique, Nice est une ville française qui, naturellement, mieux que n’importe quelle autre ville d’Europe, est familiarisée avec la mentalité russe, où le mot de « Moscou » est non seulement associé au Kremlin, qui brille de mille feux dans les blockbusters hollywoodiens, mais l’est également à la culture russe classique. Moscou perpétue la tradition de bonne entente jusqu’au XXIème siècle. Chaque année voit augmenter le nombre de touristes désireux de visiter la capitale russe, qui s’est nourrie de tout ce qu’il y a de mieux en Russie : bigarrée, multiculturelle, multiconfessionnelle ! ».

Au cours de ces dernières années, la reconstruction de monuments architecturaux et l’aménagement de parcs remarquables ont été menés à l’échelle globale dans la capitale russe. De nouvelles galeries d’art, des restaurants de renommée internationale ont fait leur apparition, de nouveaux passages piétons et des pistes cyclables ont été créés, l’infrastructure touristique s’est améliorée.

Moscou a la réputation d’être la ville la plus écologique de Russie et compte plus de 400 parcs aménagés selon les dernières tendances de l’urbanisme. Ville qui a su trouver sa juste place parmi les capitales touristiques du monde, elle est riche d’un patrimoine historique et de monuments architecturaux d’une grand diversité et de technologies de pointe. Elle offre également un grand choix de restaurants gastronomiques, de magasins, d’équipements de confort et de services hauts de gamme et des manifestations sportives et culturelles.

Aujourd’hui Moscou propose non seulement des sites uniques réputés dans le monde entier comme le Kremlin, la Place Rouge, le Monastère de Novodiévitchi, la rue Tverskaïa et l’Arbat, la plateforme d’observation de la Colline aux moineaux, la tour de télévision d’Ostankino, mais aussi ceux qui ont été récemment ouverts à la suite à de travaux de restauration sans précédent comme le théâtre Bolchoï et ses premières mondiales, la grande Mosquée la plus importante d’Europe , le Musée de la guerre froide, dit Bunker de Staline (ou Bunker 42), situé à une profondeur de 65 mètres sous terre, le Planétarium, le Centre d’art contemporain, et enfin ceux qui ont été aménagés selon les dernières tendances éco- architecturales comme les parcs, tels que le Parc Gorki, le VDNKh rénové, etc.

Le conseiller du Département de politique nationale, des relations interrégionales et du tourisme dans la ville de Moscou a indiqué : « En se limitant aux seules données officielles, plus de deux millions de personnes se rendant à Moscou pour affaires descendent dans les hôtels de la ville. Plus de 40% des visites à Moscou le sont surtout pour affaires, plus particulièrement en provenance d’Allemagne, second dans les pays du top-10 par le nombre de touristes ».

Chaque année plus de 200 expositions internationales, des centaines de forums et de congrès, des conférences se déroulent dans la capitale russe. Pour répondre aux exigences de cette catégorie de touristes, Moscou dispose d’une riche infrastructure : d’importants sites d’expositions et des centres de congrès remportent un grand succès, notamment ceux certifiés par les organismes internationaux.

39 hôtels (10 790 chambres au total), tels que Accor, Hilton Hotels, Hyatt International Corporation, Kempinski Hotels, Korston Hotels&Malls, Lotte Hotels&Resorts, Marriott International affichent les logos de 27 hôtels internationaux. En tout, Moscou compte plus de 1000 hôtels.

A titre d’exemple, l’hôtel « Métropole » a mis au point une formule unique « Métropole et théâtre Bolchoï – l’enchantement à votre portée». Les hôtes de la capitale jouissent de la possibilité de séjourner dans les chambres légendaires de l’hôtel historique « Métropole » et de visiter le plus grand théâtre du pays, après avoir apprécié un opéra ou un ballet sur sa scène principale. A Moscou, il est même possible de passer une nuit dans un musée. Ainsi, le Petroff Palace est un musée en activité ; il propose à ses visiteurs de se plonger dans l’époque de Catherine II tout en séjournant dans un palais au cœur même de la ville. Aujourd’hui, il existe à Moscou des hôtels pour tous les goûts et, ce qui importe, pour toutes les bourses. Ce ne sera pas difficile de trouver aussi bien des établissements au meilleur marché possible, où seuls les bas tarifs de séjour importeront, que les hôtels de luxe moscovites dotés de chambres spacieuses, de salles de conférences, de restaurants prestigieux, etc. Mais même dans cette diversité le réseau russe international Hôtels AZIMUT est capable de surprendre, en premier lieu par une combinaison savante de toutes ces caractéristiques.

