Le Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015







télécharger 145.52 Kb.
titreLe Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015
page2/3
date de publication19.10.2016
taille145.52 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3

THOMAS NEGREVERGNE Artiste à media multiples
Né à Menton en 1980. Vit et travaille à Monaco.

En 2009, Il obtient son DNSEP avec Félicitations à l’Ecole Supérieure d’Arts Plastiques de la Ville de Monaco. De 2009 à 2010, Il y poursuit un post-diplôme. A cette occasion, il réalise la scénographie pour une création chorégraphique de Mimoza Koïke, Rossignols dans le cadre des Imprévus des Ballets de Monte-Carlo puis présentée à l’UDK de Berlin. Depuis 2008, Il fait parti des artistes du Logoscope où il développe sa pratique artistique et son regard critique. Terrain de jeu, d’action, d’expérimentation, le monde lui apparaît comme une gigantesque scénographie en perpétuel chantier où il privilégie un art de contexte et de situation en s’appuyant sur une culture éparse et vagabonde. Des esthétiques se dessinent, remontant des âges anciens jusqu’aux utopies actuelles, de nature souvent humoristique pour mettre à distance une certaine violence.
JERÔME NOGUERA Créateur lumière et vidéo
Né à Nice en 1976. Vit et travaille à Monaco.

Diplômé d’un B.T.S. dans l’exploitation des techniques audiovisuelles, il se lance dans la création d’un spectacle son et lumière lors de la remise des prix du meeting de natation Mare Nostrum 99 (Monaco). Depuis c’est la Lumière qu’il affectionne particulièrement. Ce medium, en évolution permanente, à la fois plastique et technologique, devient alors son moyen d’exprimer ses visions. Les projections géantes, la vidéo et les nouvelles technologies, qu’il maitrise, intègrent sa palette « d’instruments ». 2003 sera l’aboutissement dans le monde de l’art contemporain par sa participation au projet « Circulez y a rien à voir » commandé par le Printemps des Arts de Monte-Carlo. Il investit alors avec Julien Cellario et Micha Vanony le chapiteau de Fontvieille (Monaco) par une gigantesque installation où le son et la lumière sont synchronisés, offrant au public un parcours sensoriel inouï en Principauté. Depuis 2004, il conçoit les éclairages et performe pour le groupe M.R.S (Musique Rythmique et Sportive) dont il est cofondateur. Toujours pour le spectacle vivant, ses créations lumières et/ou vidéo ont été choisies par les metteurs en scènes d’opéra : Jean-Louis Grinda, Marguerite Borie, Vanesse D’Ayral de Sérignac… les chorégraphes : Irina Lipkina, Eliezer Dibritto… les scénographes : Rudy Sabounghi, Laurent Castaingt, Antoine Loudot… Aujourd’hui en poste à l’Opéra de Monte-Carlo, il est aussi l’actuel directeur technique du Logoscope.
SACHA VANONY Compositeur, interprète, bidouilleur
Né à Monaco en 1977. Vit et travaille à Monaco.

Après des études de solfège, de flûte et de violon à l’Académie de Musique de Monaco, il obtient le premier prix du Conservatoire National de Nice en composition de musique électroacoustique. Suite à son diplôme, il est invité en résidence à l’Université de Göteborg en Suède et travaille également en partenariat avec l’Ecole des Hautes Etudes Musicales de Lausanne. En 2013 il suit une formation de spatialisation sonore à l’IRCAM. Compositeur à visages multiples, Sacha compose de la musique contemporaine depuis une dizaine d’années pour le concert (pièces acousmatiques, instrumentales et mixtes). Il travaille aussi en collaboration avec de nombreux artistes dans différents domaines : installations, cinéma, ballets, radio… Il compose aussi bien de la musique «savante» que «populaire» et essaye de créer des ponts entre ces deux univers. Spécialisé dans la création de patch MAX/MSP il crée des mises à jour technologiques de pièces du répertoire, travaille sur le temps réel et les capteurs, se passionne pour la lutherie électronique et tâtonne la robotique. Il est ainsi employé par le CIRM (Centre International de Recherche Musicale - CNR de Nice) en tant qu’assistant musical du compositeur Alain Fourchotte, pour la composition de la pièce Anklang, créée par l’Ensemble ICARUS. Sacha compose aussi en groupe : il participe à la création de MRS - Musique Rythmique et Sportive, qui met en scène deux musiciens, un vidéaste et un light-designer. Au sein de ce collectif, son, vidéo et lumière sont composés en même temps et considérés avec la même valeur poétique. Il crée avec Martyn Circus le groupe H.A.H. et plonge ainsi dans le monde du métal, en le teintant au passage de ses influences contemporaines et électroniques. Ensemble ils sortent deux albums Fork You et Division Zero, et un troisième album est attendu pour 2014.

