Transcription : Non, IL ne faut pas avoir peur de l’art contemporain, nous vivons en permanence avec lui. Impossible de lui échapper IL est partout : sur les murs des villes, dans les rues, sur les places publiques, dans les boutiques de mode, dans les couloirs du métro dans les publicités… autant s







télécharger 4.15 Kb.
titreTranscription : Non, IL ne faut pas avoir peur de l’art contemporain, nous vivons en permanence avec lui. Impossible de lui échapper IL est partout : sur les murs des villes, dans les rues, sur les places publiques, dans les boutiques de mode, dans les couloirs du métro dans les publicités… autant s
date de publication16.12.2016
taille4.15 Kb.
typeTranscription
a.21-bal.com > loi > Transcription
Art de tous les jours
L’art contemporain… Même sans aller dans les musées, on en entend parler tous les jours.
Transcription :
Non, il ne faut pas avoir peur de l’art contemporain, nous vivons en permanence avec lui. Impossible de lui échapper il est partout : sur les murs des villes, dans les rues , sur les places publiques, dans les boutiques de mode, dans les couloirs du métro dans les publicités… autant s’expliquer avec lui ! Bien sûr cet art prend parfois des formes inattendues, des aspects qui peuvent surprendre, irriter, choquer mais le monde qui nous entoure n’est il pas surprenant, irritant, choquant… Les artistes vivent parmi nous, ils ont face aux événements, face aux situations, les mêmes réactions que nous, mais plus rapides et plus violentes. Leur mission, leur talent c’est de les traduire dans leur langage. A nous de comprendre ce qu’ils nous disent et de l’interpréter.

  • Sa mère ! Intéressant, non ? Et là, évidemment son autoportrait ! Il triche pas quoi. .. Là, euh enfin tout ce que je sais c’est qu’il a changé de voiture.



  • Je pense qu’à l’époque actuelle, même si une personne, un français, ne visite pas un musée d’art contemporain ou ne suit pas les expositions d’art contemporain, il lui est très difficile de ne jamais en avoir entendu parler. C'est-à-dire que quelque part le contact de l’art de quelqu’un qui vit à une époque et de l’art de son temps se fait beaucoup plus, se fait beaucoup plus directement. Que ce contact soit difficile euh, c’est vrai ! Moi ce qui m’a toujours beaucoup frappé c’est que le public comprend beaucoup mieux les œuvres qu’il ne l’imagine lui-même. Le pas qui est difficile à franchir c’est de l’accepter en tant qu’art.


Source : http://www.france5.fr/artcontemporain/W00361/7/96635.cfm

similaire:

Transcription : Non, IL ne faut pas avoir peur de l’art contemporain, nous vivons en permanence avec lui. Impossible de lui échapper IL est partout : sur les murs des villes, dans les rues, sur les places publiques, dans les boutiques de mode, dans les couloirs du métro dans les publicités… autant s iconDans ce cinquième message, je relaterai quelques moments vécus depuis...
«barranco», des couloirs naturels. En conséquence, les débris de bois, de feuilles, de branches, de plastique flottent dans le port....

Transcription : Non, IL ne faut pas avoir peur de l’art contemporain, nous vivons en permanence avec lui. Impossible de lui échapper IL est partout : sur les murs des villes, dans les rues, sur les places publiques, dans les boutiques de mode, dans les couloirs du métro dans les publicités… autant s iconLille – Rome – Turin
«Tempo di vita» sort l’art contemporain des espaces qui lui sont d’ordinaire réservés pour l’amener au cœur de la vie quotidienne...

Transcription : Non, IL ne faut pas avoir peur de l’art contemporain, nous vivons en permanence avec lui. Impossible de lui échapper IL est partout : sur les murs des villes, dans les rues, sur les places publiques, dans les boutiques de mode, dans les couloirs du métro dans les publicités… autant s iconLittérature québécoise
Il fut un temps où, nous aussi, nous pouvions créer, dans les déserts américains, une grande nation française et balancer avec les...

Transcription : Non, IL ne faut pas avoir peur de l’art contemporain, nous vivons en permanence avec lui. Impossible de lui échapper IL est partout : sur les murs des villes, dans les rues, sur les places publiques, dans les boutiques de mode, dans les couloirs du métro dans les publicités… autant s iconRésumé : a bezons sur les bords de Seine, les Dufour, une famille...
«vrai» corsaire. IL y découvre M. Tom, alias le capitaine S. qui va lui dérouler, par le menu, son évasion d'un ponton anglais et...

Transcription : Non, IL ne faut pas avoir peur de l’art contemporain, nous vivons en permanence avec lui. Impossible de lui échapper IL est partout : sur les murs des villes, dans les rues, sur les places publiques, dans les boutiques de mode, dans les couloirs du métro dans les publicités… autant s iconIntervention colloque huesca
«marche» et remplit les salles, IL ne faut pas aller uniquement au plus rentable. Ce serait sombrer dans la facilité, dans le populisme,...

Transcription : Non, IL ne faut pas avoir peur de l’art contemporain, nous vivons en permanence avec lui. Impossible de lui échapper IL est partout : sur les murs des villes, dans les rues, sur les places publiques, dans les boutiques de mode, dans les couloirs du métro dans les publicités… autant s iconGustav Klimt et la naissance de la modernité à Vienne
«atelier d’art» allait profondément transformer le design. Les effets de l’action créatrice de ces artistes et de leurs contemporains...

Transcription : Non, IL ne faut pas avoir peur de l’art contemporain, nous vivons en permanence avec lui. Impossible de lui échapper IL est partout : sur les murs des villes, dans les rues, sur les places publiques, dans les boutiques de mode, dans les couloirs du métro dans les publicités… autant s iconNous sentons parfois, comme confusément, qu’il peut y avoir plus...
«politiques», ou ressenties comme telles, alors que nous étions, tout autant dans la vie, mais au théâtre, dans une petite salle...

Transcription : Non, IL ne faut pas avoir peur de l’art contemporain, nous vivons en permanence avec lui. Impossible de lui échapper IL est partout : sur les murs des villes, dans les rues, sur les places publiques, dans les boutiques de mode, dans les couloirs du métro dans les publicités… autant s iconRésumé Première partie Dans un «Avis»
«éloquence scolastique» et malgré les remontrances de Tiberge, son vertueux ami, IL n'eut aucune peine à la convaincre de se laisser...

Transcription : Non, IL ne faut pas avoir peur de l’art contemporain, nous vivons en permanence avec lui. Impossible de lui échapper IL est partout : sur les murs des villes, dans les rues, sur les places publiques, dans les boutiques de mode, dans les couloirs du métro dans les publicités… autant s iconGaetane Lamarche-Vadel, philosophe, critique d’art. A enseigné à...
«poulailler» au sein d’une cité hlm à Caen. Son travail s’inscrit dans l’espace public où ses œuvres en phase avec les transformations...

Transcription : Non, IL ne faut pas avoir peur de l’art contemporain, nous vivons en permanence avec lui. Impossible de lui échapper IL est partout : sur les murs des villes, dans les rues, sur les places publiques, dans les boutiques de mode, dans les couloirs du métro dans les publicités… autant s iconJe vais tenter par ma pratique artistique de répondre à trois des...
«l’art et L ‘écologie humaine des cavernes aux friches industrielles» à savoir : les lieux de l’art, les techniques, les matériaux,...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com