La langue corse : un pari pour demain







télécharger 309.22 Kb.
titreLa langue corse : un pari pour demain
page1/10
date de publication17.12.2016
taille309.22 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

La langue corse : un pari pour demain




Remerciements

Jean-Guy Talamoni

Alain Di Meglio

Une perspective nouvelle pour de nouvelles perspectives 

Parler d’un pari pour demain c’est d’abord remettre la question linguistique corse en perspective. Et c’est déjà là le premier pari de cette synthèse proposée par Sébastien Quenot. Certes il ne partait pas de rien. La bibliographie concernant l’histoire récente ou plus ancienne de la langue corse est aujourd’hui conséquente et servie par des talents incontestés. La première gageure résidait ainsi dans le fait d’écrire à la suite des Ettori, Marchetti, Fusina,  Thiers, Arrighi et autres Comiti ou Ottavi. Sans compter les autres.

Et c’est là la principale réussite de Sébastien : il ne s’est pas contenté d’une compilation. Sa touche personnelle est plus que visible. Il ne néglige pas la littérature sur la question à partir d’une riche bibliographie, il actualise à partir d’un ensemble de travaux récents notamment issus de l’Université de Corse, enfin il y ajoute sa propre sensibilité par l’angle de la sociologie, approche par laquelle il est particulièrement à l’aise et affuté eu égard à sa recherche en cours sur la problématique des relations école-famille en Corse. Tout cela inscrit son objet dans une excellente transversalité. Peut-il y avoir meilleur parti pris dans un cas aussi complexe et passionnant que la langue corse, lieu même de la question identitaire et sociétale ?

Autre approche innovante, il utilise, comme jamais auparavant sur ce thème, les ressources Internet. Cela apporte à sa démonstration une investigation nouvelle et rapide parce que axée sur un ensemble de données mieux accessibles et diverses : rapports de tous ordres, articles de presse, propos de médias, blogs…Le volet glottopolitique s’en trouve incontestablement renforcé. Ajoutons encore que le statut de doctorant de notre auteur le met en prise directe avec l’activité universitaire. Il se fait alors témoin privilégié et en tire le meilleur parti notamment par l’exploitation de cours ou de conférences d’ici ou d’ailleurs encore inédites ou restées trop confinées dans des espaces de publications spécialisés.

D’où un texte très richement annoté dans une diachronie qui ne néglige absolument pas le recours ni le retour aux archives. Si certaines assertions connues des spécialistes sont utilement reprises (par exemple la définition d’une langue polynomique) d’autres sont retravaillées comme, par exemple, le processus d’individuation (c’est-à-dire ce qui va distinguer le corse des autres langues) que Sébastien reformule par la mise en exergue d’une contestation croissante (« processus ab irato ») ou encore son approche de l’histoire de la production littéraire qui propose une synthèse des typologies qui mérite aujourd’hui une divulgation. Autre originalité, les textes de la littérature d’expression corse sont ici objet et instrument. Nombre d’étayages sont puisés directement en langue corse dans la production littéraire.

Ce point sur la question de la langue corse de Sébastien Quenot est donc faussement vulgarisateur. Bien sûr, notre auteur par un style alerte, marqué par un art consommé de la formule et jamais dépourvu d’érudition, sait se mettre à la portée de tous. Le chercheur et l’insatiable militant culturel qu’il est ne s’affranchit pas pour autant d’une vision voire d’une couleur qu’il affiche subtilement mais sans ambages.

Un affichage d’autant mieux assumé que Sébastien sait comme beaucoup de sociologues que si la neutralité en sciences humaines est un leurre cela n’empêche pas la rigueur et l’objectivité. C’est en quoi ce texte par son ton, son caractère innovant et son actualité annonce incontestablement une thèse.

Alain Di Meglio

« A machja, quandu omu a vede da luntanu, pare propiu una : altru nulla si vede cà una virdura, o chjara o scura, pichjulata in quà è in là di varii culori vivi. Bisogna ad avvicinalla da scopreci a divizia di l'arburini, di e piante è di i fiori chì a ponu cumpone, di a vita ch'ella asconde. Cusì hè l'umanità,  unita da e limite fisiche imposte à a so cundizione ma, s'omu si primura di stalla à sente, bracanata in la variatezza di e culture è di e so lingue. »

« Le maquis, vu de loin, semble uniforme : on ne distingue rien d'autre qu'une verdure sombre ou plus claire, tachetée de-ci de-là de couleurs vives et variées. Il faut s'en approcher pour deviner le foisonnement  des essences qui le composent, des formes de vie qu'il protège. Notre humanité lui ressemble : unie par les limites physiques qu'impose sa condition  mais, si l'on prend le temps de l'écouter, exubérante dans la variété de ses cultures et de ses langues. »

Pasquale Ottavi
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

La langue corse : un pari pour demain iconCours «Il était une fois le Maître d’Hôtel de demain…» L’uniforme...
«être et paraître» et de l’uniforme, idées centrales de la 7ème édition du concours «Il était une fois… le restaurant de demain»

La langue corse : un pari pour demain iconTraduit du corse et présenté par Francescu-Micheli Durazzo

La langue corse : un pari pour demain iconEssai de faq pour fr. Lettres. Langue. Chinoise groupe de discussion ci-après dénommé «fllc»

La langue corse : un pari pour demain iconDocument snuipp : le texte intégral et les ajouts, retraits et commentaires
«ateliers d'étude de la langue» ont disparu, ainsi que la notion de transversalité de l'apprentissage de la langue. Le «dire, lire,...

La langue corse : un pari pour demain iconLa compagnie body and soul/corps et âme avec la compagnie altana,...
«Only Connect» au Théâtre de Suresnes Jean Vilar, reprise au Vingtième Théâtre, pour laquelle IL reçoit le prix Beaumarchais du Figaro...

La langue corse : un pari pour demain iconUne nouvelle de seize pages
«Porto-Vecchio» : Chef-lieu de canton, sur la côte orientale de la Corse. L’action se passe à trois heures de marche de la ville,...

La langue corse : un pari pour demain iconSurtout ‘’La jeune Tarentine’’, ‘’La jeune captive’’
«Rien n'est fait aujourd'hui, tout sera fait demain.» Anticipation et procrastination l'habitèrent toujours

La langue corse : un pari pour demain iconAu programme : étude de la langue française

La langue corse : un pari pour demain iconProphète Muhammad, le Prophète d'Allah
Muhammad: sa vie basée sur les documents les plus anciens par MartinLings a perdu son statut d'être acclamé dans le monde entier...

La langue corse : un pari pour demain iconElèves migrants et maîtrise formelle de la langue de scolarisation...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com