Dessins de Abdallah Sadouk







titreDessins de Abdallah Sadouk
date de publication20.10.2016
taille7.4 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > documents > Documentos
Abdellatif LAÂBI

Petit Musée portatif

Dessins de Abdallah Sadouk

Avant-Dire de Françoise Ascal

(Neuilly, Éditions Al Manar, « Poésie du Maghreb », 2002)
Le Petit Musée portatif d’Abdellatif Laâbi est un livre magnifique, construit comme le catalogue d’une exposition qui comprendrait à la fois des objets, des tableaux, des photos et des mots. A chaque page, images et poèmes sont mis en regard. Les poèmes décrivent et prennent pour prétexte des objets – que les aquarelles d’Abdallah Sadouk (reproduites en noir et blanc) représentent –, et, en couleurs, des œuvres de peintres contemporains (à l’exception du Jardin des délices de Bosch).

Trouvant, au centre de ce musée, les portraits de la mère et du père, le visiteur est invité à accomplir ce parcours comme une autobiographie poétique, dans laquelle les choses et les signes forment autant de jalons dans le temps d’une vie et dans l’espace dessiné par l’exil. Recueil de poèmes donc, mais aussi album de photos de famille, galerie privée, mémento, florilège. Mais, de l’hétérogénéité du fonds, ce qui ressort c’est l’unité des thèmes, le jeu des correspondances, des séries, des parallélismes, des rappels, des motifs : bref, la cohérence d’un univers. A petites touches, Laâbi énonce un art poétique qui a trait à l’oubli et à la mémoire et au rapport entre les images et les textes.

Première série : le parti pris des choses. La dernière pièce du recueil, à propos des mille et une lettres enfermées dans un coffre clouté, annonce « l’oubliette / où finissent / toutes les œuvres humaines ». A cette lumière, les choses et les mots sont considérés comme autant de réceptacles du souvenir que le poète ravive. Les objets sont marqués par le temps et l’usage : moucharabieh patiné, table ronde fêlée, table carrée déchue, chaise bancale, diplôme coranique jaunissant, « cafetière désaffectée », « bout d’ivoire échoué ». Mis à l’écart, ce sont des « objets orphelins ». Mais, en même temps, ce sont aussi des objets que la parole et le dessin ont sauvé du déluge. Ils retiennent un peu le temps, tels ces bâtons de pluie dans le bois duquel s’inscrit la mémoire, tel ce coussin qui est le souvenir de la somme des heures passées à le broder, tel ce diplôme coranique qui atteste du « labeur de mémoire ». Tous ces objets portent avec eux un peu de Meknès, de Fès, de Tétouan, de Damas, de la rue des Sept-Tournants. Ce serait cela la « drôle d’éternité » du portrait de la mère, et l’éphémère de l’instant que fixe la photo du père « retenant son souffle ».

Seconde série : le musée imaginaire (avant ou après la visite, on consultera d’Abdelkébir Khatibi, L’Art contemporain arabe, Neuilly / Paris, Éditions Al Manar / Institut du Monde Arabe, « Approches et rencontres », 2001). Laâbi commente, prolonge, questionne et s’inspire des tableaux des peintres marocains Mohammed Kacimi, Jilali Gharbaoui et Abbas Saladi, de Laura Rosano, de Mahdaoui, de Bazaine, de Chebaâ, de Miloudi et de Farzat.

La série picturale n’est pas coupée de la première, mais s’annonçait déjà dans les arabesques du moucharabieh. Et, surtout, par ses poèmes, Laâbi souligne la présence de l’écriture dans la peinture. Il attire l’attention sur « l’écriture sacrée » dans les toiles de Kacimi, sur les « signes » hiéroglyphiques de Miloud. Il retrace, à partir de la calligraphie monumentale de Mahdaoui (rappelant Massoudi), le mythe de « l’alphabet prolixe » et de « la lettre de l’homme ». L’écrit se lit jusque dans les « griffures » de Gharbaoui.

Dans le Petit Musée portatif d’Abdellatif Laâbi, « les convives / s’arrêtent parfois / et trouvent que cela est beau / Cela / quoi ? » Les arbres de Laura Rosano et de Saladi, les choses, les images, les mots.
Antoine Hatzenberger

similaire:

Dessins de Abdallah Sadouk iconDessins de Raymond Lafage

Dessins de Abdallah Sadouk iconGalerie kashya hildebrand zurich
«Les Sept Dormants», importante publication chez actes sud (Paris), hommage aux sept dormants Calligraphie mise en page en langue...

Dessins de Abdallah Sadouk iconTableaux – dessins – aquarelles photographies

Dessins de Abdallah Sadouk iconLots 33 a 417 Tableaux, Dessins et sculptures

Dessins de Abdallah Sadouk iconHÔtel des ventes d’annecy
«Chouettes». Trois dessins à l’encre et à l’aquarelle encadrés ensemble. 45x95

Dessins de Abdallah Sadouk icon14 dessins encre ou feutre grands formats signés Laure Maleles années...

Dessins de Abdallah Sadouk iconComité permanent du droit des marques, des dessins et modèles industriels...

Dessins de Abdallah Sadouk iconEssai sur la formation d’un paysage agraire et l’évolution d’une...
...

Dessins de Abdallah Sadouk iconAutographes – documents – dessins – estampes – affiches – tableaux...
«Voyage de Paris à Berlin» Odyssée-Vaudeville en 4 chants in 8, 52 pages demi basane noire plat percaline noire estampée à froid,...

Dessins de Abdallah Sadouk iconLittérature & illustrés xixe : 21 42 histoire xixe xxe : 43 57 autographes...
«auteur(s)» : le titre et le contenu des chapitres sont manuscrits d’une écriture







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com