Veille media







télécharger 463.02 Kb.
titreVeille media
page16/17
date de publication22.02.2017
taille463.02 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   9   10   11   12   13   14   15   16   17
PARTIR DU 21 JUIN AU 31 DECEMBRE 2010

UNIVERSITÉ VIRTUELLE ARMÉNIENNE DE L'UGAB


L’Université Virtuelle Arménienne est une école moderne de l’Union Générale Arménienne de Bienfaisance (UGAB) qui réalisera une nouvelle approche dans l’éducation.
Actuellement à l’UVA il existe trois facultés, celles de la langue, de l’histoire et de la culture. le projet est présenté en 6 langues : arménien (oriental et occidental), anglais, russe, français et espagnol.

L’Université Virtuelle Arménienne (AVC) de l’UGAB est heureuse d'annoncer l'ouverture de la période d'inscription pour le semestre d'été 2010. Les cours d’arménien oriental et occidental, de l’histoire et de l’architecture arménienne sont offerts en plusieurs langues, y compris: arménien oriental, arménien occidental, anglais, français, russe et espagnol.
Nous répondrons avec plaisir à toutes vos questions concernant l’admission, l’aide financière, nos cours ou les projets académiques certifiés.

Pour plus d’informations écrivez-nous au courrier électronique suivant: info@avc-agbu.org .

Sur internet www.avc-agbu.org

  • http://www.avc-agbu.org/home.php

  • http://www.armenoscope.com/agenda/rech.asp?type_info=ponctuelle

  • http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=46371



  • Agenda - Jusqu'au dimanche 31 octobre 2010 Expo universelle de Shanghaï

  • L'Arménie possède un Pavillon au sein du Pavillon Commun Europe II tout comme la Géorgie et l'Azerbaïdjan. Le Pavillon Arménie invite tous à participer au plan de design, afin de construire «une ville mondiale» avec une habitation agréable pour tous les citoyens du monde.

    Dans cette ville, les quartiers de toutes les ethnies du monde seront inclus dans une seule espace. Le stand au milieu du pavillon présente les modules déjà soumis par les architectes du monde entier et, après des suggestions de tous, un nouveau module sera présenté. Autre particularité : le «Jardin d’abricot» qui présente le printemps arménien avec pleins de fleurs d’abricot, vous fait goûter les abricots particuliers de l’Arménie et apprécier la célèbre flûte Duduk, fabriquée par l’abricotier.

    Et enfin l’exposition «l’or et la soie», qui rapporte les anecdotes historiques entre la Chine et l’Arménie dans l’échange commercial, et permet d'apprécier les splendides techniques des bijoutiers arméniens.

    Rens. : http://fr.expo2010.cn .

  • Expo Universelle de Shanghaï, Pavillon Commun Europe II, Pavillon Arménie, Sur les deux rives du Fleuve Huangpu entre le pont Lupu et le pont Nanpu, Shanghaï, Chine


  • http://www.armenoscope.com/agenda/rech.asp?type_info=ponctuelle

  • http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=46368



  • Agenda - Cycle de films : Hollywood et la Shoah

    Hollywood et la Shoah
    La persécution des Juifs et la Shoah vues par le cinéma et la télévision américaine de 1933 à nos jours

    du 25 mai au 31 octobre 2010


    L’exposition se prolonge par un questionnement : les films produits à Hollywood ont-ils traité de la Shoah, de quelle manière, et quel rôle ont-ils pu avoir dans la transmission au grand public de cet évènement sans précédent ?

    À travers ce cycle de films, le Mémorial souhaite dépasser toute polémique et interroger les relations complexes entre Hollywood et la Shoah. L’ensemble du cycle revient donc sur plus de 70 ans de cinéma américain.

    Cette programmation à la fois chronologique et thématique et les débats qui l’accompagnent avec historiens, cinéastes, philosophes, psychanalystes et journalistes sont l’occasion de revoir de grandes oeuvres du patrimoine cinématographique américain et de réexaminer l’évolution de la représentation de la Shoah dans le cinéma américain.


