Veille media







télécharger 341.84 Kb.
titreVeille media
page9/15
date de publication20.02.2017
taille341.84 Kb.
typeDocumentos
a.21-bal.com > droit > Documentos
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   15

ARMENIE/IRAN


Livraisons de gaz iranien en Arménie: les négociations se poursuivent

(Erevan)

14:30 | 09/ 10/ 2008

EREVAN, 9 octobre - RIA Novosti. Les négociations sur la livraison de gaz iranien à l'Arménie sont en cours à Téhéran, a annoncé jeudi à RIA Novosti la porte-parole du ministère arménien de l'Energie et des Ressources naturelles Loussiné Aroutiounian.

"Le représentant du groupe gazier arménien devrait finaliser d'ici la fin de la semaine les pourparlers avec la partie iranienne sur les livraisons de gaz à l'Arménie. Les délais de livraison seront ensuite dévoilés", a-t-elle indiqué.

Les médias iraniens ont auparavant annoncé le lancement le 13 octobre des livraisons de gaz iranien en échange d'électricité produite en Arménie. Selon le directeur de la National Iranian Gas Export Company (NIGE) Rasoul Salmani, le volume de gaz annuel livré à Erevan atteindra 1,1 milliard de mètres cubes en 2008 et 2,3 milliards en 2009.

L'accord prévoit que l'Iran livrera par le gazoduc Iran-Arménien pendant 20 ans entre 36 et 47 milliards de mètres cube de gaz, qui servira intégralement à produire de l'énergie électrique destinée à être exportée vers l'Iran et à satisfaire la demande intérieure arménienne.

L'Arménie importe également du gaz russe livré via le territoire géorgien par le groupe public russe Gazprom, qui détient actuellement le monopole des livraisons de gaz à l'Arménie.

http://fr.rian.ru/business/20081009/117634070.html

ARMENIE/KARABAKH/RUSSIE

Arménie : "La paix au Karabakh est en vue"

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous soumet la traduction d'un article en anglais du journal arménien Armenialiberty parue sur le site de la Fédération Euro-Arménienne pour la Justice et la Démocratie le 8 octobre 2008.

(S. Lavrov)

***

Traduction Gérard Merdjanian - Commentaires du site de la Fédération Euro-Arménienne :


L’optimisme des médiateurs et par voie de conséquence des pays coprésidents, est souvent mis en porte à faux par les parties en conflit. L’Azerbaïdjan étant le plus doué dans ce domaine, car ayant certainement le plus à perdre.

Le ministre Lavrov s’est limité à un seul point d’achoppement, ils sont hélas plus nombreux. Car dans les sept districts qui entourent le Haut-Karabakh, en dehors du couloir de Latchine, il y a le promontoire de Chouchi, dominant la capitale Stépanaguerd, mais aussi l’assurance d’une ceinture de sécurité, et bien sûr le point le plus important aux yeux des Arméniens du Karabakh, le non retour sous tutelle azérie.

Et pour gagner la sympathie du monde musulman contre l’Arménie, l’Azerbaïdjan n’hésite pas à mettre sur le dos des Arméniens des actes commis par d’autres. En effet, selon Mansur Aslanov du quotidien Turkish daily news http://www.turkishdailynews.com.tr/article.php?enewsid=116723 du 6 octobre :

« Suite à l’arrestation pour crimes de guerre de Radovan Karadzic, le Président Gül lui a rendu visite, où il a appris qu’il était derrière les massacres de Khodjali durant la guerre Arméno-Azerbaïdjanaise et que l’objectif était d’instiller la terreur de masse. Bien que plus faibles en termes de portée, dans la psychologie azérie, Khojali tient une place très similaire à la tragédie de Srebrenica dans les esprits Bosniaques »-.

Intéressant, non ?

***

Extrait de Armenialiberty

La Russie s’attend à ce que les Présidents Arménien et Azerbaïdjanais se réunissent à nouveau peu de temps après l’élection présidentielle Azerbaïdjanaise de la semaine prochaine, et parviennent à un accord de paix sur le Haut-Karabakh, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov, dans une interview publiée mardi.

Il a souligné l’importance du règlement du conflit et la normalisation des relations entre la Turquie et l’Arménie en matière de sécurité et le développement économique pour cette dernière.

"Il reste deux ou trois questions en suspens qui doivent être réglées lors de la prochaine réunion des deux Présidents", a déclaré Lavrov au quotidien "Rossiiskaya Gazeta". "Notre souhait est que cette réunion se tienne peu de temps après la prochaine élection présidentielle Azerbaïdjanaise du 15 octobre".

"En tant qu’un des trois médiateurs, nous avons le sentiment que le dénouement est tout à fait réel", et il a ajouté que les deux autres médiateurs, américain et français, avaient le même point de vue sur une "très réelle possibilité" de résolution du conflit.

Les médiateurs ont tenté d’obtenir des parties en conflit d’accepter les principes de base de la paix au Karabakh officiellement présentés par eux en Novembre 2007. Les Hauts fonctionnaires français, russe et américain qui président le Groupe de Minsk de l’OSCE, ont discuté de la possibilité d’un autre sommet arméno-azéri au cours des rencontres récentes avec les ministres des Affaires étrangères Arménien et Azerbaïdjanais, qui se sont tenues à New York le mois dernier.

Lavrov a indiqué que le passage le plus court entre l’Arménie et le Karabakh qu’on appelle le couloir de Lachine, est maintenant la principale pierre d’achoppement dans les pourparlers de paix, sans donner plus de détails.

