Calendrier 13







télécharger 469.69 Kb.
titreCalendrier 13
page1/10
date de publication16.12.2016
taille469.69 Kb.
typeCalendrier
a.21-bal.com > histoire > Calendrier
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10
Poèmes et création poétique

de Linda Carboni et Laurence Deguilloux


Bien placés

Bien choisis

Quelques

mots

font

une poésie.

Queneau
Un poète c’est le monde dans un homme.

Victor Hugo

Sommaire

Introduction 3

Activité autour de la poésie 4

Objectifs 6

Quelques définitions 7

Comptines 8

A.B.C.D... 1.2.3.4... 10

Humour 11

Famille 12

Calendrier 13

Saisons 14

Nature 15

Bestiaire 17

Nourriture 18

Ville 19

Objets 20

Verlaine 21

A propos des fiches séquentielles 22

La ronde des prénoms 23

Des mots qui s’emboîtent 24

Pourquoi…, parce que… 25

Des milliers 26

J’ai geigné la pirafe 27

La cimaise et la fraction 28

Associations fantaisistes 29

Ca n’existe pas 30

Le hareng saur 32

J’aimerais être 34

Si j’étais, si j’avais 35 Imagination 36

Comparaisons 38

Se familiariser avec les rimes 39
Introduction
Le musicien se sert des sons, le sculpteur de la pierre, du bois

et du fer, le peintre des couleurs et des traits et le poète du langage et des mots. La poésie est une production artistique qui permet,

à travers un dimension esthétique, de s’exprimer :

exprimer des émotions, des sensations...

Comme toute « œuvre d’art », elle communique un message à un destinataire. Mais ce message est perçu différemment suivant le vécu et la sensibilité de la personne qui le reçoit. Dans tous les cas, le poème ne laisse pas indifférent. Il va nous attirer, nous déplaire, nous inciter à rêver, nous attrister, nous rendre mélancolique ou nous sourire.
A travers la poésie le lecteur accède à un univers différent, celui du poète et partage sa vie intérieure. Tout l’art du poète, sera donc de sélectionner, d’agencer les mots pour créer l’effet voulu, pour traduire ses pensées, ses impressions, ses sentiments, ses réflexions, ses préoccupations, ses rêveries, ses divagations...

La poésie, grâce aux mots, est un concentré d’images de sonorités, de rythmes. Ils servent de matériau pour évoquer des pensées graves (poètes engagés) universelles (l’amour, l’isolement, la mort...) fantasques, humoristiques ou fantaisistes.
L’idée principale de ce livret n’est pas de proposer des « recettes » pour rendre les enfants poètes mais de les aider à prendre possession, du langage et à développer leur pouvoir de création.

Ecrire des poésies c’est d’abord jouer, manipuler des mots, des sons, créer des images exprimer sa personnalité et ses émotions pour découvrir et désacraliser le pouvoir du langage (pouvoir qui devient accessible). L’enfant agit sur les mots, ils deviennent outils et non plus contraintes.

Activités autour de la poésie


Ecouter des poèmes

Mettre en place un rituel de lecture de poèmes par l’adulte ou l’enfant, à un moment précis de la journée (par exemple pour terminer la demi-journée) : afin d’établir un moment de calme (se laisser porter, bercer...), de s’imprégner de poésies de s’ouvrir à d’autres sensibilités, d’illustrer le thème de vie de la classe.
Enregistrer des poésies

Ce travail d’enregistrement (de poésies d’auteur ou créées par les enfants) vise à :

  • travailler la diction, l’articulation,

  • jouer avec sa voix pour exprimer une émotion (poème triste, gai, farfelu, sonore, comique...)

  • valoriser les créations enfantines,

  • stocker les poésies pour les réutiliser (notamment lors d’un moment de calme, d’écoute)


Réaliser l’anthologie de la classe

Il s’agit de présenter sou forme d’un livre les poésies (apprises et inventées). Les poésies seront manuscrites, dactylographiées à l’ordinateur ou à la machine, calligraphiées, disposées en calligrammes, décorées... Cette anthologie peut faire l’objet d’une exposition ou d’un travail individuel à offrir pour la fête des parents.

Mémoriser pour réciter


  • Proposer des poèmes les plus variés possibles (structure, époque, longueur, thème, rythme, auteur...)


Le poème peut-être : apporté par l’enseignant ou par l’élève. Il peut être choisi dans un fichier ou élu par la classe au milieu d’autres poèmes sur les même thème.


