2011 Naissance d'une politique de la génétique. Dépistage, biomédecine, enjeux sociaux







télécharger 297.05 Kb.
titre2011 Naissance d'une politique de la génétique. Dépistage, biomédecine, enjeux sociaux
page4/8
date de publication20.02.2017
taille297.05 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8

2006

Familles et petite enfance. Mutations des savoirs et des pratiques. Ouvrage

NEYRAND (G.) / dir., DUGNAT (M.) / dir., REVEST (G.) / dir., TROUVE (J.N.) / dir.. 2006. Ramonville-Saint-Agne : Erès. Collection Petite enfance et parentalité. 319p.

Les transformations de la famille et la place de l’enfant sont devenues des préoccupations de gestion publique agitant à la fois le monde politique et le champ scientifique. Stigmatisant les « mauvais parents » incapables d’établir un Rapport d’autorité sur leurs enfants délinquants en puissance, demandant aux professionnels de l’enfance d’établir une prévention prédictive dès le plus jeune âge, les pouvoirs publics s’emparent du sujet au gré de l’actualité en générant des amalgames, des confusions, des interprétations peu propices à la réflexion et au débat citoyen. Il est vrai que les changements sociaux ont bouleversé les cadres de référence, aussi bien dans le domaine de l’anthropologie, de la psychanalyse, de la sociologie, de la psychologie du développement que des politiques sociales. Des questions fondamentales émergent dans cette perspective nouvelle concernant la sexualité, la filiation, les soins au bébé, l’autorité parentale, la paternité et la maternité, la place de l’entourage familial et social, l’importance prise par les professionnels de la petite enfance. Cet Ouvrage entend interroger ces mutations aussi bien pour préciser leur cadre épistémologique que pour penser et mettre en œuvre une prévention psychique dans le domaine de la périnatalité, tant est désormais reconnu le poids des premiers moments de la vie pour la constitution des liens, le développement de l’intersubjectivité, la préservation de la vie affective et mentale et l’équilibre psychique du sujet. Les auteurs, chercheurs et cliniciens, se sont attachés à dégager ce qui, dans leur champ de recherche ou dans leur pratique, demande un travail de réélaboration théorique, et à présenter la reconfiguration en cours des savoirs des sciences humaines et de la psychanalyse en matière de familles et de petite enfance. Ils contribuent ainsi à une clarification du débat nécessaire autour de la politique de la famille et de l’enfance, de l’éthique de l’intervention auprès des familles, des parents et des enfants, et de leurs enjeux citoyens. (4e de couv.)

SOC143
La machine à exclure. Les faux-semblants du retour à l'emploi. Ouvrage

BURGI (Noëlle). 2006. Paris : La Découverte. Collection Alternatives sociales. 265p.

Depuis les années 1980, les politiques d'emploi se sont révélées incapables de résorber le chômage de masse : elles composent ou recomposent des files d'attente et orientent vers des occupations à défaut de travail. Loin de tirer les conséquences de ces échecs, les pratiques gouvernementales actuelles, notamment depuis la loi de décembre 2003 décentralisant le RMI, inscrivent le traitement du chômage dans une dynamique utilitariste et répressive qui méconnaît les besoins des chômeurs et renonce à la solidarité humaine au nom de principes jugés supérieurs car économiquement plus efficaces. C'est ce que montre Noëlle Burgi dans ce livre. A partir de nombreux témoignages recueillis lors d'une longue enquête dans un département d'Ile-de-France, elle propose une analyse critique des critères de jugement mobilisés pour évaluer la situation des allocataires du RMI. En effet, entre ceux-ci et les intervenants des dispositifs d'insertion, un véritable jeu de dupes s'est installé : pour le Rmiste par exemple, mieux vaut prétendre croire à l'énième stage proposé ; et pour l'intervenant, il est souvent plus facile de déplacer son impuissance sur le terrain des difficultés psychologiques de l'allocataire. Un jeu pas toujours conscient, mais porteur de conséquences graves, individuellement et socialement. Prenant acte de l'urgence à dépasser ce constat d'inefficacité des politiques d'aide au retour à l'emploi, l'auteur explore de possibles voies de sortie. Elle montre ainsi l'intérêt d'une approche renouant avec les fondements humanistes de l'orientation professionnelle pour sortir des impasses d'une approche gestionnaire et redonner du sens au travail social. (4e de couv.)

