Définition "intelligence économique"/"veille"







télécharger 1.18 Mb.
titreDéfinition "intelligence économique"/"veille"
page5/21
date de publication17.12.2016
taille1.18 Mb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > économie > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   21

1994













1

9

9

4



Janvier

Pichot Duclos Jean
L'intelligence économique : pour un modèle français
Défense nationale

Une situation insatisfaisante

Les faits : redéfinition des priorités vers des préoccupations économiques et technologiques, système français centralisé sans canaux vers les entreprises, absence de politique étatique d'intelligence économique, absence de fonction intelligence économique dans les entreprises, limité à constituer des centres de documentation ou de veille, de se doter d'équipes de sûreté ou de sécurité industrielle"

Les causes : centralisation, administrations tournées vers le haut, absence de culture d'intelligence économique dans les entreprises, absence de dispositifs globaux de collecte et de traitement de l'information dans le secteur bancaire, individualisme français s'oppose au partage de l'information).

Le laboratoire du plan : travaux de la commission présidée par Henri Martre. Conséquence positive : réunions des principaux acteurs de l'activité économique, effet de synergie, identification des principales sources de dysfonctionnements, recommandations.

Un modèle national possible : puissance de l'appareil étatique.

Le rôle de l'Etat : définition d'une doctrine de la sécurité économique, révision des textes; maîtrise de l'information, améliorer le dialogue entre administrations, création d'une logistique commerciale de l'information, promotion des nouveaux métiers de l'information.

Les collectivités territoriales : coordination des actions, rôle des conseils régionaux et des CCI

L'entreprise : intégrer une fonction intelligence économique avec structures, moyens, procédures, formation.

Caractéristiques du modèle français: cadre étatique souple et adapté, initiatives des collectivités locales, dynamismes des banques, entreprises décomplexées.

Annexe : essai de typologie de l'information, essai de typologie des sources, cycle de l'information, sources intelco).

"L'intelligence économique est suffisamment jumelle du renseignement pour que l'on ne retienne pas la même cause pour expliquer les mêmes effets."

"La puissance de l'appareil étatique peut seule permettre d'atteindre la taille critique nécessaire à l'efficacité d'ensemble : les exemples japonais et allemands sont explicites à cet égard."

"Il faut adapter les textes existants à la guerre économique du temps de paix que nous vivons chaque jour. Cela implique tout d'abord la révision des conditions d'accès aux informations détenues par les administrations, une définition encore plus fine des délits économiques, y compris ceux qui touchent à l'information, enfin une sévère aggravation des peines."

"Il est avéré que seuls des systèmes d'information adossés à la puissance de l'Etat peut atteindre la taille critique, notre habitude ancienne de la relation courante avec l'institution confère un avantage réel par exemple sur la société américaine. Notre caractère latin, vif et sérieux, intuitif et cartésien nous prédispose à la recherche intelligente et à l'exploitation sensée de l'information utile; entre ces deux phases il faut une coordination meilleure."

"L'intelligence économique est légitime et tous les pays la pratiquent. Ce ne sera pas facile mais nous n'avons pas le choix; et puis "là où est une volonté, il y a un chemin". Osons le nouveau défi de l'intelligence économique"

.

Citation

C. Harbulot: "Une stratégie de l'information efficace doit aujourd'hui être bâtie autour d'une économie ntitonale dominée par une alliance objective entre secteur privé et public."







1

9

9

4



Janvier

Henri Brigitte
De la guerre économique à l’intelligence économique
Regards sur l’actualité

Première partie

Le rôle du renseignement économique et financier

Information et renseignement

Savoir (stratégies d'implantation à l'extérieur des entreprises étrangères, l'évolution des technologies et des innovations, tendances des économies et des marchés, climat social, stratégie des entreprises partenaires et concurrentes)

Agir (outil d'autodéfense, moyen d'adaptation, conquête des marchés: dérives des milieux d'affaires, activités mafieuses; sectes et techniques d'infiltrations)

Prévoir (enjeux économiques, mouvements bancaires, monétaires et financiers, nouvelles formes de guerre économique)



"Les évolutions contemporaines placent le renseignement au cœur des processus de décisions et des stratégies des divers acteurs économiques et financiers."

"Les deux mots sont presque synonymes : une information est un renseignement quelconque, un renseignement, une indication, un éclaircissement servant à faire connaître quelque chose."

"Leur collecte et leur traitement obéissent à des techniques voisines."

"Le renseignement économique et financier est une nécessité. Pour les pouvoirs publics d'abord : on ne saurait concevoir un Etat qui ignorerait tout des pratiques, des besoins, des intérêts, des intentions et des visées économiques et financières de ses partenaires et encore moins de ses adversaires potentiels[…]Pour les entreprises.. un impératif de survie."