Le libre accès au réseau mondial d’Internet fonctionne sur tout le territoire de Moscou, notamment sous terre, dans le plus grand « palais souterrain » au monde, à savoir le métro(politain) de Moscou. C’est là qu’a été lancé le projet de la Wifi gratuite, bel exemple de combinaison des vieilles traditions avec les nouvelles technologies. Des interfaces pour des excursions indépendantes, des réservations de taxis et des services de nettoyage sont devenues accessibles. On peut se promener sans danger dans Moscou : une police affectée au tourisme est présente sur les itinéraires fréquentés, la criminalité urbaine a dans son ensemble considérablement baissé, notamment grâce à l’introduction d’un programme de « sécurité de la ville». Plus de deux cent mille caméras de vidéosurveillance à haute résolution ont été installées dans les passages souterrains, dans le métro et dans les transports de surface, ainsi que dans les rues de la ville et dans les bâtiments.

Irina Yaremko a accordé une attention particulière aux quais de la ville de Moscou. Les quais de Moscou sont l’une des grandes curiosités de la ville. De grands travaux de reconstruction y sont menés et dès à présent les principaux quais qui offrent une vue ont été transformés. Le soir, ils sont illuminés grâce à un luxueux système de rétroéclairage. On peut affirmer que ces illuminations de l’artère fluviale d’une ville sont uniques au monde. Un circuit touristique fonctionne particulièrement bien : le forfait de 24 heures qui permet de voyager à travers Moscou aussi bien en bateau qu’en autocar de tourisme à étage. 15 autocars de tourisme et 40 bateaux ont été affectés à ce programme.

Les excursions fluviales proposées sans interruption tout au long de l’année constituent une spécificité de la navigation de plaisance dans Moscou. Cette dernière a été rendue possible grâce à la flottille de Radisson Royal, composée de 10 yachts capables de naviguer sur une mince couche de glace avec un service de restauration à bord. Chaque jour, les yachts effectuent des parcours proposant des excursions et des divertissements le long de la Moskova et permettant pendant une heure et demie ou deux heures et demie de découvrir les principaux sites de Moscou : le Kremlin, le monastère de Novodievitchi, la statue de Pierre le Grand, la cathédrale Basile-le- Bienheureux, l’Université et d’autres sites culturels du centre historique de la ville et ce, sans les bouchons et en un remarquable raccourci.

En conclusion de la conférence de presse, Irina Yaremko a donné un aperçu des prochaines manifestations.

Six marathons, pour lesquels l’inscription est déjà ouverte seront organisés à Moscou en 2016. Pendant la période hivernale 191 courses sur glace artificielle, notamment celle prévue au VDNKh (20,5 mille kilomètres carrés) – la plus importante au monde – se dérouleront à Moscou. La principale course du pays aura lieu au cœur même du centre historique de la ville, sur la Place Rouge. 650 kilomètres de pistes de ski de fond et neuf pentes de ski alpin seront aménagés dans l’enceinte de la ville.

En 2016, 64 événements sportifs d’importance majeure sont prévus à Moscou.

Moscou a commencé à se préparer activement en vue de ces événements des plus importants dans le monde du sport que seront les matchs de la Coupe de la FIFA en 2017 et le championnat du monde de football en 2018. En premier lieu, cela concerne la reconstruction et la préparation des principaux sites sportifs de la capitale, à savoir le stade du « Spartak » et l’arène «Loujniki ». Des excursions spéciales à thème sportif seront organisées à l’intention des participants au Championnat du monde de football de 2018. L’itinéraire de ce « tourisme sportif » pourra englober les stades et les palais des glaces, les piscines et les courts de tennis. Les touristes pourront écouter les récits des sportifs célèbres et de l’histoire du sport.

Pour la deuxième année consécutive, les festivals de Noël de la capitale ont attiré un grand nombre de visiteurs, notamment de touristes en provenance des régions et de l’étranger. L’effectif total des visiteurs des foires du festival « Voyage à Noël » de la saison 2015-2016 se monte à 11 millions de personnes, dont 4 millions dans la capitale elle-même.