    Coll. Memorial de la Shoah / CDJC

    Tarifs pour chaque séance :
    5 euros / réduit 3 euros
    3 séances achetées = 3 euros la séance
    Auditorium Edmond J. Safra, niveau -1

    *****

    Holocauste
    (Holocaust)
    de Marvin J. Chomsky
    (1978. [7 h 30] projection d’épisodes, NBC, WDR, vostf)

    La Liste de Schindler
    (Schindler's List)
    de Steven Spielberg
    (1993, 195 min, Production Amblin Entertainment, Universal Pictures, vostf)

    dimanche 3 octobre 2010,
    14 h 30


    Triumph of the Spirit de Robert M. Young
    (1989, 120 min, Nova International Films,
    copyright dvd Twentieth Century Fox
    Home Entertainment Pathé Europa, vostf)

    Making of : Triumph of the Spirit

    (1990, 30 min, Evan Kopelson, vo, version française diffusée par casque)

    lundi 4 octobre 2010,
    19 h


    Le Choix de Sophie
    (Sophie's Choice)
    de Alan J. Pakula
    (1982, 170 min, Keith Barish Productions ITC, Jadran Film,
    William C. Gerrity, Alan J. Pakula, Martin Starger, vostf)

    mardi 5 octobre 2010,
    19 h 30


    Ennemis, une histoire d'amour
    (Ennemies, a Love Story)
    de Paul Mazursky
    (1989, 119 min, Morgan Creek Productions, vostf)

    jeudi 7 octobre 2010,
    14 h 30


    1943, l'Ultime Révolte
    (Uprising)
    de John Avnet
    (2002, 163 min, Avnet / Kerner Productions,
    Raffaella Productions, Brooklyn Films, vostf)

    dimanche 10 octobre 2010, 14 h

    Les insurgés
    (Defiance)
    de Edward Zwick
    (2009, 137 min, Paramount Vantage, Defiance Productions,
    Grosvenor Park Productions, Bedford Falls Productions, vostf)

    dimanche 10 octobre 2010, 17 h


    Inglorious Basterds
    de Quentin Tarentino
    (2009, 153 min, Universal Pictures,
    The Weinstein Company, Zehnte Babelsberg vostf)

    lundi 11 octobre 2010,
    19h 30


    Jakob le menteur
    (Jakob the Liar)
    de Peter Kassovitz
    (1999, 120 min, Columbia Tristar Pictures, vostf)

    mercredi 13 octobre 2010,
    19 h 30


    Music Box
    de Costa-Gavras
    (1989, 125 min, Irwin Winkler, Carolco Pictures, vostf)

    jeudi 18 octobre 2010,
    19 h 30


    Tout est illuminé
    (Everything is illuminated)
    de Liev Schreiber
    (2005, 106 min, Warner Independent Pictures,
    Telegraph Films, Big Beach Films, Stillking Films, vostf)

    dimanche 19 octobre 2010, 19 h 30

    « Shoah-drama » et séries.
    Les fictions télévisuelles consacrées
    spécifiquement à la Shoah.


    Extraits de Playing for time, The Hiding Place,
    War and Remembrance…

    dimanche 24 octobre 2010, 14 h 30

    L’extermination des Juifs dans
    les séries qui ne sont pas consacrées
    spécifiquement à la Shoah.


    Extraits de La Quatrième Dimension, Star Trek,
    Magnum, Law and Order, The West Wing...

    dimanche 24 octobre 2010, 16 h 30

    La Quatrième Dimension, le film
    (Twilight Zone : the Movie)

    de Steven Spielberg, Joe Dante, John Landis, µGeorge Miller
    (1983, 102 min. Warner Bross Pictures, vostf)

    jeudi 28 octobre 2010,
    19 h 30


    Zelig
    de Woody Allen
    (1983, 79 min, A Jack Rollins and Charles H. Joffe Production, vostf)

    dimanche 31 octobre 2010, 14 h 30

    http://www.memorialdelashoah.org/b_content/getContentFromNumLinkAction.do?itemId=1142&type=1