"[…] instrument de connaissance, le renseignement sert essentiellement à connaître la situation, le rôle et les cercles d'influence des acteurs économiques ou financiers, à apprécier leurs poids et leurs moyens d'intervention, à cerner leur objectif et à évaluer l'importance et la menace potentielle qu'ils peuvent représenter."

"[…] les savoirs sont faits pour l'action et la décision."

"[…]le renseignement : un outil d'auto défense, un moyen d'action et d'adaptation (ex allemand et pétrolier-Exxon et FLN algérien), une arme contre les menées subversives."

"Face aux assauts de la circulation planétaire de l'information, la maîtrise du renseignement est indispensable à la sécurité des Etats et au dynamisme des entreprises. La meilleure défense passe par la connaissance des intentions politico économiques de l'adversaire et par l'attaque de ses dispositifs menaçants."
Citations

T. Breton: "La matière et l'espace s'effacent au profit du temps et de l'intelligence, de la capacité informationnelle. La circulation des biens compte moins aujourd'hui que les flux instantanés de données."
C. Harbulot "En 1985, la société générale a perdu l'équivalent d'une année de bénéfices bancaires dans une opération d'investissement immobiliers qui a échoué. Une mauvaise évaluation du contexte juridique de Singapour, doublée d'une méconnaissance des pratiques offensives des hommes d'affaires chinois avait piégé la direction de la banque."




Clausewitz

Exon, DGSE, DST, DPSD, RG, Aditech

------------------------

T. Breton (1991)

C. Harbulot (1990)
A. Ries, J. Trout (1994)

P. Péan et J.P. Sereni, Les émirs de la république, L'aventure du pétrole tricolore, Paris, 1982

1

9

9

4



Janvier 1994

Henri Brigitte
De la guerre économique à l’intelligence économique
Regards sur l’actualité

II. La quête du renseignement : structures et méthodes

Les structures du renseignement économique et financier

Les structures publiques (policières, militaires, autres)

Les structures privées (agences, cellule de veille)

Aperçu de l'étranger (spécialisation de la CIA dans le renseignement économique, puissance du renseignement privé américain)

Renseignement public et privé (quand le renseignement d'entreprise sert le renseignement étatique; débats sur la privatisation du renseignement public)

Professionnels et amateurs
Les modes opératoires

La course à l'information (95% renseignement vient de l'information ouverte, l'apport des banques de données, publications).

Du renseignement à l'espionnage économique, cas japonais.

"On conçoit bien dans la situation de guerre économique mondiale que constitue à bien des égards la réalité de la compétition économique internationale les avantages d'une collaboration plus étroite des structures publiques et privées du renseignement."

"La course à l'information qui est au cœur de l'activité de renseignement s'apparente à une véritable guerre multidimentionnelle."
Citations

H.i Hauser, Les méthodes allemandes d'expansion, 1917: "Grâce à son propre service de renseignement, le banquier aide le client à faire des affaires"
E. Morin, L'excellence technologique : "Au Japon, l'information est comme la respiration, dans la nature des choses : les Japonais lui voue un véritable culte. La capacité des Japonais à tirer parti de toute information publiée puis à regrouper ces informations dispersées est stupéfiante."




RG, DCPT, DCSP, Service centrale de prévention de la corruption,

DST, DGSE, SDECE, SGDN

DREE, CFCE

Renault, Thomson, Saint Gobain

CIA, Robert Gates, M.Woolsey, Ford, Westhinghouse Electric, 3M, General electric, Kodak, Emerson electric, Rockwell international, Celanese, Union Carbide, Gillette, Digital equipment corporation, Wong laboratories, Kroll Associaties

-------------------------

P. Marion (Mission Impossible, Calman lévy, 1991)

J. Villain (1989)

1

9

9

4



Janvier

Henri Brigitte
De la guerre économique à l’intelligence économique
Regards sur l’actualité

III.France : un système d'intelligence économique encore à construire

Inerties actuelles

(une conception frileuse, avance étrangère, une amorce de réaction avec la création de l'IHESI, et de DEA)

Enjeux de demain (former à l'utilisation de l'information, remanier les structures, pour une école de formation des agents et une déontologie, sortir du ghetto culturel)


"De plus en plus nombreux sont les pays qui font du patriotisme économique c'est à dire de la capacité à défendre ou conquérir des positions nationales fortes en s'appuyant sur une pratique de l'intelligence économique, un instrument majeur de cohésion nationale et de compétitivité internationale perçue comme une activité réservée aux spécialistes, le renseignement économique en France reste cloisonné."

