Synopsis & fiche technique







télécharger 157.74 Kb.
titreSynopsis & fiche technique
page4/5
date de publication21.10.2016
taille157.74 Kb.
typeSynopsis
a.21-bal.com > histoire > Synopsis
1   2   3   4   5



UN LONG DIMANCHE DE FIANCAILLES (2004) de Jean-Pierre Jeunet

LA GRANDE ILLUSION (1937)

de Jean Renoir

L’ADIEU AUX ARMES (1957)

de Charles Vidor

LA GRANDE PARADE

(1925) de King Vidor

http://3.bp.blogspot.com/_9c44iglddsg/tmgqd18wdmi/aaaaaaaaaac/cyyvmjlacqq/s1600/un_long_dimanche_de_fiancailles_1.jpg

http://notreallyworking.files.wordpress.com/2012/03/grande_11.jpg

c:\users\stephane\desktop\joyeux noel 2005\joyeux noel oeuvres périphériques\600full-a-farewell-to-arms-cover.jpg

c:\users\stephane\desktop\joyeux noel 2005\joyeux noel oeuvres périphériques\883929309757;canvasheight=500.jpg

 En 1919, Mathilde a 19 ans.

Deux ans plus tôt, son fiancé

Manech est parti

sur le front de la Somme.

Comme des millions d’autres,

il est «mort au champ dhonneur». Cest écrit noir sur blanc sur lavis officiel.

Pourtant, Mathilde refuse

dadmettre cette évidence.

Si Manech était mort, elle le saurait.

Elle se raccroche à son intuition

comme au dernier fil ténu

qui la relierait encore à son amant.

Un ancien sergent a beau lui raconter

que Manech est mort sur le no man’s land d’une tranchée nommée Bingo Crépuscule, en compagnie de quatre autres condamnés à mort pour mutilation volontaire,

rien n’y fait.

Le chemin est plein d’embûches,

ça n’effraie pas Mathilde. Tout paraît surmontable à qui veut défier la fatalité.

1916, durant la Première Guerre mondiale. Alors qu'il effectuait une mission de reconnaissance, l'avion du lieutenant Maréchal transportant le capitaine Boieldieu de l'état-major a été abattu. Les deux hommes sont faits prisonniers par le capitaine Von Rauffenstein, qui les traite avec grand respect. Maréchal et Boieldieu sont internés dans un camp de prisonniers en Allemagne où ils rejoignent d'autres compatriotes. Rapidement des relations de camaraderie se nouent, notamment avec le juif Rosenthal, alors qu'une tentative d'évasion est organisée. Mais les trois prisonniers vont hélas se trouver transférés dans la forteresse Wintersborn que dirige dorénavant Von Rauffenstein suite à des blessures de guerre. C'est alors que Boieldieu et Von Rauffenstein, deux aristocrates, se lient d'amitié. Se rapprochant également de leur côté, Maréchal et Rosenthal envisagent de s'évader. Un plan se met en place, dans lequel Boieldieu jouera un rôle central et dangereux.

En parlant de son scénariste Charles Spaak, Renoir déclare : « Aux liens de notre amitié s’ajouta celle de notre foi commune dans l’égalité et la fraternité des hommes ».

Hiver 1917. Frederick Henry, un ambulancier américain, est blessé au front en Italie. Transporté dans un hôpital de Milan, il est soigné par une jeune infirmière anglaise aussi douce que belle, Catherine Barkley, dont il tombe follement amoureux. Mais le jour même où Catherine lui apprend qu’elle est enceinte, Frederick est rappelé au front et doit quitter sa bien-aimée.

Un jeune Américain

(issu d’une famille riche)

s’engage dans l’armée en 1917

dans une ambiance de joie

et d’insouciance.

Il part combattre en Europe.

Il devient l’ami de deux autres soldats.

Il rencontre en chemin une jeune

Paysanne dont il tombe amoureux.

Mais la réalité de la guerre l’arrache à elle

(combats, horreurs, etc.). Il finit par être

blessé. Hospitalisé, il fuit de sa chambre

pour rejoindre sa bien-aimée.

Il ne la retrouve pas.

Amputé d’une jambe,

il rentre en Amérique

où il est accueilli en héros.

Mais l’homme revient marqué

par les horreurs de la guerre

Il n’est plus l’enfant gâté du début du film.

Il retournera en France

rejoindre celle qui ne l’a pas oublié.