  • Quand la poésie est la même pour tous, il est possible d’organiser des moments d’apprentissage collectif grâce à la technique de la reconstitution de texte : On écrit le texte au tableau, on le lit deux ou trois fois, on efface quelques mots, on le relit malgré les trous... jusqu'à ce qu’il n’y ait plus rien.



  • le moment de récitation peut être envisagé de différentes façons : un enfant vient réciter sa poésie à l’adulte qui évalue la mémorisation et la restitution ; un enfant vient réciter la poésie devant le « public classe » pour travailler la prestance et l’aisance ; deux enfants récitent la poésie en cascade (exercice à caractère ludique mais difficile).



Poésie et séquences de Français

Certaines poésies ou créations poétiques peuvent servir de pont de départ pour des « leçons » de grammaire, de conjugaison, de vocabulaire...



  • Reconstitution de texte (de poème)

Replacer en ordre les différents vers d’un poème déjà lu.

Redisposer en vers un poème présenté en texte (grâce aux rimes et groupes de souffle, à la ponctuation, aux mots-clés en débuts de vers). En composant les différentes dispositions trouvées par les élèves, on s’aperçoit que celles-ci conditionnent la façon de lire (aidant la compréhension, modifiant les groupes de souffle, permettant d’accentuer certains mots, créant donc des émotions différentes).

La disposition d’une poésie est signifiante ( dimension spatiale du poème).

 Supprimer la plupart des fins de vers d’un poème et les cacher dans une liste parmi d’autre fins de vers (de sens, de rimes, de nombre de syllabes identiques ou différents).
Manipulation d’images poétiques

Extraire des images poétiques d’un poème pour en chercher une définition ou pour y associer des définitions de sens équivalent (mais moins poétiques).

Créer des définitions imagées, insolites, pour faire deviner des mots qui seront à placer dans une grille de mots croisés.
Poésie et arts plastiques

  • Sur les temps libres, illustration de la poésie copiées sur le cahier (petit format).

  • En séquence d’arts plastiques, en grand format (éventuellement accompagné d’une musique) créer un décor pour la poésie. A l’aide de peinture, pastels, collages, encres... réaliser soit un fond soit une illustration.

  • Réécrire le poème à partir de lettres différentes, découpées dans des journaux et magazines.

  • Disposer le poème sous forme de calligramme. Outre le fait de renforcer la signification du poème, le calligramme a un aspect esthétique, typographique, créatif. Il permet aux enfants, placés en situation de recherche, d’exprimer leur sensibilité (un poème inspire différents calligrammes).


OBJECTIFS extrait des instructions officielles (1991)


CYCLE 1

CYCLE 2

CYCLE 3




Attitudes

Construction de la personnalité

Acquisition de l’autonomie




  • imaginer des histoires

  • se situe délibérément dans le réel ou l’imaginaire

  • est sensible à des valeurs esthétiques et exprime ses préférences y compris dans ses productions.

  • manifeste son besoin de créer

  • développe son sens esthétique

  • développe sa créativité

  • se montre inventif, curieux de toute forme d’Art

  • affirme ses choix et ses goûts esthétiques, les explique et les fait partager




Langue orale




  • prend la parole et s’exprime de manière compréhensible (prononciation, articulation)

  • fait varier les temps des mots de liaison entre deux propositions

  • accède à la conscience des éléments phoniques

  • identifie les éléments de la langue parlée, isole et reproduit les sons (jeux de mots)

  • dit et mémorise des textes courts (comptines, poèmes)

  • prend sa place dans un dialogue (ex : lecture à deux d’une poésie)

  • ose s’exprimer (ex : lire à voix haute ou réciter une ou sa poésie devant la classe)

  • utilise une syntaxe plus complète (recours au conditionnel)

  • résume et invente la suite d’une histoire (oralement et collectivement)

  • continue une poésie

  • dit un poème de mémoire

  • utilise à bon escient les variations de la langue que les situations rencontrées suggèrent en maîtrisant la syntaxe

  • mémorise et dit de mémoire un texte en prose ou en vers




Langue écrite




 produit des textes variés dictés à l’adulte

 écrit un texte bref répondant à une consigne claire (en tenant compte du vocabulaire, de la syntaxe et de la présentation)

 écrit un texte en tenant compte des contraintes orthographiques et syntaxiques (compléter, construire un récit de fiction, structurer un texte par sa présentation.

