14 novembre – 22 décembre 2015







télécharger 38.62 Kb.
titre14 novembre – 22 décembre 2015
date de publication16.10.2016
taille38.62 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > documents > Documentos
c:\users\françois vertadier\hubic\documents\galerie promo\logo ensiegne entetes doc\logo contemporain tres clair ecriture noire.jpg

COMMUNIQUE DE PRESSSE


14 novembre – 22 décembre 2015

Les Maîtres Marseillais contemporains 2 :

Bouchaïb Maoual, Mohamed Nabili, Omar Youssoufi

maoual0782.jpg
Maoual - Le minotaure

Vernissage le samedi 14 novembre à partir de 18h


Cette exposition est la deuxième du cycle sur les Maîtres Marseillais contemporains.
Pour cette seconde édition, les artistes sélectionnés sont marocains et ont en commun d’avoir vécu ou de travailler actuellement dans la métropole marseillaise.




Sommaire :

Page 3 :Bouchaïb Maoual

Page 8 : Nabili

Page 11 : Omar Youssoufi

Galerie Polysémie

12 rue de la Cathédrale

13002 Marseille

04 91 19 80 52

www.polysemie.com

contact@polysemie.com

Du mardi au samedi de 10h-12h30/14h-18h30
https://my.mailin.fr/public/upload/12441/images/50b8a8f7d42b3.png François Vertadier  https://my.mailin.fr/public/upload/12441/images/50b8a8e759450.jpg Galerie Polysémie description : twitter_bird_logo petit.png Polysemie

http://img1.wikia.nocookie.net/__cb20140630080413/dc-comics/fr/images/0/08/pinterest-logo.png Galerie Polysemie http://www.01net.com/images/article/190.809514.jpg Galerie Polysemie

Maoualmaoual0125.jpg

Bouchaïb Maoual, est un peintre, graveur et sculpteur franco-marocain né le 26 février 1959 à Essaouira.

Titulaire d'un diplôme national supérieur d'expression plastique à l'École supérieure des beaux-arts de Marseille, il s'est installé dans cette ville pour y travailler.

« La pratique de Maoual évolue entre gravure, peinture et sculpture. Fondée essentiellement sur l’anachronisme et l’humour, elle interroge la course folle de l’humanité et sa souffrance éprouvée dans l’obsession des déplacements incessants. A travers des figures fugitives se vivent (se voient), dans un fourmillement de signes, la joie et la déception, la fête et la tragédie de l’existence humaine…, le tout dans une concentration plastique où s’entremêlent Préhistoire et époque contemporaine... »

maoual0584 plaque et tirage.jpg


maoual0479.jpg
Le Yin

c:\users\françois\hubic\documents\fichiers artistes 11 dec\nabili maoual\maoual0100.jpg

Expositions personnelles (sélection)

  • Galerie de l'institut français de Tanger De l’estampe au multiple, 2012 

  • Galerie Martagon 2012 

  • Les chantiers de la Lune, La Seyne-sur-Mer, 2011

  • Galerie Bab El Kebir, Rabat Maroc, 2009.

  • Galerie de l'institut français de Rabat, Rabat, 2008 

  • Galerie Rê de Marrakech «Tatouages multiples», 2007 

  • Galerie Delacroix, Tanger, 2007 

  • Artothèque Antonin Artaud Marseille, 2006 (catalogue)

  • Galerie les Atlassides Marrakech, 2005

  • Galerie Martagon Malaucène, 2004

  • Galerie du musée du Patrimoine Six fours, 2003

  • Galerie Martagon Malaucène, 2003

  • Galerie Alain Paire Aix-en-Provence, 2002

  • Poinso-Chapuis, Marseille, 2001

  • Galerie JP Cupillard Grenoble, 2000


Expositions collectives (sélection)


  • Impressions Avignon 2013

  • GLOB'ART. Villa des arts (ONA), Rabat, Maroc, 2006

  • Village d'Art, Nord/Sud, Octon, France, 2006

  • Galerie Tadgart, Marrakech, 2006

  • Galerie C et à la teinturerie d’Amiens, 2005 (catalogue)

  • Collection Anne et Henri Sotta, artothèque Antonin Artaud, 2005 (catalogue)

  • Artothèque de Miramas, 2004 (catalogue)

  • Une année d'estampe à L'Atelier M, Marseille, 1999

  • Les 25 ans de la galerie Athanor, Marseille, 1999

  • Pur Impur Aix en Provence, 1999 (catalogue)

  • La collection Jean-Pierre Alis, musée d'art moderne de Céret, 1998 (catalogue)

  • Artothèque de Miramas, 1998.

