Littérature jeunesse : transformer un livre en dépliant en le déstructurant (étude de la mise en page en bd, le personnage)







télécharger 70.49 Kb.
titreLittérature jeunesse : transformer un livre en dépliant en le déstructurant (étude de la mise en page en bd, le personnage)
date de publication19.10.2016
taille70.49 Kb.
typeLittérature
a.21-bal.com > loi > Littérature
STAGE LES ARTS VISUELS A L’ECOLE PRIMAIRE

Lycée Gustave Flaubert, La Marsa, TUNISIE

Formateur : Joël PAUBEL
LUNDI 31 MARS 2008 : matin
Introduction par l’Inspecteur de l’Education Nationale, M. Ducasse :

  • remerciement partenariat I.U.F.M. de Versailles

  • polyvalence de l’école primaire : ouverture culturelle, pour donner à des élèves les moyens de devenir des citoyens


Recensement des besoins des stagiaires/ pistes de réflexion :

- nouveaux programmes : desseins* (dessins) / compositions plastiques / image fixe ou animée / œuvres de référence ; moitié du temps histoire de l’art + moitié du temps technique

* dessiner autrement pour évacuer les académismes : avec une paire de ciseaux, les yeux fermés, de la main gauche, avec un fil de fer…

- volume : faire des structures avec des bâtons (bâtir), du papier, des matériaux naturels

- collection iconographique : classeur d’images (+ d’images = + d’idées) car avec 1 ou 2 images, c’est trop modélisant alors que 100 images = 100 idées

- arts appliqués = art du quotidien (artisanat et industrie : design) ; exemple : Agnès B avec l’écologie

- évaluation : clarté de la consigne : exemples :

-> Caricature ou portrait monstrueux à partir de 5 portraits

-> Dessin sans lever l’outil

- paysage : collecte de tout (feuilles, branches comme outils pour dessiner) ; ex : peignes, brosses à dents, à cheveux, rouge à lèvres, coton tiges)

- littérature jeunesse : transformer un livre en dépliant en le déstructurant (étude de la mise en page en BD, le personnage)

- collages :

-> Surréalistes : créer un autre monde à partir de 3 images mises ensemble

-> Cubistes : Braque, Picasso : incrustation artisanale par collage de matériaux (bois)

-> Dadaïstes : Duchamp : repartir à zéro, collage à partir de récup

- paysages : exemple impressionnistes : paysage représenté 5 fois dans la même journée
Emploi du temps :

  • lundi : portrait : collection, sériation, collage, dessin (décalquer ; portrait robot, portrait monstrueux, auto-portrait, boîte à chaussure avec sur le couvercle portrait extérieur et dans la boîte, portrait intérieur) ; références arrivent au milieu du projet

  • mardi : dessin (calque, portrait en 3 secondes)

  • mercredi matin : dessin collectif

  • jeudi : couleur

  • vendredi : les objets


LUNDI 31 MARS 2008 : après midi
Collection iconographique
Commencer par faire des collections, se nourrir d’images.

→ Musée de la classe
Avoir pour 30 enfants environ 90 revues.

Avoir des catégories d’images très différentes.

Ce qui ne fera pas collection, servira pour le collage.
Comment fait-on une collection ?


  • Thèmes

Exemple : animaux, portraits, arbres, paysages, chaises…

Urgence de certaines thématiques ?

→ le portrait, les arbres, le labyrinthe, le paysage.


  • Visuel et plastique

Ref : Michel Pastoureau «  Dictionnaire des couleurs de notre temps »

Différents aspects

 la couleur : - le monochrome ( images à dominante bleu, rouge,

jaune…)

- le polychrome

- couple de couleur

- noir et blanc

 la ligne

 le trait

 le dessin

 les valeurs :ombre/lumière, clair/obscur

 la matière

 le volume

 le cadrage


  • Fonction de l’image

Type ou genre d’images

 la peinture

 la photographie : numérique/argentique

documentaire

artistique

de reportage

 publicitaire
Support pour collectionner les images : classeurs ou ordinateur.
Travail sur l’image ;collections iconographiques= musée de classe.
Se nourrir d’images (revues, magazines…, pas de catalogues)
Travail sur la couleur et le portrait :