Constituer l’anthologie poétique de la classe (recueil témoignant du vécu poétique de la

classe : poèmes d’auteurs et d’enfants)

Lecture

  • Identifie à l’oreille et à l’écrit des éléments simples composant un mot (syllabe, phonème)

  • participe à l’élaboration d’une bibliothèque (sonore) de la classe en enregistrant au magnétophone ou en dictant au maître un court texte

  • utilise une bibliothèque : repère, identifie, choisit et consulte des ouvrages en fonction du but recherché (recherche de poésies sur un thème précis)

  • lit oralement un texte en articulant correctement et ne comprenant le sens de ce qui est lu

  • lit en situation de communication un texte (une poésie) de façon expressive témoignant qu’il a compris ce qu’il a lu



Arts

  • considère des objet, des images (des mots comme des matériaux d’expression

  • découvre puis utilise un procédé d’expression en fonction du but recherché

  • réalise une production en fonction d’une intention, d’un désir

  • trouve des règles d’organisation des formes, des couleurs, des images (des mots)







 s’initie à l’édition de textes (activités de calligraphie, écriture soignée pour un destinataire, mise en page)

Quelques définitions poétiques



La mesure du vers

  • La longueur d’un vers se mesure par le nombre de syllabes (ou pieds) qui le composent.

Toutes les syllabes se prononcent et sont comptabilisées sauf pour le cas de la syllabe terminée par « e » :


  • quand elle est placée à la fin d’un vers, elle n’est pas comptée, c’est donc une syllabe « muette ».

  • quand elle se trouve à l’intérieur d’un vers, elle n’est comptabilisée que si elle est suivie d’une consonne ou d’un « h » aspiré.




  • Selon le nombre de leurs syllabes, les vers peuvent s’appeler :

  • octosyllabe : 8 syllabes

  • décasyllabe : 10 syllabes

  • alexandrin : 12 syllabes

Mais les formes de compositions poétiques dont la mesure et les rimes sont régulières appartiennent au répertoire de la poésie « Classique ».

La poésie contemporaine avec l’apparition du mouvement Symboliste a opéré un éclatement de ces règles pour donner naissance aux vers blancs (libres) sans régularité de longueur ni de rime.
La rime

  • Ce retour du même son à la fin de deux ou plusieurs vers, obéit également à des règles. Selon le nombre de sons répétés à la fin des vers, la rime peut être :

  • pauvre : une voyelle finale

  • riche : une syllabe finale

  • très riche : deux syllabe moins la consonne

  • léonine : deux syllabes homophones




  • Tout au long d’une poésie ces rimes alternent et s’appellent suivant leur disposition :

  • rimes croisées : ABAB

  • embrassées : ABBA


Allitération : répétition voulue d’un même phonème dans un vers.

Calligramme : poème dont la disposition typographique est en rapport avec le thème du texte. Les calligrammes sont nés avec Apollinaire.

Cadavres exquis : « jeu de papier plié qui consiste à faire composer une phrase ou un dessin par plusieurs personnes, sans qu’aucune d’elle puisse tenir compte de la collaboration ou des collaborations précédentes.

Métaphore, image : rapprochement de deux réalités très distinctes entre lesquelles on a tissé des liens de comparaison, d’équivalence.



Comptines


La tradition orale populaire constituait une véritable littérature pour enfant à une époque où elle n’existait pas dans le domaine de l’Art savant et de l’imprimé et en un temps où la pédagogie n’avait pas encore reconnu l’enfant comme un public distinct.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Calendrier 13 iconLe calendrier perpétuel réinventé
«suppriment» les quantièmes superflus pour ceux qui en comptent moins — ils passent en accéléré sur les dates inutiles au cours du...

Calendrier 13 iconCalendrier vendredi 1

Calendrier 13 iconCalendrier jeudi 1

Calendrier 13 iconCalendrier jeudi 1

Calendrier 13 iconCalendrier 12/2012

Calendrier 13 iconCalendrier des inscriptions

Calendrier 13 iconLe calendrier scolaire en France

Calendrier 13 iconLe calendrier universitaire 2014/2015 8

Calendrier 13 iconCalendrier des prochaines manifestations p. 12

Calendrier 13 iconL’artiste bruxellois Lucas Racasse crée le nouveau calendrier unique et officiel de Chevrolet







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com