    1. http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=46053



    2. Agenda - Francis Veber : "Deux génocides, deux Murs des lamentations dans le sang"

    3. Francis Veber : "Deux génocides, deux Murs des lamentations dans le sang" - Agenda Collectif VAN - www.collectifvan.org - "Que ça reste entre nous" : les mémoires de Francis Veber, dramaturge, dialoguiste et scénariste viennent de paraître chez Laffont. «Je suis né à Neuilly, d'un père juif et d'une mère arménienne. Deux génocides, deux Murs des lamentations dans le sang, tout pour faire un comique.» Dès la première phrase de ces Mémoires, le ton est donné. C'est celui d'un homme qui, pour reprendre l'expression de son ami Depardieu, «porte lourd», et qui a la politesse d'en parler avec légèreté. Héritier d'une lignée d'écrivains, sa famille ne tient pas à ce qu'il poursuive dans cette voie. Mais de toute évidence, il était fait pour raconter des histoires. Ses mémoires sont aussi l'histoire de ses pièces de théâtre et de ses films qu'il raconte, et de ses rencontres avec des acteurs, de Jacques Brel à Dany Boon, en passant bien sûr par ses acteurs fétiches, Gérard Depardieu et Pierre Richard. Neveu de feu le Dr Nicolas Agadjaniantz (époux de l'une des soeurs des fondateurs de Caviar Pétrossian), Francis Veber est l'oncle de la princesse Sophie Audouin-Mamikonian, auteur de Tara Duncan, «petite soeur» de Harry Potter : du fait du désistement du metteur en scène, sa nièce Sophie a hérité du titre d'authentique prétendante au trône d'Arménie...


      Que ça reste entre nous
      Veber, Francis
      R. Laffont , Paris
      Parution : septembre 2010

      Résumé


      Les mémoires de Francis Veber, dramaturge, dialoguiste et scénariste. Héritier d'une lignée d'écrivains, sa famille ne tient pas à ce qu'il poursuive dans cette voie. Mais de toute évidence, il était fait pour raconter des histoires. C'est aussi l'histoire de ses pièces de théâtre et de ses films qu'il raconte, et de ses rencontres avec des acteurs, de Jacques Brel à Dany Boon.

      Quatrième de couverture

      «Je suis né à Neuilly, d'un père juif et d'une mère arménienne. Deux génocides, deux Murs des lamentations dans le sang, tout pour faire un comique.»

      Dès la première phrase de ces Mémoires, le ton est donné. C'est celui d'un homme qui, pour reprendre l'expression de son ami Depardieu, «porte lourd», et qui a la politesse d'en parler avec légèreté.

      Héritier d'une lignée d'écrivains, dont l'un des plus célèbres fut son grand-oncle Tristan Bernard, Francis Veber passa son enfance entre son père, homme de lettres lui aussi, brisé par la guerre, et une mère qui pondait à la chaîne des romans à l'eau de rose pour nourrir à grand-peine toute la famille. Leur échec professionnel n'était pas encourageant pour Francis qui rêvait d'écrire, d'autant qu'ils lui répétaient sans arrêt que c'était le pire métier du monde. Il les écouta et tenta pendant des années d'échapper à son destin.

      Il fit quatre ans de médecine, deux ans de licence de sciences et trois ans de journalisme, autant de disciplines qu'il traversera avec la même distraction, la même maladresse que Pierre Richard dans les scénarios qu'il allait plus tard écrire pour lui. Et quand, à près de trente ans, viré de son journal, il se retrouva à la rue, il se lança enfin dans ce pour quoi il était fait : raconter des histoires.

      Ces Mémoires ne sont pas seulement des anecdotes de cinéma ou de théâtre. Ni des portraits des «monstres sacrés» qu'il a rencontrés, Lino Ventura, Jacques Brel, Gérard Depardieu, Pierre Richard, Dany Boon... Ils nous parlent d'un homme qui, dans sa vie personnelle comme dans sa vie professionnelle, a fait un long parcours du combattant pour nous offrir cette denrée si mystérieuse et si fragile : le rire.


      Filmographie de Francis Veber :

      Scénariste
      The Dinner
      de Jay Roach - 2010

      Scénariste, Scénariste (version originale)
      L'Emmerdeur
      de Francis Veber - 2008

      Acteur, Réalisateur, Scénariste, Dialoguiste

      Terminus
      de Francis Veber - 2006

      Réalisateur, Scénariste
      La Doublure
      de Francis Veber - 2006

      Réalisateur, Scénariste, Producteur associé
      The Closet
      de Gurinder Chadha - 2004

      Scénariste
      Tais-toi !
      de Francis Veber - 2003

      Réalisateur, Scénariste, Dialoguiste
      Le Placard
      de Francis Veber - 2001

      Réalisateur, Scénariste, Dialoguiste
      Dead Letter Office
      de John Ruane - 1998