1. Recherche libre d’images : -à dominante bleue, verte, jaune, rouge, orangé, violet, noir et blanc.

-portraits
2. Installation des images trouvées par couleur (par terre, dans la cour, sur un mur )

2.A La couleur

Laisser les élèves s’exprimer sur les éventuels changement, déplacements d’images…

Prolongements :

-Pour le bleu (beaucoup de bleu dans les magazines de culture occidentale) : travailler sur le clair / obscur (dégradé de bleus)

Différencier le turquoise (bleu vert) et bleu outre mer (bleu violet)
NB : peu de jaune notamment dans les publicités (car dans l’inconscient collectif jaune= Judas +trahison =celui qui est trompé…)
Les rouges et orangés : travailler sur les différentes « teintes » (vermillon = orangé, carmin)

Beaucoup d’artistes ont inventé des couleurs

ex : rouge Matisse (= connotation sexuelle)
-Travailler sur les couleurs complémentaires

Ex : réaliser à l’aide des images un cadre rouge et placer au centre une image verte.
- à l’aide de cadre (en carton ou en bois) faire des monochromes, en extrayant des images, un cadre d’une couleur.
2.B. Les portraits






Exposition des portraits au mur:



  • cadrage = faire classer du «  plus loin au plus près »(du portrait en pied jusqu’au portrait visage)

Portraits intermédiaires :

portrait américain = mi-cuisse

portrait taille

portrait poitrine


  • idem classement : profil, ¾, face, ¾, profil

(comme si la personne se tournait d’un profil à l’autre)


  • idem, classement portraits en plongée, contre-plongée (très utilisé en littérature de jeunesse)



  • idem sur le regard (d’un portrait avec les yeux fermés à un portrait avec les yeux grands ouverts)

mi-clos, biaisé, nous regardant ou non …
Prolongements :

-portraits de couple, portraits de groupe

-fabriquer un livre de portraits de face (aux mêmes proportions)

couper en trois afin de créer de nouveaux portraits.)

-Apprendre à dessiner un portrait : en décalquant ou avec vidéo projecteur ou rétro projection, ou mettre une image sur une vitre qui sera modifiée ou brouillée par ce qu’il y a au dos.

-Faire un portrait en Land Art :

PENONE (moulage de sa tête) et plantations de pommes de terre ou citrouille prenant la forme du moule

Progression sur 6 ou 7 séances

Après quelques séances, apporter des références (présentation d’œuvres) pour relancer le projet.






collage

portraits robots (parties de corps proportionnées)

portraits monstrueux (disproportion)







collection

de portraits

(images)

dessin

décalquer

références

portraits des copains ou auto portraits (calques sur portraits photographiés)




(peinture)













références (œuvres d’art)










Projet

Créer un portrait intérieur :

Une boîte à chaussures :

Un portrait réalisé par l’enfant collé sur le dessus et un portrait à l’intérieur (ex : mettre sa couleur préférée, un objet personnel, …) et les mettre en scène.
NB : CADRER (mot important)

réf : Les Arts visuel « Ouvrez les yeux »

Dessiner en utilisant différents formats :

- carré

- format paysage plutôt culture occidentale (a à voir avec le sens de lecture)

- format marine le regard se promène de gauche à droite
si on retourne s’est format plutôt culture asiatique (japonaise)

Dessiner sur un carré d’un cm2

sur un carré de poche

faire construire des trépieds avec un cadre pour dessiner un arbre, un visage, pour relever une couleur sur une image…

- le format main = empan entre le petit doigt et le pouce quand la main est grande ouverte

- format corps= grand comme la personne

ex : Pollock souhaite que le visiteur se déplace devant son tableau.
oculus Tondo Mandorne










3. LECTURE D’IMAGES

Projection de diapos  (Bd, littérature de jeunesse, cinéma)