SOC108
Enquête sur les usages sociaux du traumatisme à la suite de l'accident de l'usine AZF à Toulouse. Article

POLITIX. Vol 19. n°73. 2006. 25p.

L'accident chimique de l'usine AZF à Toulouse, le 21 septembre 2001, a donné lieu à une formidable mobilisation autour du risque psychotraumatique. Initié dès les premières heures par le maire de la ville appelant les cliniciens à se porter au-devant des blessés psychiques, le registre traumatique a été mobilisé par l'ensemble des acteurs, sinistrés, cliniciens, autorités politiques et administratives, ouvriers, syndicats et experts. Cette mobilisation soulève de nombreuses questions auxquelles cette enquête tente de répondre. Car la sollicitude inaugurale de la parole psychologique exerce des effets durables qui dépassent largement le temps de l'urgence. Elle met en circulation des registres légitimes d'expression de la plainte qui pèsent sur les façons dont on interprète l'explosion, sur la hiérarchisation des groupes candidats au statut de victimes ainsi que sur les modalités de la réparation financière des dommages. Mais surtout le cas toulousain illustre de façon exemplaire deux ordres de transformations qui affectent conjointement le champ psychiatrique et l'espace politique. L'extension du champ de la psychiatrie aux avatars de la normalité souffrante grâce à la reconfiguration de l'espace de la santé mentale, d'un part, et l'importation, dans le jeu politique, de nouveaux modes de gestion - du côté des pouvoirs publics - et d'expression - du côté des mouvements sociaux - de la plainte et des griefs, d'autre part. La scène toulousaine illustre de façon paradigmatique la rencontre entres des acteurs, des motifs, des intérêts sociaux et des aspirations territoriales, que tout oppose parfois, et qui vont néanmoins emprunter un même langage, celui du traumatisme et de sa légitimité sanitaire, pour exprimer l'authenticité de leurs attentes et de leurs actions, selon les cas. (R.A.)

SOC112
Quiproquos sur ordonnance. Ouvrage

LEMOINE (P.), LUPU (F.). 2006. Paris : Armand Colin. 270p..

La cardiologie est enseignée en Faculté, mais pas la quiproquoligie ... Et c'est bien dommage, car aucun virus ne circule aussi librement que celui de la mécompréhension entre patient et médecin. Les médecins sont les plus gravement atteints : ils ne sont pas "équipés pour " comprendre tout patient un tant soit peu "hors norme", surtout s'il vient d'ailleurs; et même, tout patient, diront les esprits chagrins ! Alors, quand un médecin et un anthropologue décident de confronter leurs expériences, il en résulte un Ouvrage étonnant. En Lorraine, avoir froid aux pieds peut trahir l'approche de la malemort, un simple mal au dos a pu signifier une impuissance chez un Maghrébin, les vieux du Berry redoutent de finir en greffons pour transplantation abusive ... Au delà des anecdotes savoureuses, et au fil d'un parcours qui revient sur toutes les grandes étapes de la vie, on comprend pourquoi toute consultation est un rencontre où deux cultures se frottent l'une à l'autre et parfois s'affrontent. Et l'on mesure à quel point notre médecine occidentale prend ses préjugés pour la vérité. Quitte à aller droit dans le mur ! (4e de couv.)

SOC102
La formation du couple. Textes essentiels pour la sociologie de la famille. Ouvrage

BOZON (M.), HERAN (F.). 2006. Paris : La Découverte. Collection Grands repères. 267p.