      Scénariste
      Le Dîner de cons
      de Francis Veber - 1998

      Réalisateur, Scénariste

      Father's Day
      de Ivan Reitman - 1997

      Scénariste, Producteur exécutif
      Le Jaguar
      de Francis Veber - 1996

      Réalisateur, Scénariste
      The Birdcage
      de Mike Nichols - 1996

      Scénariste
      Fantôme avec chauffeur
      de Gérard Oury - 1996

      Scénariste
      My father, ce héros
      de Steve Miner - 1994

      Scénariste
      Out on a limb
      de Francis Veber - 1992

      Réalisateur
      Pure Luck
      de Nadia Tass - 1991

      Scénariste, Producteur exécutif
      Les Trois fugitifs
      de Francis Veber - 1989

      Réalisateur, Scénariste, Producteur exécutif
      Les Fugitifs
      de Francis Veber - 1986

      Réalisateur, Scénariste
      Hold-Up
      de Alexandre Arcady - 1985

      Scénariste
      L'Homme à la chaussure rouge
      de Stan Dragoti - 1985

      Scénariste
      Les Compères
      de Francis Veber - 1983

      Réalisateur, Scénariste
      The Toy
      de Richard Donner - 1982

      Scénariste
      Partners
      de James Burrows - 1982

      Scénariste
      La Chèvre
      de Francis Veber - 1981

      Réalisateur, Scénariste
      Buddy Buddy
      de Billy Wilder - 1981

      Scénariste
      Les Seducteurs
      de Bryan Forbes, Edouard Molinaro, Dino Risi, Gene Wilder - 1980

      Scénariste
      La Cage aux folles II
      de Edouard Molinaro - 1980

      Scénariste
      Cause toujours... tu m'intéresses !
      de Edouard Molinaro - 1979

      Scénariste
      Coup de tête
      de Jean-Jacques Annaud - 1979

      Scénariste
      La Cage aux folles
      de Edouard Molinaro - 1978

      Scénariste
      Le Jouet
      de Francis Veber - 1976

      Réalisateur, Scénariste
      On aura tout vu
      de Georges Lautner - 1976

      Scénariste, Dialoguiste
      Adieu poulet
      de Pierre Granier-Deferre - 1975

      Scénariste
      Le Téléphone rose
      de Edouard Molinaro - 1975

      Scénariste
      Peur sur la ville
      de Henri Verneuil - 1975

      Dialoguiste
      Le Retour du grand blond
      de Yves Robert - 1974

      Scénariste
      Le Magnifique
      de Philippe de Broca - 1973

      Scénariste
      La Valise
      de Georges Lautner - 1973

      Scénariste
      L'Emmerdeur
      de Edouard Molinaro - 1973

      Scénariste
      Le Grand Blond avec une chaussure noire
      de Yves Robert - 1972

      Scénariste
      Il était une fois un flic
      de Georges Lautner - 1972

      Scénariste
      Appelez-moi Mathilde
      de Pierre Mondy – 1969

    4. Lire aussi :

      Tara la «sortcelière»

    5. http://collectifvan.org/article.php?r=4&id=48245

    6. http://www.laprocure.com/livres/francis-veber/que-reste-entre-nous_9782221114445.html

    7. http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=48239

    Shaké Mouradian : la jeune auteure qui monte sur MMC Books

    Il y a tout juste un mois hier, le 26 août 2010, la jeune et jolie Shaké Mouradian était sélectionnée par MMC Books (My Major Company Books) et les Editions XO pour faire partie des trois auteurs sur lesquels les internautes pouvaient miser. Le but : le public devient éditeur de jeunes écrivains qui cherchent à se faire publier. En 30 jours, la jauge de Shaké Mouradian a déjà atteint 7.670 € sur les 20 000 € nécessaires à la publication de son livre, alors qu'elle n'a que 84 éditeurs (et donc des mises importantes dont, à ce jour, 16 mises allant de 150€ à 500€). A titre de comparaison, les deux autres candidats (qui contrairement à elle ne sont pas des inconnus), sont en lice depuis le 21 juin pour l'un et le 19 mai pour l'autre. En l'espace de trois et quatre mois, ses concurrents ont atteint respectivement 10.770 € avec 177 éditeurs dont 21 mises importantes, et 12.460 € avec 224 éditeurs dont 16 mises importantes. Gageons que la toute jeune romancière de bientôt 23 ans, sera éditée par XO et que vous percevrez les bénéfices des ventes de son roman si vous avez misé sur elle... Rendez-vous sur http://www.mymajorcompanybooks.com/Auteurs/shake1/ si vous voulez lui donner un coup de pouce !

