Abstract le net-art en recherche de nouvelles interactivités







télécharger 70.86 Kb.
titreAbstract le net-art en recherche de nouvelles interactivités
page1/4
date de publication19.10.2016
taille70.86 Kb.
typeRecherche
a.21-bal.com > documents > Recherche
  1   2   3   4

ABSTRACT

Le net-art en recherche de nouvelles interactivités.



Le net-art est héritier de plusieurs mouvements artistiques, qui ont conditionné la production et la réception des œuvres créées à l’intérieur de cette mouvance. L’art conceptuel et l’art minimaliste ont influencé certaines prises de position quant à l’esthétique des œuvres. L’art sociologique et l’esthétique relationnelle ont conduit à mettre l’accent sur la dimension de sculpture sociales des œuvres de net-art. L’interactivité est le maître mot. Mais le net-art se trouve à un tournant de son histoire, qui le pousse à explorer de nouvelles formes d’interactivité avec le réel.

1 – certaines œuvres, comme « Opéra internnettika Protection et Sécurité » d’Annie Abrahams suivent la voie tracée au début du XIX° siècle par Wagner, et cherchent leur aboutissement dans un spectacle total. La redistribution de l’œuvre de net-art entre plusieurs temps et plusieurs modes opératoires est une façon d’interagir avec le public-acteur en mobilisant plusieurs niveaux dans la perception et dans l’intellection.

2 – tout à l’opposé du net-art, qui suppose un fichier numérique matriciel, la performance explore le vertige de l’instant. Les artistes Eva et Franco Mattes ont voulu désacraliser des performance emblématiques, en les reproduisant dans Second Life. Mais cette mise à mort ne tourne-t-elle pas à l’avantage de la performance ? Par ailleurs, peut-on exploiter les morts indéfiniment ? Les arts de la captation et de la reproduction créent de nouveaux monstres, Golem numériques.

3 – certaines œuvres, comme « L’œuvre invisible » d’Antoine Moreau brouillent les frontières entre Arts Plastiques et Net-art. Refusant le cadre physique et temporel de l’exposition, ces œuvres ne sont plus constituées d’artefact, ni ne reposent dans un concept, mais sont tout entière contenues dans l’interactivité. Ce sont les discussions dans le cadre de réseaux sociaux qui constituent l’œuvre. On pourrait parler d’œuvres conversationnelles.

4 – en écho au fameux axiome d’Alfred Korzybski, « la carte n’est pas le territoire », les œuvres de net-art ont exploré toutes les dimensions de l’écart entre le concept et la chose. Aujourd’hui avec l’intrusion des caméras de surveillance dans tous les aspects de notre vie quotidienne– et du plus haut que l’on puisse imaginer avec Google Earth – le temps est venu pour les artistes de retrouver leur rôle d’agitateurs, en interagissant avec le regard anonyme des systèmes de surveillance.

Le Net-art peut-il sortir du Net ?


L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art »Robert Filliou

"Chaque homme est un artiste " Joseph Beuys

« Le Net-art fonctionne seulement sur le net et prend pour thème le net ou le mythe du net. » Joachim BLANK 1

« Parmi l'infini du monde sensible, l'écran d'ordinateur agit comme la surface d'une carte, soustrayant le réel. » Documenta de Kassel X 2
Né au début des années 90, le Net-art serait mort il y a un peu plus de dix ans. Ce serait pour le coup la trajectoire la plus météoritique dans le domaine des mouvements artistiques, et si l’on devait prendre au pied de la lettre l’avis de décès du Net-art, formulé par Vuk Cosic en 1997, beaucoup d’amateurs d’art n’auraient pas même vu passer celui qui continue pourtant d’exister, de se développer, de dépasser ses frontières, d’hybrider ses pratiques, non sans poser de nombreuses questions comme celle de sa dénomination.

Mais puisqu’il a été question de mouvements artistiques, encore faudrait-il dessiner en quelques mots la filiation de cette nébuleuse d’artistes, de collectifs, de mouvements, que l’on aurait parfois peine à regrouper sous le même label. Le Net-art, pour certains, comme Valéry Grancher3, est un mouvement d’influence dadaïste, ayant démarré d’abord en Europe, grâce à la libéralisation de l’accès aux réseaux. Des artistes d’horizons divers, comme Alexei Shulgin, Vuk Cosic, JODI, Olia Lialina, Heat Bunting, auraient fondé cet art, de façon collective mais informelle, avant de partir chacun de leur côté.