Naguère encore, en France, le choix d’un conjoint était un élément de la politique des familles et les parents exerçaient un fort dirigisme matrimonial sur leurs enfants. Peu à peu, dans la plupart des milieux sociaux, les mariages arrangés se sont raréfiés, et les familles se sont effacées, laissant aux intéressés le soin de régler cette affaire selon leurs goûts et selon leur cœur. Pourtant, ni la liberté ni l’amour n’ont révolutionné radicalement la manière dont le conjoint est sélectionné. Les enquêtes de l’INED, dont les questionnaires originaux sont reproduits dans cet Ouvrage, montrent que n’importe qui n’épouse toujours pas n’importe qui. La foudre ne tombe pas au hasard. La liberté des sentiments se déploie dans un cadre de contraintes invisibles, présentes dans l’espace social comme dans les préférences subjectives. Ce recueil réunit des articles de Michel Bozon et François Héran sur la formation des couples, parus principalement dans la revue Population et qui sont devenus des classiques de la sociologie. Y sont abordées les questions suivantes : comment découvre-t-on son conjoint ? Quelles sont les qualités physiques qui attirent chez le partenaire ? Pourquoi les femmes épousent-elles des hommes plus âgés ? Comment les mariages se déroulent-ils à l’époque contemporaine ? Le mariage est-il un facteur de mobilité sociale ? (4ème couv.)

SOC99
La psychologisation de l'intervention sociale : mythes et réalités. Ouvrage

BRESSON (M.) / dir., et al.. 2006. Paris : L'Harmattan. Collection Logiques sociales. 268p.

Pour le sens commun, la sociologie, la psychologie, le travail social sont des continents à la fois familiers et pourtant méconnus, avec des frontières floues et des recoupements mystérieux. Mais pour les sociologues, psychologues, les travailleurs sociaux, les enjeux de différenciation sont essentiels et contribuent à la dynamique des champs professionnels : science ou action, pertinence de l'analyse ou efficacité de la pratique, accent mis sur le collectif ou sur l'individu, sur les structures sociales ou sur la psyché : les clivages affichés sont nombreux et les rapprochements, appelés de leurs voeux par certains sont frappés d'anathèmes par d'autres, qui dénoncent les dérives, la perte d'identité, ou l'écart à l'orthodoxie de ces disciplines ou métiers. C'est pourquoi la question posée lors du colloque qui s'est déroulé à Lille, les 14 et 15 octobre 2005 " Y a-t-il psychologisation de l'intervention sociale ?" est propice à la tentation des réponses rapides, et des jugements exclusifs. Cet Ouvrage collectif, issu de ces échanges, prétend pourtant dépasser l'alternative simple entre critiquer ou légitimer : mais il souhaite amener au contraire des connaissances et des outils pour dégager, derrière les simplifications, la part des mythes et celle des réalités que recèle cette expression, si obscure pour l'homme de la rue, si chargée de sens pour les acteurs (extrait de l'introduction)

SOC94
Injustices. L'expérience des inégalités au travail. Ouvrage

DUBET (F.). 2006. Paris : Seuil. 491p.

François Dubet et son équipe de chercheurs se sont posés la question centrale qui traverse à la fois notre vie quotidienne et nos débats publics : quelles inégalités nos concitoyens perçoivent-ils comme des injustices dans le monde du travail ? A chaque page, à chaque ligne, les témoignages affluent, se recoupent, nous touchent et nous dérangent. Pourquoi se sent-on mépriser ? Pourquoi se juge-t-on en situation précaire ? Pourquoi s'estime-t-on exploités tandis que d'autres jouissent de privilèges ? Pourquoi, enfin, se considère-t-on aliéné, empêché de se réaliser dans la vie professionnelle ? Cet inventaire de la souffrance au travail est complexe. Protester contre l'injustice, c'est dévoiler ce que justice veut dite, ou devrait vouloir dire. François Dubet, et ses collègues analysent l'envers des plaintes qu'ils ont minutieusement recueillies : foi en l'égalité, reconnaissance du mérite, aspiration à l'autonomie. Par-delà le "livre noir" du travail, ils dessinent le contour des valeurs que nous partageons. Et ils Rapportent le sentiment d'injustice aux réalités de la vie sociale. Ensuite ils nous laissent juges, ils se gardent de nous dicter la politique à suivre. Cette recherche repose sur les entretiens, individuels et collectifs de plus de 300 personnes. (4ème de couverture)

SOC88
Anthropologie de la douleur. (Edition revue et complétée). Ouvrage

LE BRETON (D.). 2006. Paris : Métailié. 240p.