    Plus d'informations sur : http://www.collectifvan.org/article.php?r=4&id=47457

    Visionnez sa vidéo de présentation et succombez au charme fou de Shaké dont le phrasé heurté n'est pas sans rappeler celui de Françoise Sagan. Souhaitons-lui la même carrière littéraire !

    http://www.dailymotion.com/MyMajorCompanyBooks

    http://www.collectifvan.org/article.php?r=4&id=48241

    Agenda - Nos terres d’enfance - L’Arménie des souvenirs

    Anahide Ter Minassian, Houri Varjabédian

    - Nos terres d’enfance -
    L’Arménie des souvenirs
    - Anahide Ter Minassian, Houri Varjabédian (sous la direction de)
    - Editons Parenthèses
    - Collection diasporales / littérature
    -Nos terres d’enfance
    - L’Arménie des souvenirs
    - en librairie le 23 septembre 2010
    - diffusion : Harmonia Mundi
    16,5 × 23 cm, 352 p., 2010.
    ISBN 978-2-86364-180-4 / 25 €

    L'événement littéraire de la rentrée, c'est la sortie, aux Éditions Parenthèses/Collection diasporales (Marseille), du livre "Nos terres d'enfances, l'Arménie des souvenirs" : sous ce titre, Anahide Ter Minassian et Houri Varjabédian ont regroupé 43 textes d'auteurs qui évoquent leur enfance arménienne. Textes d'Arthur Adamov, Michael Arlen, Helena Bonner, Carzou, Ara Güler, Anastase Mikoyan, Sergueï Paradjanov, William Saroyan, et de tant d'autres... A découvrir de toute urgence.

    Le parcours des « terres d’enfance » proposé dans ce livre, de la banlieue new-yorkaise à Téhéran, de Bagdad à Bakou, de Erevan à Istanbul, de Beyrouth à Trébizonde, de Paris à Mouch, gomme volontairement l’espace et le temps. Tous les acteurs de ces voyages involontaires, sous une forme ou une autre, ont écrit sur les paysages ruraux ou urbains de leur enfance, retrouvant dans des quotidiens contrastés la marque de leur appartenance multiple : une identité revisitée dont chaque signe est vécu dans le regard de l’autre.

    Les textes rassemblés dans cette anthologie sont pour la plupart autobiographiques : ce sont des autofictions ou des témoignages, des documents « qui recréent la vie » et réinventent une continuité dans les bribes et les itinéraires. Quel que soit le genre, il s’agit toujours d’un regard sur une enfance réinterprétée, entre souvenirs et rémanences. Si, comme en Occident, l’écolier a été une figure montante de la littérature, les violences et les ruptures qui ont marqué l’histoire des Arméniens au xxe siècle ont assigné à l’enfant une fonction charnière dans la transmission d’une langue et d’une histoire.

    43 textes avec notamment des extraits de : Arthur Adamov, Alexandrian, Nina Berberova, Helena Bonner, William Saroyan, Ara Güler, Séda, Martin Melkonian, Sergueï Paradjanov...


    Textes rassemblés et commentés par Anahide Ter Minassian et Houri Varjabédian.

    Textes de : Arthur Adamov, Avétis Aharonian, Alexandrian, Michael Arlen, Peter Balakian, Kaspar Bedeyan, Krikor Beledian, Nina Berberova, Berdjouhi, Zaven Bibérian, Helena Bonner, Carzou, Chahan Chahnour, Armen Chékoyan,
    Eleonore Dabaghian, Zabel Essayan, Anchèn Garodouni, Nubar Gulbenkian, Ara Güler, Arménak Hagopian, Hamasdegh, Simon Kapamadjian, Arménouhie Kévonian, Viken Klag, Violette Krikorian, Lass, Mathéos Mamourian, Meguerditch Margossian, Hrant Matevossian, Martin Melkonian, Hagop Mentsouri, Anastase Mikoyan, Chavarche Nartouni, Armen Ohanian, Sergueï Paradjanov, Nicolas Sarafian, Martiros Sarian, William Saroyan, Séda, Léon Surmélian, Vahan Totovents, Antranik Zaroukian, Hratch Zartarian.

    Textes inédits en français, et textes traduits de l’arménien, du russe, du turc et de l’anglais.

