Bibliographie







télécharger 269.65 Kb.
titreBibliographie
page2/7
date de publication15.12.2016
taille269.65 Kb.
typeBibliographie
a.21-bal.com > histoire > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7

BIBLIOTHÈQUE du SEIZ-BREUR MARC LE BERRE et BIBLIOTHÈQUES BRETONNES
Marc Le Berre/Mark ar Berr (1899-1968)
Marc Le Berre est né à Plonéour- Lanvern (sud Finistère) en 1899 d’une lignée de tailleurs et de brodeurs bigoudens, il est apparenté à la famille Pichavant de Pont-l’Abbé par sa mère Catherine.

La Maison Pichavant fondée par ses grands - parents en 1868 à Pont-l’Abbé comptait encore en 1900 plus de 60 brodeurs. Cet atelier était très renommé et la famille comptait nombre de visiteurs et amis de marque tels Anatole Le Braz, J.J.Lemordant, Charles le Goffic, Théodore Botrel,Taldir Jaffrénnou ... qu’il a connus dès son enfance.

Marc LEBERRE fait ses études au petit séminaire de Pont-Croix et les termine à l’Ecole Supérieure de
Commerce de l’Université Catholique d’Angers où il se lie d’amitié avec le docteur Cornic de Douarnenez futur président du Bleun Brug.

De retour à Pont-l’Abbé au début des années 1920 il est associé avec son frère Auguste à l’entreprise familiale “Enfants Pichavant” par sa tante Marie Pichavant qui avait popularisé la guipure d’Irlande dès 1903 au moment de la crise de la sardine. Il s’implique dans le tissu associatif et culturel Breton devenant en 1929 secrétaire général du Bleun-Brug à la suite de l’Abbé Madec auprès de l’Abbé Perrot.

En 1930 lors de la nomination de Charles Le Goffic à l’Académie Française il prend en charge, à la demande de Jean-Julien Lemordant, la broderie du costume de l’académicien en le faisant réaliser par Laouig Jégou le meilleur brodeur de l’atelier lui faisant remplacer les feuilles de chêne par celles du gui affirmant ainsi les origines celtiques et bretonnes de l’écrivain.

Le 7 Septembre 1931, responsable du Comité des fêtes de Pont-l’Abbé, il participe à l’organisation de l’inauguration du Monument “Aux Bigoudens” réalisé par François Bazin.

En 1932 dans le cadre du 1500ème anniversaire de la fondation de l’Irlande par St Patrick il accompagne la délégation Bretonne à Dublin.

Ami de l’écrivain Youenn Drézen, il se rapproche de René-Yves Creston et du mouvement
des Seiz-Breur.

Il se marie en 1933 et quitte Pont-l’Abbé pour Quimper où il crée le magasin “A la Ville d’Ys”.
Il fait appel à Jacques Philippe décorateur ébéniste Rennais pour l’agencement de la devanture et du mobilier et fait réaliser ce décor dans un esprit Breton et moderne ouvert au renouveau des arts décoratifs et de l’ornementation celtique.
Son but est de promouvoir et de vendre le meilleur de la production des artistes et artisans bretons du moment.

Particulièrement sensible à l’histoire du tissage en Bretagne, il ouvre à Locronan l’atelier St-Ronan en collaboration avec Mme Andrieux le 6 Janvier 1936. C’est à cette époque qu’il devient membre des Seiz Breur. Alliant tradition et modernité, il fait des recherches de matières et de couleurs s’inspirant des costumes anciens.

Il prépare en compagnie de Suzanne Creston des collections textiles en broderies et dentelles d’Irlande Bretonne pour l’Exposition Universelle de 1937 à Paris. En relation avec le docteur Jaouen de Kerlouan et en s’inspirant du costume ancien des goémoniers, le Kab Gwen du pays Pagan, il lance la mode du vêtement “Kabig” à son magasin “A la Ville d’Ys” à Quimper.

C’est une époque très riche de rencontres amicales; il milite pour la conservation de la langue bretonne, “l’Âme Bretonne” dira-t’il, en participant à de nombreux évènements culturels. C’est un proche des écrivains et artistes tels R-Y Creston, Yann Fouéré, Yann Kerlann, Yann ar Beg, les frères Caouissin, Youen Drézen, Xavier de Langlais, Micheau-Vernez, Géo-Fourrier… et aussi de l’Abbé H.Poisson, du Père Chardronnet, de M. Visant Seité...

Son souhait le plus cher était que le mouvement breton soit le plus uni possible en formant une vraie famille aux liens solides. En 1947 il devient membre du Poëllgor sous le nom d’Ab Enéour et participe ainsi à de nombreux Gorsedd des Druides.

En 1959 il réalise enfin son rêve en fondant les “TISSAGES de LOCMARIA” 4 rue Haute à Quimper, dans l’immeuble de l’ancienne Grande Maison HB.

Il décède accidentellement le 2 Août 1968. Enterré au cimetière St Marc à Quimper, sa tombe est surmontée d’une croix celtique.

Sa bibliothèque est celle d’un amoureux de la Bretagne et de toute la création artistique bretonne, ouverte sur le monde.

