Veille media







télécharger 451.88 Kb.
titreVeille media
page6/20
date de publication19.10.2016
taille451.88 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   20

DARFOUR



Le Darfour, vers une issue pacifique
2007-06-20 08:51:32

LE CAIRE, 19 juin (XINHUA) -- Le ministre soudanais de l'Information et de la Communication en visite Zahawi Ibrahim Malek a indiqué mardi que la question du Darfour allait vers une issue pacifique, a rapporté l'agence de presse officielle égyptienne MENA.

Le monde sera surpris de voir les arrangements du Soudan pour contribuer à parvenir à une résolution du problème du Darfour, a-t- il estimé sans donner plus de détails.

Malek a fait ces remarques à son arrivée au Caire où il participera mercredi à la 40ème session ordinaire du Conseil des ministres arabes de l'Information.

Une délégation du Conseil de sécurité de l'ONU a annoncé, à l'issue d'une réunion avec des officiels soudanais à Khartoum dimanche dernier, qu'un accord avait été trouvé sur le déploiement d'une force hybride de la paix sous commandement de l'ONU.

Le gouvernement soudanais a souligné qu'il était maintenant du ressort de l'ONU d'adopter une résolution pour financer cette force de 20 000 hommes.
http://www.french.xinhuanet.com/french/2007-06/20/content_444765.htm


La Chine a fait des efforts "positifs et constructifs" pour résoudre le problème du Darfour
2007-06-20 09:05:31

BEIJING, 19 juin (XINHUA) -- La Chine a affirmé mardi à Beijing avoir fait des efforts "positifs et constructifs" pour résoudre le problème du Darfour de façon pacifique et pour améliorer la situation humanitaire dans cette région.

La Chine a maintenu le contact avec le Soudan via des visites de haut niveau, l'envoi d'envoyés spéciaux et des échanges de messages téléphoniques et de lettres, exhortant le Soudan à mener une coopération avec les Nations unies et l'Union africaine (UA) et à prendre des mesures positives pour détendre la situation dans la région du Darfour, a indiqué Qin Gang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

La Chine a accordé une aide humanitaire au Soudan et prévoit d'y envoyer un détachement d'ingénierie de 275 membres dans le cadre de ses efforts pour résoudre le problème au plus tôt.

Le nouveau envoyé spécial chinois chargé des affaires au Darfour, Liu Guijin, effectue actuellement une tournée en Afrique. Le gouvernement soudanais a accepté mardi dernier le déploiement au Darfour d'une force ONU-UA d'un effectif de 17 000 à 19 000 personnes.

"La résolution du problème du Darfour doit s'effectuer à la condition préalable de pleinement respecter le gouvernement soudanais", a souligné M. Qin.

http://www.french.xinhuanet.com/french/2007-06/20/content_444773.htm


Le Darfour au menu des ministres européens des Affaires étrangères
20/06/2007

Les européens veulent faire pression sur les chinois

Par PANAPRESS

Le Darfour au menu des minitres européens des Affaires étrangères

Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne, réunis lundi à Luxembourg, se sont penchés sur la situation au Darfour, a-t-on appris de source officielle.

Au cours des débats, le ministre belge des Affaires étrangères s'est opposé à l'adoption des sanctions contre le Soudan, rejoignant ainsi la position de la Chine qui demeure contre des mesures visant le régime de Khartoum.

Pour faire pression sur la Chine sur ce dossier, certains députés européens ont appelé l'Union européenne à ne pas hésiter à utiliser l'atout des Jeux olympiques, prévus en 2008 à Pékin. De plus, les eurodéputés réclament des mesures visant à isoler économiquement et politiquement le Soudan.

L'eurodéputé écolo allemand, Daniel Cohn-Bendit, n'hésite pas, lui, à brandir le boycott des Jeux Olympiques pour faire pression sur le gouvernement chinois.

Le ministre belge des Affaires étrangères s'était rendu en visite officielle le mois dernier au Soudan dans le cadre du Conseil de sécurité de l'ONU dont la Belgique assure pour un mois la présidence en exercice.

A Luxemburg, les ministres européens des Affaires étrangères sont restés très divisés sur la question des sanctions contre le Soudan. S'alignant sur la position des Etats-Unis sur cette crise, la Grande-Bretagne, l'Irlande, le Danemark et les Pays-Bas prônent des sanctions contre le régime de Khartoum.

Dans les conclusions de leurs travaux, les chefs de la diplomatie européenne, préoccupés par la situation humanitaire au Soudan, ont demandé au gouvernement de Khartoum d'accélérer les préparatifs pour le déploiement de la force hybride de maintien de la paix Union africaine-Nations unies (UA-ONU).