    « J’ai passé les premières années de ma vie, entouré d’un peuple de servantes : ma gouvernante arménienne, ma “demoiselle” française, ma nourrice Macha, dont un oeil était vert, l’autre bleu, ma soeur enfin que je range parmi les servantes, sans doute parce que ma mère me préférait à elle. »
    Arthur Adamov

    « Mais, avec un rai de lune, plus d’une fois j’avais la vision furtive d’une femme du voisinage ôtant sa robe derrière un drap blanc formant écran, silhouette noire aux seins brusquement dressés quand elle levait les bras, premier émoi de la sensualité enfantine. » Alexandrian

    « C’est en jouant au base-ball, un jour à la mi-mars, où la neige avait fondu sur le trottoir cimenté de Dickerson Road, que j’éprouvai le sentiment nouveau de n’être pas comme les autres. » Peter Balakian

    « Debout à côté du bureau qui m’arrivait sous le menton, je touchais avec précaution les revues médicales, les coupures de journaux, les crayons, les plumes, les enveloppes aux timbres étrangers, la glace à main sertie d’argent. Mon grand-père aimait l’avoir à portée de main ainsi qu’un flacon de parfum raffiné dont il aspergeait de temps en temps sa barbe blanche, droite et soyeuse.

    Au contact de mes joues, cette barbe me paraissait bien différente de celle, gris vert, bouclée et rigide, de mon grand-père Ivan Dmitrievitch. » Nina Berberova

    « Mes grands-pères portaient le fez à la turque. Mes grand-mères se signaient à la pleine lune. Et je me souviens pour eux. Je me souviens d’existences évanouies qui parfois me visitent. » Martin Melkonian

    « Fin novembre 1988. Le téléphone sonne. La sonnerie est longue, c’est l’interurbain. Erevan.
    Rien d’étrange. À cette époque, je parlais avec Erevan le matin, le jour, la nuit. À Kirovabad, des femmes et des enfants étaient enfermés dans une église. Sur mon bureau, le télégramme d’un prêtre : un appel au secours. » Elena Bonner

    « Quand elle entendait son fils Aram parler des affaires qu’il traitait, elle recueillait ses paroles et les semait autour d’elle, et elle aimait particulièrement le son des syllabes alicante. Elles s’harmonisaient bien avec l’arménien, ou du moins avec sa version de l’arménien, qui était unique et regorgeait de toutes sortes d’inexactitudes et d’inventions. » William Saroyan


    72, cours Julien — 13006 Marseille — France
    téléphone : [33] 0 495 081 820
    télécopie : [33] 0 495 081 824
    courriel : info@editionsparentheses.com

    Contact presse : Jasmine Badr
    editions.parentheses@gmail.com

    Lire aussi : http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=48135

    http://www.diasporamag.com/magazine/livresalaune/0454b29de60193f02/index.html

    1. http://collectifvan.org/article.php?r=0&id=47425



    2. Agenda - Joël Gourdon: Léon le dernier roi d’Arménie

    3. 236 pages
      19.00 €
      Isbn 978-2-35216-623-8

      Léon le dernier roi d’Arménie
      Joël Gourdon


      Dans la basilique Saint-Denis, parmi les rois et reines de France, on peut voir le gisant de Léon V de Lusignan, le dernier et éphémère roi d’Arménie (1374-1375). Ce personnage n’évoque plus rien pour les actuels visiteurs, sauf bien entendu la communauté arménienne de France.

      Pourtant, Léon fut en son temps une célébrité dans tout l’Occident et l’ami de presque tous les souverains du temps. Son règne prit fin avec la conquête musulmane qui entraîna la disparition de la dernière entité politique arménienne indépendante avant le XXe siècle.

      Prisonnier au Caire, libéré après de longues années, il partit pour l’Occident dans l’espoir d’y trouver de l’aide. Il parcourut l’Italie, l’Espagne puis la France où il s’installa auprès du jeune Charles VI. Son titre de roi faisait de lui un très haut personnage de la cour, et il fut chargé à plusieurs reprises de missions diplomatiques en direction de l’Angleterre. Son souhait fut toujours de mettre un terme au conflit que nous appelons la Guerre de cent ans afin d’organiser une croisade en Orient. Il nous rappelle ainsi que le rêve oriental restait essentiel au XIVe siècle et aussi qu’une autre histoire des relations franco-anglaises était possible. C’est sans doute pour cela que son gisant est toujours l’objet d’un pèlerinage.