"Les services de renseignement doivent s'adapter à l'évolution de la communication. Le traitement moderne du renseignement doit être de plus en plus fondé sur la transparence du savoir, l'accès à la connaissance, car c'est à cette condition que la communication sera gage de liberté"

"Il est donc indispensable aux Etats d'être informés et renseignés. C'est là une condition de leur survie, la garantie de leur liberté et de la pérennité de leur culture[…] il doit être reconnu comme une matière noble…"

"il importe que l’entreprise fasse avant tout des efforts de sensibilisation de leurs personnels à l'information et l'Etat des efforts de mise en synergie des divers acteurs"
Citation

T. Breton, La dimension invisible "face à l'information comme à l'embouteillage, il nous faut des bisons futés : nous dépérissons faute d'assistance à la décision" et "tout pouvoir repose sur une frontière, sur la délimitation de ce que l'on peut faire ou ne pas faire, savoir ou ne pas savoir.C'est la clef de la magie, de sa force, de son danger.."
J. Villain "De la crédibilité de l'homme dépendent la crédibilité de la fonction et la survie de celle ci."

Reprise des définitions de l'article de Catherine Lévi

IHESI

DST

RG

-------------------------

T. Breton (1991)
J. Villain (1989)

H. Martre (1994)

R. Meyer (1991)

J.L. Levet J.C. Tourret (1992
A. Toffler (1990)
P. Baumard (1991)

G Fiévet (1992)

1

9

9

4



9 février
Analysés dans un rapport du plan, le service de renseignement économique français ne sont pas assez développés
Le Monde

Echec de la fusion Renault Volvo

Faiblesse française

Des systèmes étrangers élaborés

Propositions du rapport

"Les systèmes de veille non seulement technologique mais aussi stratégiques sont essentiels pour développer des produits compétitifs, mener des négociations de fusions, acquisition, cession, ou attaquer de nouveaux marchés dans de bonnes conditions. Les entreprises françaises semblent n'avoir pas encore saisi l'importance de ce phénomène."

"Pour remédier aux carences, les auteurs font de nombreuses propositions autour de quatre axes : mieux diffuser la pratique de l'intelligence économique dans l'entreprise grâce à une implication directe des dirigeants; optimiser les flux d'information entre le secteur public et privé: concevoir des banques de données en fonction des besoins des utilisateurs; et enfin mobiliser le monde de l'éducation et de l'information."




H. Martre (1994)

1

9

9

4



14 MARS

Odile Cornet
L'intelligence économique : une arme stratégique
CFCE Le Moci


Définition

S'attaquer à l'ennemi (exemple des Etats Unis, citation de J. Woolsey sur espionnage et pots de vin de firmes et Etats étrangers, rôle des liens informels)

Refuser "l'épicerie documentation"

(veilleur, ex Japon)

Les informations fermées

Veille et intelligence économique (fonctionnement en réseau)

Mobilisation générale

Encart : la DST se protège de l'espionnage économique (responsable du patrimoine scientifique technologique et économique, rôle d'information et de formation, avec la DPSD)

"L'administration américaine surtout démocrate s'est montrée très libérale en matière d'information, fidèle en cela au freedom of information act"

"Ce travail de veille technologique, concurrentielle, stratégique concernant tous les aspects vitaux pour l'activité d'une société doit être soigneusement aiguillé"

IHESI- "Ce n'est pas la nature de l'information recueillie ouverte ou fermée qui distingue l'intelligence économique de l'espionnage mais seulement le moyen d'acquisition."
G. Baron : "La veille ne prend en compte le travail de l'intelligence lequel consiste en particulier à faire le lien entre deux informations n'ayant à piori aucun rapport entre elles."
Citation

SunTzu: "Ce qui est de la plus haute importance à la guerre, c'est de s'attaquer à la stratégie de l'ennemi"

"[…] l'ensemble des actions de recherche, de traitement, de distribution et de protection de l'information utile aux agents économiques obtenue légalement dans les meilleures conditions de qualité, de délais et de coût."

Genelot "Un fonctionnement en réseau peut constituer une réponse au moins partielle au défi de la complexité. L'essentiel de la réponse tient aux capacités d'intelligence, d'apprentissage et d'adaptation qui émergent d'un réseau"

J. Villain-SEP

B. Martinet-Ciments français

IHESI-Guy Baron

Michel Varlet

B. Martinet

Hitachi

G. Gatetto, responsable de la sécurité industrielle et de la défense auprès de la direction générale

------------------------

J.Villain (1989)

D. Genelot (Manager dans la complexité)
H. Martre (1994)
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   21

similaire:

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconExamen de l’intelligence

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconVeille media

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconVeille media

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconVeille media

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconVeille media

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconVeille media

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconI : Définition

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconChapitre V : le rôle de l’État dans la vie economique et sociale

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" icon1. 1 Définition et évolution terminologique du mécénat et du parrainage p. 07

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconCroissance économique, mondialisation et mutation des sociétés depuis...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com