A cet égard, les ministres européens ont invité le gouvernement soudanais à agir rapidement pour concrétiser cet accord et à l'ONU et l'UA d'assurer une transition rapide vers l'opération de la force hybride.

Par ailleurs, les ministres se sont félicités de l'accord conclu entre Khartoum et l'ONU pour la facilitation des activités humanitaires. L'Union européenne envisage d'agir dans le cadre des Nations unies pour fournir l'aide humanitaire au Soudan et assurer la protection des civils.

Les ministres européens n'ont pas manqué de féliciter la France pour l'initiative qu'elle a prise d'organiser à Paris le 25 juin, une conférence internationale sur le Soudan.

Depuis dimanche, Paris a lancé un pont aérien sur le Tchad pour acheminer l'aide humanitaire pour les 250.000 réfugiés soudanais en provenance du Darfour et aussi pour les 150.000 Tchadiens qui se trouvent déplacés à l'intérieur de leur pays suite aux incursions des milices Djandjawids en territoire tchadien.

Paris a lancé le pont aérien vers le Tchad parce ce qu'il s'est avéré très difficile de créer un corridor humanitaire partant du Tchad vers le Soudan pour apporter l'aide aux populations déplacées dans le Darfour.

La France propose de mettre 1.000 hommes à la disposition d'une force européenne qui serait chargée de sécuriser les camps des réfugiés soudanais et des déplacés tchadiens au Tchad.

Le Soudan et le Tchad ne sont pas opposés au projet du déploiement de la force européenne sur le territoire tchadien. Mais N'Djamena exige que la force européenne se limite à la sécurisation des camps des réfugiés soudanais, ne s'occupant pas des camps des réfugiés tchadiens.

Khartoum, lui, soutient le point de vue contraire que la force européenne ne devrait entourer que les camps des déplacés tchadiens, en laissant de côté les camps occupés par les réfugiés du Darfour.
http://www.grioo.com/info10654.html


Darfour: l'ONU prolonge la mission de ses experts sur les droits de l'homme
GENÈVE (AFP) - Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a décidé mercredi de prolonger pour six mois la mission de son groupe d'experts sur la situation au Darfour (ouest du Soudan).

Les sept experts devront soumettre un rapport intérimaire au Conseil lors de sa prochaine session en septembre prochain, et un rapport final à la session suivante, a indiqué le Conseil des droits de l'homme dans un communiqué.

L'Union européenne (UE) et le Groupe africain co-parrainaient la résolution prévoyant la prolongation du mandat du groupe d'experts.

Au nom de l'UE, l'Allemagne a souligné que des "violations constantes des droits de l'homme et du droit humanitaire continuent de se dérouler au Darfour, notamment à l'encontre des femmes et des enfants".

Le représentant du Soudan a estimé que "la crise du Darfour ne peut être réglée que par un processus politique" et a souligné la nécessité de créer une une force hybride (Union africaine et Nations Unies).

Le groupe d'experts sur le Darfour a élaboré, dans un rapport présenté le 11 juin dernier, un plan de protection des droits de l'homme qui fixe des objectifs précis, que le gouvernement soudanais serait appelé à remplir pour certains dans un délai de trois mois.

La première recommandation demande à Khartoum d'interdire à ses forces armées et aux milices sous son contrôle de prendre pour cible des objectifs civils.

D'autres recommandations ont trait à la protection des femmes et des enfants ou encore des travailleurs humanitaires. A chaque recommandation correspond un "indicateur" permettant de juger des résultats sur le terrain, comme le nombre d'attaques à l'encontre des populations.

Un délai --"court terme" ou "moyen terme"-- est assigné à chaque objectif. Les experts ont expliqué que "court terme" signifie "trois mois", certaines recommandations pouvant être selon eux immédiatement suivies d'effet, comme la simple "publication d'un plan" pour "contrôler et désarmer les milices".


Publié le: 20/06/2007 à 14:44:23 GMT
Source : AFP
http://www.avmaroc.com/actualite/darfour-onu-a86860.html

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   20

similaire:

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media
«procès qui n’est pas sans rappeler ceux menés par la junte militaire turque au début des années 80» selon cinq associations françaises...

Veille media iconDéfinition "intelligence économique"/"veille"

Veille media iconMuseum communication and social media : the connected museum

Veille media iconMuseum communication and social media : the connected museum

Veille media iconAnvers & Bruxelles 18 & 19 janvier 2011 cv1 Print et Multi-Média Anvers et Bruxelles







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com