  • Musée des Alpilles, Saint-Rémy-de-Provence, 1998, (catalogue)

  • Galerie Martagon Malaucène, 1997

  • Aix invite Marseille, 1997 (catalogue)

  • L'Atelier M, Marseille, 1997

  • Musée de Céret, Yves Michaud, 25 ans de collection d'art contemporain, 1997 (catalogue)

Collection publique

  • Fond communal d'art contemporain de Marseille

  • Artothèque Antonin Artaud, Marseille

  • Musée des Alpilles, Saint-Rémy-de-Provence

  • Artothèque de Saint-Maur

  • Musée d’art moderne de Céret, Céret11

  • Médiathèque Intercommunale de la ville de Fos-sur-Mer

  • Bibliothèque francophone multimédia de Limoges

  • Bibliothèque nationale de France, Paris

Bibliographie

  • D'Humus et de lave, poèmes manuscrits d'Abdellatif Laâbi et gravure de Maoual, collection « Corps écrit », Édition Al Manar, 2005

  • (de) Bouchaib Maoual et Rüdiger Fischer, Fragmente einer vergessenen Schöpfungsgeschichte von Abdellatif Laâbi, von Verlag im Wald, 10 Août 200712

  • Mohamed Rachdi, Interférence Références Marocaines de l’Art Contemporain, édition le rare, 2005

  • Alain Paire, Peintures et sculpture à Marseille au xxe siècle, édition Jeanne Laffitte, 2000

  • « Le Corps Posture et imposture », in les cahiers Thématiques 2000-2001, Médiathèque intercommunale Miramas

  • Gravure art et techniques, [catalogue de l'exposition du musée des Alpilles], 1998

  • Françoise Woimant, Marie-Cécile Miessner, Anne Moeglin-Delcroix, De Bonnard à Baselitz, estampes et livres d’artistes, dix ans d’enrichissement du cabinet des estampes, 1978-1988, Bibliothèque Nationale, Paris


Nabilinabili0073.jpg

Né le 4 août 1952 à Benslimane, Mohamed Nabili quitte le Maroc pour la France en 1974 afin de poursuivre ses études.
Il enseigne à l’Ecole des Beaux Arts d’Aix en Provence pendant un an, avant de se consacrer à la peinture.

Après avoir vécu au Pérou, au Mexique, aux Etats-Unis, au Danemark et en Bretagne, Nabili rentre au Maroc au début des années 90, où il s’installe dans la région de Benslimane. Orphelin de père et de mère, Mohamed Nabili est à l’initiative d’une fondation à vocation humanitaire créée en 2005 baptisée "Imaginaire de l’enfant dans les arts plastiques".

Il est décédé le 5 février 2012.


« Les œuvres de Nabili déplient, dans la concrétude de la matière/sable et dans le foisonnement des signes, une vaste poésie de l’espace et du paysage. Sa matière fétiche est le sable, de multiples textures, de différentes origines, mais toujours saharien dans sa matérialité physique et dans sa puissance symbolique. L’inspiration de Nabili est elle-même dense et plurielle, à la fois archaïque, plongeant ses racines dans les abysses d’une culture arabo-berbère et africaine immémoriale, mais nourrie de solides références modernes et contemporaines. Le silence du désertique (qui gît peut-être en nous) est soumis, chez Nabili, à la maïeutique du signe pour réveiller notre conscience au mystère qui englobe notre monde. Alors que tout se donne, dans la modernité technicienne, comme un texte offert au décryptage instrumental, le signe de Nabili nous présente le monde comme une énigme indéchiffrable. »
Mostafa CHEBBAK
«Pour moi, le désert c’est d’abord une philosophie, précisément la philosophie de l’essentiel… 
En fait, mon travail n’est qu’une fenêtre sur le désert. »

Mohamed Nabili

nabili0058.jpg c:\users\françois vertadier\hubic\documents\fichiers artistes 11 dec\nabili maoual\nabili0167 ne.jpg

c:\users\françois vertadier\hubic\documents\fichiers artistes 11 dec\nabili maoual\nabili0166 ne.jpg

c:\users\françois vertadier\hubic\documents\fichiers artistes 11 dec\nabili maoual\nabili0164 ne.jpg


c:\users\françois vertadier\hubic\documents\fichiers artistes 11 dec\nabili maoual\nabili0158 ne.jpg c:\users\françois vertadier\hubic\documents\fichiers artistes 11 dec\nabili maoual\nabili0103 ne.jpg

Omar Youssoufiyoussoufi portrait 2.jpg

Né le 1er janvier 1950 au Maroc, Omar Youssoufi vit et travaille aujourd’hui en France.

Après avoir suivi des cours d’arts appliqués au Maroc, Youssoufi migre vers la France afin d’intégrer l’école des Beaux-arts de Luminy à Marseille.
Ensuite il s’installe à Aix-en-Provence où il fréquente l’école des Arts Plastiques.
Youssoufi crée des objets en porcelaine, grès ou bois qu’il associe à des articles manufacturés et bribes de livres anciens ou de parchemins. En reliant ces pièces les unes aux autres derrière une paroi de verre, il dessine des sabliers composés qui possèdent plusieurs cases communicantes permettant de laisser couler le sable et laisser ainsi apparaitre différentes sculptures.