AUTEURS BRETONS et DIVERS


22

LOT : KABA J. : “TREMA AN HEOL O SEVEL” + notes manuscrites, éd. Skridou Breizh, 1943 ; KERRIEN Jakez : “AR ROC’H TOULL”, éd. Gwalarn, Imp. du Château - Brest, 1926 ; LOK L : “LANBER” éd. Imp. ARVOR - Rennes, 1942

30/40

23

POULLAOUEG Fanch et JEZEQUEL A : “SKOL BEG AVEL” ou ‘L’Ecole de la Pointe du Vent”, manuscrit (non édité). Tirage à l’ammoniaque, 1943. Illustr. par l’auteur

70/100

24

LOT : BROGAROUR (Tad ROZEC) : “KONTAMMET”, éd. ARVORT - Guingamp, Illustr. A. ROUAULT ; JULUEN Paotr : “AN TORNAOD (la falaise)”, éd. Imp. ARVOR - Guingamp, 1935. Illustr. A. ROUAULT ; ROH VUR (Ernest ar BARZIG) : “LOEIZ LEZONGAR”, éd. Imp. Commerciale et Administrative - Brest, 1968

40/60

25

LOT : ABEOZEN Fanch Elies : “MARVAILHOU LOENED 2ème édition”, éd. SKRIDOU BREIZH - Brest, 1943. Illustr. Fanch ELIES ; “HERVELINA GERAOUELL” éd. SKRIDOU BREIZH - Brest, 1943 ;“HOLLENNEGEZH KOZH”, éd. AL LIAMM - La Baule, 1962 + photos documents anciens


30/50

26

LOT : AL LAY Fanch : “BILZIG”, éd. Revue BUHEZ BREIZ La Dépêche - Brest, 1925 ; “BILZIG”, éd. EMGLEO BREIZ - Brest, 1963. Illustr. F. AR GOAILL ; YEUNN AR GOW : “AR PERSON TOUER” (Le Prêtre Jureur)”, dédicacé - La Baule, 1961. Illustr. Joël SEVELLEC (couverture) ;CALLOC’H Jean-Pierre : “A GENOUX”, éd. PLON - Paris, 1921 (accident) Trad. MOCAER “AR EN DEULIN”, éd. KENDALC’H - Rennes, 1963, photos de Jos LE DOARE et couverture de René QUILLIVIC

60/90

27

LOT : ROPARZ HEMON : “EUR BREIZAD OC’H ADKAVOUT BREIZ”, éd. du Château Brest - Brest, 1931 ; “AN AOTROU BIMBOCHET E BREIZH”, éd. SKRIDOU BREIZH - Brest, 1942 ; “UR PRENESTR A OA DIGOR, SKRIDOU NEVEZ”, éd. Presses bretonnes - St Brieuc, 1952 ; “MARVAILHOU AR VRETONED”, éd. GWALARN - Brest, 1930 ; “MARVAILHOU AR VRETONED” (2ème édition), éd. GWALARN - Brest, 1941 ; ANDERSEN : “PLAC’HIG VIHAN AR MOR D’ANDERSEN”, éd. GWALARN - Brest, 1928. Illustr. LOIK

50/80

28

LOT : RONEO : “POANIOU SPERED AN TAD GWAZDOUE (dédicacé), éd. Revue GEVRED - Rennes, 1963 - “E PENN AN HENT”, éd. Revue GEVRED - Rennes, 1963 ; “O SELLOUT WAR VA C’HIZ ENVORENNOU HA DEIZLEVR - Livr. I”, éd. GEVRED - Rennes, 1967 ; “O SELLOUT WAR VA C’HIZ - Livr. II, éd. GEVRED - Rennes, 1967 ; “ENEZ AR VERTUZ - Livr. II’’, éd. GEVRED - Rennes, 1965. Illustr. A.V. COUEE ; “ENEZ AR VERTUZ - livr. III”, éd. GEVRED - Rennes, 1965. Illustr. A.V. COUEE ; Léon TOLSTOI Traduction e bzh Youenn OLIER : “PRIZONIAD ER C’HOAKAZ (Ronéo)”, éd. SKOL (revue) n° 15 - Plouezec. A. LE CALVEZ, octobre 1961. Illustr. AN TIMEUR

30/50

29

LOT : “DOGAN (Cocu) (en 2 actes)”, éd. SKRID HA SKEUDENN- Rennes, 1943. Illustr. R. Y CRESTON ; “GEOTENN AR WERC’HEZ (L’Herbe de la Vierge)”, éd. SKRID HA SKEUDENN - Brest, 1934. Préface de R. HEMON ; TALDIR (Jaffennou) : “EUR WECH E OA” (Souvenirs de Jeunesse)”, éd. ARMORICA - Carhaix, 1944 numéro 24

40/60
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Bibliographie iconBibliographie thématique restreinte (1995-2006) Vous pouvez consulter...

Bibliographie iconBibliographie

Bibliographie iconBibliographie

Bibliographie iconBibliographie p 4

Bibliographie iconBibliographie

Bibliographie icon5/ bibliographie 6/ annexes

Bibliographie iconBibliographie Introduction

Bibliographie iconBibliographie sélective

Bibliographie iconBibliographie Introduction

Bibliographie iconBibliographie typographie







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com