Chaque année en automne a lieu dans la capitale le Festival de la lumière, festival apprécié aussi bien des Moscovites que des touristes. L’année dernière cette manifestation avec un festival réparti dans toute la ville et qui a duré plus d’une semaine a reçu la visite d’environ sept millions de spectateurs. La vidéo-projection sur la façade du complexe de bâtiments du Ministère de la Défense de la Fédération de Russie au cours de l’année écoulée est citée dans le livre des records du Guinness et est devenue la plus importante au monde. Elle a occupé une superficie de plus de 19 000 mètres carrés. Pour une représentation de 60 minutes on a eu recours à 140 vidéoprojecteurs et à plus de 650 appareils d’éclairage.

Irina Yaremko a déclaré : « Moscou est prête à recevoir tout le monde, à n’importe quel moment de l’année, elle est prête à satisfaire le touriste le plus exigeant et le plus fin connaisseur. Pour ceux qui voulaient depuis longtemps visiter la Russie – hospitalière, authentique, ancienne et en même temps contemporaine – il restait un dernier pas à faire sur la voie menant au Moscou d’aujourd’hui : celui d’acheter un billet et de venir dans notre ville » .

Natalia Marzoïeva, invitée spéciale de la conférence, organisatrice des saisons gastronomiques franco-russes a présenté les traditions gastronomiques, les nouveautés et les circuits intéressants des restaurants de Moscou.

Natalia a indiqué : « Dans le cadre de « l’amitié culinaire franco-russe » on ne peut oublier de mentionner les célèbres semaines de la gastronomie française qui se sont déroulées en Russie une fois tous les dix ans de 1862 à 1912. Ce fut l’un des signes de réconciliation perpétuelle entre la France et la Russie depuis la guerre de 1812. Les meilleurs chefs de France ont pris part aux « batailles pacifiques de la cuisine française contre le ventre russe », comme les nommait avec esprit S.T. Aksakov.A des années différentes, Katkov, Skobielev, Tourguéniev, Prijevalski, Vitte, Morozov, Tchékhov, Dorochevitch, ... ont assisté aux semaines de la cuisine française ».

Comme toutes les capitales du monde, Moscou reflète et rassemble tout ce qui se passe de plus intéressant dans le pays. Si l’on se place du point de vue de la gastronomie, il est possible de goûter une multiple variété de mets traditionnels nationaux. Il s’agit là de la cuisine des peuples d’Asie centrale, du Caucase, d’Extrême Orient, de Sibérie. Chacune de ces régions possède ses propres produits, ses traditions culinaires, on peut trouver tout cela dans la capitale de la Russie. Sans oublier bien sûr les cuisines du monde, française, chinoise, italienne ...

Moscou est la ville des restaurants d’histoires et de légendes russes. C’est, avant tout, la MDE, Pouchkine et Yar. Il y a déjà longtemps que les restaurants MDE et Yar sont devenus légende de la ville. Malgré leur architecture et leur décoration intérieure, ces lieux, pour les Moscovites, sont chargés d’histoire, ils sont cités dans la littérature. Autre tendance encore, la cuisine russe est de nouveau à la mode, on étudie les recettes et on les renouvelle, de nouveaux chefs font leur apparition, on fait beaucoup plus appel aux produits russes.

« Les chefs russes » - fait remarquer Natalia Marzoïeva, « étudient les recettes traditionnelles, les adaptent et les modernisent. Au total, apparaissent des plats inventifs dignes de restaurants gastronomiques. Je ne désignerai pas une personne en particulier, mais je me réjouis de voir qu’il existe des chefs dont les noms ont déjà acquis une renommée qui dépasse les frontières de la Russie. Il s’agit d’André Chmakov, d’Ivan et de Serguïei Berezoutski, de Volodia Moukhine, d’Ivan Chichkine, d’Illya Zimnine, de Constantin Makridine. Cela fait très plaisir de savoir que des chefs étrangers ont été retenus à Moscou, y travaillent et y ont ouvert leur propre restaurant.

La gastronomie, c’est la carte de visite d’un pays. La première chose que nous faisons, lorsque nous arrivons à l’étranger, c’est d’aller au restaurant, pas question de nous rendre au Louvre ou à la Galerie Trétiakov le ventre vide. Nous continuerons à parler de la Russie et des charmes de sa gastronomie.