Importance de la mise en page personnage important toujours situé à droite

Personnage secondaire à gauche

(si on retourne une diapo(g dr , dr g) on change la signification de l’image

Ex petit bleu et petit jaune (la maman sort à gauche pour que l’œil reste attiré par petit bleu dans la maison)
Le géant de Zéralda : sur la dernière image, l’ogre se marie avec la petite fille et ils vécurent heureux (? )

Peut-être pas…

Un des enfants à droite en bas de l’image cache un couteau et une fourchette dans son dos
Rapport dominant / dominé
Utiliser la plongé et la contre plongée : les impressions se lisent graphiquement
Une étude de tableau

1. Tableau de Kandinski : « Jaune, rouge, bleu » (une des œuvres à étudier)

Les points : faire une dictée de points (le plus petit, le plus gros, un point en colère, qui colle, qui vole, qui s’enroule, qui tombe…)

Idem avec des lignes

Les couleurs :

Le rouge n’est pas le centre géométrique du tableau

L’œil voit le jaune, le rouge pousse le bleu

Association de formes particulières en fonction de la couleur
jaune : règle, équerre rouge : balance bleu : dessin à main levée
un tableau qui bouge et se déplace (triangle virtuel dessiné par les trois points
il y a aussi des détails : 4 lignes en bas à droite,

3 en haut à gauche.
2. SEURAT « J’ai mis le cadre dans le dos du clown »

POINTILLISTE (JAUNE ORANGE / BLEU)

1er plan le clown (il porte le tableau)

Exposé à Orsay
3. Lire une photo

Dualités / contrastes :

lumière / ombre

rouge/ noir

horizontal / vertical

flou/ net (on est caché , le spectateur est voyeur)

Contraste de qualité : le noir renforce la qualité d’une couleur

ex jaune et blanc = jaune fade

jaune et noir = jaune lumineux

Contraste de quantité :

On ne voit que le rouge sur la photo alors qu’il n’occupe qu’un petit espace (il est renforcé par le noir)
Références :

  • Fauvisme = utilisation excessive des complémentarités

  • Paysages : Corot, Picasso, Monet, Vlamink


MARDI 1er AVRIL 2008
Bibliographie :

  • logiciel de montage vidéos / photos : Istop Moovie et Imovie (mac) ou final cut (mac, + compliqué) ; movie player (pc)

  • Edition Scala (Centre Georges Pompidou)

  • Catalogues des différents musées ; sur internet 30 000 fiches disponibles sur Le Louvre

  • IUFM de Bordeaux et de Toulouse : liste d’œuvres à disposition

  • Revue Dada, destinée aux enfants

  • Abrégé de littérature potentielle : OULIPO


Conseils pédagogiques :

  • frise chronologique avec des cartes postales de portraits, réalisés par des peintres de l’époque

  • Privilégier le contemporain à l’école primaire, sans oublier « l’installation » en art contemporain

  • Penser aux collections sur 1 thème pour introduire des œuvres anciennes (ex : le portrait)

  • Faire varier les positions pour dessiner, peindre : assis, debout, au sol, au mur, faire varier l’outil : outil allongé…

SUPPORTS OUTILS MATERIAUX GESTES

forme traditionnels nourriture… donner 1 contrainte format inhabituels avec1verbe d’action

qualité du utiliser le (lisser, tapoter, projeter)

support milieu naturel
Trait / portrait :

  • Exercice 1 : Choisir 2 portraits visages, les reprendre au calque / Contrainte : 1 seul trait / feutre noir ; puis, à l’aide d’un troisième calque, e,n superposant sur les deux premiers, créer un troisième portrait en un seul trait, en reprenant les traits des deux premiers

  • Exercice 2 : Série de dessins sur feuille A3, au feutre noire, les yeux bandés, face, profil, sans lever ou en levant l’outil, en temps libre ou limité, en faisant varié le nombres de traits (3 ou 7)

  • Exercice 3 : Dessiner avec la paire de ciseaux (Matisse) : aboutir à un trait ciseau, face et profil ; possibilité de photocopier les productions découpées