  1. La Première Guerre Mondiale en peinture

Tableaux inspirés par la Grande Guerre en fonction de trois critères :

  1. L’origine nationale des artistes : Un allemand / un britannique / un français

  2. Leur participation à la guerre

  3. Un style différent

OTTO DIX

http://www.conceptart.org/forums/attachment.php?attachmentid=840135&d=1259385013otto.jpghttp://dnbhistoiredesarts.files.wordpress.com/2012/03/ottodixautoportraitensoldat1914.jpg

AUTOPRTRAIT EN SOLDAT (1914)

En 1914 Otto Dix est âgé de 24 ans il prend part à la première guerre mondiale

comme simple soldat dans les rangs de l’armée allemande. Son œuvre expressionniste

témoignera très vite de son profond dégoût de la guerre. Il s’attachera à dépeindre sa révolte

et à défendre tant par ses peintures que par ses gravures des idées anti militaristes

qu’il exprime dans un style souvent très violent.

On retrouve dans son œuvre le thème de la destruction de la mutilation de la mort.

Loin d’exalter l’héroïsme des soldats il n’aura de cesse de dénoncer la sauvagerie des combats

et les effets désastreux de la guerre sur l’homme.

C.R.W. NEVINSON

http://www.linesandcolors.com/images/2008-05/nevinson_450.jpg

PATHS OF GLORY (1917)

Cette peinture à l’huile a été composée par Nevinson après son retour des France et de Belgique où il avait été envoyé par le gouvernement britannique en tant qu’artiste officiel de guerre en juillet 1917. Nevinson avait une vision très réaliste de ce qu’était vraiment la guerre ayant été au contact direct des combats et des champs de batailles jonchés de blessés et de morts. Paths Of Glory qui montre les cadavres de deux soldats britanniques étendus tout près des barbelés a été interdite d’exposition à Londres en 1918 le gouvernement et les autorités militaires estimant que cette toile ne manquerait pas de saper le moral de population. Au lieu de décrocher le tableau le peintre avait alors pris l’initiative de la recouvrir d’un papier brun sur lequel il avait écrit << censuré >>. Il s’agit d’une toile très réaliste presque photographique. Le titre de la toile est un extrait de l’un des plus célèbre poèmes de l’époque écrit par Thomas Gray et intitulé Elegy Written in a Country Churchyard qui contient le vers : << The paths of glory lead but to the grave >> (Les sentiers de gloire ne mènent qu’à l’ombre). En 1957 le cinéaste Stanley Kubrick reprendra ce titre lorsqu’il réalisera un film dénonçant violemment l’absurdité de la Grande Guerre portant notamment sur les mutineries de 1917 et leur répression ; pour cette raison le film est d’ailleurs resté longtemps invisible en France.

MARCEL GROMAIRE

http://www.worldwar1.com/tripwire/jpg/0312poilus.jpg

LA GUERRE (1925)

Marcel Gromaire a derrière lui une expérience d’ancien combattant qui lui permet d’aborder le thème de la guerre avec un regard personnel et averti. Il développe un style propre quoique apparenté au cubisme dans ses principes généraux (formes architecturées schématisées)

Avec La Guerre (1925) il symbolise la lutte par des hommes déshumanisés représentés comme des robots. L’équipement des soldats (cuirasse et casque) leur donne l’apparence de guerriers du Moyen Age




  1. La Première Guerre Mondiale et la photographie

http://centenaire.org/sites/default/files/styles/full_16_9/public/atoms/images/verdun-visions-d-histoire-1928-01-g.jpg?itok=17w8yvzf

http://www.bl.uk/learning/timeline/external/worldwar1somme-tl.jpg

http://www.old-picture.com/american-history-1900-1930s/pictures/world-tank-war-i-001.jpg

soldiers with the british machine gun corps wear gas masks in 1916 during world war i\'s first battle of the somme.
1   2   3   4   5

similaire:

Synopsis & fiche technique iconLe projet artistique et culturel du demandeur le rapport d’activité(s)...

Synopsis & fiche technique iconSynopsis docmaticae theologiae, et Synopsis theologiae moralis et pastoralis

Synopsis & fiche technique iconSynopsis ou thématique

Synopsis & fiche technique iconSynopsis Court

Synopsis & fiche technique iconFiche de renseignements

Synopsis & fiche technique iconSynopsis page 1

Synopsis & fiche technique iconFiche enseignant

Synopsis & fiche technique iconSynopsis Lamia Safieddine

Synopsis & fiche technique iconFiche vocabulaire à préparer

Synopsis & fiche technique iconPeintre Plasticienne Technique mixte







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com