Mais quid des expériences étasuniennes et canadiennes dans le domaine des réseaux, dont on peut dater certaines des années 80, comme « Hole in the space »4 voire même de la fin des années 70, comme « Communytree »5 ? Que dire des expérimentations de détournement (Hijack), lancées dès 1996 par Ken Jones, sur son site « Etoy.com », qui « égaraient » les internautes ayant lancé une recherche sur un sujet anodin, comme les voitures Porsche 6 par exemple ?

Il serait donc vain de chercher une antériorité, entre européens et américains du Nord, de même qu’ils serait inutile de tenter de savoir qui le premier a utilisé ce terme de Net-art. Le terme existe, il recouvre une réalité qui est maintenant admise, et les œuvres dont il est question sous ce label ont été définies par de nombreux exégètes et praticiens dans des termes à peu près semblables. Qu’il s’agisse de Joachim Blank, dans son manifeste « Qu’est-ce que le Net-art », cité en exergue, ou d’Annick Bureaud et Nathalie Magnan pour la définition suivante « Il s'agit d'œuvre qui n'existerait pas sans Internet, lequel englobe différents protocoles (email, ftp, telnet, listserv, le web, etc.). Les artistes, le numérique et les réseaux s'y confondent. Les moyens de production sont également les lieux de diffusion (et inversement). »7 Le Net-art est cet art pensé pour le Net, qui ne pourrait exister sans le Net, et qui se doit de n’exister que sur le Net.

Enfin, pour ce qui est de la référence au dadaïsme, comme source d’inspiration du Net-art, ce serait une question à discuter par des historiens de l’art, mais on pourrait lui trouver encore bien d’autres antécédents, comme l’art conceptuel, l’art minimaliste, l’art sociologique, ou encore l’art relationnel, sans oublier le concept de sculpture sociale cher à Joseph Beuys.

De l’art conceptuel, le Net-art hériterait cette idée que Robert Filliou synthétisait sous la formulation « bien fait, mal fait, pas fait »8 d’une possibilité d’existence de l’œuvre sous la forme unique de son intention. De l’art minimaliste, on voit bien que des œuvres comme celles du collectif JODI9, avec leur esthétique apparemment grossière, pourraient relever, tout comme les créations graphiques de Vuk Cosic, qui s’en tiennent au langage minimal et historique de l’Internet, le code ASCII10.

Beaucoup plus sûrement que du côté du dadaïsme, on pourrait trouver dans l’art sociologique initié par Fred Forrest11, Hervé Fischer et Jean-Paul Thénot dans les années 70 un antécédent certain au Net-art. Les créateurs de l’art sociologique, qui étaient davantage tournés vers la réflexion et l’analyse que vers la production d’artefacts artistiques, stipulaient par exemple que « (l’art sociologique) met l’art en relation avec son contexte sociologique, (et) attire l’attention sur les canaux de communication et de diffusion, thème nouveau dans l’histoire de l’art, et qui implique aussi une pratique nouvelle. »12

Cette attention vis à vis des réseaux sociaux et cette promotion des réseaux sociaux au rang d’œuvre d’art, a été une des constantes de l’histoire du Net art. N’a-t-on pas vu un célèbre festival dédié aux arts électroniques, celui de Linz en Autriche, décerner un prix non pas à une œuvre d’art, mais à un logiciel libre13, Linux, au motif qu’il permettait d’outrepasser la mainmise de Windows sur l’informatique mondiale et qu’il structurait des réseaux de développeurs libres ?

De l’art relationnel, que Nicolas Bourriaud a théorisé dans son essai « L’esthétique relationnelle »14, on ne pourrait pas dire qu’il a inspiré le Net-art, puisqu’il en est contemporain, voire postérieur, mais on peut constater comme il accompagne un mouvement d’idées, qui assigne à l’œuvre d’art une dimension outrepassant des considérations l’esthétique : l’œuvre, dès lors, n’est plus cet objet qui produit une sensation, une émotion, mais ce processus qui englobe le spectateur, l’acteur, et le fait entrer en relation avec autre chose que l’œuvre d’art. Quoi ? Le cosmos, l’autre, la société, par exemple, et même pourquoi pas, l’art.