« Dans les sables liés de cinq continents cet homme ouvre des passages, relie des espérances et crée ainsi un langage pour nous déposer aux confins de nos origines.

Regarder un sablier de Youssoufi c’est agrandir le temps et le prolonger à la fois vers les souvenirs oubliés et vers les projets à venir.

Aux dévoilements des signes surgissent des messages, aux surgissements des formes se révèlent la magie d’un objet écrin de la mémoire.

Archéologue du futur, il sculpte des traces car il est de ceux qui savent notre mémoire fragile.

A l’écoute du mouvement, aux ruissèlements des sables s’inventent des partages, s’échangent des rêves, se déploient des horizons. Sculptures vivantes, sans cesse renouvelées aux saisons d’un seul geste. Pendule de l’espace justement hors du temps. »

Jacques Salomé

youssoufi sculpture sablier 2bis.jpg youssoufi sculpture sablier 2.jpg

« Omar Youssoufi enchante ses œuvres, les anime d’une vie muette qu’exprime le sable qui glisse et dont le léger bruit d’écoulement est comme le chant précieux qui s’élève des coquillages. On aura le sentiment de voir le temps se matérialiser et accomplir son travail d’occultation et de dévoilement, comparable à celui de notre mémoire.

Ce sable représente aussi la nature, vivante œuvre d’art, dont la poésie ineffable plonge dans l’extase : des paysages surgissent de ce déversement, créant des lieux imprévus, sans cesse différents, toujours recommencés, sur lesquels l’on plaît à projeter ses géographies imaginaires – ici les pyramides, là le désert, ses mouvantes dunes –, dont la perfection des formes et l’harmonie bicolore étonnent infiniment, troublent, car elles relèvent une puissance créatrice naturelle. Dans cette association l’objet modelé par l’homme et de l’élément minéral repose la magie des œuvres de Youssoufi ».

Extrait de Grains et Signes : L’Humanité d’après Omar Youssoufi

B.Q

Expositions personnelles (sélection)

  • Galerie Polysemie, Marseille

  • Galerie Simoncini, Luxembourg

  • Galerie Deukennof, Kluisbergen, Belgique

  • Galerie Fardel, Le Touquet


Salon

  • Expo Internationale, Stockholm

  • ICAF, Londres

  • ARCO, Madrid

  • FIAC, Paris

  • Centre Georges Pompidou, Paris


Musées

  • Musée d’Art Moderne de Paris

  • Fonds National d’Art Contemporain de Paris

  • Musée de Grénoble

  • Musée de la Villette, Paris

  • Musée de Martigues

  • Musée des Beaux-arts de Pau

  • Musée d’Amman, Jordanie


Galerie Polysémie

12 rue de la Cathédrale

13002 Marseille

04 91 19 80 52

www.polysemie.com

contact@polysemie.com

Du mardi au samedi de 10h-12h30/14h-18h30
https://my.mailin.fr/public/upload/12441/images/50b8a8f7d42b3.png François Vertadier  https://my.mailin.fr/public/upload/12441/images/50b8a8e759450.jpg Galerie Polysémie description : twitter_bird_logo petit.png Polysemie

http://img1.wikia.nocookie.net/__cb20140630080413/dc-comics/fr/images/0/08/pinterest-logo.png Galerie Polysemie http://www.01net.com/images/article/190.809514.jpg Galerie Polysemie

similaire:

14 novembre – 22 décembre 2015 iconExposition du 10 novembre au 24 décembre 2006

14 novembre – 22 décembre 2015 iconDu 17 novembre au 29 décembre 2012, Hilary Dymond expose sa dernière...

14 novembre – 22 décembre 2015 iconProgrammes école-collège, version consolidée conforme au bo du 24 décembre 2015

14 novembre – 22 décembre 2015 iconLe Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015

14 novembre – 22 décembre 2015 iconLe Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015

14 novembre – 22 décembre 2015 iconLe Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015

14 novembre – 22 décembre 2015 iconEttre Culture Loisirs de credes cezam poitou-Charentes du lundi 22 décembre 2014
«Initiation photographie numérique» 17 janvier 2015 Villa Pérochon à Niort (79)

14 novembre – 22 décembre 2015 iconCours dispensés
«Methodology on Islam : Frantz Fanon Wretched of the Earth, Edward Said Orientalism», (Master Middle-East Studies- 8h). Septembre...

14 novembre – 22 décembre 2015 iconExposition du 15 Octobre au 28 Novembre 2015
«… Je travaille la matière, ce qui me donne des idées dans ma création Je respecte la superposition des formes, l’ombre et la lumière...

14 novembre – 22 décembre 2015 icon2015 Art Up! 2015, Lille (expo personnelle) • Galerie Pop-Up, Amiens...
«100 artistes incontournables d’aujourd’hui») n°43, mars 2013 («100 œuvres contemporaines») n°61, février 2015







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com