En 1996 il fonde Joe La Mouk, groupe punk, avec Mectoob et Tomamouk. Ils auto-produisent sept albums, réalisent plus de vingt films dont plus de la moitié est régulièrement diffusée sur Canal+(ainsi que dans de nombreux festivals) et qui ont fait l’objet d’un DVD. Ils créent et animent durant quatre années une émission de radio hebdomadaire sur la radio FM MC One. Les différents sites internet du groupe sont visités par plusieurs millions d’internautes. Enfin, il créé la classe de composition de musique électroacoustique, au sein de l’Académie de Musique Fondation Prince Rainier III de Monaco, Conservatoire National de Région, en 2003, date depuis laquelle il enseigne au sein de l’établissement.
LESLIE BOURGEOIS Scénographe, costumière
Née en 1984. Vit et travaille entre Paris et Monaco.

Diplomée du Pavillon Bosio en 2008, une école de scénographie, elle conçoit, durant son cursus, des scénographies en collaboration avec les Ballets de Monte-Carlo. En 2010 elle rejoint le Logoscope -centre de recherches artistiques à media multipes à Monaco- où elle développe sa pratique plastique et participe aux projets de spectacles vivants et vidéographiques comme costumière et scénographe. Leslie intervient également en tant que teinturière et patineuse au sein de l’atelier de costumes dirigé par Jean – Michel Lainé aux Ballets de Monte-Carlo depuis 2007. Depuis 2012, elle participe à des projets de création théâtrale avec des jeunes troupes de théâtre (Atelier théâtre de l’Estrade, Compagnie Charles est stone...). Vice-présidente de la structure de théâtre Le Lieu Exact, elle travaille également à la scénographie de «La Duchesse», mis en scène par Clément Peyon. Le Lieu Exact est en résidence à la MJC Club de Créteil depuis 2012, pendant laquelle elle a pu diriger l’atelier de recherche «Balhaus» durant un mois. Après avoir exposé des oeuvres d’art visuel pour l’exposition « Les Salons de Lily », présentée à Aix en Provence en été 2013, elle suit parallèlement à ses activités professionnelles, une formation de l’acteur au cours Florent dans la classe de Jerzy Klesyk.
CHRISTIAN SELVATICO Artiste à media multiples
Né à Menton en 1975. Vit à Roquebrune-Cap Martin et travaille à Monaco.

Après avoir obtenu son DNSEP avec Félicitations à l’Ecole Supérieure d’Arts Plastiques de la Ville de Monaco, Christian Selvatico a très vite intégré l’équipe du département «événements Culturels» du Grimaldi Forum et occupe depuis le poste de technicien d’exposition. Il est principalement Chargé de deux expositions itinérantes : «Les Années Grace Kelly, Princesse de Monaco» – Commissaire : Frédéric Mitterrand (Paris (2008), Moscou (2008), Rome (2010), Sao Paulo (2011) - et «Grace Kelly Style Icon» - Commissaire Jenny Lister du V&A Museum : Londres (2010), Toronto (2011), Bendigo/Australie (2012). Son travail artistique évolue toujours en parallèle et après le projet «OUC» (installation/performance) dans l’exposition « Si tu as faim, mange ta main» d’Agnès Roux & le Logoscope à Monaco en 2009, puis une apparition «wall-painting-moon-performance» remarquée lors de l’exposition de Thomas Negrevergne et Arnaud Rolland «EstOuest», il se consacre ensuite plus particulièrement à la musique rock en qualité de bassiste du groupe «Gasoline». Toujours passionné par la science, la fiction et les phénomènes inexpliqués, il continue de repenser son «monde» avec ferveur (avec toujours une petite note d’humour) et est bien décidé à trouver une forme à sa quête.
ARNAUD ROLLAND Artiste plasticien
Né à Saint Raphaël en 1982. Vit et travaille à Berlin.