Le ministre russe était interrogé par un journaliste de "Rossiiskaya Gazeta" en fin de semaine dernière au retour de sa visite à Erevan pour rencontrer le Président Arménien Serge Sarkissian et le ministre des Affaires étrangères Edouard Nalbandian. Suite à la rencontre avec Nalbandian, il semblait d’un optimisme prudent sur les perspectives d’une avancée dans le processus de paix du Karabakh.

Toutefois, le conseiller spécial du Président Azerbaïdjanais Ilham Aliev, Novruz Mammadov, a tempéré les déclarations optimistes de Lavrov sur ses entretiens à Erevan. "Les grandes questions n’ont pas été arrêtées", a-t-il déclaré à l’agence de presse azérie, Trend.

Selon Lavrov, l’Arménie est très intéressée par un règlement du conflit dans la foulée de la crise Géorgienne, qui, a-t-il souligné, a mis en exergue "la vulnérabilité de sa position" et l’importance d’avoir une frontière ouverte avec la Turquie. "L’Arménie a d’énormes difficultés à communiquer avec le monde extérieur. Il est fondamental pour la population arménienne de débloquer la situation dès que possible".

"Ses options politiques et géographique sont en fait très limitées. Dès que le règlement du conflit du Haut-Karabakh deviendra un fait, la Turquie sera prête à aider l’Arménie à forger des liens normaux avec le monde extérieur, naturellement, par le biais de l’établissement de relations diplomatiques entre Ankara et Erevan".

Ces propos sont à l’inverse d’une croyance largement répandue en Occident que Moscou se désintéresse de la normalisation des relations de l’Arménie avec l’Azerbaïdjan et la Turquie, par crainte de perdre le levier géopolitique qu’est Erevan.

Emile Danielian - armenialiberty


http://eafjd.eu/spip.php?breve1597

KARABAKH/IRAN

L’Iran prête à aider à résoudre le conflit du Nagorno-Karabakh

jeudi9 octobre 2008, par Stéphane/armenews

Téhéran a proposé de servir d’intermédiaire entre l’Azerbaidjan et l’Arménie pour aider à résoudre le conflit du Nagorno-Karabakh a déclaré samedi l’ambassadeur d’Iran à Baku Naser Hamidi-Zare.

« Téhéran espère que l’Azerbaïdjan et l’Arménie exprimeront boientôt leur avis sur la proposition de l’Iran de faire une médiation » a déclaré M.Hamidi-Zare.

L’Iran, comme l’un des pays les plus importants dans la région et d’autres pays voisins est intéressé à résoudre les questions régionales a dit le représentant.

« Donc, l’Iran a proposé de servir d’intermédiaire entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie dans la résolution du conflit » a-t-il dit, ajoutant que l’Iran avait déjà discuté de cette question avec les deux parties.

M.Hamidi-Zare a dit que l’Iran s’appliquerait à réaliser tous les efforts pour normaliser les relations parmi les pays de la région.

« Nous voulons que des conditions soient créées pour des changements en direction de la paix et que soit adopté un plan de sécurité qui conviendrait aux intérêts des peuples dans la région ».

« L’Iran a l’intention de faire de son mieux pour établir des relations mutuelles entre les pays dans la région pour qu’ils aient un point commun » a-t-il dit.
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=45401

AZERBAIDJAN/RUSSIE/IRAN

Azerbaïdjan-Russie-Iran: un couloir ferroviaire Nord-Sud en projet

19:39 | 06/ 10/ 2008

BAKOU, 6 octobre - RIA Novosti. Un groupe de spécialistes relevant des directions azerbaïdjanaise, russe et iranienne des chemins de fer examinera mardi la préparation d'une étude de faisabilité pour le projet de couloir de transport Nord-Sud, a confié à l'agence News-Azerbaijan un responsable des chemins de fer azerbaïdjanais.

L'état d'avancement de l'étude sera présenté par un représentant du groupe Chemins de fer russes (RZD). La réunion, qui durera deux jours, portera également sur la construction de la ligne ferroviaire Kazvin-Resht-Astara. Les participants examineront notamment les questions relatives à la création d'une entreprise chargée de construire et d'exploiter la ligne et discuteront du plan de développement économique et financier intitulé "La conception de coopération conjointe".

La réunion aura lieu à Bakou. La partie azerbaïdjanaise sera représentée par une délégation avec, à sa tête, le sous-directeur des chemins de fer nationaux Mehti Mehtiyev, la partie russe par le vice-président de RZD Alexandre Bobrechov et la partie iranienne par le directeur général adjoint des chemins de fer du pays Mahmoud Reza Teymaneshi.

L'idée de mettre en place un couloir de transport Nord-Sud a été formulée le 12 septembre 2000 lors d'une réunion des PDG des chemins de fer russes, indiens et iraniens. En 2005, l'Azerbaïdjan s'est joint au projet.

La ligne Kazvin-Resht-Astara permettra de lancer une communication ferroviaire directe entre la Russie, l'Azerbaïdjan et l'Iran et d'accroître le volume des livraisons qui seront effectuées par le couloir de transport Nord-Sud.

http://fr.rian.ru/business/20081006/117477637.html
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   15

similaire:

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media
«procès qui n’est pas sans rappeler ceux menés par la junte militaire turque au début des années 80» selon cinq associations françaises...

Veille media iconDéfinition "intelligence économique"/"veille"

Veille media iconMuseum communication and social media : the connected museum

Veille media iconMuseum communication and social media : the connected museum

Veille media iconAnvers & Bruxelles 18 & 19 janvier 2011 cv1 Print et Multi-Média Anvers et Bruxelles







Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
a.21-bal.com