      Joël Gourdon est agrégé d’histoire et passionné par les relations entre Occident et Orient au Moyen-Âge, relations qui sont bien plus riches que le simple choc des cultures. Il a déjà publié en 2000 un récit de la vie de Renaud de Châtillon, un croisé qui entretint d’étroites relations avec les Arméniens de Cilicie dont Léon fut le roi deux siècles plus tard.

    4. http://www.editions-persee.fr/article2.php?sid=8669

    5. http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=47775



    6. VIENT DE PARAITRE : "Par-delà les ténèbres" de Mihran Mavian

    7. Mavian Mihran, Par-delà les ténèbres, Edition Mémorial de l'internement et de la déportation [Compiègne], 2010, 162 pages, 18€.




    L'épopée, dans un combat inégal, de l'humain contre la barbarie.

    Le récit de Mihran Michel Mavian, déporté, rescapé du "convoi des Tatoués".

    Emprisonné à Fresnes puis détenu au camp de Compiègne-Royallieu, il est envoyé à Auschwitz le 27 avril 1944. Miraculé, il est expédié à Buchenwald puis au camp d'extermination de Flossenbürg.

    L'importance qu'il donne dans le récit, aux rencontres dans les camps avec ses compatriotes arméniens, arrêtés en France ou officiers et soldats de l'armée soviétique, traités en tant que Russes avec une extrême cruauté, en fait un témoignage rare.

    Libéré par l'armée américaine en avril 1945 pendant les marches de la mort, Mavian disait : "Avril 1945, une deuxième naissance ", il aurait pu parler de troisième naissance puisque, en 1915, à l'âge de 15 ans, il avait survécu au génocide des Arméniens.

    Le récit d'origine, écrit en arménien, publié en 1976*, a été traduit par sa fille avec de nombreux temps de pause, nécessaires pour surmonter l'émotion accumulée au fil de ces pages de souffrance et d'horreur et de solidarité entre frères de captivité.


    * Nota CVAN - Titre original : Vodjiri antachkharèn - Editions Hayasdan -Yerevan 1976.

    Vient de paraître :

    Les mémoires d'Onnig Avédissian intitulées "Du gamin d'Istanbul au fédaï d'Ourmia".

    Retrouvé en 2001, le manuscrit d’un militant révolutionnaire arménien fait revivre la Turquie du temps des pogroms et du génocide. Première publication des jeunes éditions Thaddée. Depuis la mort d’Onnig Avédissian, en 1933, à l’âge de 51 ans, le manuscrit de ses mémoires se trouvait chez un de ses fils qui, sans l’avoir lu, le conservait en secret. On le croyait perdu. Il réapparut tardivement un jour de 2001. Le petit-fils d’Onnig, Jean-Jacques Avédissian – journaliste économique –, entreprit donc sa traduction, plongeant dans le passé de la famille, qui se confond avec les années les plus brillantes et les plus sombres des Arméniens de Turquie.

    Onnig Avédissian

    Du gamin d’Istanbul

    au fédaï d’Ourmia

    THADDÉE

    TRADUIT DE L’ARMÉNIEN

    PAR JEAN-JACQUES AVÉDISSIAN

    TIRAGE : 1 500 EX.

    PRIX : 24,90 EUROS ; 310 P.

    ISBN : 978-2-919131-00-6

    SORTIE : 20 AVRIL

    Les mémoires et l’almanach font l’objet d’excellentes et utiles annotations, enrichies par une chronologie précise.

    Editions Thaddée, 66, rue d’Alésia,

    75014 Paris.

    www.editionsthaddee.com

    mél : jjavedissian@gmail.com http://www.editionsthaddee.com/

    Plus d'infos :

    http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=43615

    Agenda - Génocide arménien : trois témoignages exceptionnels chez Parenthèses

    95 ans après le génocide arménien, les Éditions Parenthèses publient dans leur collection diasporales, les traductions de trois témoignages exceptionnels : "Journal de déportation" de Yervant Odian, récit traduit de l’arménien par Léon Ketcheyan, préface de Krikor Beledian; "Jours de cendres à Istanbul" de Berdjouhi, récit traduit de l’arménien par Armen Barseghian ; "Les noces noires de Gulizar" de Arménouhie Kévonian, Traduit de l’arménien par Jacques Mouradian, préface de Chavarche Nartouni, présentations historiques de Anahide Ter Minassian et Kéram Kévonian.