Il a obtenu son DNSEP avec Félicitations à l’Ecole Supérieure d’Arts Plastiques de la Ville de Monaco en 2008. Il est repéré par Jean-Christophe Maillot, Directeur des Ballets de Monte-Carlo qui lui propose de créer des animations projettées pour la scénographie de sa création Altro Canto 2. «L’utopie atout pique Arnaud Rolland n’a jamais vraiment fait siens les tics de l’art contemporain. Entre Raymond Pettibon, Vuillemin et Reiser, le crayon d’Arnaud griffonne une société mal en point. Grotesque dans les poses et les cadrages, l’humanité y est croquée avec un gros maquillage... qui dégouline! Par un trait sec, les scènettes forcent le trait pour une hilarité morbide. Ainsi, peuvent se côtoyer des parasols, des vautours, des gourous, des batmans, des fauteuils roulants et du vin rouge... Et quand tout cela sort en volume, c’est avec une mousse industriel noire qu’Arnaud recouvre en général ses volumes. Une fois, on y a même reconnu Tintin et Milou en cosmonautes, pour une expo intitulée Objectif thunes.» Fred Pohl
Pour plus de détails, merci de consulter notre site internet : www.lelogoscope.com

LES PLATEFORMES DU LOGOSCOPE

LE LABORATOIRE

Plateforme des arts visuels

Directrice artistique : Agnès Roux

Responsable Atelier : Thomas Negrevergne
Le Laboratoire développe des écritures plastiques en questionnant les langages et les différentes contraintes liés aux espaces de monstration et la place qui y occupe le public. Laboratoire des possibles, lieu de rencontres et d’échanges, Il cherche à développer des outils et des formes visuelles où les écritures cinématographiques et vidéographiques viennent dynamiser les problématiques abordées. Il repense les formes collaboratives en replaçant le rôle de l’auteur et se fait fort d’appréhender la pratique de la programmation et du commissariat comme un espace d’invention. Le Laboratoire réfléchit sur le cadre et le hors-cadre, les usages, les savoir-faire et les glissements de compétences. Il demande aux créateurs invités une attitude d’ouverture à l’Autre et à d’autres questions que les seules artistiques. Cette plateforme est doté d’un Atelier Terre/images (céramique, vidéo, photo, dessin, maquette, volume).
LE PLATEAU

Plateforme des arts de la Scène

Directrice artistique : Mimoza Koïke
Le Plateau met au centre de ses recherches la question de la transversalité… Jouer collectif. Il travaille sur les formes d’écritures scéniques et scénographiques actuelles qu’elles soient chorégraphiques, théâtrales et performatives. Il interroge leurs apparitions et leurs langages que se soit dans les espaces dévolus ou autres, du spectacle vivant mais aussi dans son rapport à l’image. La vidéo, là aussi, est un médium qui alimente le langage des corps et des modes d’apparitions. Il réfléchit en parallèle à la place du public et cultive l’art de la rencontre.
LE STUDIO

Plateforme des arts sonores

Directeur artistique : Micha Vanony

Responsable du studio son : Sasha Vanony
Le Studio aborde le son comme un média du réel et de l’impalpable. Il cherche à libérer « la force du sonore » misant sur sa capacité à faire sens ou à engendrer une production imaginaire chez l’auditeur. Allant de la création musicale à l’installation plastique, de l’édition phonographique au concert, les recherches que mènent le Studio s’articulent autour de plusieurs axes, tels que la création musicale, la recherche informatique et le développement de logiciels et d’interfaces interactives, la musique pour l’image, la projection spatiale, le rapport à l’environnement acoustique et politique, l’écoute comme pratique philosophique et méthodologique. Le Studio, s’il offre un environnement expérimental, n’a pas d’a priori stylistique et cherche avant tout à favoriser l’enrichissement de l’expérience sonore et musicale. Cette plateforme est dotée d’un studio audionumérique d’enregistrement, de montage, mixage et de production sonore.
LA FABRIQUE