La douleur est le premier mobile de la consultation médicale, elle est le signe qui ne trompe plus personne sur la nécessité d'un soulagement. Pourtant, même si la pratique médicale est souvent évoquée dans ce texte, le regard porte plutôt sur l'homme souffrant. L'auteur aborde la douleur sur un plan anthropologique et analyse la relation que l'homme entretient avec elle tout en le situant dans la trame sociale et culturelle qui le baigne et lui donne ses valeurs et l'orientation de ses conduites. Cet Ouvrage constitue un nouveau chapitre de l'anthropologie du corps, où la douleur joue le rôle d'un analyseur fécond pour saisir la dimension symbolique de la relation de l'homme à son corps. (4ème couv.)

SOC84
Le bonheur paradoxal. Essai sur la société d'hyperconsommation. Ouvrage

LIPOVETSKY (G.). 2006. Paris : Gallimard. Collection NRF Essais. 377p.

Sous-tendu par ma nouvelle religion de l'amélioration continuelle des conditions de vie, le mieux-vivre est devenu une passion de masse, le but suprême des sociétés démocratiques, un idéal exalté à tous les coins de rue. Nous sommes entrés dans une nouvelle phase du capitalisme : la société d'hyperconsommation. Un HOMA consuméricus de troisième type voit le jour, une espèce de turbo-consommateur décalé, mobile, flexible, largement affranchi des anciennes cultures de classe, imprévisible dans ces goûts et ses achats, à l'affût d'expériences émotionnelles et de mieux-être, de qualité de vie et de santé, de marques et d'authenticité, d'immédiateté et de communication. La consommation intimisée a pris la relève de la consommation honorifique dans un système où l’acheteur es de plus en plus informé et infidèle, réflexif et "esthétique". L'esprit de consommation a réussi à s'infiltrer jusque dans le Rapport à la famille et à la religion, à la politique et au syndicalisme, à la culture et au temps disponible. Tout se passe comme si, dorénavant, la consommation fonctionnait tel un empire sans temps mort dont les contours sont infinis.

SOC92
La relation médecins-malades : information et mensonge. Ouvrage

FAINZANG (S.). 2006. Paris : Presses Universitaires de France. Collection Ethnologie. 159p.

A l'ère de la démocratie sanitaire où le droit du patient à l'information est non seulement défendu, mais encore garanti par la législation, qu'en est-il, réellement, de l'information du malade ? Le patient reçoit-il l'information qu'il désire, que ce soit sur le diagnostic, le pronostic ou sur les traitements qui lui sont proposés ? Et, quand il la désire, quelle information souhaite-t-il obtenir ? Mais aussi, quelle information consent-il, lui-même, à donner aux médecins sur son mal et sur son corps ? Cet Ouvrage est le résultat d'une étude menée pendant quatre ans sur les échanges entre médecins et malades et sur la nature des informations transmises à l'intérieur de la relation médicale. Il résulte d'une observation et d'une fréquentation de malades et de médecins dans le cadre de la médecine hospitalière, dans le contexte du cancer et d'autres pathologies. Il met en évidence non seulement des pratiques de rétention de l'information et de soustraction de la vérité, mais aussi, par delà ce qu'il est convenu d'appeler le "mensonge par omission", l'existence de véritables pratiques mensongères de la part des médecins comme des malades. Une analyse de leurs mécanismes et des malentendus qui caractérisent un grand nombre d'échanges en est proposée. Elle renouvelle l'approche de la problématique du mensonge en adoptant une perspective résolument anthropologique, attentive aux conditions et aux modalités sociales de son accomplissement. L'auteur y examine les frontières entre ce que l'on dit et ce que l'on ne dit pas, et entre ceux à qui on donne l'information et ceux à qui l'on ment, mettant en lumière un domaine encore peu exploré. (4e de couv.)

SOC96
A la croisée des lieux et de chroniques : les gens de la rue. Figures de SDF entre action publique et rôle des passeurs. Ouvrage

CLEMENT (S.), FIERRO (F.), MANTOVANI (J.) et al.. Plan Urbanisme Construction Architecture. (P.U.C.A.). La Défense. FRA / com.. 2006. La Défense : Plan Urbanisme Construction Architecture. 142p.