Cette année, il est prévu que les Saisons gastronomiques franco-russes de 2016 aient lieu à la fin du mois d’août à Monaco, au mois d’octobre à Paris et au mois de novembre à Moscou. Dans une prochaine saison, la gastronomie sera liée à l’art. A Monaco, le thème de la saison portera sur les produits suivants : aphrodisiaques, photographies et jazz. A Paris, sur la gastronomie et la peinture. Quant à Moscou, c’est encore un secret, mais ce sera également intéressant ! ».

Pour tout renseignement complémentaire sur l’agenda de la conférence de presse auprès d’Irina Yaremko, conseillère du département de politique nationale, des relations entre peuples et du tourisme du Gouvernement de Moscou par courrier électronique : ashaduk@mail.ru et par téléphone : +33 7 82203119, personne à contacter : Chadiouk Alexandra.

similaire:

Dans le cadre d’une série de manifestations consacrées aux Journées de Moscou, Irina Alexandrovna Yaremko, Conseiller auprès du Département de politique icon2011 Naissance d'une politique de la génétique. Dépistage, biomédecine, enjeux sociaux
«vivre ensemble», ce livre en prise directe avec la recherche la plus récente a pour ambition de devenir un outil de référence destiné...

Dans le cadre d’une série de manifestations consacrées aux Journées de Moscou, Irina Alexandrovna Yaremko, Conseiller auprès du Département de politique iconCe questionnaire est une proposition, une base de travail et l’on...
«Arts, mémoires, témoignages, engagements» (L'art et la commémoration; L'art et la violence)

Dans le cadre d’une série de manifestations consacrées aux Journées de Moscou, Irina Alexandrovna Yaremko, Conseiller auprès du Département de politique iconLa Publicité, le Sponsoring et le Mécénat
Le parrainage est devenu l’une des principales sources de financement des manifestations ou événements, locaux, régionaux, nationaux...

Dans le cadre d’une série de manifestations consacrées aux Journées de Moscou, Irina Alexandrovna Yaremko, Conseiller auprès du Département de politique iconLe programme libre : Dans le cadre de leur réflexion, IL est permis...
«Quartier Athènes» et outre les 300 parcelles et 400 logements, cette zone d’urbanisation doit impérativement s’articuler autour...

Dans le cadre d’une série de manifestations consacrées aux Journées de Moscou, Irina Alexandrovna Yaremko, Conseiller auprès du Département de politique iconHème: analyser les évolutions du pouvoir politique depuis 1945, dans le monde
«Une communauté politique, liée à un territoire, fondée sur la conscience de caractéristiques communes et la volonté de vivre ensemble»...

Dans le cadre d’une série de manifestations consacrées aux Journées de Moscou, Irina Alexandrovna Yaremko, Conseiller auprès du Département de politique iconAux sources du pragmatisme
«raison ultime» des phénomènes de la Nature, mais d’instituer un rapport inédit au quotidien. Or, le recours au quotidien a une dimension...

Dans le cadre d’une série de manifestations consacrées aux Journées de Moscou, Irina Alexandrovna Yaremko, Conseiller auprès du Département de politique iconPolitique et vérité
«Écartons tous les faits» (le géré, l’idéologique) permet ainsi de poser la question de la politique : celle d’une distinction dont...

Dans le cadre d’une série de manifestations consacrées aux Journées de Moscou, Irina Alexandrovna Yaremko, Conseiller auprès du Département de politique iconLe concept de Nuit Blanche est donc un parcours nocturne d'art contemporain...
«Antrepo», qui dans le cadre de la Biennale est destiné à mettre l'accent sur le rôle de la «polis» (ville en grec), soulignera la...

Dans le cadre d’une série de manifestations consacrées aux Journées de Moscou, Irina Alexandrovna Yaremko, Conseiller auprès du Département de politique iconEmmanuelle sibeud (département d’histoire, Paris 8)
...

Dans le cadre d’une série de manifestations consacrées aux Journées de Moscou, Irina Alexandrovna Yaremko, Conseiller auprès du Département de politique iconCe document a été réalisé à partir de différentes sources documentaires
«l’histoire du ballet occidental». Cette approche correspond davantage aux pratiques de danse majoritairement enseignées dans le...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com