Plateforme des arts du textile

Directeur artistique : Alain Pierimarchi

Responsable Atelier : Leslie Bourgeois
La Fabrique mène une recherche autour de la parole du vêtement. Elle propose de développer des projets allant du costume de scène au vêtement journalier et leurs accessoires. Par une analyse des comportements (vêtement/protection, vêtement/sexe, vêtement/parure, vêtement/costume), elle mène une recherche sur sa fonction de parole, de langage, de communication ainsi que sur ses codes (matériaux, formes, couleurs, décors). Constituant une sémiologie du vêtement, la Fabrique étudie l’évolution de ses formes et celle de la mode pour envisager l’évolution des cultures, des forces sociales et des techniques.
LES ÉDITIONS

Plateforme des arts de support

Coordinatrice : Agnès Roux
Les éditions sont une plate-forme/entonnoir à toutes les autres plate-formes. Les éditions permettent la conception et la réalisation de supports artistiques à part entière - livres, catalogues, dvd, cd, objets, publications, (…) - comme autant de véhicules artistiques pour la diffusion, la communication et l’archivage de la recherche.
Le Logoscope a été l’éditeur de la revue d’art & de culture de 2009 à 2013.

Directeur technique toutes plateformes : Jérôme Noguera

LA RECHERCHE LOGOSCOPIQUE

La recherche logoscopique s’active à travers la croyance en l’agrégation des médiums et en la réunion des personnes.
Avec elle, les rencontres s’opèrent et se déroulent dans une interaction continue entre prospectives individuelles et situations collectives.
Ces rencontres consistent avant tout à réfléchir au langage qui permettra à chacun de transmettre ses idées, ses visions à l’autre (dialogue, croquis, dessin, langage vidéographique, sonore, etc.).
Au fil des années, des territoires communs se sont aussi précisés, surtout au niveau des expériences collectives qui sont ceux de l’installation, de la performance et de la vidéo. L’influence du cinéma et des technologies numériques mises en commun (sur un mode démocratique), ont renforcé notre réflexion sur l’espace black box - espace plateau matriciel, immersif – et sur le travail en équipe de spécialistes.
Une fois ce langage élaboré, cette méthode instituée, celle-ci provoque des choix d’espaces de travail et la création d’outils. Il ne s’agit pas d’une seule mise à disposition d’outils existants mais d’un accompagnement dans la création de nouveaux appareils entre technique de pointe et outillage traditionnel. Cela s’est produit par exemple lors de la collaboration entre un artiste à media multiples, spécialisé en sculpture, et un musicien, avec la création d’un tapis roulant muni d’un moteur de perceuse, piloté par un séquenceur musical ou encore, lors de celle entre un artiste à media multiples, spécialisé en vidéo et un ingénieur lumière, avec la création d’un appareil d’éclairage scénographique équipé d’automatiques et d’un réflecteur utilisé manuellement.
Privilégiant les processus lents, la recherche se déploie tout au long de discussions, d’évaluations, de prises de décisions où les modes d’apparition des formes et des idées se formalisent pas à pas. Dans cette aventure, il faut aussi accepter l’échec d’une recherche non aboutie. Par contre, si elle trouve une finalité alors une nouvelle étape de travail commence, celui de sa communication, sa diffusion et de l’analyse de sa réception.

LE LOGOSCOPE

Appareil scientifique imaginaire pour scruter le langage

Association monégasque agrémentée, créée en juillet 1997 à la demande de la première commission interministérielle sur la jeunesse.
1   2   3

similaire:

Le Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015 iconLe Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015

Le Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015 iconLe Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015

Le Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015 iconEttre Culture Loisirs de credes cezam poitou-Charentes du lundi 22 décembre 2014
«Initiation photographie numérique» 17 janvier 2015 Villa Pérochon à Niort (79)

Le Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015 icon2015 Art Up! 2015, Lille (expo personnelle) • Galerie Pop-Up, Amiens...
«100 artistes incontournables d’aujourd’hui») n°43, mars 2013 («100 œuvres contemporaines») n°61, février 2015

Le Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015 iconLettre externe #19. 1 – décembre 2014

Le Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015 iconPréprogramme Jeudi 4 décembre 2014

Le Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015 icon14 novembre – 22 décembre 2015

Le Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015 iconLe calendrier universitaire 2014/2015 8

Le Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015 iconBulletin d’adhesion bulle 2014-2015

Le Logoscope fêtera ses 18 ans en Principauté de Monaco du 11 décembre 2014 au 21 juin 2015 iconProgrammes école-collège, version consolidée conforme au bo du 24 décembre 2015







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com