Cette recherche conduite par 5 chercheurs a été réalisée dans le cadre du programme lancé au printemps 1999 par le Plan Urbanisme Construction Architecture sur "Les "SDF", représentations, trajectoires et politiques publiques". Ce programme a donné lieu a un colloque qui a permis de confronter les problématiques actuelles entre chercheurs français et étrangers, d'Europe et d'Amérique du Nord, ainsi qu'entre praticiens de terrain et chercheurs. L'équipe qui présente ici ses résultats de recherche, s'est attachée à étudier les dynamiques qui sont à l'oeuvre dans différentes formes d'habitat utilisés par des personnes "SDF" en ville ou à la campagne. La dimension collective, marquante dans la plupart des exemples présentés, soulève la question de l'articulation entre l'individuel et le collectif, l'insertion et l'intégration. Cette recherche met en évidence que les dynamiques collectives ne peuvent s'inscrire dans la durée qu'avec l'intervention de "passeurs" qui relient des univers qui se donnent comme séparés. Un certain nombre des lieux étudiés mettent au premier plan de leur action la reconnaissance d'une capacité à agir, prendre la parole et à participer "au début de quelqu'un novateur", chez les êtres accueillis. Cette capacité d'acteur est mobilisée en relation avec une dimension collective, elle-même inscrite dans un temps long (extrait de la préface).

SOC91
Familles et villes. Fascicule

CLEMENT (S.), et al. INFORMATIONS SOCIALES. n°130. 2006. 138p.

La famille et la ville entretiennent des relations complexes : choix (ou non choix) de s'en éloigner pour accéder à un logement plus vaste ; et constante attraction de la ville et de ses services. Un écartèlement qui place la mobilité et l'accessibilité des transports urbains au cœur du problème. Pour certaines familles, les plus pauvres, la ville reste hors d'atteinte. Les enjeux liés à l'équilibre de peuplement sur un territoire de vie sont désormais identifiés. Les politiques publiques s'en saisissent. (4e de couv.)

SOC83
1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

2011 Naissance d\Essais et analyses 2 Enjeux, dispositifs et pratiques
«La médiation culturelle : Enjeux professionnels et politiques», dans Les sciences de l’information et de la communication : savoirs...

2011 Naissance d\Politique et vérité
«Écartons tous les faits» (le géré, l’idéologique) permet ainsi de poser la question de la politique : celle d’une distinction dont...

2011 Naissance d\Hème: analyser les évolutions du pouvoir politique depuis 1945, dans le monde
«Une communauté politique, liée à un territoire, fondée sur la conscience de caractéristiques communes et la volonté de vivre ensemble»...

2011 Naissance d\Analyse critique du champ socio-politique des risques techniques et sociaux
«comportemental» du risque a évolué. IL a été repris en tant que tel dans le vaste secteur des idéologies de masse pour situer moralement...

2011 Naissance d\Les enjeux d’une production cinématographique en France
«d’exception culturelle», notion qui a fait débat. La culture n’est pas un bien ou une marchandise comme les autres. Le cinéma fait...

2011 Naissance d\Introduction à la science politique – Jean-Marie Donegani
«cela est politique». Cela explique pourquoi le caractère politique n’est pas immédiatement repérable : la définition de chacun en...

2011 Naissance d\L’association Art Miromesnil, récemment créée, organise sa première...
«Art Miromesnil» le mardi 8 mars 2011, regroupant les galeries de la rue de Miromesnil à Paris, la galerie Nathalie Gas & Bernard...

2011 Naissance d\Surtout ‘’Boule-de-suif’’, ‘’La chevelure’’, ‘’Le Horla’’, ‘’Bel-Ami’’
«loué pour la circonstance», peut-être afin que, par ce subterfuge s’effacent les traces d’une naissance bourgeoise qui aurait plus...

2011 Naissance d\Les précurseurs de la sociologie politique contemporaine et les grandes...

2011 Naissance d\La Publicité, le Sponsoring et le Mécénat
Le parrainage est devenu l’une des principales sources de financement des manifestations ou événements, locaux, régionaux, nationaux...







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com