Voilà pour fixer quelques repères, qui nous permettent de dessiner deux perspectives différentes selon lesquelles les œuvres de Net-art pourraient mieux se comprendre.

Dans la continuité de l’art conceptuel et de l’art minimaliste, on aura donc vu émerger dans le Net-art un certain nombre de prises de positions ayant trait à l’esthétique des œuvres, ce qui ne veut pas dire leur apparence. Ici, il sera question de ne pas se laisser gagner par l’ivresse de la technologie, par le scintillement facile des couleurs, par la course sans fin à la prouesse technique.

Tandis que l’art sociologique et l’art relationnel pourraient être considérés comme les inspirateurs de tout un courant du Net-art soucieux davantage de réseau, de partage, non sans, pour finir, des préoccupations de nature humaniste, libertaire, ou même révolutionnaire. Pour ces artistes, qui par exemple ont créé des œuvres que l’on appelle participatives, on ne pourra passer sous silence l’ombre immense de Joseph Beuys, et l’influence qu’un courant humaniste, la théosophie, aura eu sur sa création.

L’œuvre d’art dès lors, ne peut avoir qu’une visée réformatrice, quand elle n’a pas une finalité rédemptrice. Ce qui compte, ce n’est toujours pas l’objet, même si objet il peut y avoir, mais ce que l’objet pourra dire de la société, comment l’objet pourra transformer la société, et grâce à quel objet des hommes pourront recréer du lien social d’une part, et du lien avec le cosmos d’autre part. C’est la notion de sculpture sociale. Mark Tribe15, le créateur du site Rhizome.org, une des passerelles obligées du Net-art n’aura pas d’autres références pour présenter son site que celle-là : Rhizome.org est une sculpture sociale.

  1   2   3   4

similaire:

Abstract le net-art en recherche de nouvelles interactivités iconEtat de l’art, bibliographie
«De nouvelles villes : les camps de réfugiés, éléments d’ethnologie urbaine», Annales de la recherche urbaine 91

Abstract le net-art en recherche de nouvelles interactivités iconJava 2ee (Jsp Servlet Ejb jpa/Hibernate Spring Jsf “Seam : notions”...

Abstract le net-art en recherche de nouvelles interactivités icon*Denotes teacher favorite
Cette étude est la première à réaliser un séquençage complet de l'exome de la population canadienne-française.” Very scientific but...

Abstract le net-art en recherche de nouvelles interactivités iconLes dossiers de catholiques du net bouddhisme

Abstract le net-art en recherche de nouvelles interactivités iconConseiller Général de la Côte-d’Or
«L’art contemporain : un art de vivre» Présentation de Hélène Decaudin, Présidente de l’adra (Association de Développement et de...

Abstract le net-art en recherche de nouvelles interactivités iconCours conception graphique et spot publicitaire (Chambre de Commerce, Madrid)
«publics-musée» peut-elle faciliter l’accés à l’art ? Le cas des musées d’art, in Actes des Journées Normandes de Recherche sur la...

Abstract le net-art en recherche de nouvelles interactivités icon’Notes nouvelles sur Edgar Poe’’
«C'est cet admirable, cet immortel instinct du beau qui nous fait considérer la terre et ses spectacles comme un aperçu, comme une...

Abstract le net-art en recherche de nouvelles interactivités iconExposé Histoire de l’art
«atelier» du monde. Le pays s’engage ainsi dans une période de prospérité. Les conditions de vie de la société évoluent, avec la...

Abstract le net-art en recherche de nouvelles interactivités iconOrganisation de la recherche au sein de notre équipe
«art asiatique», mais de la même manière, IL englobait beaucoup trop d’éléments éloignés de notre sujet

Abstract le net-art en recherche de nouvelles interactivités iconOn notera un net reflux de l’audience des «maîtres penseurs» des années 1970, ici rarement cités
«Depuis un siècle, la philosophie se meurt et ne parvient pas à trépasser parce qu’elle n’a pas accompli sa tâche»







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com