    Cette maison d'édition marseillaise, dirigée par Varoujan Arzoumanian, édite chaque année des titres de très grande qualité, tant rédactionnelle que graphique.


    1. Vient de paraître :

      Yervant Odian

      Journal de déportation


      Récit traduit de l’arménien par Léon Ketcheyan
      Préface de Krikor Beledian
      16,5 x 23 cm, 448 pages, présentations, cartes, biographies, index.

      Éditions Parenthèses / collection diasporales

      ISBN 978-2-86364-196-5 / 24 €

      Berdjouhi

      Jours de cendres à Istanbul


      récit traduit de l’arménien par Armen Barseghian, 16,5 × 23 cm, 224 p., 2009 (1re édition : 2004).

      ISBN 2-86364-122-0 / 18 €

      Arménouhie Kévonian

      Les noces noires de Gulizar


      Traduit de l’arménien par Jacques Mouradian, préface de Chavarche Nartouni,
      présentations historiques de Anahide Ter Minassian et Kéram Kévonian,
      photographies, carte, 16,5 × 23 cm, 192 p., 2005 (nlle édition 2009).

      ISBN 2-86364-138-7 / 19 €

    2. http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=42881



    Agenda - Encyclopédie: Collection "Trésors d'Arménie"

    1. - Sous la direction de Varoujan Sirapian et Samvel Gasparian
      Encyclopédie
      Collection "Trésors d'Arménie"

      Un beau livre à s'offrir et un beau cadeau à offrir !


      - Les étrangers appellent notre pays, l'Arménie, "Musée à ciel ouvert". Cette encyclopédie est un guide très particulier qui chemine dans les quatre "salles" de ce musée : "Antiquité", "Moyen âge et christianisme", "Nature et mode de vie" et "Epoque moderne".

      Les quatre-vingts "Merveilles" présentées dans ce volume sont très précieuses au lecteur arménien. C'est probablement pour cette raison, que la maison d'édition a choisi un titre assez lyrique - "Merveilles". Néanmoins il faut aussi prendre en considération que le peuple arménien est très fier de ses merveilles dont la plupart ont trouvé honorablement leurs places dans la culture mondiale. Dans cette encyclopédie nous trouvons des patrimoines qui sont inhérentes à l'histoire des Arméniens mais qui se trouvent actuellement sur le territoire historique de l'Arménie, en Arménie occidentale, (la Cathédrale de la Sainte Croix d'Aghtamar, le canal de Sémiramis, la cathédrale d'Ani, le lac de Van, etc.)

      L'encyclopédie "Merveilles d'Arménie" est très appréciée par les lecteurs arméniens. Nous espérons qu'elle plaira aussi aux lecteurs francophones qui montrent de l'intérêt pour l'Arménie et pour le peuple arménien.

      Format 21.5x29cm, couverture cartonnée, 112 pages couleur quadrichromie sur papier glacé 135g
      Avec les cartes double pages de
      l'Arménie historique
      et de
      la République d'Arménie + la République du Haut Karabagh

      ISBN : 978-2-917329-11-5
      ISSN : 2104-6522

      Prix : 30 € TTC

      POUR COMMANDER " Merveilles d'Arménie " cliquez ici
      http://editions.sigest.net/page0001010e.html#I0002aed1


    2. SIGEST sarl,
      29 rue Etienne Dolet
      94140 Alfortville
      Tél. : + 33 (0) 1 43 75 42 85

      Traduit et enrichi de la version arménienne publiée par Areg, Erevan. Plus de 35 personnes, auteurs, photographes, illustrateurs ont participé à ce Beau-livre.

    http://www.diasporamag.com/magazine/livresalaune/merveillesdarmenie/index.html

    http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&&id=45838
  • 1   ...   9   10   11   12   13   14   15   16   17

    similaire:

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media
    «procès qui n’est pas sans rappeler ceux menés par la junte militaire turque au début des années 80» selon cinq associations françaises...

    Veille media iconDéfinition "intelligence économique"/"veille"

    Veille media iconMuseum communication and social media : the connected museum

    Veille media iconMuseum communication and social media : the connected museum

    Veille media iconAnvers & Bruxelles 18 & 19 janvier 2011 cv1 Print et Multi-Média Anvers et Bruxelles







    Tous droits réservés. Copyright © 2016
    contacts
    a.21-bal.com