  • Exercice 4 : Dessiner au fil de fer de1m (Kalder) un visage de face : peut être utilisé en ombres chinoises ou dessiner avec de la terre ou de la ficelle en passant de l’acrylique au rouleau sur la ficelle (impression)

  • Exercice 5 : Dessiner avec une bougie ou à la craie grasse, puis passer un rouleau imprégné d’encre pour révéler le dessin ;rayer une feuille Rhodoïd (transparent plastique), appliquer de l’aqua-laque pour imprimer façon estampes






  • Exercice 6/ : film d’animation collectif : choisir une collection d’objets, chaque élève présente, en partant de sa disposition initiale, 20 images de cette collection, pour évoluer vers la collection de son camarade

  • Attention : penser au moment de récupération, arrêter puis relancer la séance

  • Prolongement possible à la séquence portrait : travail en écriture sur les champs lexicaux (visage inspire une attitude : sérénité, hargne, tranquillité…)

  • Faire intervenir des références dans les domaines du trait et du portrait (plutôt après) : Picasso, Daumier, Plantu, Dilem, Reiser, Dürer

  • Créer un affichage de séries ou un affichage personnel, un porte folio (Canson plié)




MERCREDI 2 AVRIL 2008
Principe du dépliant pour exposer : dépliant japonais (faire un paravent, plier en accordéon)

  • découpage


  • Fabriquer une boîte (taille boîte d’allumettes moyenne) : ranger de petits livres en dépliants



  • Dépliant : partir de deux extrémités communes, puis, imaginer l’intérieur :



Début


Fin


  • Dépliant avec scène à dessiner, faire une BD en dépliant : partir de deux extrémités communes, puis, imaginer l’intérieur :




9




9 bis


11




11 bis


13





  • Carnet en forme de dépliant : moleskine

  • Faire changer le livre de forme, faire une collection de livres objets, hors normes

  • Remarque : pour plier, faire une rainure avec un feutre bille qui ne marche plus

  • Utiliser le dépliant à deux plis pour faire une production collective : un élève commence ; on plie en laissant un morceau, le voisin continue le dessin…

1 5 1 5 1 5






  • Faire une ligne qui sera commune à une production de paysages





Les labyrinthes :
Chaque enfant invente son labyrinthe à l’intérieur ; en assemblant, on obtient un labyrinthe collectif.

On peut utiliser la terre en GS / CP, en pressant appuyant, tirant la même quantité de terre pour chaque élève, sans en enlever (travail en volume).

Pensez aux labyrinthes avec d’autres formes

Référence : Escher (pavages)


- On peut faire des labyrinthes avec un portrait, avec son prénom
JEUDI 3 AVRIL 2008
Les couleurs :

  • Démarches / affichages : dans des catalogues, chercher du violet, du bleu… ; au sol, ou au mur, afficher toutes les couleurs (effet arc en ciel) ; boîte de couleur (accumulation d’objet de même couleur)

  • Références : Tableau de Seurat : Cirque ; Malevitch, Mondrian, Kandinsky, Klee, Catalogues des musées nationaux (Quai Branly, Beau bourg, Louvre, Orsay)

  • Matériel : avoir un maximum de couleurs, ne pas se contenter des couleurs primaires




  • Cercle chromatique :



Bleu cyan

vert

violet

Jaune primaire

Rouge magenta

orangé



Les diagonales montrent les complémentaires exacts :

  • rouge / vert

  • bleu / orangé

  • violet / jaune


Pour avoir un effet rétinien absolu, juxtaposer les complémentaires ou les superposer.

Le mélange de deux couleurs complémentaires donne du noir.




Les lois de la couleur :

  • la couleur en soi

  • le contraste de qualité : la couleur mise en scène sur du noir ou sur du blanc (sur les complémentaires)

  • le contraste de quantité : la couleur en petite quantité / la complémentaire en grande quantité

  • le contraste chaud / froid : jaune d’or = couleur chaude / jaune citron = couleur froide

  • le clair / obscur

  • le contraste des complémentaires

  • le contraste simultané : Monochrome de Yves Klein : bleu ; le fixer longtemps ; fermer les yeux= apparition de la couleur complémentaire : jaune




Attention :

  • Fabriquer une couleur comme une recette de cuisine pour pouvoir la refaire (à la petite cuillère)

  • Rompre une couleur : y mettre du noir ou du blanc (Monet préférait ajouter la complémentaire à la couleur pour ne pas rompre la couleur)





Travail individuel, puis collectif sur la couleur :

  • scotcher une feuille sur la table : réaliser un monochrome (travailler très vite pour éviter les traits)

  • sur une feuille collective, format raisin, chacun remplit avec sa couleur jusqu’à disparition du fond

  • cadre de 7 cm par 7 cm de Canson blanc, le remplir avec une photo de magazine correspondant à une couleur

  • repas couleur, semaine chromatique Sophie Cale : dimanche polychrome

  • utiliser des monochromes : affichage arc en ciel, effet de dégradé

  • découpe de petits carrés monochromes

  • utilisation de colle repositionnable (mélanges affectifs)














Références :

  • Bleu : Jacques Monory, Yves Klein, Louis Cane (tissu sur sol et mur)

  • Rouge : Mondrian (arbre), Matisse, Armand, Dan Flawin (néons rouges)

similaire:

Littérature jeunesse : transformer un livre en dépliant en le déstructurant (étude de la mise en page en bd, le personnage) icon• Recherche sur l’image tactile avec le Centre Amandine
«Je compte» : Ce livre aide à apprendre à compter de 1 à 5 grâce à des perles mobiles sur une ficelle, le nombre de perles augmentant...

Littérature jeunesse : transformer un livre en dépliant en le déstructurant (étude de la mise en page en bd, le personnage) iconDate limite de dépôt du dossier
...

Littérature jeunesse : transformer un livre en dépliant en le déstructurant (étude de la mise en page en bd, le personnage) iconDe ‘’À la recherche du temps perdu’’
«hommes-femmes» (page 46) l’analogie entre ce qui se passe dans la nature et ce qui se passe entre les homosexuels (page 46) la théorie...

Littérature jeunesse : transformer un livre en dépliant en le déstructurant (étude de la mise en page en bd, le personnage) iconIntérêt de l’action (page 5), intérêt littéraire (page 12), intérêt...
«clés» ayant été proposées), Besançon (1775-1776), Valence (1777) avec mission d'installer l'école d'artillerie qui allait accueillir...

Littérature jeunesse : transformer un livre en dépliant en le déstructurant (étude de la mise en page en bd, le personnage) iconMise en Page : «camping car 18 club». Roziau Fernand 1192 Rue des grands villages

Littérature jeunesse : transformer un livre en dépliant en le déstructurant (étude de la mise en page en bd, le personnage) iconMise en Page : «camping car 18 club». Roziau Fernand 1192 Rue des grands villages

Littérature jeunesse : transformer un livre en dépliant en le déstructurant (étude de la mise en page en bd, le personnage) iconI. De la didactique du français à la didactique de la littérature...
«conception étriquée de la littérature, qui la coupe du monde dans lequel on vit» (T. Todorov) et de donner du sens à la lecture...

Littérature jeunesse : transformer un livre en dépliant en le déstructurant (étude de la mise en page en bd, le personnage) iconGalerie kashya hildebrand zurich
«Les Sept Dormants», importante publication chez actes sud (Paris), hommage aux sept dormants Calligraphie mise en page en langue...

Littérature jeunesse : transformer un livre en dépliant en le déstructurant (étude de la mise en page en bd, le personnage) iconSynthèse de documents. Travail de mise en page (texte + image)
«El Remos» (Aragon, Espagne). Accompagnement et organisation du travail des usagers handicapés. Coordination des chantiers de jeunes...

Littérature jeunesse : transformer un livre en dépliant en le déstructurant (étude de la mise en page en bd, le personnage) iconMa mère m'épuise/ Hubert Ben Kemoun. Hachette, 2002. 121 p. (Le Livre de Poche Jeunesse)
«bénéfique». Arriver pendant les vacances de la Toussaint dans un petit village normand, ce n'est pas facile, surtout pour Marie,...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com